politique

Julie Gayet nue

publié le par Paingout | 10 commentaires

Pendant que Closer fait le buzz en révélant l’affaire qui lie l’actrice Julie Gayet à François Hollande, moi je pose juste ça là. Voilà.
Bisou.

(Et pour ceux qui veulent lire le dossier proposé par Closer sur l’affaire, vous pouvez le consulter en ligne sans trop de difficulté, dès publication ici)

Edit : J’ai ajouté une photo de ses pieds tiens, j’ai une ligne éditoriale à respecter quand même…

Laïcité, voile, crèche, discrimination et sodomie

publié le par Paingout | 20 commentaires

Il se peut qu’un terme se soit glissé par erreur dans mon titre. Je vous laisse deviner lequel.

lolcat_hu

Vous l’avez forcément vue, lue. Cette affaire de voile islamique dans une crèche privée, qui fait des remous dans le monde politique et au sein de l’administration judiciaire. A l’heure où j’écris ces lignes, la cours de cassation a donné raison à la meuf qui s’était faite virer, après qu’elle ai décidé de porter le voile, dans la crèche privée où elle bossait. Je vous laisse cliquer sur ce lien si vous voulez des détails.

Tout ceci repose donc question et débat autour de la laïcité, de l’application de la loi contre le voile dans le public, élargie au privée, et à peu près toute la classe politique est aujourd’hui d’accord pour dire que cette affaire est un vrai problème, et remet justement en cause le principe de laïcité BLAH BLAH BLAH.

Je ne suis ni juriste ni sociologue, je ne vous balancerai donc pas tout une rhétorique sur le bienfondé de tout ceci, par contre je vais vous donner une nouvelle fois mon avis, que beaucoup connaissent déjà, mais qui a son intérêt, au moins sur la forme.

Sur le fond d’abord. Le concept même de laïcité a un peu tendance à m’emmerder. Ressorti à toutes les sauces, sur toutes les affaires, l’idée même de laïcité ne veut plus rien dire. A mes yeux en tous cas, son utilisation et les abus de langages autour du concept me sortent des yeux.

Bon alors, ces meufs voilées ?

Je suis ABSOLUMENT opposé à l’idée de faire chier les meufs qui portent le voile. Même dans le publique. J’étais opposé à cette loi quand elle a été votée, et je le suis toujours. L’idée que l’on interdise à des gens de pratiquer leurs croyances, dans quelque contexte que ce soit, m’emmerde au plus au point. C’est un négation des individus et de ce qu’ils sont. Et c’est à mes yeux, de la discrimination pure et simple.

Qu’une nana bosse dans une école ou une crèche, avec une grande croix, ou un voile, ne me dérange en AUCUN CAS. Ce qui pourrait me déranger, c’est l’éventuel prosélytisme qui pourrait être fait par l’individu. Mais considerer qu’une tenue, un voile, une kippa, soient pour ces gens un outil de propagande ou de revendication est un bêtise. On peut d’ailleurs très bien faire du lobying pro-islam, anti-avortement, anti-nucléaire, ou ce que vous voulez, sans porter un voile ou une tenue particulièrement identifiable.

Mais ça n’est pas là que mon avis a un interet, parce que cet avis là, c’est le mien, et je peux vous donner un million d’arguments pour le contrer, qui seront tous valables.

Paingout, cet amoureux du Christ.

Non, Ce qui m’ennuie, c’est qu’en expliquant cela, on considère forcement que je suis pro-religions, pro-islam, et que je suis favorable au retour du tout religieux.
Et bien c’est faux. Je suis totalement et profondément anti-clérical, parfaitement athée, je souhaite très sincèrement que les croyants aillent se faire foutre et qu’ils s’étouffent dans leur crasse bêtise et leur débilité profonde, tous autant qu’ils sont.

Et oui.

Mais voilà, considérer que la religion est une incroyable saloperie, puante, qui véhicule de la haine, du sexisme, du rejet, et tout ce que vous voulez qui sent mauvais, n’est en aucun cas une raison pour que j’accèepte que le pays dans lequel je vis soit LUI MÊME vecteur de rejet, et institutionalisme une forme de discrimnation profonde, toujours au nom de cette « laïcité ».

J’ai clairement envie que mes gamins vivent dans un monde qui ne leur cache pas les meufs voilées, qui n’interdit pas aux mecs de porter leurs kippas, et qui laisse des cathos tordus leur expliquer pourquoi c’est mal d’être PD. Parce que la vie c’est ça, la rencontre et la confrontation, avec des idées qui n’ont rien à voir avec les autres.

Pour vous donner un exemple très con, je préfère mille fois que mes gosses soient dans une crèche tenue par des meufs voilées de la tête aux pieds, que par des mecs qui croient encore à Bayrou. Voyez l’idée ? (#Lolilol)

Bref, qu’on cesse de faire chier les gens pour rien, qu’on arrête de stigmatiser des meufs juste parce qu’elles portent un voile, on en a rien à branler putain. Et je ne comprends pas que les mêmes types qui se paluchent sur les libertés du mariage Gay dans notre pays, ne soient pas tout aussi outrés par le fait qu’on INTERDISE à des meufs voilées d’exercer un métier en France. Parce que oui, c’est vers ça qu’on tend. Et c’est sale.

lolcat_dieu

L’UMP veut-elle aussi pénaliser le divorce ?

publié le par Paingout | 30 commentaires

C’est sous la troisième république, en 1884, que le divorce a été définitivement légalisé en France. Plutôt tardivement, si on part du principe que le mariage civil existe en France depuis 1787.

Le vrai problème avec le divorce, c’est qu’il détruit des familles, purement et simplement. La famille, dans nos sociétés confites de certitudes judeo-chrétiennes, il ne faut pas y toucher. Jamais. Mais c’est quand même passé, en France, on a le droit de divorcer. Ca fait chier l’église (qui n’autorise pas le re-mariage, sauf contre un gros chèque, dans certains cas), mais c’est comme ça, les français on acquis cette liberté de foutre en l’air leurs familles.

mom_vincent

Je suis né en 1978, d’un papa et d’une maman, je rentrais donc parfaitement dans le cadre. Mais un an plus tard, ma mère a décidé de se séparer de mon père. J’avais un an donc. Je n’ai aucun souvenir évidement de ma vie avec « un papa et une maman ».
Je me souviens simplement avoir passé toute mon enfance élevé par ma mère, et ma soeur, deux femmes, en permanence, toute ma vie.

Certes il m’arrivait de voir mon père, certains week-end, pendant les vacances. Mais mon père ne s’intéressait pas particulièrement à moi. Il ne m’a jamais fait voyager, ne me sortait pas, je restais le plus souvent seul dans la maison, il était soit absent, soit violent. Plutôt moche.

Depuis des jours j’entends l’UMP aller dans ce sens là, autour des débats sur le « Mariage pour tous ». Le mariage c’est « Un papa et une maman », point barre. Et si ça n’est pas « Un papa et une maman », alors c’est mal pour l’enfant. J’entends ça en boucle. Ne pas avoir eu les deux référents est un problème.

Et bien admettons, alors s’il vous plait messieurs de l’UMP, je vous en conjure, poussez votre raisonnement jusqu’au bout, et battez-vous pour lever cette légalisation du divorce, qui a généré des millions « d’enfants de divorcés » comme moi. Obligez les hommes et les femmes à rester mariés, même quand ils ne s’aiment plus, uniquement pour le bien être de l’enfant.

Assumez votre position jusqu’au bout. Mettez vos couilles sur la table.

Christine Boutin les a déjà posé ses couilles sur la table, en estimant que les homosexuels pouvaient déjà se marier, avec des individus du sexe opposés. Un papa, et une maman. Point barre.

Imposer aux individus un schéma unique, et les y enfermer jusqu’à la fin de leurs jours. C’est vraiment très bien ça.

C’est évident, j’aurais probablement été beaucoup plus heureux si on avait menacé ma mère de prison, si elle se séparait de mon père. Non ?
Toutes les familles monoparentales sont « des problèmes », les écarter de la société est la seule solution. Clairement. Interdisons le divorce. Vite.
Interdisons aussi aux gens de faire des enfants en dehors du mariage aussi dans la foulée, évidemment.

Un papa et une maman.
Pauvres cons va.

Votez Milka Malfait pour la voir toute nue !

publié le par Paingout | 6 commentaires

Milka Malfait n’a pas qu’un nom ridicule (s’il est mal fait, prends plutôt du Crunch, hum), non, elle est aussi candidate aux élections communales de la ville de Saint-Trond. Oui, Saint-Trond.
Jusque là rien de très étonnant, sauf que Milka (impossible de se faire à ce prénom sérieux) a trouvé une astuce marrante pour avoir des votes, elle a promis aux habitants de sa ville de leur filer un poster d’elle à poil si elle obtenait au moins 1000 votes.

Evidement, tout le monde est choqué, moi je trouve ça plutôt rigolo. Je préfère une promesse électorale complètement WTF mais réalisable, que des promesses qui ne servent à rien et qui finiront à la poubelle.

Bref, votez Milka ! Vous pouvez même la soutenir sur Facebook ! Et heu, voilà, on attend le poster.
(précisons que tout ceci se passe en Belgique, forcément)

Une photo bonus sur « Lire la suite ».

Lire la suite

Pourquoi je ne vote pas ?

publié le par Paingout | 44 commentaires

On me le demande depuis quelques temps, en particulier sur Twitter, je vais donc vous donner ici mon point de vue et mon rapport à cette élection présidentielle 2012. Je vais essayer de faire simple et froid.

Je ne vote pas, parce qu’aucun candidat ne m’a convaincu.
Je le regrette, mais en France, la présidentielle est une élection d’un individu. Dans les faits on ne vote pas pour un parti et pas franchement pour un programme, on vote pour une incarnation, pour un homme (ou une femme). Le reste, c’est du ressort des législatives.
Il y’a 5 ans, j’ai soutenu ouvertement et massivement Ségolène Royal, cette année je n’ai eu aucune envie de soutenir pleinement Hollande, Joly ou Mélanchon (je suis de gauche). Pas pour une question de programme, mais pour des questions de personnalités et d’individualités. C’est comme ça, et je n’ai pas envie de voter pour quelqu’un qui ne me convient pas ou que je ne crois pas honnête.

Je ne vote pas blanc ou nul.
Pourquoi ? Et d’une parce que ça n’est pas reconnu, et que je n’ai pas de raison à effectuer un vote qui n’a aucun fondement légal.
Si le vote blanc était possible et reconnu, je ne voterais pas blanc non plus cette année, parce que je ne vois pas la différence entre le blanc et l’absence de vote. Je crois que je suis globalement opposé au concept de « présidence de la république » tel qu’il est aujourd’hui dans la 5ième république, voter blanc sous-entendrait un « j’aurais voulu voter pour un autre« , c’est quelque chose que je ne peux pas assurer, je n’en sais rien. Donc je n’ai pas à me prononcer là dessus.

Je ne vote pas parce que j’ai été radié des listes.
Un jour, j’ai reçu chez moi une lettre, quelques jours avant une élection, me disant à peu près ceci :
« Vous n’habitez plus à l’adresse déclarée sur le fichier électoral, vous êtes donc radié des listes bla bla« .
J’ai reçu cette lettre précisément à l’adresse en question, dont je n’avais jamais bougé. J’ai appelé la mairie (de Paris) qui a été infoutue de trouver une solution à mon cas, j’ai trouvé ça idiot, j’ai ri, et j’ai décidé que c’était suffisamment ridicule pour ne plus m’encombrer de ce sujet. Je n’exclue pas de me réinscrire un jour, mais sans pression.

Je ne vote pas parce que je me fiche de la sacralité du « droit de vote ».
Tu sais, « des gens sont morts » pour que tu aies le droit de vote. Dans « d’autres pays des gens n’ont pas le droit de vote« . Heu oui, et alors ? Des gens sont morts aussi pour défendre le droit à l’esclavage, je ne compte pas leur rendre hommage en prenant un esclave. L’avortement est interdit dans de nombreux pays, ça ne rend pas l’avortement OBLIGATOIRE. Si demain une jeune fille veut faire le choix de ne pas avorter, j’ose espérer que les moralistes n’iront pas l’emmerder pour l’obliger à avorter.
Mes exemples sont poussifs, mais pas moins cohérents. On peut avoir des droits, même acquis chèrement, sans forcement devoir subir des pressions pour les exploiter.

Je ne vote pas parce que ça n’est pas une obligation.
C’est simple, il n’y a rien à redire sur ça. J’ai le DROIT, légalement, de ne pas voter. J’ai le droit d’avoir la flemme, j’ai le droit de ne pas en avoir envie, et j’ai le droit de choisir de ne pas voter.
Pourquoi ce droit existe ? Parce qu’on a le droit de « ne pas savoir« , c’est mon cas. On a le droit de ne « pas comprendre« , si on ne comprend pas, voter au pif n’aurait aucun sens. On a le droit « de ne pas avoir envie », on peut avoir d’autres priorités, d’autres combats, d’autres sujets, d’autres exigences. Ce sont des droits, des vrais.
A contrario, contrairement à ce qui m’est envoyé à la gueule régulièrement, non voter n’est en aucun cas un DEVOIR. Le concept de « devoir civique » ou de « devoir moral » qui est parfois inscrit sur les cartes électorales ou les documents administratifs n’est qu’un slogan marketing d’état, ET RIEN D’AUTRE. « Voter est un devoir civique » a exactement à mes yeux le même poids que « Manger bouger » ou « L’énergie est votre avenir bla bla« .
Si demain j’ai envie de ne plus faire de sport, de mettre 30 ampoules 100 watts allumées jour et nuit chez moi, et de ne plus jamais manger de fruit et de légume, j’ai LE DROIT.
Si on veut parler de moralité, le respect de mon choix et de ma liberté individuelle sont à mon sens des actes bien plus forts en  moralité, que faire la chasse à l’abstentionniste.

On peut changer la règle, et décider que le vote devient un devoir, pas de problème, on peut en parler, si ça se trouve je ne serai même pas contre, on verra les arguments ce jour là. En attendant laissez-moi donc tranquille.

Et pourtant tout ceci m’intéresse.
Je connais les programmes de TOUS les candidats, j’ai vu la plupart des débats, écouté 99% des interventions et des interviews des candidats sur les 4 ou 5 plus grandes stations de radio de France, et le résultat m’intéressera. Je peux même vous dire que j’ai des préférences, et que je préférerai tel à tel résultat. Ce soir j’espère même pouvoir assister à un dépouillement (les dépouillement sont publics). Donc mon engagement et mon intérêt politique n’est pas en remettre en cause.
Et vous savez quoi ? Ca n’est même pas un argument. On a le DROIT de ne pas s’intéresser à ces choses là, je ne blâme pas les gens qui s’en foutent, ou qui ont d’autres problèmes.

EDIT 1 :
Je ne compte pas dans les abstentionnistes, puisque la mairie de Paris m’a radié des listes.

EDIT 2 :
Quand vous avez envie de répondre « dans ce cas là tu n’auras pas le droit de râler après l’élection », posez-vous cette question, qu’est ce qui vous autorise à conditionner, de quelque manière que ce soit, mon droit à m’exprimer ou à donner un avis ? Quel qu’il soit ?

Présidentielles 2012, et si on vérifiait tout ?

publié le par Paingout | 3 commentaires

Petit coup de projecteur sur le site Factwatchers, qui pourrait bien changer la donne dans votre manière de voir la plupart des hommes et femmes politiques.
La politique on peut la consommer à tout va, en croyant tout ce qui est dit à gauche et à droite, résultat des courses on fini par être d’accord avec tout le monde.
L’autre cas, c’est le mien, à savoir « bouffer du débat » toute la journée, tout lire, tout savoir, et au final ne plus croire en personne, jamais, sur rien. « Tout n’est que calcul et marketing, tous pourris« .

Factwatchers propose une troisième voix, simplement celle de se demander « bon et au final, quand ce type ou cette meuf dit ça, c’est une connerie ou c’est juste du marketing mal placé ?« 
On est là devant une simple plateforme participative qui permet de rapporter un propos, d’un politique, et de proposer à la communauté, une réponse simple : c’est vrai ou c’est faux ?

Les plus blasés d’entre vous (moi y compris) considèreront probablement qu’au final, on s’en fout un peu de savoir qui dit juste ou vrai, et ce sera bien con. Ne nous privons pas de ce type d’outil, qui, s’il est suffisamment mis en lumière, imposera peut être, à terme, aux politiques, de réfléchir un peu avant de dires des bêtises ou des approximations grosses comme eux.

Factwatchers.

Prends le pouvoir sur moi Jean-Luc Melenchon

publié le par Paingout | 5 commentaires

Je sais pas quoi vous dire. Je vais rien dire en fait tiens. (via)

DSK n’est pas coupable

publié le par Paingout | 15 commentaires

(Hum)

Tribute to Georges Tron

publié le par Paingout | 2 commentaires

Non mais non en fait rien j’ai rien de spécial à dire, juste je voulais lui rendre un rapide hommage.

La brigade anti négrophobie se fait foutre dehors

publié le par Paingout | 23 commentaires

Une vidéo assez simple. Les membres de l’association « Brigade anti négrophobe » se font foutre dehors de la commemoration de l’abolition de l’esclavage.
Une vidéo à voir en entier.

Alors on peut se poser plusieurs questions. La première étant évidement de savoir « pourquoi » on vire ses gens ? Si seuls les tee-shirts posent problème, c’est juste ridicule, quel que soit le protocole. Après on peut toujours supposer que la Brigade anti négrophobe voulait manifester et mettre un peu le bordel dans cette commémoration (qu’ils ne soutiennent absolument, et considèrent comme une mascarade). Mais en tous cas au niveau de l’image, ça reste assez moche.