Le jour où j’ai cessé d’aimer payer des impôts

Depuis que ce blog existe, j’ai très probablement déjà évoqué mon rapport aux impôts. En résumé, j’ai toujours trouvé ça chouette les impôts, et j’ai toujours été très à l’aise et content d’en payer beaucoup. Parce que oui, je suis dans la catégorie des gens qui en paye beaucoup ramené à ce que je gagne. Salaire moyen, indépendant, je cumule, mais c’est cool. Pas grave, j’aime ce modèle de société, en tous cas sur le papier.

Avoir des routes qui fonctionnent, des hôpitaux publics, la sécurité sociale, c’est chouette. Puis la sécurité aussi, vous savez, la police, c’est bien la police. Pour se sentir protégé quand on sort dans la rue. Indispensable même.

Sauf que non, c’est là que le système m’a perdu. Mais genre vraiment. Sur un événement, que j’ai déjà relaté sur Twitter. Je vais le résumer ici pour ceux qui ne me suivent pas où qui sont passé à côté.

Cet été, j’ai passé quelques jours dans le sud, mi-congés mi-travail, comme souvent. Nous sommes allé à Saint-Tropez fait un saut sur le marché (j’avais besoin de tomates). J’achète mes tomates sur le marché bondé, et je termine en flânant avec @laFilledelaCom.

Arrivé au bout du marché, on tombe sur une stand de vente de vêtements (moches) tenus par des « forains », les guillemets à « forains » sont importants. Nous voyons un vendeur s’en prendre violement à un monsieur d’un certain âge, accompagné de sa femme.

Il les menace physiquement en hurlant. Comme toujours dans ce genre de cas, on décide de s’interposer. Je me mets entre les deux types et leur demande de se calmer, le couple de petit vieux était térorisé, et le « forain » tendu comme un slip. Ce dernier décide du coup de s’énerver sur moi, m’insulte, me menace de me cambrioler (chelou), puis me menace physiquement, je m’agace donc quelque peu en montant d’un ton, quand soudain un autre « forain » débarque, me bouscule, je vacille un peu, et un troisème arrive dans mon dos en me frappant violement. Je me retrouve à terre, tranquillement en train de me faire tabasser par une bande de « forains ».

Évidemment, à part @laFilledelaCom, personne n’intervient, les gens me regardent pépouze en train de me faire casser la gueule. @laFilledelaCom commence à s’embrouiller avec les « femmes de forains » qui débarquent aussi, je fini par réussir à m’extirper de ce bordel et on se tire, en titubant un peu.

Je décide direct d’aller porter plainte aux flics, ça tombe bien, je paye plein d’impôts, et l’idée d’aller voir les gendarmes de Saint Tropez m’amuse un peu. Me voilà en route vers la gendarmerie toute proche.

Arrivé sur place, une vingtaine de personnes faisaient la queue, et visiblement un seul petit bureau avec un fonctionnaire était là pour prendre les plaintes. Un peu dépité, je décide de me tirer, dégouté. Je n’allais pas passer 4 ou 5 heures à attendre pour déposer une plainte, ma journée était suffisamment merdique.

Sur le départ, je repasse près du marché, et je croise un flic. Je décide de lui raconter l’histoire, pour lui dire de faire attention à ces « forains » qui vendent des fringues là bas au fond. Je commence ma phrase par « Bonjour monsieur, je viens de me faire casser la gueule par des gitans là bas », le gars me coupe direct « Monsieur, on ne dit pas gitans, ce sont des forains ».

OK ça commence bien. Tu te fais casser la gueule et le premier réflexe du flic c’est de te faire une leçon de justice sociale linguistique. Ok va pour « forains », mais je n’ai même pas eu à continuer l’histoire qu’il me dit « oui oui on sait, on vous a vu, regardez la voiture de police est juste là, et il y a des collègues en civil partout sur le marché, on vous a vu ».

Vous n’imaginez pas ma tronche à ce moment, je me retourne, je vois effectivement la voiture de police, et je comprends que je me suis fait casser la gueule devant des flics qui n’ont pas bougé d’un orteil.

Et le type ajouter « quelle idée vous aussi de défendre des voleurs », car il semblerait que le couple de petits vieux avaient apparement essayé de voler un truc.

Alors : 1) je ne savais pas, 2) voleurs ou pas, quand des gens manquent se faire casser la gueule ou se font emmerder, j’interviens. Même si les victimes sont des « voleurs ».

Bref, moi j’interviens, mais la police non. Visiblement ils ne voulaient pas créer un problème plus important, et ont laissé faire.

Avec mes impôts.

Tous les ans je paye des dizaines de milliers d’euro, en particulier pour payer ces types, leurs congés payés, leur arrêts maladie quand ils se font tabasser, etc. Mais moi si je me fais tabasser devant eux, ils regardent sans bouger.

Moi avec mon statut actuel, si je me mets en « arrêt » parce que je viens de me faire casser la gueule, j’ai 30 jours de carence avant de pouvoir toucher le moindre centime. Eux, zéro jour de carence. Grace à mes impôts (entre autres). Voilà.

Depuis ce jour là, je vous jure que je regarde avec moins de dédain les gars qui se plaignent de payer trop d’impôts. Ca me fait vraiment mal au cul qu’une partie de mon fric serve à payer ces types qui décide que « c’est pas grave ce mec qui se fait casser la gueule ».

Précisons que je sais bien qu’ils ont un métier difficile, qu’ils manquent de moyens, bla bla.

La dernière fois que j’avais eu affaire aux gendarmes avant cette histoire, c’est pour me prendre un PV parce que je me baignais sur une plage non autorisée. Ce jour là ils ont bien bossé ça va.

7 commentaires
  1. Xavier

    Bonjour Vincent, Il me serait certainement arrivé la même chose et j’ai presque le même point de vue (initial) sur les impôts :-) pour lesquels je suis aussi dans la catégorie des bons contributeurs.
    Alors oui il y a malheureusement des flics comme ca, et il y a aussi des flics comme ceux qui sont entrés en premier dans le Bataclan.
    PS : encore merci pour tes superbes photos :-)
    Xavier

  2. Rodrigue

    Je compatis…
    Il nous est arrivé quelque chose de similaire avec mon épouse et un couple d’amis…
    La gendarmerie nous a « vivement encouragé » à ne pas porter plainte !
    « Si ils ont un bonne avocat cela pourrait se retourner contre vous, puisqu’il n’y a pas eu de témoignage volontaire »
    Je ne suis pas assez « Sage » pour donner des conseils mais y a clairement quelque chose qui cloche…
    « Plier mais ne pas casser »…

    J’en profite pour te remercier aussi pour ton travail!
    ;)

  3. Eric Cazin

    hello, je paye 13k€ d’import (avec deux enfants à charge) et ça me fait putain de chier (les 13K hein, pas les deux enfants). Juste 2 exemples qui me font chier :

    1- Cette année j’ai eu besoin des flics (gendarmes en fait) 2 fois. La première fois, ils sont arrivés après mon 3ème appel téléphonique (4h du mat) à la gendarmerie; soit près de 4 heures après le premier appel. le seconde fois, ils m’on dit qu’ils avaient autre chose de plus important à gérer (un problème avec des gitans, tiens c’est curieux… non pas vraiment en fait car ces gens sont … juste des parasites dans leur majorité). Conclusion, quand t’as besoin de rien appelle les poulets sinon démerde toi par toi même. Depuis je me suis équipé en conséquence.

    2- j’ai un pote qui ne bosse pas, il est de nature paresseuse. C’est mon pote donc je fais avec mais son attitude générale n’emmerde au plus haut point. Bon, quoi qu’il en soit, il touche le RSA mais il ne fait rien de la journée, ou presque, à part s’occuper de ses gamins (je ne dis pas que c’est pas du boulot en soit mais les autres le font aussi en plus de leur taf). Croyez le ou non, il touche le RSA mais la solidarité nationale lui paye une nounou et une femme de ménage. En plus, il touche les APL. Du coup il a plus de confort de vie que moi et plus de temps libre à dépenser … à rien foutre. CA ME CASSE LES COUILLES!!!

    Bon je me calme mais sérieusement on bosse comme des malades avec des horaires de merde liés aux transports de la régions parisienne et pourtant on a jamais eux les moyens de se payer un femme de ménage. Y A PAS UN PROBLEME LA?

  4. bibicom

    Attends d’avoir un accident du travail en étant à ton compte… Tu m’en reparleras des impôts que tu payes…
    J’en ai eu un, 5 opérations chirurgicales en 10 mois, infection nosocomiale et quand je suis allé voir le RSI tout ce que les pingouins du m’ont répondu c’est : « Ce n’est pas notre problème ». Voilà, 18 mois sans rentrer le moindre euro alors que je me suis fait défoncer par les impôts pendant 2 bonnes décennies.
    Y a deux trucs que j’ai bien compris, c’est un : les chefs d’entreprise qui se prennent des salaires mirobolants comparé à leur salarié et deux, chacun pour sa gueule. En tout cas, le social ce n’est plus pour moi. Et je joue à tous les coups contre l’état.

  5. Emmanuel Bouillon

    Moi il m’est arrivé l’exemple inverse.

    Un mec avait commencé à s’énerver sur moi (enfin, sur ma voiture) et des flics sont arrivés immédiatement pour prendre sur eux l’agressivité du gars.

    Après, on peut imaginer qu’ils n’aient pas envie que ça parte en bataille rangée avec les forains…

  6. Jul

    Bonjour Vincent, également dans le millier €par mois et de plus en plus degouter quand je vois/entends ca…. le pire c’est qu’ils ont ordre de laisser faire….et que dire de la sante, l educ etc etc…meme le régalien nest plus là…..et mon sentiment c’est que je suis de plus en plus tenter d’aller voir ailleurs….. et quand comme moi tu es salarié, que tu cotises a ta retraite et que tu sais que ca risque d’etre a fond perdu…. ca fait beaucoup de sous donne pour une qualité de vie….de moins en moins bonnes (base de la Pyramide de Maslow)

  7. Jul

    Et j’oubliais. ..j’aurais fait comme toi, je me serais interposé…

    J en profite : merci pour tes sites ! C est top

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire