normandie_velo_04

Allons voir les vaches, à vélo.

Enfant, j’ai passé l’intégralité de mes vacances assis sur un vélo. Une sorte de BMX noir qui freinait en rétro-pédalage. Je roulais toute la journée le long de l’Hérault et sur les hauteurs de Pézenas, cheveux aux vent.
Ado, j’ai eu droit à un charmant VTT que je me trimbalais sur le dos pour faire le tour du barrage du Revest, ou pour dévaler le mont Faron, toujours les cheveux aux vent.

Adulte, mes cheveux sont toujours au vent, mais à part quelques sessions de vélib’ et une tentative d’achat de vélo soldée par un rapide vol, je pédale beaucoup moins. Ca ne me manque pas particulièrement, n’étant pas franchement sportif.

Et puis l’autre jour, @LaFilledelacom a décidé de s’acheter un vélo. Et comme elle est dingue de son vélo, on a eu l’idée de sauter dans un train et de faire un *petit* tour de vélo. Je me suis donc collé devant Google Maps et j’ai essayé de mettre en place un petit itinéraire réalisable sans trop d’effort.

Ce fut un échec total.

En fait il y’a eu deux problèmes dans mon choix d’itinéraire. Le premier, c’est que j’ai décidé de faire confiance en Google Maps, qui m’indiquait les distances en nombre d’heures. Quand Google Maps te dit qu’il va te falloir 1 heures pour réaliser une distance donnée, tu te dis « ah ben ça va », et tu oublies de regarder le nombre de kilomètres.
La deuxième erreur a été de croire Google Maps. Parce que quand Google Maps te dit que tu vas faire un parcours en 1h, en réalité il en faut 3 ou 4. Je pense qu’en fait il se base sur les temps moyens des coureurs du tour de France, et pas du tout des vrais gens qui font du vélo.

normandie_velo_map

Je vous passe les détails de notre parcours « prévu », sachez simplement qu’au final, nous avons fait Lisieux > Cabourg > Caen, en se perdant un bon nombre de fois, en prenant des petites routes, et en avalant (au moins) 75 kilomètres en une journée. Sans compter les étapes supplémentaires de nuit ou dans la foret le vélo sur le dos.
Là où Google Maps nous indiquait en tout 4 ou 5 heures de vélo, nous avons en fait passé la journée entière à rouler, et très franchement, c’était il y’a quelques semaines et mon corps s’en souvient encore. Je n’ai plus pu marcher pendant 4 jours.

MAIS BON.

Si on passe la violence physique pour un non sportif comme moi, c’était assez cool, et je conseille le parcours à tous les gens qui aiment la verdure, les vaches, les rivières, la mer et les jolis paysages. Juste un conseil, planifiez ça sur 3 jours et pas sur une seule journée, sinon vous allez crever.

Quelques détails pratiques :
– A la SNCF, on peut prendre le train en vélo sans surcout, il suffit juste d’accrocher son vélo dans les zones prévues à cet effet dans les trains (et avoir de la place).
– M’étant fait voler mon vélo, j’en ai loué un chez « Paris à Vélo c’est Sympa« , compter 20 euros pour une journée.
– La basilique de Lisieux est vraiment moche à l’intérieur.
– Les vaches c’est trop cool.
– Rouler dans le sable, c’est dangereux. Vous finissez forcement le cul par terre.

Du coup je termine avec quelques photos un peu en random, prises à l’arrache sur le parcours. Bisou bisou.

8 commentaires
  1. Belle balade ! Sinon rouler à vélo sur la plage ce n’est pas dangereux ! C’est très simple en fait :

    1— Attendre la marée basse
    2— Laisser son cerveau à l’entrée de la plage
    3— Foncez !

    :-)

    J’oubliais

    4— Avoir de bonnes jambes, car au final on finit par pédaler dans la semoule et creuser.

    Plus sérieusement merci pour l’info concernant la planification aléatoire avec Google !

  2. Pour info, je me suis fait avoir cet été avec cette histoire de vélo gratuit dans les trains.
    En fait, c’est valable dans les TER uniquement. Dans les Teoz par exemple c’est une charmante option à dix euros par tête. (soit quarante euros à deux pour un trajet de 20 minutes. #outch

  3. papaveve

    Tu devrais essayer « la Loire à velo ». C’est tout plat, il y a des vaches, des châteaux… mais pas la mer
    Sauf si tu vas jusqu’à l’embouchure évidemment

  4. UnPeuDeBonSens?

    Que tu sois un fanboy apple à la limite passe, que tu craches sur google maps parce que dans les itinéraires à vélo (fonctionnalité d’ailleurs assez anecdotique) il ne prend pas en compte le dénivelé ou ta (non-)sportivité c’est juste du lol en barre.

    T’aurais peut-être du essayer avec Apple maps, le truc qui t’affiche des séisme en 3D dans les villes et qui te fait passer au milieu des lacs je pense.

    Sinon une randonnée vtc, vtt, ou même pédestre, ça se prépare pas sur Google maps, via michelin ou mappy, mais sur des sites spécialisés, Openrunner par exemple.

    Tu fabriques ton petit itinéraire (voire mieux, tu regardes ceux qu’on fait les petits gens du site dans la région que tu veux arpenter), t’enregistres, ça t’affiche la distance et le dénivelé, et forcément pas une durée, comment veux-tu dire à quelqu’un combien de temps il va mettre à faire 75km de vélo… tu mettras 2h de plus que moi sur mon beau vtt, et moi sur mon beau vtt je mettrai 2h de plus qu’un mec sur un vélo de route, ça n’a aucun sens…

    Donc quand on est pas sportif déjà on essaie d’avoir un minimum de bon sens (je sais, en tant que fanboy apple ET parisien c’est déjà beaucoup te demander), on part pas pour 80km encore moins avec un dénivelé inconnu.
    On se lance plutôt dans 20, 30, 40 bornes sur quelque-chose de relativement plat, le tour d’un gros lac par exemple.
    Et la fois suivante, si on a trouvé ça facile la fois d’avant, soit on augmente la distance de quelques bornes, soit le dénivelé, soit les deux.

    • Paingout (Auteur)

      Je vois pas bien ce qu’Apple vient foutre dans ton commentaire en fait… Surtout cité 3 fois…
      Après oui, c’est bien le sens de mon article de dire que j’ai merdé sur mes histoires d’itinéraires et d’utilisation de Google Maps en effet.

  5. Nitram

    Bon, Pingoo nous avais habitué à plus sexy comme photos sur la plage que les images 11 et 12! Mis à part cela rien de cassé sur l’iPhone6 en se vautrant dans le sable? ;-)

  6. Ca doit vraiment dépendre du niveau. Je ne sais pas quelle vitesse Google Maps prend en compte.
    Pour ma part, je mets plutôt 2 fois moins de temps que ce que me prédit GoogleMaps (disons au moins 20% de moins si je roule tranquille).
    Sachant que je roule entre 20 et 25km/h de moyenne, Google doit plutôt se baser sur 15-20km/h, ce qui me semble plutôt cool.
    Tu as utilisé l’option Vélo??

  7. Weze

    75km!!!! Très courageux pour un début! Mais préparation à l’arrache, c’est assez inconscient…
    Il faut se tester avant de se lancer dans des distances pareilles.
    « Connais-toi toi-même » comme dirait l’autre…
    Google Maps et consorts c’est juste utile pour préparer le tracé et avoir une idée de la distance. Pour le timing, faut connaitre ses standards.
    En VTC ou vélo de route sur du plat, 30 ou 40 bornes c’est déjà une bonne sortie à la journée pour commencer.
    Et dès qu’il y a de la dénivelée, le timing change complètement, en fonction du matériel, de la condition physique, du terrain…
    En VTT, avec dénivelée, 30 bornes c’est déjà très sportif et ça fait une grosse sortie à la journée.

    En tout cas, si tu veux retenter l’expérience sans te prendre la tête avec l’organisation, je sais que là ils s’occupent bien de tout :
    http://www.levelovoyageur.com/fr/

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire