Le coffre à photo

coffre

J’vais vous raconter un truc tiens. Un truc que j’ai déjà évoqué dans quelques articles par le passé : le coffre à photo de ma maman.

Dans ma famille, du côté de ma maman en tous cas, il y a toujours eu une grosse tendance à faire des millions de photos, tout le temps, partout. Et plutôt de belles photos. Je crois comprendre que ma mère a eu dans sa vie beaucoup d’hommes qui faisaient de la photo, plutôt bien équipés en appareils et objectifs, et qui avaient tendance à shooter énormément.

Visuellement, pendant mon enfance, tout ceci se traduisait surtout pas des panneaux de photos découpées et collées par ma mère, des sortes d’assemblages parfois hasardeux pour illustrer sur un seul panneau une année entière, des vacances, etc. On trouvait de tout sur ces photos, des portraits, les animaux, des gens tout nus (merci les plages naturistes), des photos d’anniversaires, etc.
Il y avait par contre une constante, je ne voyais pas de photos de moi très petit ou bébé, ni de photos d’avant ma naissance. Précisons que je suis le plus jeune enfant, que j’ai deux grandes soeurs du côté de ma maman, et qu’elle s’est séparée de mon père à mes 1 an. Je n’avais de fait aucune image de mon père et de ma mère en couple.

En dehors de ça, nous avions quelques albums photo, et j’ai moi même, enfant, commencé très tôt à créer des albums photos, avec mes premiers appareils photos, que j’ai du avoir aux alentours de mes 12 ans. Des photos moches prises par un enfant, mais je me souviens que j’en prenais déjà beaucoup.

Et puis un jour, suite à un certain nombre de déménagements un peu hasardeux, j’ai découvert chez ma mère, très tardivement, un énorme coffre. Un coffre en bois, du genre de ceux qu’on voit dans les films de pirate.
A cette époque, ma mère avait beaucoup de problèmes de santé, et quand j’allais la voir, je n’avais honnêtement pas grand chose à faire. Un jour j’ai décidé d’ouvrir ce coffre.

Le choc.

Dans cet énorme coffre, des milliers de photos, en vrac, des photos très anciennes de ma famille, de la jeunesse de ma mère, de moi bébé, des mes soeurs toute petites, et surtout des photos de ma mère et de mon père en couple. Une image que je ne connaissais pas. Ca a été un vrai choc.

scan0007

Fouiller dans toutes ces photos, dans un désordre absolu, a été un vrai bouleversement dans ma vie, dont l’intensité était amplifiée par le bordel chronologique absolu de ce foutoir.

J’ai découvert ce coffre il y’a 10 ans, je viens de m’en rendre compte. Comment je m’en suis rendu compte ? Parce que depuis 10 ans, à chaque fois que je descends dans le Sud, je récupère un certain nombre de photos, que je ramène à Paris pour les scanner. Puis je les ramène la fois d’après, pour les remettre dans le coffre.

Il y en a vraiment des milliers, et à mon rythme, il me faudra encore longtemps avant de tout scanner.

20130703 223835L’an dernier, j’étais là bas en vacances avec des amis, et j’ai proposé à Garko et Eugénie de m’aider à faire un peu de tri, ça les amusait. Je leur ai dit « fouillez avec moi dans le coffre, et mettez de côté tout ce que vous trouvez insolite, troublant, chelou, ou beau », il se peut que j’ai ajouté « et mettez moi aussi de côté tous les gens tout nus ».
Nous avons passé une soirée entière sur le sol, à trier, fouiller, et glousser sur des photos complètement improbables et hallucinantes. J’ai adoré ce moment.

J’ai ramené toutes les photos que nous avons sélectionnées, et aujourd’hui encore en les scannant, je ris parfois très fort en voyant celles qui ont attiré leur attention.

Voilà. Aujourd’hui je peux considérer que la photo est ma passion. Et je pense que ce coffre à photo, et tous les photographes que j’ai pu croiser dans mon enfance n’y sont pas pour rien.

Je vous colle quelques photos piochées au hasard. Essentiellement de ma maman et de mes deux soeurs.

publié le par Paingout

A propos de Paingout

Je suis Paingout, mais aussi Pingoo ou Vincent, c'est comme vous voulez. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter (@Paingout), j'y dis des choses folles. Je vous aime. Fort.

Mots-clés :

11 Réponses à Le coffre à photo

  1. Simon

    A la mort de ma grand-mère, mon oncle est montée dans le grenier. Il en est redescendu avec 2 boites à chaussures. Alors que nous étions tous autour de la table, il a vidé ces boites remplies de photos.
    Et ce fut un choc.
    J’avais devant moi, toute l’histoire de la famille. Chacun piochait une photo et en racontait l’histoire. Un moment magique pour moi, petit dernier de la famille.
    Et j’ai découvert plein d’histoires sur ma famille, plein d’anecdote, plein de non-dits enfin révélés.

    Depuis, j’essaie de faire un maximum de tirages papier que je range en vrac dans un boîte. Je veux absolument laisser une trace physique de mon histoire, de l’histoire de ma famille.

    Le papier, c’est la vie.

  2. La petite sirène

    Merci pour ce joli témoignage.

    Ton récit m’amène à imaginer la réaction de nos enfants quand nous serons très vieux (ou disparus) face à la photo numérique. Que deviendrons les coffres à photos puisque plus personne n’imprime de photos? Seront-ils remplacés par des disques durs entassés ça et là? Et si ceux-ci sont hors d’usages comme le sont déjà les disquettes ou les CDR; ou simplement plus compatibles avec les nouvelles technos du futur, quels souvenirs leur restera-t-il ? Quelle joie auront-ils de fouiller dans des dossiers virtuels ? Comment seront-ils amenés à découvrir « par hasard » les vestiges du passé ?

    Et si le papier c’était l’avenir du souvenir passé?

  3. Garko

    Tu n’as pas publier les pire ça va :D

  4. Mélissandre

    J’adore cette histoire, je vais avoir un gros sourire toute la soirée :)

  5. Audrey

    J’ai vecu exactement pareil : le coffre avec pleins de photos et surtout des photos de mes parents ensemble, le choc
    et je regrette de ne pas développer mes photos numériques du coup

  6. arnaud

    Truc de fou : il y a 2 mois, il m’a pris exactement la même folie. Au décès de ma mère il y a 15 ans, et au départ de mon père pour l’étranger, il m’a laissé une énorme malle de pirate aussi avec dedans des tas d’albums. J’ai donc décidé il y a 2 mois de scanner les plus anciennes et les plus belles selon moi et de les mettre en album privé sur face de bouc partagé avec mes enfants pour qu’ils aient une mémoire d’un album avec quelques commentaires avec des gens qu’ils n’ont pas connus de leur propre famille. Malheureusement pour moi, mon père était pdt un temps un fou de diapo, et donc je ne sais pas comment récupérer et scanner ces photos ??? les projeter et les prendre en photo numérique ? Si qqu’un a une idée, je suis preneur car il manque la partie 10-18 ans de ma vie qui doit certainement se trouver dans ces boites.
    De plus, je pense effectivement comme le dit « la petite sirène », nous n’imprimons plus ces photos même si elles jaunissent, et nous allons perdre ces souvenirs que nos enfants n’auront pas dans 20-30 ans, et la vie passant tellement vite, ils ne pourront pas les montrer à leurs enfants aussi, et montrer des gens qu’ils n’ont pas connus à leur tour.
    Il faut transmettre des souvenirs pour les générations futures ! ça coûte quoi de se faire tirer un beau portrait de toute la famille par un photographe et de le faire imprimer ? 60€ tous les 10 ans ??? broutille !

  7. pascal

    La nostalgie tu sais
    Autour de quarante balais
    Quand ça t’chope.
    Ça t’donne envie d’te r’tourner
    Sur toutes ces journées ratées
    Sans tes potes.
    Ça donne envie d’retrouver
    Et tes billes et tes cahiers
    Et ta gomme.
    Et d’pardonner à ta mère
    D’avoir jamais bien su faire
    La tarte au pommes… ( Renaud )

  8. Petit Suisse

    D’ou l’interet d’avoir soigneusement garder un ou deux de ces bons vieux appareils argentique … Vous vous souvenez du canon AE1 program par exemple? et les polaroids? et clic clac kodak c’est dans la boite? et ouh la, attention le petit oiseau va sortir? encore un effet nefaste du progrés?

  9. Johanna

    Hum, Valleraugue ! Que de chouettes souvenirs.

Ajouter un commentaire