Les deux trucs journalistes qui m’agacent en ce moment

Pas envie de faire deux articles. Alors j’en fais qu’un seul, et je lâche les deux sujets. OKAY ?!

Sujet 1 : Les otages et les journalistes.

Mon agacement est pas sur les journalistes qui se font prendre en otage, au moins eux, on peut supposer qu’ils font bien leur taf. Non, ma question c’est sur les journalistes qui posent des questions aux autorités.
Depuis la prise d’otage des salariés de Vinci là, il y’a comme d’hab plein d’interviews ici et là, et il y’a un enchainement de question que je trouve un peu #WTF, à savoir :

Le journaliste :
– Monsieur Truc, est-ce que la France paye des rançons pour libérer des otages ?

Le colonel Truc :
– Gnom gnom gnom je ne sais pas.

Le journaliste :
– Oui mais la France doit savoir, est-ce que la France paye plusieurs millions à chaque libération comme c’est dit dans la presse ?

Le colonel Truc :
– Gnom gnom gnom il fait beau non ?

Le journaliste :
– Mais Monsieur Truc, on sait que quand la France paye une rançon, elle envoie un signe fort aux preneurs d’otages, pour les inciter à continuer. Qu’elle est la position de la France sur cette question ?

Le colonel Truc :
– Gnom gnom gnom oui c’est vraiment triste que l’OL ne marque aucun but.

Le journaliste :
– Monsieur truc vous faites de la langue de bois !

Je schématise à peine. Les journalistes savent tous que la France paye des rançons, ils savent aussi que si les autorités communiquent là dessus, ça envoie effectivement le signal « servez-vous en Français les gars, on vous les rachetera, c’est cadeau », du coup ils ne répondent jamais à la question. Mais les journalistes, tous, insistent. Je comprends pas, y’a trop peu de sujets à traiter, du coup les journalistes espèrent qu’il y’aura plus de prises d’otages et que c’est super-cool-bien de communiquer là dessus ?
C’est pénible non ?

Sujet 2 : Le comptage des manifestants.
Je suis de gauche, je vais pas vous l’apprendre. Globalement la réforme des retraites m’agace, et je suis plutôt du côte des gens qui s’opposent, MAIS.

Mais… J’en avais déjà parlé, le comptage des manifestants, avec les chiffres « selon la police » et « selon les syndicats », qui sont donnés par la presse, n’ont aucun sens. Depuis mon dernier article sur le sujet, on m’a envoyé des tas de trucs expliquants que les chiffres de la Police étaient vraiment très proches de la réalité. Qu’en gros, quand les flics annoncent 1000, on peut ajouter au grand maximum entre 100 ou 200, parce que la police ne compte pas les gens qui sont sur les trottoirs. Certains journalistes ont même fait le test, et dans certains régions, même les syndicats l’admettent, en donnant les mêmes chiffres que la Police, alors que dans certaines régions, comme à Marseille, les syndicats n’hésitent pas à multiplier par 10.

Visiblement TOUS les journalistes savent ça, on constaté ça, et ont conscience de ça, et que oui, lors de la manif de jeudi, il y’a effectivement 1 million de manifestants, et pas 3 millions.

Dans ce cas là, bordel de merde, pourquoi ils continuent à nous donner les deux chiffres ? Les journalistes, en particulier dans le Sud, ont aussi peur que ça de se faire casser la gueule par les syndicats ?

Et je n’ai rien contre les syndicats au contraire, juste, je n’aime pas trop quand ils mentent. Et j’aime encore moins que la presse et les journalistes soient complices. Je suis le seul ?

(si vous êtes de droite, merci de ne pas commenter ce billet, votre témoignage sera forcément complètement biaisé et orienté) (alors que moi, c’est pas mon genre d’être orienté hein).

26 commentaires
  1. Toi t’as écouté RTL ce matin…

    Si c’est bien le cas, je me suis fait très exactement la même réflexion.

  2. Zorg

    Bon , c’est pas grave que tu sois de gauche , je te garde quand même dans mes favoris et je ne commente pas ce billet :D

  3. artomanu

    salut un peut de politique !!
    j’aimerais que les journalistes arrêtes d’oublier les accompagnateur des journalistes qui souvent eux risque dix fois plus car eux personne ne paie pour leur libération pour le comptage le jour ou on nous considéreras pas comme des bœuf mais comme des humain et individu ont arrêteras de nous compter et on écouteras ce que l’on a a dire .c’est pas pour demain !! alors continuons a nous faire mmm mais réclamons de la vaseline remboursé par la secu

  4. artomanu

    ps mais que m’arrive il !! moi si gentil !! a oui tu politise alors cela réveil !!

  5. Yahoi

    T’avais vraiment besoin de le faire savoir que t’est communiste ?
    C’est par pour cette raison que je lit ce blog…

  6. Hydargos

    La technique de « comptage » de la police est infaillible!!!

    Ils comptent les pieds et divisent par deux…. ;-)

  7. frab

    hop Yahoi banni ^^
    en même temps on s’en bat les valseuses du nombre…les médias et les syndicats sont des vendus alors…

  8. elastoc

    Oui ! et alors quoi ?

  9. elastoc

    La police ne ment jamais ?

  10. elastoc

    Les syndicats, les journalistes : menteurs ! IL doit apprécier.

  11. elastoc

    Bon , c’est pas grave que tu sois pas vraiment de gauche , je te garde quand même dans mes favoris et je commente ce billet.

  12. Di

    @Hydargos ils font comment avec les manifestations des vétérans blessés de guerre XD ?

  13. Pascal

    t’1… Y’a tellement de trucs que j’aime pas chez les journalistes que si on devait faire une liste on y serait encore à Noel…

  14. « certaines régions, comme à Marseille, les syndicats n’hésitent pas à multiplier par 10. »

    Comme par hasard !

  15. Benji

    Les journalistes savent tous que la France paye des rançons, mais moi j’étais pas au courant…

  16. broz

    Je ne sais pas s’il faut réellement faire confiance à la police, de parti pris dans ce comptage ; mais je sais une chose, c’est que tant que les journalistes ne feront pas le comptage eux-même, ils se foutront du monde. La base même du journalisme, c’est que s’il y a des faits donnés différemment selon les témoins, ils vont vérifier… sinon ils ne font tout simplement pas leur boulot.

  17. Khisanth

    Il semblerait par contre qu’en Belgique ils soient plus réalistes : lors des dernières manifs au plat pays, la différence de chiffre devait être de l’ordre de 500 à 1000.
    Après, le journaliste devant rester « neutre », il se doit donc de donner les deux chiffres ou alors compter lui-même. Perso, je fais la moyenne des deux^^

  18. Dominique

    A mon avis ils donnent les 2 car tout le monde sait que les 2 partis exagèrent de leurs coté. Les syndicats gonflent, la police dégonfle.
    Donc en annonçant systématiquement les deux, ils sous entendent : « le vrai chiffre est grosso merdo entre les 2 »

  19. love_leeloo

    moi je m’interroge surtout sur le fait de « qu’est ce qu’on en a à foutre de savoir combien y a de manifestants ???? »

    qu’ils soient 1000 ou 10000000
    on s’en branle non ?
    pourquoi les journalistes et les politico veulent ils absolument savoir à la virgule pres combien ils étaient ?

  20. barzange

    Comptant les manifestants lorsque je le peux : la police est en dessous, les syndicats au dessus (logique dans les deux sens) en général ! Cela change selon les endroits, les groupes… mais le chiffre de la police est souvent plus « réaliste »

  21. barzange

    N’empêche que j’ai déjà vu la police donner un chiffre trois fois moins important que la réalité et des syndicats faire de même dans l’autre sens… d’où l’habitude de donner les deux ou faire une moyenne dans les médias (voire donner son chiffre si c’est un rassemblement comptable)

  22. Il y aura 23 commentaires selon le moteur de wordpress et 352 selon l’espérance d’un homme.

  23. Mesrell

    Heu… Y’a que moi que la dernière phrase choque ?…

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire