Uwe Boll et son film sur Auschwitz

Bon. J’étais passé à côté de ce truc, mais grâce à Salomette je me mets un peu  à jour.
Uwe Boll est donc un réalisateur allemand, réputé à la fois pour ses mauvais films, ses adaptations de jeux vidéos, et son côté provoc. On se souviendra d’une pétition de près de 300 000 signatures lui suppliant de cesser de faire des films, ou ses déclarations diverses et variées pour dire que tous ses films sont merveilleux. Me concernant je n’ai jamais vu de film de ce garçon, donc je ne sais pas.

Ce type, qui est donc je le rappelle Allemand, a décidé de faire un film sur Auschwitz. Vous avez probablement vu la vidéo juste au dessus avant de lire ce billet, c’est visiblement sur un mode plutôt réaliste et particulièrement gore qu’il veut s’attaquer au sujet.
Je trouve assez peu d’articles sur le sujet, qui je suppose met tout le monde à l’aise.

Evidement, moi aussi ça me met à l’aise, et je ne sais franchement pas quoi penser à première vue.
Je suppose que le fait que ce soit un troll du cinéma qui réalise la chose, même s’il réalise un chef d’oeuvre, provoquera des polémiques plus que trashouilles sur la question. Et pas forcément de manière injustifiée d’ailleurs. Un type qui est habitué à transformer des jeux vidéo en film est il légitime ? Traitera t-il la Shoah comme un jeu ? Bah, on va dire que non. Mais en même temps il joue déjà. Sur le trailer que vous venez de voir, c’est lui qui joue le rôle du gardien qui roupille au début. Pourquoi ? Pour la provoc ? On va dire que oui.

Alors après on peut aller sur le fond de la question. Entre ceux qui estimeront qu’il vaut mieux en parler encore et encore, et de la manière la plus actuelle et la plus crue possible « pour ne pas oublier », et ceux qui au contraire vous diront qu’on ne doit pas modifier/transformer les vraies images du génocide, parce que le réalité est la seule et unique manière de lutter contre le negationnisme…

Plein de questions pour finalement conclure par  » j’en sais rien ». C’est con mais bon… Vous avez une opinion sur la question ?

Edit : Tiens Salomette en parle sur son blog du coup, allez lire.

12 commentaires
  1. Je préférais encore qu’il écorche des jeux plutôt qu’il se mette en quête d’un « devoir de mémoire » plein de mauvais goût :/

  2. Franchement impossible de savoir avant d’avoir vu le film.

    Uwe Boll n’est pas qu’un troll, ses derniers films sont bons, alors que les premiers étaient tout à fait minables.

    Si tu as l’occasion, regarde Stoic, si tu ne le trouve pas, je te passe le DVD. C’est un film surprenant, original et qui laisse entrevoir un vrai talent de réalisation.

    Tu connais peut-être Black Room, le podcast ciné que je réalise et que mon meilleur ami présente, je te met le lien du #8, c’est un spécial Uwe Boll.

    G.

  3. jacob

    Perso, tout ce qui touche à cette question à le capacité de me mettre particulièrement mal à l’aise (dernier événement en date : « la rafle »). Au delà de ça, je suis profondément convaincu qu’il faut en parler, qu’il faut montrer, qu’il faut éduquer…
    Je discutais l’autre jour avec un de mes petits neveux qui vit aux USA depuis toujours et qui à 15 ans de ce qu’ils apprennent de cette période chez l’Oncle Sam. Et bien il n’a encore jamais vu une image (pas même des photos) de la Shoah, rien qui en parle de près ou de loin. Il sait vaguement ce qui s’est passé à ce moment là de l’histoire, mais il n’en a qu’une conscience très vague.

    Il faut, c’est notre devoir, parler de ce qui s’est passé. Mais je ne suis pas sûr pour autant que tous les moyens soient bons… Il faudrait voir ce film là en entier pour pouvoir juger. Concernant la qualité du réalisateur, je ne pense pas qu’il faille être un très grand pour faire un très bon film, et je ne vois pas pourquoi seul des réalisateurs qualifiés de « bons » pourrait s’attaquer à des films sur cette période.

  4. Pour ma part, je rejoindrais l’avis de Guillaume et Jacob. Le trailer me met, certes, aussi « mal à l’aise » que ma lecture de ‘Si c’est un homme’, mais ça ne me choque pas qu’un film cru sorte sur le sujet. Au contraire.

    Après faut voir comment Boll va traiter le sujet.

  5. Juste de passage

    Franchement, autant ‘Auswitch’ dans le titre ça fait sourire, autant le replacer dans le texte avec ‘Shoa’, j’ai envie de dire « trop de lulz tue le lulz » (note: je suis nullement concerné par le contexte, c’est purement textuel)

  6. Jeff

    Salut Pingoo…
    J’ai pas tout lu, mais je suppose que le titre c’est « Uwe Boll et son film sur Auschwitz » ;)

  7. Benjamin

    Perso, « Postal », je le trouve beaucoup plus marrant qu’un « Scary Movie » et tous les autres films soit disant « trop drôle ».

    Une sorte de renouveau de la grosse déconnade des films des années 80, débuts des années 90 (le dernier vraiment marrant a été pour moi « National Lampoon’s Loaded Weapon 1 », http://en.wikipedia.org/wiki/Loaded_Weapon_1 )

    J’ai même pu rencontrer le réal et ce dernier est très drôle et loin d’être prise de tête.

  8. Corvis

    Parler de Boll comme d’un mec qui fait « des mauvais films et des adaptations de jeux vidéos », c’est juste faire preuve d’un manque flagrant de connaissance sur le sujet ;)
    Il suffit de regarder sa filmographie et de s’intéresser au bonhomme, pour s’apercevoir que les 8 adaptations de jeux vidéo (dont toutes ne sont pas des mauvais films, comme les sympathiques BloodRayne et FarCry et l’excellent Postal) ne sont que l’arbre qui cache la forêt d’excellents films, voire de chef-d’oeuvre.
    Et pas forcément uniquement dans ses derniers, on a tort de croire que la carrière de Boll a commencé avec House of the Dead vu que celui-ci est son 8ème film. Auparavant il avait fait (entre autre) le très drôle German Fried Movie, Le terrifiant Amoklauf, le sympathique Blackwoods et l’immense Heart of America, qui un an avant Elephant s’inspirait déjà, et de quelle manière, de Columbine)
    Boll ce n’est pas que Alone in the Dark ou Dungeon Siege, des films commerciaux pour récolter des fonds, c’est aussi des chef-d’oeuvres comme Seed, Postal, Tunnel Rats, Stoic, Darfur, ou encore Rampage.
    N’en déplaise aux détracteurs qui ont ici trouvé une cible facile, Uwe Boll EST un grand réalisateur, dont le seul tort est de n’avoir été connu que pour ses adaptations vidéoludiques. Espérons que la donne change au fur et à mesure, avec son prochain Max Schmeling et ce Auschwitz (qui a d’ailleurs été tourné dans et grace aux décors de BloodRayne 3)

    Non, moi la seule chose qui m’inquiète, ce n’est pas le réalisateur, c’est simplement l’intérêt du sujet..; J’ai peur que ça soit plus de l’étalage qu’autre chose…
    (à noter, le film est annoncé comme un documentaire sur imdb)

  9. Zorg

    On parle on parle , on a pas vu le film encore …

    J’ai déjà eu l’occasion de lire 2 ou 3 bouquins à de sujet ,OMG ! je m’en saurais bien passé , on dort très mal par la suite .

    J’attendrais les critiques ou plus de vidéos avant d’aller le voir , déja rien que pour le film « la passion du christ » la scène de la flagellation m’a rendu malade !

    Sinon faut il montrer l’industrialisation de la chose dans son intégralité ? parce que la je pense qu’on a atteins des summums , je pense que oui , au risque de rendre les gens mal à l’aise .

    1 livre parmi tant d’autre : http://fr.wikipedia.org/wiki/L.....%C3%A9tier

  10. Benardminet

    « des chef-d’oeuvres comme Seed, Postal, Tunnel Rats, Stoic, Darfur, ou encore Rampage. »

    Ho merde des chef-d’oeuvres carrément !
    Pour la bande annonce la ouep c’est choquant, ouep c’est bien trash, mais c’est un sujet dont il faut parler, par contre faut pas ce foirer sur le sujet sinon on decredibilise l’image renvoyer par celui ci.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire