J’ai une question plus ou moins juridique

Dites, je me suis posé une question l’autre jour, une question plus ou moins juridique. Je suppose que c’est un cas déjà existant, qui a déjà été traité dans la vraie vie, ou dans des bouquins, ou je sais pas.

Voilà mon cas. On va prendre George. George est un homme de 40 ans, en pleine santé. Ses hobbies sont sains, il passe ses journées à violer des petites filles à la sortie des écoles, il en égorge la plupart, il torture des grands mères, et a tué une bonne centaine d’individus cette année. Il est d’une cruauté sans borne, rien ne l’arrête. Il n’est pas fou du tout, il a toute sa raison, juste il aime tuer et faire souffrir des gens. Il n’a aucune circonstance atténuante. Il filme même ses méfaits qu’il envoie aux familles des victimes.

Je force le trait exprès pour, en gros, vous peindre un monsieur très méchant. Mais très.

Ce type est l’ennemi public n°1, toutes les polices le recherche, c’est un truc de dingue.

Un matin, il se fait pécho en train de brûler les rétines de jeunes scouts avec une barre en fer brûlante, s’en suit une course poursuite ahurissante dans Paris, des dizaines de piétons sont écrasés (dont des femmes enceintes et des lecteurs de Spirou), plusieurs flics, pères de familles et militants assocatifs, meurent dans la course poursuite.

Il fini par être arrêté, procès, il prend perpet, il a été horrible pendant tout le procés, en insultant tout le monde, les familles des victimes, etc, et en jurant qu’à sa sortie il butera tout le monde. Il a même étripé son avocate, jeune femme en fleur qui débutait sa brillante carrière après avoir passé des années à sauver des phoques sur la banquise.

Bref, donc le verdict tombe, il prend perpet, il ne compte pas faire appel, en sortant il hurle même « allez tous vous faire enculer bande de raclures à chiotes« .

En sortant du tribunal, le mec trébuche sur une marche, il se tape le crâne contre le sol. Il perd connaissance.
Rapidement, à l’hosto, on se rendre compte que le choc lui a provoqué une amnésie rétrograde définitive. A savoir que le mec, en se reveillant le lendemain, en pleine forme, ne se souvient absolument plus de ce qu’il a fait ses dernières années, mais RIEN DE RIEN. Et le truc il est complètement diagnostiqué, y’a aucun doute, quand on lui fait un scanner c’est flagrant de chez flagrant.

On en fait quoi du type, qui est là la bouche en coeur dans son lit d’hôpital ?

55 commentaires
  1. Mais quelle imagination débordante ! (voire flippante…)

    Alors moi je dis que c’est un gros vilain quand même et que c’est pas parce qu’il se souvient pas qu’il ne mérite pas de ne pas purger sa peine.

    Si les prisons françaises servaient à réfléchir à ses actes passés et à se reconstruire pour une éventuelle réinsertion, ça se saurait. Donc il va croupir en taule et ne pas réfléchir à tout ça et puis c’est tout ! (gniark !)

    (en vrai, heureusement que je ne fais pas de droit, je ne saurais vraiment pas comment répondre à cette question :P)

  2. On l’envoie sur la banquise, avec les phoques.

    On ne peut pas laisser tout faire, popole.

  3. Lo

    a priori tu condamnes un mec pour ses actes passés qu’il s’en souvienne ou pas non? Le présent limite tu t’en fous

  4. Joe

    Ca me fait penser à l’histoire que raconte Dupontel dans Bernie.. avec le rat :D

    Y’a pas d’autres issues que la zonzon ;)

  5. halmack

    je pense qu’il ira en prison, ou éventuellement en internement psychatrique, mais il ne sera pas remis en liberté.

  6. Pingoo (Auteur)

    Oui mais ce mec il a rien fait pour lui, mais rien de rien, il se souvient de rien.
    Et il a rien à faire dans un internement psychiatrique vu qu’il est pas fou du tout…

  7. franciscodelanoche

    mon dieu c’est horrible ! mais ça ferait un bon épisode New York unité spéciale !

  8. En vrai le mec, qu’il se fracasse la tête sur une marche ou qu’il ait des moments passagers de démence, avec genre une 20e personne dans sa tête qui se prend pour un pingouin tueur-dévoreur de chair, c’est pareil. Il se souviens de rien, peut être, mais on a des preuves (si, si, c’est obligé). Y’a que la prescription qui peut faire, et c’est pas ses quelques jours de coma et sa bouche en fleur qui y changeront quelque chose.

    Non ?

    (Après, on aura tous les boules pour le pitchoune, nous sommes bien d’accord).

  9. Pingoo (Auteur)

    Je suis d’accord ça ferait un bon épisode de série. Surtout le passage avec les scouts.

  10. Loutre

    Ben on lui montre les vidéos qu’il a envoyé aux familles, on lui relate les faits, on lui montre des photos de bébé phoque, on lui met le nez dans le caca en lui maintenant les yeux avec des allumettes. Le tout en taule, bien sûr.

  11. Bertrand

    En vous épargnant le développement juridique, si le mec était pleinement conscient de ce qu’il faisait et qu’il avait toute sa tête au moment des faits et au moment du jugement, alors il ira croupir en taule le reste de sa vie. En droit belge en tout cas, et à moins que j’aie zappé un truc évidemment !

  12. Pingoo (Auteur)

    Transposons ça à l’informatique.
    Un PC infecté de Virus, a priori on a de choix, soit on le met à la poubelle, soit on le formate.
    Si on le formate, on part du principe qu’il est « à neuf » et qu’on peut ne pas le mettre à la poubelle/prison non ?
    (voyez l’idée)

    Là ce type fera 20 ans de prison pour des faits qui ne sont plus dans sa tête. C’est triste (si je puis dire).

  13. Oui je confirme, il passera le restant de ses jours en taule, quand bien même ils se souviendrait de rien… Sinon, nombres de criminels se taperaient la tete contre les murs histoire de tout oublier… trop facile.

  14. rocepe

    Demande à des juristes genre Alexiane, Maître Eolas ou grandnicolas. A mon avis, la taule point barre.

  15. Lo

    Con certes mais rien ne dit que l’amnésie l’empechera de recommencer un jour ou l’autre non? :)
    Si le mec n’était pas dérangé quand il faisait ca c’est que quelque part il est génétiquement programmé (plus que mentalement)

  16. Snowball

    Peut-être mais les victimes sont toujours mortes et c’est toujours lui qui les a tuées.
    Transposons ça à l’informatique.
    Je t’envoie un mail infecté depuis mon PC infecté de Virus. Je formate mon ordinateur qui est désormais clean. Ensuite tu ouvre le mail que je viens de t’envoyer et tu te fais infecter.
    Alors, est-ce que tu est énervé contre moi alors que mon PC n’est plus infecté depuis belle-lurette?

  17. Papayoum

    Heu ben c’est pas parce qu’il est amnésique qu’il est guéri non ?
    Le mec il est fou et dangereux pour les autres, qu’il soit amnésique ou non faut l’interner. Donc je vote « internement psy » pour ma part.

  18. D’une s’il se fracasse la tête sur une marche, je serais ravi de le défendre et de le faire indemniser.
    Pauv’ bout de chou…

    De deux la question de « l’imputabilité » des actes qui lui étaient reprochée doit être appréciée par la Cour au moment où ils ont été commis.
    Peu importe donc ce qui lui arrive après.
    Toutefois, puisqu’il se réveille le lendemain, le délai d’appel de dix jours n’est pas écoulé.
    Il me semble donc opportun d’exercer ce recours afin de tenter d’obtenir une condamnation plus clémente dès lors
    – que la peine prononcée par les premiers juges n’est plus nécessaire
    – qu’il ne se souvient plus de son intention d’accepter la décision

    Ton gars, je lui envoie sa facture à quel nom ?

  19. mewee

    Et si Mère Teresa s’était tapée la tête (et aurait changé de personnalité genre criminelle très méchante) juste avant de recevoir son prix Nobel, tu lui aurait donné ou pas?

  20. Hypothèse : L’individu devient amnésique, c’est médicalement confirmé, cependant tu l’as dit, sa connard attitude n’est lié a aucun evenement traumatique (donc à son passé) ce qui fait que le mec se réveillera amnésique MAIS toujours aussi con. Il pelotera les infirmières, insultera les flics, essayera de faire exploser son thermomètre anal par constriction… bref il sera méchant. Et pourquoi ? PARCEQUUEEEEEEE !!!!

    Donc conclusion votre honneur, notre homme fera sa peine, éventuellement avec des aides médicales car la justice applique une peine, mais respecte les droits de l’individu fusse t’il un connard (et quelques part c’est rassurant non ?)

  21. « la justice applique une peine, mais respecte les droits de l’individu fusse t’il un connard ».
    Le première des nombreuses qualités de Flashou c’est son optimisme.
    Je suis jaloux.

  22. Ah mais tu n’as pas pensé à tout ! Tu dis au début que ce mec a un besoin viscéral de faire le mal, or s’il perd la mémoire et oublie son passé, rien ne laisse croire que son besoin de tuer n’est plus là. Donc il va se remettre à tuer et faire tous ses trucs de méchants si on le relâche. Ce n’est pas parcequ’il ne se souvient plus qu’il devient gentil.
    Hé oui !

  23. Ah zut je viens de voir que ma théorie a déjà été évoquée plus haut…

  24. Bôôh

    Faut arrêter le sucre avant de se coucher devant CSI Pingoo, ça fait mal au cerveau !

    Pour répondre à la question, une autre : la prison ça sert à quoi ? A punir ou à corriger ?

  25. studdywax

    beh on lui fais un bisous, on lui file un gros dédommagement pour ses gros frais d’avocat (beh oui, vu toute les familles de victimes qui l’ont fait chier), et on lui met une petite tape amicale derrière le cul en partant…

  26. buddla

    C’est déjà le pitch d’un épisode de criminal justice si je ne me trompe pas. Et il se suicide en prison à la fin de l’épisode après avoir relu son dossier (Ce qui est la conclusion logique pour un épisode d’une série américaine.)

  27. MrMopi

    C’est exactement pour ce genre de cas (bon, j’exagère un peu, mais pour des cas relevant de la même problématique) que l’appel est devenu possible aux assises. Sans faire l’historique du Droit, l’idée sous-tendant l’absence d’appel, était que les assises, c’est le Peuple (via les jurés) et que le Peuple ne peut pas se tromper (contrairement au juge, simple citoyen potentiellement faillible, car humain). Or il est possible, et la fiction de Pingoo, bien que poussée à l’extrême, le montre bien, possible, donc que le Peuple ait eu RAISON à l’instant T, mais qu’il ne l’ai plus à l’instant T+1. D’où la possibilité d’appel des décisions d’une cour d’Assises.

    Voilà pour le Droit Français.

    Pour le Droit US, il est toujours possible d’obtenir une « révision » d’un procès, quel qu’il soit, même plusieurs années après, en cas d’ « élément nouveau ». On comprends sans peine que l’amnésie totale et scientifiquement prouvée est un sacré élément nouveau !

    Ce qui nous amène à la problématique pénale.

    La Peine sert en droit pénal à 3 choses :
    1 – Protéger la Société (protection)
    2 – Faire comprendre au condamné qu’il a commis une faute (éducation)
    3 – Faire peur aux potentiels imitateurs (exemplarité)

    Dans ce cas, l’éducation ne sert strictement à rien.

    Restent l’exemplarité (à discuter) et la sécurité.
    Si on peux prouver que la perte de mémoire a profondément changé le risque de récidive, et que Georges n’est maintenant qu’un individu « rebooté » donc normalement inoffensif, (déjà, bon courage!) il restera quand même le troisième point :
    L’exemple d’un Georges qui s’en tire sans condamnation quel que soit la raison n’est-il pas un danger plus grand pour la Justice et la Société qu’une simple « erreur judiciaire » ?

    Pour moi, c’est simple. Dans le cas d’école, avec des certitudes absolues (il a vraiment perdu la mémoire, il est vraiment plus du tout sanguinaire…) il est évident qu’iil doit sortir libre et recommencer sa vie du début. Il reboote réellement.

    Mais dans la vraie vie, il ne peut y avoir ce genre de certitudes, surtout au niveau psychologique. Donc, comme disait l’avocat proverbial : « ça se plaide, mais c’est pas gagné! »

  28. Axel

    Y’a que moi que ça choque qu’on puisse présenter quelqu’un qui aime tuer et faire souffrir comme quelqu’un de mentalement sain ?

  29. smoups

    Une balle dans la tête. Poum’. Comme ça on se pose plus de question de savoir si ça va revenir ou pas, et ça réduit grandement les frais de justice.

  30. @Smoups : tiens ? justement, je trouvais ca miraculeux que l’on n’ait pas eu plus tôt ce genre de réflexion.

  31. smoups

    Je caricature bien sur, mais dans un cas pareil, ça m’inquièterais de voir qu’un type comme ça puisse être relâché car il n’a plus de souvenir. D’une part il peut faire semblant, d’autre part les souvenirs peuvent revenir à tout moment.. et il peut recommencer, tranquillement.
    Non pis du moment qu’il a touché à des gamines, poum, une balle.
    Et faut pas oublier qu’il a éventré son avocate le saligot, ça donne pas envie de le défendre ^^

  32. ___ Rhoaaaa

    Dis, Pingoo. Dans la liste des horreurs comises par Georges, tu as omis de citer le moment où il va au cinéma avec un gamin de 2 ans et 10 mois. Quel provocateur ce Georges…

  33. smoups > l’enfermement est bien plus interressant en terme de peine que la mise à mort (après je dis pas : ça coute plus). Un individus emprisonné subit une très lente agonie morale et physique et ses codétenus contribuerons largement a l’animation de ses derniers jours. Je ne comprendrais jamais pourquoi une foule en colère exige la mort (qui même infligé avec un max de souffrance ne vaux pas l’horreur continuelle de voir lentement sa vie se paralyser dans une taule sinistre…)

    Feufol > :) c’est parce que là je suis en vacances, forcément j’ai le moral.

  34. Zorlub

    C’est déjà un épisode de « Médium » !
    Où le type est un serial killer qui perds la mémoire suite à un accident, ensuite a une vie de famille épanouie et normale, finit par se faire arrêter et à la fin il commence à avoir des doutes sur son passé et finit par être arrété.
    Et la grande question philosophique de l’épisode (ce qui est rare dans une série) : « Est-on juste la somme de nos souvenirs ? »

  35. -- s e b

    C’est aussi le thème d’une nouvelle de Fredrick Brown qui s’intitule Tu n’as point tué, dans laquelle un hypnotiseur travaille pour la pègre et persuade les criminels qui flippent de se faire arrêter qu’ils n’ont rien fait. Ainsi, ils passent sans problème au détecteur de mensonge et ne sont pas arrêtés. Ils reprennent de plus une vie clean ensuite.

    Seul problème dans ton cas, les victimes, qui vont avoir du mal à avaler la pilule…

  36. Greg

    Et si on le laisse libre, on fait quoi le jour où il retrouve la mémoire?

  37. ludo10v10

    Moi je propose qu’ on supprime les marches dans les tribunaux….

  38. ludo10v10

    …Ou qu’ on oblige l’ accusé à porter un casque… non??? :D

  39. jipe

    Imaginons que tu sois une famille qui aie subit ce que ce dingue a pu faire, c’est a dire l’inverse de ce que tu décris, tu en penses quoi de ce type ?, il a violé ma fille , mais oups, il a tout oublié (ah merde, mais pas ma fille, elle , elle reste avec son trauma), un trama qui durera 30,40 ans ou toute une vie ou tout un suicide, t’as beau formater ton PC, t’as tout perdu, tout..
    Y a toujours une circonstance atténuante aux gens que tu décris, mais y a toujours une circonstance aggravante aux victimes..
    Je voie des gens et des gens qui n’en finissent pas de devoir s’expliquer de viols ou autres agressions jusqu’au moment ou il y a prescription ou défaut de procédure, la victime (et j’abhorre ce mot) reste avec son vécu et le coupable s’en sort par un simple « oubli » de ce qu’il a fait ?
    reprend ton post s’il te plait, et met le en inverse et explique moi quoi leurs dire aux gens que je connais

  40. @Jipé : la sanction pénale répare-t’elle la souffrance de la victime ?
    Selon mon expérience personnelle et professionnelle (on n’est pas toujours du même coté) ca ne marche pas comme ca.
    Si l’on devait aborder la question du point de vue de la victime, bien souvent l’auteur n’en finirait plus de payer.
    C’est pour cela que le droit distingue les sanctions civiles (des dommages et intérêts susceptibles de réparer, un peu, le préjudice de la victime) et les sanctions pénales qui n’intéressent que l’auteur de l’infraction dans son rapport à la société.

    Pour revenir à l’exemple de Vincent,
    même amnésique rien ne s’oppose (et surtout pas l’amnésie) à ce que le « bad guy » répare le préjudice causé à
    la victime.

    Le droit de la responsabilité civile a de plus en plus une vocation indemnitaire en ce qu’il prévoit des modes de responsabilité objective, où le responsable paye alors qu’il n’a pas commis de faute.
    Autant dire que peu importe l’amnésie…

  41. pascal

    Je clos le débat en ce mois de février en vous indiquant que le monsieur n’irai pas au procès vu que la procédure aura été cassée par l’avocat en arguant que ce dernier n’a pas pu bénéficier d’une enquête équitable…
    Il est libéré pour vice de procédure, sort en vitupérant et faisant des bras d’honneur aux familles éplorées.. tombe dans les marches et ne se souviens de rien…

    Oubliez la fin…c’est aujourd’hui la réalité de ce qui peut se produire…

  42. Xav'Yeah!

    Je citerai juste cette fameuse phrase de Kiss Kiss Bang Bang:
    « Dans le doute, tue le cochon! »

  43. On part du principe que le type a une prédisposition à la violence, et son amnésie ne constitue pas en soi, une sécurité assez importante pour ne pas le faire incarcérer au vu de son palmarès mirobolant.
    .
    Belle (?) imagination.

  44. Et si la victime devient amnésique ? on libère le gars ?

  45. filou

    Et si 6 mois plus tard il glisse dans la baignaoire et se souvient de tout….parce que « si ma tante en avait…ce serai mon oncle….non?? »

  46. BENDER

    M. MOPPY +1, c’est exactement ce que je voulais écrire, merci pour cette belle économie de temps. J’ajouerai vive la république et vive la France. Si Super Sarko Super Pouvoir a même le contrôle dans le monde virtuel de l’ami Pingoo et bien il ira en prison pour 1242 années !

  47. Atog

    On le fait redevenir un monstre et on le condamne. (ou on l’engage dans l’armée, aussi.)

  48. « Non pis du moment qu’il a touché à des gamines, poum, une balle. »
    ah la gamine. l’exemple qui fait revenir à la vitesse de la lumière les beau sentiments.

    pingoo ; pense à dire qu’il a brulé un chien la prochaine fois, ca marche encore mieux pour les réactions à la con.

  49. jipe

    Feufol: t’as complètement raison
    Mais dans les faits, rien ne répare ce genre d’acte fait, mais dans tous les cas que j’ai pu voir il y a soit souscription soit « maladie mentale » et dans ce cas, on fait quoi, style, on te coupe les 2 bras et les 2 jambes et le type n’est pas responsable, mais toi, tu vis sans bras et sans jambes.
    Je sais très bien que tu comprend ce que je veux dire et je comprend très bien ce que tu défends mais malheureusement…

  50. @jipe :
    Je comprends très bien ton point de vue.
    La souffrance des victimes est une chose difficile à appréhender par la justice.
    Il suffit pour s’en convaincre de jeter une œil sur les sommes dérisoires allouées par les tribunaux aux gens qui ont perdu un proche (par exemple http://bit.ly/FGHjY )

    Par contre, il faut savoir que les cas où l’auteur d’une infraction est déclaré irresponsable sont rarissimes.
    Dans mon boulot je vois passer pas mal de types très bizarres qui ont fait des choses très moches et sont déclarés « normaux » par les psychiatres.
    Comme je le disais plus haut, il ne suffit pas d’être fou pour être déclaré irresponsable, il faut prouver qu’on était en pleine crise de folie au moment précis où l’acte a été commis. Autant dire que c’est dur.

  51. Alexis

    Il va porter plainte contre le ministère de la justice qui a mal entretenu son patrimoine ou n’avait pas mis le panneau « sol humide » règlementaire. Et il va toucher un max parce que son préjudice est immense : il va passer sa vie en prison sans comprendre pourquoi.

  52. jipe

    @feufol, faudra peut-être un jour qu’on se parle car je suis entouré de cas ou l’auteur d’agressions n’as pas de retour et je me retrouve avec des agressées qui ne sont que considérées que comme victimes (encore une fois j’aime pas ce mot), un point pour toi, tu connais bien ton sujet, ça fait plaisir :)
    En ce qui me concerne, j’ai subit un bon « dégât familial » en parlant de ce cas, merci, en tout cas d’expliquer ce qui peut se passer de « l’autre coté »

  53. Dans le doute … on l’reboot.

  54. ben moi si j’etais toi je commencerai à ecrire la suite ça devient interressant…

  55. Lidiotduvillage

    Je ne sais pas ce que cette histoire recouvre, ni quelle en est la part de réalité et de fiction, mais je sais une chose, c’est que peu importe ce qui se passe une fois le procès passé et la condamnation prononcée, si elle est définitive, c’est à dire, si le délai pour former appel et/ou se pourvoir en cassation est forclos, la peine devra être effectuée. La seule chose à espérer en l’occurrence, c’est les remises de peine, qui, vu le lourd passé criminel semble peu vraisemblable…

    Voila pour la consultation juridique

    Trop facile de considérer que le délinquant a eu le cerveau formaté, les victimes de réssuciteront pas.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire