Cinéma : Divorces

Le pitch :

Valentine et Alex sont mariés, avocats tous les deux, spécialistes des affaires familiales.
Dans l’exercice de leur profession, ils défendent le divorce du XXIème siècle : à l’amiable, dans la sérénité et le respect de l’autre, de préférence en garde alternée et en la famille recomposée, loin des vases casés et des atroces scènes de ménage de la génération précédente.
Jusqu’au jour où, par faute d’un banal adultère, leur couple vole en éclats. Et la réalité du divorce les rattrape : fini les beaux discours, place à la guerre…

Déjà un aveu, je savais très bien que ce film était pas trop bon, d’une d’après un bouche à oreille amical et de deux d’après les échos par-ci par là.

Mais bon Demaison a parmi ses fans ma personne et donc je ne pouvais pas louper ce film.

Pour le positif, il est évident que pour les personnes ayant connus cette situation du divorce ça va forcément raviver des souvenirs ou des douleurs. Et puis des situations parfois tendres.

Et surtout des dialogues qui font boum boum. Et puis un peu de fun aussi surtout avec cette séquence de défile à l’anniversaire des gamins.

Pour le reste c’est clichés par millions, vulgarité, gros ratages, caricature du plus mauvais effet…

Vous en voulez encore ? C’est mal filmé, c’est souvent très ennuyeux. Frôlant la vulgarité.

Et surtout pas crédible une seconde et c’est probablement le plus grave.

Un bon film pour dormir est un bon résumé.

Une bonne note pour la fin quand même, Pascale Arbillot est probablement une actrice d’avenir et une future grande.

1 commentaire
  1. Rod

    Pascale Arbillot est d’une beauté hallucinante dans ce film. et clairement sous exploitée.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire