WebRadio cherche auditeur(s) à l’essai

dynamhit

Quand Pingoo.com était une base de données masturbatoire, j’avais 15 ans. Depuis, le site a évolué; et moi aussi (bien que je m’adonne toujours à certaines activités suscitées). J’en ai aujourd’hui 23 et m’occupe à temps partiel de la promotion et de la communication du site « Dynamhit.org« , une plate-forme musicale d’un genre ancien.

A l’heure du MP3 en libre accès, des Deezer, Jiwa, et Lastfm, qui miserait un centime de rouble sur un média figé, vieux comme le siècle dernier, où le son vous est imposé et, pire encore, que vous ne pouvez écouter de n’importe où ? Car la réalité est là : Dynamhit.org, c’est avant tout une WebRadio.

Mais qu’est ce donc qu’une WebRadio ? A cette question je donnerai une simple réponse :  c’est une radio qui diffuse très certainement des sons que vous ne pouvez pas blairer et à laquelle vous ne pouvez vous connecter depuis votre bagnole. En clair, c’est tous les inconvénients des radios Mainstream (la pub en moins), sans leurs avantages.

Et là, vous vous dites que le type qui s’astiquait devant Pingoo.com il y a 8 ans est probablement le pire chargé de promotion au monde; et vous n’aurez pas tort. Je suis contre les WebRadios, je n’en ai jamais écouté, et à part Dynam’Hit, je n’en écouterai probablement jamais. C’est nul, contraignant et mal produit. Point final.

Non, pas point final d’abord. Car Dynam’Hit, c’est avant tout une marque, une bannière, qui réunit 20 étudiants ratés d’école de commerce provincial. Ces gens-là sont animés d’une passion commune : la musique, la vraie, les James Brown, les George Clinton, Pink Floyd ou plus récemment Raphael Saadiq, Mayer Hawthorne, Daft Punk, les White Stripes, Black Keys… Des gens capables de s’émerveiller des heures devant des vidéos de concert, de considérer « la vie comme un blind-test permanent », ou de téléphoner à un ami, en plein milieu d’un live, juste pour lui faire profiter d’une bouillie saturée de riff de guitare : bref, des sortes de musicopathes en puissance.

Dynam’Hit, c’est une expérience associative. Pour faire mon job plus convenablement, je dirai que nous diffusons une programmation éclectique (Soul, Funk, Hip-Hop, Rock, Electro et autres) 24h/24 et que nous essayons de proposer, deux fois par jour (13h et 18h) des émissions thématiques en Live, sous forme de Talk-Show ou de programmes musicaux par genre.

20 étudiants qui ont toujours rêvé de parler dans un micro, ça peut paraître pathétique. En vrai, c’est surtout très rigolo.

10 commentaires
  1. Eh bien je le trouve génial ce billet. Ça me donne envie d’aller écouter direct.

    (J’y vais).

    (Au revoir).

  2. Ha mais bordel, j’écoute et je trouve ça terrible.

    C’est super chouette !

    (je suis un peu excitée, oui).

    (ça me fait toujours ça quand je lis des billets qui foutent du point final).

  3. Aeri

    Ce serait pas plutot l’arrêt de la clope qui te rendrait nerveuse ? :p

  4. jipe

    Alexiane : c’est pas du point barre pour toi ?

  5. Ca fait plaisir à beaucoup de monde de chez nous d’être enfin présents sur Pingoo :)

    Donc de la part de toute l’équipe, merci ;-)

  6. @Aeri : Kesaco ? ON ME FLIQUE ?

    @Jipé : Justement, le point final a le goût de la nouveauté, tu vois ;)

  7. fafa

    je vais y aller aussi je vais écouter cela et vous donnera mon avis demain

  8. Bien ca ! enfin une webradio qui passe pas la soupe infâme habituelle.

    Je bookmark

  9. Jul

    Mais euh… moi aussi j’ai une web radio qui est cool !

    Sympa, belle programmation, hop dans mes bookmarks !

  10. Cécile

    Attrayant le billet. Mais après écoute, Radio Nova revient au même. La qualité & la diversité de la programmation musicale est indéfectible.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire