Livre de légende n°9 : L’écume des jours

vian

287 points pour votre livre qui décroche la 9éme position.
Il faut dire que sa place dans le classement ne va être étonnante pour personne tellement c’est un classique. Et comme souvent les choses se font superbement on est en pleine commémoration autour de sa personne et ce n’est que mérité car en plus d’être l’écrivain ayant fait naître ce chef d’œuvre, Boris Vian avait plein d’autres talents que je vous invite à découvrir fortement.
L’écume des jours de Boris Vian (1920-1959)
Première parution de l’œuvre en 1947.

Ce livre, chef d’œuvre surréaliste a été adapté au cinéma comme à la scène.  Colin, jeune dilettante riche pourvu d’un domestique et possédant une gentille souris qui parle, comme animal de compagnie.  Le but de son existence du moment étant de tomber éperdument amoureux.

Chloé apparaissant pour faire épanouir cet amour naissant. Mais comme le bonheur ne devait pas être si parfait, on découvrit que Chloé souffre d’un « nénuphar dans le poumon droit », et que pour guérir, elle doit s’entourer d’une myriade de fleurs afin de respirer leur parfum, ce qui ruina Colin.
Ayant déjà dépensé 25000 « doublezons » pour la noce de ses meilleurs amis, Chick et Alise, mais la vie des jeunes époux explose en vol à cause de l’obsession de Chick pour Jean-Pol Sartre, dont il collection toute la production.  Alise se livrant alors à des attentats ; la police n’est pas en reste, et le style devient franchement chandlérien dans le dénouement de l’histoire. Et au final, on ne sera pas surprise d’apprendre que Vian avait traduit les œuvres de Raymond Chandler en français.
Ce livre est donc une œuvre surréaliste, qui rappelle la pure science-fiction, est parfois une histoire d’amour très drôle mais c’est surtout une interprétation poignante de la façon dont les songes optimistes et frivoles de la jeunesse sont ternis par la pensée orthodoxe et le conformisme. Boris Vian, quoi offre ici des jeux de mots d’une rare poésie, a aussi publié des pastiches de romans noirs, dont le célèbre J’irai cracher sur vos tombes. On dit qu’il est mort d’une crise cardiaque en regardant l’adaptation cinématographique de ce roman, un film qu’il haïssait.

Indispensable œuvre poétique.

5 commentaires
  1. mon premier « choc » littéraire !

  2. une fille

    si si, il y en a que cela étonne de le voir dans un top 10 : j’ai balancé à plusieurs reprises ses bouquins à travers la pièce, tellement son style et ses intrigues m’insupportent. Sérieusement, 9e ? Je suis la seule que ça désespère ?

  3. burp

    Il faut parfois du temps pour apprécier…revenir plusieurs fois sur l’ouvrage…

  4. BadyRaty

    Très bon livre. J’adore le passage de la patinoire.

  5. creu

    @une fille, que tu balances les bouquins de Vian à cause de son style, sérieusement non, tu n’es pas la seule que ça désespère …

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire