Et si on reparlait un peu des DRM ?

En ce moment je repense parfois à toutes ces histoires de DRM, d’Hadopi, et autres joyeuseries de ce genre… On ira d’ailleurs lire le chouette billet de Monsieur Lâm au sujet d’Hadopi, qui n’a pas été compris par les 3/4 de ses lecteurs, mais que j’ai moi même trouvé très rigolo (même si je ne suis pas tant contre Hadopi que ça).

drm

Bon. J’ai quoi à dire sur les DRM ? Pour ceux qui ont oublié, les DRM ce sont les verrous numériques qui limitent la visualisation (ou l’écoute) d’un fichier à un certain nombre de lecteurs MP3/Platines/Ordinateurs. C’est un sujet qui m’a toujours intéressé, vraiment, et sur lequel je m’insurge depuis des années. Et aujourd’hui j’ai tendance à vraiment m’agacer de la mauvaise foi crasse de la plupart des gens qui m’entourent (je ne citerai pas de noms, c’est pas l’objet de ce billet).

Perso, même s’il m’arrive régulièrement de piquer de la musique sur des FTP, ou même sur du P2P, j’achète la plupart de ma musique, depuis qu’iTunes Store existe. Voilà, c’est comme ça, j’ai un compte, je clique pour acheter, et à la fin du mois j’ai ma petite facture, entre 30 et 40 euros de musique par mois à la louche. Devant cet état de fait, 100% des mes amis qui « piratent » de la musique hurlaient comme argument « Mais putain tu te rends compte que tu te fais enfler avec ta musique bourré de DRM ?« , avec le sublime et magnifique « Moi j’acheterai ma musique sur internet quand il n’y aura plus de DRM et que la qualité sera au rendez-vous !« . Tous m’ont dit ça, tous. Souvenez-vous, c’était l’argument le plus vivace.

Depuis quelques mois, Apple, Amazon, la Fnac, tous ont fait sauter les DRM (à ce sujet je suis aussi un peu remonté contre Apple qui avait assuré les virer de TOUT le catalogue avant Paques, et moi j’ai encore plein de fichiers qui n’ont pas été upgradés en iTunes Plus, dont des EP « iTunes Live Sessions », c’est con, fin de la parenthèse). Et donc voilà, depuis des semaines, la quasi totalité du catalogue musical « qui se vend » est disponible sans aucun DRM, et toujours dans une qualité très améliorée (256 kbps en général). Et bien vous savez quoi ? J’ai refait, avec subtilité, un tour de table dans mes connaissances, et bien tous continuent à « ne pas acheter la musique », et le nouvel argument c’est quoi ? C’est que « Hadopi c’est de la merde et que les parlementaires qui ont voté celle loi sont des incompétents« . Je résume hein, mais c’est à peu près ça.

Je comprends pas, quel rapport entre Hadopi, et le pas en avant énorme réalisé par les disquaires en ligne et les maisons de disques pour proposer enfin de la musique sans verrous sur leurs boutiques ?
Que les choses soient claires, c’est de la mauvaise foi massive. Oui le texte Hadopi est un mauvais texte, qui n’a absolument aucun espèce d’interet en réalité. Mais qu’on arrete de se trouver en permanence des pseudo excuses bidons pour télécharger des trucs illégalements. Si on vole de la musique, des films, ou des séries, c’est parce que c’est facile, parce qu’on en a pris l’habitude, parce qu’on a pas envie d’attendre, parce qu’aujourd’hui on a tellement pris l’habitude de « voler », que lâcher un euro pour un Single, ça nous fait super chier.

Qu’on assume ça 5mn, qu’on arrête de se trouver des fausses excuses bidons, ou des combats absurdes, qu’on respire 5 minutes, qu’on prenne nos responsabilités, oui la plupart d’entre nous achetons de moins en moins de CD ou de DVD, et oui on déconne clairement.

Demain, quand on mettra en place une « licence globale », ce sera exactement comme pour la levé des DRM, tous ceux qui réclament ce truc continueront à pirater, parce que payer 20 euros par mois, même pour un catalogue illimité, ça leur fera toujours beaucoup plus chier que de payer « zéro ». Et on inventera encore des arguments bidons à ce moment là.

Ah et putain, que personne ne me sorte l’argument que la qualité des musiques en [email protected] n’est pas encore assez bonne. Je ne connais là aussi personne foutu de faire la différence entre ce type de format, et du lossless, à part 2-3 névropathes équipés de casques studio à 800 euros.

Une fois encore j’insiste, je crois que « pirater » ici et là ne devrait pas être si grave, ça m’arrive aussi, vraiment. Mais il y’a un juste milieu, et aller acheter des MP3 sur Amazon/Fnac/iTunes, promis ça ne vous tuera pas.

22 commentaires
  1. J’ai l’impression de m’entendre penser tout haut ;-) Même principe pour moi, et même conclusions quand à mon cercle de connaissances ;-)

  2. Rico

    100% d’accord avec toi Pingoo ! Merci de ne pas être hypocrite comme la plupart des gens :).

    « à part 2-3 névropathes équipés de casques studio à 800 euros » : c’est pour Rod :D ?

  3. Hum je te trouve dur avec tes amis (après je ne les connais pas) et je donnais les mêmes arguments il y a quelques années.
    Perso je suis anti apple (OSEF) mais depuis qu’Amazon à lâché ses DRM (c’était le 1er à le faire) j’achète plus de musique numérique (notamment des single à la con) mais je continue toujours à acheter des CD (je suis assez collector).
    Les DVD c’est différent car il n’y a jamais eu le souci des DRM j’ai toujours acheté énormément de DVD (et de plus en plus) maintenant c’est grâce au téléchargement notamment de séries que je découvre pleins de nouveautés que j’achète quand cela me plait (kaamelott tous bouffé sur youtube et pourtant j’ai acheté les 5 saisons en dvd). Les films, j’ai arrêté depuis que j’ai une carte cinéma.
    Je pense que les « téléchargeurs » (je n’aime pas le terme pirate) il y a les « honnêtes » qui ne sont réellement pas satisfait de l’offre actuelle (genre 95% des internautes et les séries américaines) et les « crevards » ceux qui ne paieront jamais car soit ils n’ont pas d’argent soit ils n’ont pas de scrupule : il suffit de voir les offres des artistes qui tentent l’aventure d’auto distribution.

  4. Je ne suis pas certain de trouver les musiques que j’écoute sur des plate-formes légales… =)

  5. Même chose pour moi, sachant qu’au passage, les DRM m’ont jamais spécialement posé de problèmes, vu que je pouvais lire la musique que j’avais acheté sans (trop) de problèmes.

  6. Dream

    C’est clair, les « pirates » sont des gens malhonnêtes, a cause d’eux, Britney doit attendre pour changer de voiture. Plus sérieusement, il faut une évolution des pensées chez les internautes qui commence a penser (tout comme moi) que c’est normal de ne pas payer pour des œuvres culturel.

  7. Ah bah c’est sûr, quand on télécharge, il faut soit avoir de bonnes raisons, soit prendre ses responsabilités. Et des bonnes raisons j’en vois que deux : jeunes passionné qui vit chez papa/maman et qui n’a pas de tunes pour acheter ; et vieux passionné qui veut savoir exactement ce qu’il achète, et qui le chope un peu avant, pour voir.
    Je doit être un des derniers extraterrestres qui considère qu’on perd quelque chose de colossal en abandonnant le CD. Alors défendre le MP3, même sans DRM et à 256kbps, j’ai du mal.

  8. freetofi

    moi le 1er j’avais reduis mes achats de disques …et c’est vrai qu’avec itunes j’ai pris d’autres reflexes ..plus legaux. ça n’empeche que la loi n’est plus tres claire sur la definition de copie privée ..
    exemple : je fais un mp3 d’une chanson saisi en audio sur deezer. (ça ressemble ni plus ni moins a l’epoque ou j’enregistrais sur ma K7 le dernier tube d’NRJ ) le fait de l’avoir sur mon disque dur fait de moi un pirate ???

  9. Aeri

    Sur l’aspect des DRM, j’ai toujours ralé contre, parce que dans le principe, on voulait nous faire acheter le morceau autant de fois que de supports au départ… C’était pour ca que à l’époque j’achetais des cd, pour pouvoir encoder moi-meme les pistes et les transférer autant de fois que je le jugeais bon dans mon utilisation propre.
    L’aspect téléchargement est plus délicat je trouve. J’ai découvert et découvre toujours énormément de choses a travers des sites de streaming (radioblog a l’époque, puis Deezer, Jiwa) et si ca s’avére concluant, on finit toujours pas trouver le cd dans mes étagères.
    De meme pour les séries tv US, j’étais ravis de pouvoir regarder la première saison de Californication en VOSTF avant son arrivée en france, et j’ai pris tout autant de plaisir a l’acheter en dvd a sa sortie dans notre pays.

    Mais parfois, quand je regarde les comportements autour de moi, j’ai l’impression d’être une sorte d’extra-terrestre au milieu d’une mare d’inconscients qui se disent que les autres peuvent bien paier pour eux si ils sont assez cons pour ca. En gros, ils jouent a « Les baisés, comptez-vous » et moi je suis celui qui dit « preums ». Hadopi n’est que le « juste? » résultat de leurs comportements mais ils faut croire que meme ca, c’est trop évident pour leur crever les yeux.

    Promis, demain, j’arrete

  10. EL BILOUTE

    ah et putain, ça fait chier, ça c’est de l’edito !

  11. Ça ne te révolterait pas d’acheter une 2CV pour le prix d’une Ferrari ?…
    Sérieusement, les offres légales sont trop chères et oui, l’HADOPI est une raison de plus de ne pas consommer.
    La qualité audio n’est pas au rendez-vous, tous les mélomanes te le diront (ce sont eux qui achètent en majorité), bien qu’à partir de 256kb/s cela devient correct.
    Fatalement il y a eu aussi je pense une prise de conscience collective que les artistes se faisaient raquetter par les majors, artistes qui par ailleurs commencent à quitter ces maisons de disque.
    Ajoute à tout cela des DRM incertaines encore présentes malgré la communication qui affirme le contraire et tu comprendra mieux pourquoi les gens ne veulent pas payer pour « ça ».
    Il y a la demande mais pas d’offre, tout le problème est là et l’HADOPI va encore rajouter de l’huile sur le feu.
    Dans un sens ça me console car on va peut être assister à la mort des majors (ce qui me semble inévitable) et à l’émergeance de la véritable scène musicale Française (vous savez les musiciens qui savent utiliser un instrument).
    Enfin il me parait clair que le web a apporté une concurence qui n’existait pas avant et bien entendu l’incompétence des industriels de ce marché n’a fait qu’empirer leur situation.
    Je suis moi-même musicien, je comprends l’importance des droits d’auteurs mais définitivement il y a tout un secteur de la musique qui doit être assaini pour ne pas dire éliminé afin qu’enfin que le marché évolue car il est clairement paralysé depuis 10 ans et on sait pourquoi.

  12. Michel

    http://www.quechoisir.org/page.....CB.htm?f=_
    Faut pas non plus déconner hein ..

  13. Parce que tu crois que ceux qui piratent aujourd’hui massivement sur le Web ont déjà acheté des CD avant Internet ?
    Parce que tu crois que parce que toi tu ne vois pas la différence avec la qualité CD tu peux te permettre d’en priver ceux qui l’entendent, et l’apprécient ?
    Parce que tu crois que quand on est contre Hadopi on télécharge forcément ?
    Parce que tu crois qu’il n’y a qu’iTunes et le dieu Apple pour fournir de la musique légale ?
    Parce que tu crois que tes « amis » sont cons et radasses, et que tu vaux mieux parce que toi seul achète toute ta musique, pardon, la majorité de ta musique légalement ?
    Je t’ai connu plus mesuré…
    Si tu limites l’utilisation de la musique à un ipod dans le métro et à l’écouter sur ton ordi, oui, ton article est logique, oui il faut arrêter de se voiler la face, oui, il faut accepter d’ouvrir son portefeuille.
    Mais la musique c’est aussi mettre un CD dans une chaine et l’écouter en ne faisant que ça, c’est aussi l’apprécier entre amis, ce n’est pas que des « écouteurs » à 800 balles ou à 15 (C’est super mesquin comme « argument » ça d’ailleurs…)
    Tu stigmatises, tu schématises et tu raccourcis, toi qui d’habitude prend de la hauteur par rapport aux choses, et c’est super moche. Vraiment.

  14. Pingoo (Auteur)

    Alors non je ne crois pas que les « jeunes » qui piratent aujourd’hui (on va dire les gens qui ont 20 ans) aient acheté beaucoup de CD avant, le CD c’est plutôt un truc de trentenaire maintenant… Mais ça change rien au problème, enfin je vois pas le rapport.
    Pour la qualité CD, bah c’est une simple constatation. Je ne connais personne qui est fichu de faire la différence entre un fichier « bien encodé » et un CD, mis de côté les pros de la musique. C’est un argument qui était valable quand on vendait des [email protected] kbps (et encore), mais avec du [email protected] kbps, franchement (ou alors sur des morceaux hyper spécifiques). Pas de quoi en faire un « problème ». En tous cas pour moi ça ne justifie en rien de « pirater » (accessoirement quand on pirate, on pirate peu en lossless).

    Je n’ai pas cité qu’iTunes, je cite aussi Amazon et la Fnac. Je peux aussi citer les disquaires « physiques ».

    Et je n’ai jamais dit que mes amis étaient cons et radasses, simplement que sur ce sujet, la plupart sont d’une mauvaise foi crasse. Ca m’arrive aussi sur plein de sujets :).

    Et non, on ne peut pas faire la différence entre un CD et un MP3 avec ds écouteurs à 15 balles, en aucun cas. D’où mon exemple (et la plupart des gens ont des écouteurs à 15 balles).

    Mon propos est précisement de généraliser, le piratage est un phénomène de masse, pas une succession de « cas particuliers ». Que toi tu écoutes encore des CD, ou que tu saches faire la différence entre les taux de compression, c’est très bien, mais ça n’est pas un exemple représentatif de ce qui fait le piratage de musique aujourd’hui, et encore moins de ce qu’on pouvait lire y’a un ou deux ans concernant les DRM, et ce qu’on lit aujourd’hui sur les mêmes sujets.

  15. Optimus

    Assez d’accord avec toi Pingoo, c’est clair qu’avec les DRM les majors se sont tirés une balle dans le pied car ça ne donnait vraiment envie d’acheter de la musique légalement.
    Je me souviens il y’a 2-3 ans avoir acheté qlq morceaux sur la Fnac et bah avec les DRM pourraves j’avais même pas les droits pour les graver sur un CD … Résultat? Je les ai re-télécharger sur la mule … Trop bien …
    Maintenant qu’on arrive enfin à se débarasser des DRM ,je télécharge un peu plus de single légalement mais les albums par contre c’est tjrs en magasin comme je l’ai tjrs fait, même à l’époque ou je downloadais sur Napster comme un gros cochon …
    Sinon pour l’histoire de la qualité des MP3 c’est un argument qui m’a tjrs fait marrer car en général pour faire la différence faut qd même avoir du matos audio un tant soit peu de qualité. Donc bon si on l’argent pour acheter du matos audio de qualité on doit bien avoir l’argent pour acheter qlq CD ou DVD non ? ;-)

  16. Putain,qu’est ce qu’on peut lire comme connerie sur ce site…

  17. jipe

    c’est pour ça aussi que tu viens babelkot ;-)
    il y a eu une vie avant internet, et j’ai commencé la musique comme tout le monde, avec une ribambelle de cassettes (HaHa, pour ceux qui connaissent pas, tappez Wikipedia)enregistrées par mes potes, putain, ça a toujours existé les copies illégales, et internet n’a jamais rien amplifié, juste qu’avant une major s’appelait une maison de production ou autre, ça fait perdre de l’argent aux petits artistes ?
    Mais les petits artistes ont tous leurs Facebook pour espérer se faire connaitre parce qu’on passe en radios que les vedettes, les Didier Super ou autres vendent leurs CD en concert et c’est bien mieux, mais putain ! (je suis grossier aujourd’hui !), faites des CD avec une valeur ajoutée bordel !
    Merde! le vinyle de Queen que j’ai acheté avait un mega poster de cyclistes a poil, les picture disques étaient pas pour les chiens, les petits bouquins avec les supers photos, c’était top (c’est pas Rod qui me contredira), la boite en fer qui rend ton CD trop top, c’est extra, putain, je veux bien en acheter du produit, mais merde, faites nous rêver !!

  18. SuRuMu

    Tiens, Babelkot un anarchiste qui parle peu mais qui, je présume, télécharge à outrance tout comme moi.

    Dans ce débat de jolis et gentils arguments, je vous propose de sourire un peu en cliquant ici:

    http://photos-a.ak.fbcdn.net/p.....651627.jpg

    Et par la même de connaître les gais lurons de l’ACAF !

    Association Contre les Analogies Foireuses (ACAF) :
    http://www.facebook.com/group.php?gid=52354774405

  19. mon dieu mais comment je me sens moins seule là…

    Je n’ose plus rien dire tellement je me suis faite lyncher face à cette « mauvaise foi massive » comme tu l’appelles si bien et qui surtout n’a RIEN à voir dans le débat anti Hadopi bien que ce soit en fait l’argument principal qu’on nous sert à chaque fois.

  20. Définitivementcontrelesaissellespoilues

    Bonjour, il y a ici des choses justes et d’autres un peu moins. On va commencer par Hadopi : c’est de la merde en boîte, non pas sur le fond, car effectivement télécharger gratuitement de la musique sans l’accord des ayants droits c’est du vol, ni plus, ni moins, et j’emmerde les gens qui pensent que toute la culture devrait être gratuite, retournez chez les schtroumpf ou dans n’importe quel société pouvant fonctionner sans un système monétaire. Maintenant sur la forme, la loi a été élaboré par des crétins ne connaissant même pas la définition technique d’un réseau (notre chère ministre de la culture en tête, avec seulement 10 ans de retard, des œillères l’obligeant à foncer tout droit sans réfléchir et une mauvaise foi sans borne) , mettant en place une solution technique dépassée (ceux qui savent déjà contourner ces moyens de filtrage le font déjà, les autres apprendront, en tout cas rapidshare/megaupload et compagnie vont se faire des couilles en or) contenant des solutions franchement douteuses (installer un spyware officiel ? mais oui …), rajoutons à tout ça le fait qu’on est pas responsable des téléchargements de sa ligne mais de la « sécurisation » de celle-ci, ce qui est honnêtement une grosse connerie, aucun réseau (en particulier sans fil) n’est et ne sera inviolable. Ce qui implique que des gens (par manque de connaissance technique ou tout simplement par négligence) seront sanctionnés à tort (avec bien sûr une procédure à la française ultra lourde et longue pour prouver son innocence, en plus c’est pas innocent jusqu’à preuve du contraire, c’est coupable jusqu’à preuve de l’innocence). Allez cool, pour prouver qu’on a rien téléchargé on peut aussi amener son disque dur aux autorités (t’inquiète que ceux qui se seront fait chopé pour de bonnes raisons auront pris soin de formater leur disque et de faire 35 passes de 0 dessus), et puis comment on fait pour les autres disques dur ? Une perquisition ? Vu le prix actuel d’un disque, si je veux j’en ai 15. Ils vont faire comment ? Venir fouiller chez moi ? Et si je confie mes disques à d’autres personnes pendant le temps de la procédure (je rappelle qu’on est prévenu quand on est chopé) ? Si je planque des cartes SD avec 32Go de musique dessus dans un conduit de cheminée ils vont aller le chercher là bas ? Hadopi n’était pas censé être une alternative à ces perquisitions surprises dans les domiciles des gros téléchargeurs/uploadeurs ? Vous me direz que j’ai peut-être tort et qu’ils ont trouvé une solution pour fouiller/découvrir toutes vos données numériques, mais moi là tout de suite je vois pas comment ils peuvent faire. 10 000 mails par jour ok, 10 000 perquisitions par jour de fond en comble, j’en suis moins sûr. La liste des absurdités est longue comme le bras (si le type a des bras de 9m). Mais finissons avec la sanction : coupure de la connexion internet. Je crois qu’ils ont pas trouvé pire pour foutre les gens dans la merde. Exemple, toi père/grand-frère/connard de voisin squatteur de wifi irresponsable et imprudent se fait sanctionner par la coupure de la connexion, ton gamin de 13 ans il fait comment pour l’école ? Eh oui parce que maintenant les profs estiment que tous leurs élèves disposent d’internet. Je ne mens pas, mon frère, 13 ans, collégien, a des devoirs où il est stipulé « rechercher sur internet … « . Je fais comment ? je l’envoie avec mon macbook et 5 euros pour un menu au macdo ? Encore une fois il est théoriquement impossible de sanctionner uniquement une personne dans un foyer mais là encore, ça fout la merde : des gens qui n’ont rien fait en subissent les conséquences. Bref, cette loi pue des aisselles. Tout ça bien sûr étant payé par le contribuable à hauteur de plusieurs millions d’euros. Ce n’est peut-être pas pire que les centaines de milliers d’euro dépensé par les ministères en voiture, café et vêtement de fonction mais dans le principe c’est limite pire.

    Si maintenant on passe à la musique, alors oui bien sûr 1 euro le titre c’est pas cher, tu donnes parfois autant au mec qui chante dans le métro. Mais bon c’est pas non plus donné (après c’est une question de moyen, ça ça dépend des gens). Par contre pour la qualité j’ai le droit de pousser un coup de gueule : putain de chiotte, ça leur trouerait le cul de proposer du wav (à défaut de wav, du flac), ne serait-ce qu’en plus du mp3, ça leur couterait quoi ? ils obtiennent leur mp3 à partir des wav … Parce que bon, je sais pas, vous vendez un produit X en magasin, suivant quelle logique on pourrait vendre ce même produit X en ligne mais altéré ? Et cette blague « on n’entend pas la différence », ah au fait au passage, je suis un de ces névrosés, mais bouhou mon casque ne coûte que 150 euros (7506 de chez Sony, j’aurais aimé me payer le 7509 mais c’est la gamme au dessus déjà), contrairement à ce qu’on pense les gens lors d’une écoute comparative, 80% du temps décèlent les bonnes différences. Après tu me diras « ouais mais y’a des gens qu’écoutent avec des oreillettes Cora, bah eux ils voient pas la différence, ils s’en fichent même, c’est juste pour faire genre ouais j’aime la musique » bah moi je te dis que mon papy bah il écoute la musique sur son vieux truc tout pourri mono avec une bande limitée entre 500 et 2000Hz; les week-end d’été pendant son barbec’, bah lui aussi je sais bien qu’il s’en tape s’il entend pas toute la profondeur et la chaleur du dernier delay fétiche de Dr Dre (oui mon papy aime le hip hop), et ça parce qu’il est trop occupé à faire cuire ses côtes de boeuf. Le mec dans le métro avec ses oreillettes à 6 sous bah il entend rien non plus. Je sais que tout le monde n’aime/n’écoute pas la musique de la même façon et je le respecte, c’est même tout à fait normal, pour la plupart des gens il y a des choses plus importante dans la vie. Mais pourquoi faut-il alors pénaliser ceux qui ne sont pas de ces gens là ? Je ne sais pas pour vous, mais en me promenant dans le métro, il n’est plus rare de voir des gens équipé de casque à 90 euros et plus (particulièrement ceux de chez Sennheiser et Audio-Technica, quelques AKG aussi). Je sais que le mp3 a ses avantages, notamment au niveau du poids et de la consommation de batterie d’un baladeur. Et je comprends aussi les gens qui préfèrent ce format ne serait-ce que pour l’une de ces deux raisons, mais laissez aux gens le choix, proposez du wav et du flac, ça coûte pas grand chose et ce serait tellement plus agréable pour beaucoup de gens, et puis ceux qui sont pas content resteraient avec leurs mp3. Avec les connexions qu’on a aujourd’hui ça ne fait plus peur tout ça, et au prix du téraoctet de stockage faut arrêter de pleurer. Reste les pauvres gens sans connexion adsl, bah là pas le choix, continuez d’aller chez le disquaire. Ah et puis dernier argument, ne serait-ce que pour le principe : est-il logique/honnête de vendre un produit X avec un défaut en se disant que le consommateur ne s’en rendra pas compte de toute façon ?

    Enfin bref, tout ça pour dire … bah pas grand chose, c’est une impasse pour le moment, je me sens mal de dire que rien ne va et ce sans proposer de solution, mais j’admets que pour le moment c’est tout ce que ma modeste petite personne peut faire.

    P.S. : oui je suis un professionnel de la musique, et pourtant je suis contre Hadopi, non pas pour me donner une image marketing cool (suivez mon regard) mais tout simplement parce que cette loi est débile. De plus vous pardonnerez les fautes de construction de phrase, d’orthographe, de grammaire etc. Je ne me suis pas relu, j’admets que j’ai la flemme.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire