Cinéma : Romaine par moins 30

Le pitch :

Romaine a 30 ans.
Justin, son copain, décide de l’emmener à Noël dans le grand nord québécois pour y mener une nouvelle vie.
Mais au dessus de l’atlantique, Romaine apprend que l’avion va s’écraser et ne veut pas mourir sans avoir avoué à Justin une vérité qu’elle lui a toujours cachée.
Cependant rien ne va se passer comme prévu…

Un peu d’hésitation avant de me décider à voir ce film mais bon Sandrine Kiberlain quand même. Et comme cette fille est trop rare pour être admirée il fallait voir ce film.

Et là aucun regret tellement elle est sublime dans ce film, elle est sublime tout court d’ailleurs, mais ceci est une autre histoire.

C’est léger dans le comportement, c’est léger dans les dialogues, c’est léger dans les situations mais c’est très lourd niveau qualité.

Cette vie qui se promène à l’écran est un pur rafraichissement pour nos esprits chahutés en cette période trouble. L’aspect loufoque de notre jolie rousse est aussi un moment délicieux et délicat.

Le message de fond est aussi intéressant dans la présentation qui nous en est offerte. L’incertitude des trentenaires de nos sociétés.

Le fait que ce film fasse une excursion chez nos amis canadiens rajoute au côté désaltérant de l’ensemble.

Le côté absurde et décalé ajoutant le dernier ingrédient à ce joli ensemble. Et puis c’est drôle sans lourdeur.

Effectivement la deuxième partie est moins bien, effectivement il y a des invraisemblances mais bon rien qui ne gâche quoi que ce soit.

Et puis la chute est quand même très joliment pensée.

Un joli dessert, pour un film au parfum des plus délicats.

A savourer sans contrainte de plaisir.

Laissez un commentaire