La collection YSL-Pierre Bergé au Grand-Palais

photo

Gaël vous dit forcément quelque chose, mais Sophie pas trop, ben ce soir cela ne va plus être le cas, car en dehors d’être gentille, belle, sympathique, intelligente et tutti quanti, elle avait aussi des invitations pour l’avant-première de cette vente qualifiée du siècle. Terme non galvaudé il va sans dire.

Une sorte de mini Louvre monté pour une durée de six jours.

De l’Art premier, des cratères égyptiens, des bronzes de la Renaissance, des coupes d’Ausburg, du mobilier Art Déco, des tableaux sublimes de Matisse, Picasso, Manet, Géricault, du mobilier, de la vaisselle et bien d’autres merveilles dignes de la grande caverne de notre ami Ali.

Un enchantement pour l’ensemble de nos sens, les yeux, l’esprit, le coeur…

Vous en voulez encore ?

Mondrian est aussi de la partie, et si vous voulez être achevé, Ingres est plus qu’à admirer, il est à contempler.

Et pour vous contempler vous, il suffira de vous regarder dans un des sublimes miroirs de Claude Lalanne.

Et si vous avez votre souper sur vous, rien ne vous empêchera de tenter de déguster vos mets sur une des sublimes tables en marbre de la collection.

Mon top 5 des oeuvres les plus marquantes :

1) Le jugement de Moïse

Superbe émail peint en grisaille. Dans le même genre, Les noces de Psyché sont aussi sublimes.

2) Tête de rat et tête de lapin commandé par l’empereur Qianlong.

Il est clair que les tableaux sont mes objets préférés, mais là on touche le gracieux, le mystérieux. Ces objets sont probablement la touche la plus incroyable de l’ensemble des objets de la vente.

3) Don Luis Maria de Cistue y Martinez de Francisco de Goya.

Ce tableau est divin, une sorte d’objet qui met en transe tellement c’est sublime et pénétrant. Ce petit enfant qui tient son chien en laisse entouré de son écharpe rose est rayonnant comme rarement quelque chose l’a été.

4) Jeune fille en chapeau de Manet.

Un pastel incroyable, une finesse des traits qui dépasse le talent. Et la douceur émanant de la jeune fille est à peine croyable.

Une sorte de rêve émerveillé.

5) Nature morte au tabouret de Picasso.

En pleine période du cubisme analytique, il y a eu ce chef-d’oeuvre.

Un jeu de couleurs incroyable.

Il est assez injuste tout de même que La montage Sainte-Victoire de Cézanne ne soit pas dans ce classement, il en est de même de l’absence d’Ingres et ne parlons même pas de celle de Vélasquez.

De toute façon, ce classement est juste un jeu tellement il n’était pas possible d’en faire un censé.

Si vous étiez sur Paris ce week-end,  le rendez-vous était obligatoire.

Et pour ceux voulant acquérir un morceau de ce rêve, rendez-vous du 23 au 25 février 2009.

2 commentaires
  1. « La tête de rat et la tête de lapin commandé par l’empereur Qianlong. »

    Vous avez très bon goût, d’une valeure sûre ^^

    Et on a pas fini d’en parler de ces têtes IHMO: ils en parlent aux infos (ça marche les hyperliens dans les coms de pingoo?)

    ==)La vente YSL-Bergé fait vibrer la fibre patriotique chinoise

    Ca devient politico-diplomatique.

  2. jipe

    oui ça me fait rire ces bronzes, 14 millions d’euros, 583 ans de SMIC charges comprises, de quoi faire vivre 40 personnes pour leur vie, donc 2 bronzes, 80 personnes, ah oui, pardon c’est rien ça..

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire