Interview de blog : NicMo nu

Le concept ? Un blogueur ou une blogueuse, des questions, posées par n’importe quel rédacteur ou rédactrice de Pingoo.com, des photos nues, et voilà. Si vous et votre blog voulez participer, contactez-nous sur redac@pingoo.com.
Toutes les interviews publiées ici seront accessibles sur ce tag : Interviews.

Interview du 2 Décembre 2008 : NicMo du blog « TeTrokon.com« .

Valérie :
- Tu es plus connu dans la blogosphère féminine que masculine ; pourquoi ? (oui les deux sont quand même assez nettement séparées).

NicMo :
Je ne sais pas si je suis plus connu dans l’une que dans l’autre… et je ne me considère pas comme « connu », de toute manière.
Je sais en revanche que je suis encore moins connu dans la blogosphère culinaire, alors que je promeus régulièrement la recette du chaton-béchamel.
Pourquoi ? Mystère. C’est très injuste, non ?
De même, l’hippo-blogosphère ne rappelle que trop rarement mon existence, alors que je fais référence de manière récurrente aux avantages que présente la possession d’un poney.
Je pense donc être la victime d’un complot monté conjointement par Maïté et Tiercé Magazine (que dirige en sous-main cet impérialiste bling-bling qu’est Petit Poney). Je sais aussi que comme pour tous les complots ourdis dans le monde, l’internationale juive et cosmopolite y est liée. Et les indépendantistes des Hauts-de-Seine également, agacés de me voir parler urbi et orbi de mon Boa de Vincennes © et de décrire par le menu les déconvenues qu’il connaît. Ils trouvent que ça dégrade l’image du TAHS (Territoire Autonome des Hauts-de-Seine) qu’ils veulent mettre en place. De rage, ils veulent me séquestrer 4 jours à St-Maur-des-Fossés.
Moche, non ?
Il est donc évident que je serais nettement plus connu si on n’essayait pas de me faire taire parce que je dérange.
Je ne vois pas d’autre explication.

Valérie :
- Tu es allé voir NTM et Stray cats (rha lovely), tu expliques comment ce grand écart musical ?

NicMo :
Dans la maison de mon enfance, il y avait toujours de la musique. Mon père écoutait de l’opéra, de la biguine, du zouk, Brel et Brassens, Leonard Cohen… On avait une bibliothèque entière remplie de 33 tours de toutes sortes. Ca, c’est la base.
On n’a jamais eu la télévision dans les chambres, mais chacun pouvait écouter sa musique.
Du coup, pendant toute mon enfance, j’ai écouté (assieds-toi, veux-tu ? Si, si… j’insiste)… Michel Sardou. Je connais encore des dizaines de ses chansons par coeur, j’avais 11 albums (!). (Là, je crois qu’on se dit tout, non ?) Et puis, vers 9-10 ans, je suis passé à Renaud, Saxon (un groupe de Hard Rock), AC/DC… Peu après, j’ai découvert le punk des Béru et en même temps, l’électro synthétique de New Order… si tu rajoutes à ça Bob Marley, tu constates que je ne faisais pas le grand écart, mais le trépied (Merci le Boa de Vincennes) (nourri au chaton béchamel !) (tu vois, c’est vraiment injuste que je ne sois pas plus connu, non ?). Quant à mon frère, c’est grâce à lui que je me suis mis aux Pixies (et pas à Cabrel, qu’il écoutait également)
Par la suite, j’ai continué dans l’éclectisme, non pas par intérêt pour la musique, mais juste pour faire prononcer ce mot à un copain bègue.
En fonction de mon humeur et de ce que j’ai à faire, je choisis l’ambiance musicale. J’ai par exemple noté qu’il est plus facile de flatter la croupe de la femelle domestique de l’homme © en mettant une Gnossienne de Satie qu’un bon vieux single de Jean-Pascal Duloft (c’est un pseudo, ça non ?) (remarque, j’aurais le QI d’une porte de four à pyrolyse, moi aussi, je prendrais un pseudo qui me permet de savoir où j’habite…).
Bilan : quelquefois, j’écoute NTM (souvent le matin et fort, jusqu’à ce que Manman craque), quelquefois de l’électro, du wockenwoll, du classique, etc…. et je vais si possible au concert des groupes que j’écoute, parce que c’est ma manière de payer.

Valérie :
- Il m’ a semblé comprendre – Ô amie perspicacité – que tu étais un peu de gauche ; tu n’aimes pas ton pays ?

NicMo :
Ca, c’est une question qui demande une réponse sérieuse, sous peine de voir Roselyne Bachelot et Bernard Laporte quitter immédiatement la lecture de ce blog, afin de protester avec véhémence.
Donc :
1. J’ai toujours eu un rapport un peu distant avec la notion d’appartenance à une nation. Encore plus depuis que j’ai lu le « Nation et Nationalismes » d’Eric Hobsbawm (ouais, je me cultive parfois par erreur…). Je pense qu’on devrait condamner tous les siffleurs de Marseillaise à le lire. Au moins, après, ils siffleraient toujours, mais pourraient expliquer pourquoi.
2. En admettant -ce n’est pas aussi improbable qu’un élan de sincérité chez Jean-François Copé ou une lueur de sobriété dans l’oeil de Jean-Louis Borloo- que je n’aime pas mon pays, que puis-je faire ? Le quitter ? Ben non, c’est con, c’est là que j’habite. Et puis d’abord, ne serait-ce pas au pays de montrer qu’il m’aime, avant que je lui rende la pareille ?
Ah ! Pardon ! On me fait signe que le pays m’aime, puisqu’il a
- mis au pouvoir un gouvernement qui m’a fait -à moi- un cadeau fiscal de 15 milliards d’Euros ;
- supprimé la publicité sur France 2 pour la confier à TF1 ;
- vendu des centrales nucléaires à la Lybie (probablement parce que ce pays manque de pétrole pour faire tourner des centrales thermiques) et à la Syrie pour que je me sente mieux ;
- et assuré à son président une augmentation de revenus de 200% pour qu’il soit, lui aussi, plus décontracté du gland en fin de mois (donc moins tendu sur le bouton rouge) (et je ne parle pas du clitoris de Carla Berluskozy, née Bruni).
J’en prends acte.
Je suis convaincu.
Je voterai UMP aux prochaines élections (elle est bien, cette interview, elle me permet de faire un bilan objectif, de mettre les choses à plat… prendre du recul, évoluer)
3. Pour pouvoir être de gauche, il aurait fallu que la gauche existât. Non ?

Valérie :
- Tu appelles ta femme Manman. T’a-t-elle déjà retourné un coup de poêle à frire à travers la figure ?

NicMo :
J’ai peur de la répétition… toutefois, je dois encore répondre par la négative. Je ne fréquente pas assez de cuisinières, il faut croire. Ou alors elles sont toutes sourdes. Ou idiotes. Voilà. Ca doit être ça : le maniement de la poêle à frire nuit au libre arbitre, au sens critique, à la finesse auditive ou aux trois à la fois.
On devrait mettre un avertissement sur toutes les Tefol, comme sur les paquets de tabac.

Valérie :
- Le boa de vincennes a bien manqué perdre ses oreilles il y a peu. Le lectorat masculin de pingoo.com, à la lecture de ce douloureux billet, se tient l’entrejambe d’un air angoissé en avalant une camomille. Peux tu les rassurer sur son état ?

NicMo :
Ben sûr que je peux rassurer sur son état : la camomille va bien, elle est à la bonne température, car Pingoo sait que bon vivant… prévoyant, toussa.
En étant grammaticalement moins rigoureux, je répondrai donc que non, je pense que la VRAIE question qui se pose est : pourquoi, dans mon entourage, personne n’a été fichu d’offrir une vasectomie (pour Noël, la St Valentin, la fête de la saucisse de St-Ciers du Taillon…) à un gars qui est tellement crétin qu’il arrive à coincer ses génitoires dans un aspirateur ?
Ca aurait évité que par trois fois -j’ai trois enfants RECONNUS- je disperse mes gènes.

Valérie :
- En 2007 tu as fait une nécro. Déjà je te dirais que rigoler de la mort des gens c’est très mal. Un apercu de ce que tu vas écrire au sujet d’Hayder et Sœur emmanuelle ?

NicMo :
Je ne vais pas écrire grand-chose, car je n’écris plus en ce moment (t’ai-je dit que le fournisseur d’accès dont le nom signifie « libre » est assez facétieux pour tout couper d’un coup : ma connexion comme l’accès à son centre d’appels ? Ben voilà pourquoi je ne m’exprime plus. Encore un complot, cf. question 1). Toutefois, je n’ai pu m’empêcher d’y penser.
On commence par le Jorg ? Je l’aimais bien, lui… un faux air de Vincent Cassel… et puis franchement, de nos jours, il faut avoir une sacrée dose d’auto-dérision pour vouloir remettre des pantalons bouffants dans des bottes montantes, sachant que la mode est à la botte basse et à la jupe courte, si j’ai bien regardé dans le métropolitain.
Et puis : il faut lui reconnaître que s’il a vécu en démagogue, il a fini en philosophe. Comme Diogène. Dans un tonneau.
Quant à Sœur Emmanuelle, je n’ai rien à dire. J’attends que sorte Sœur Emmanuelle II.

Valérie :
- Tu vas voir Jean–Luc Lahaye avec une autre blogueuse masochiste. Pourras-tu lui dire, à Jean-Luc, pas à la blogueuse :
1. Que j’en étais amoureuse à 12 ans
2. Que se taper des mineures c’est mal ?

NicMo :
Tu étais amoureuse de Jean-Luc Lahaye ? C’est la classe, ça… moi, quand j’étais petit, le premier disque qu’on m’a offert (j’avais choisi), c’était Sheila « Les ordres du docteur ». Je suis tout de suite tombé amoureux d’elle. Et aussi de Karen Sheryl, mais moins, parce que c’était le disque de mon frère.
Et puis d’abord, on n’ira pas que tous les deux, à cette merveilleuse célébration d’un Grand Monsieur de la chanson française… je ne peux en dire plus.
Mais si tu as gardé une culotte sale de l’époque où tu étais amoureuse de lui, je pourrai l’échanger contre deux photos dédicacées, si tu veux.

Valérie :
- Tu as abandonné tes enfants en Suisse ; c’était pour qu’ils paient moins d’impots ?

NicMo :
Ah ! Ah ! Ah ! Je ne les ai pas abandonnés, j’ai développé leur sens de la débrouillardise et de l’improvisation en territoire semi-hostile (pour commencer).
En plus, franchement, rejoindre la Gare de Lyon depuis Lausanne… même Jean-Pierre Jouyet pourrait le faire (oui, j’aime à rappeler le nom de certains membres du gouvernement qu’on a tendance à oublier, tellement ils sont utiles) (et présents, aussi).
Prochaine étape de leur programme d’entraînement : je les laisse dans une favella de Rio. Ils feront moins les crâneurs pour retrouver le chemin de la Gare de Lyon ! Ha !

Valérie :
- Qu’as-tu envie de dire au merveilleux lectorat chéri de Pingoo ?

NicMo :
Pas grand-chose : j’ai déjà fait long et j’en imagine certains, tellement las qu’ils se suicident en suçant la peinture toxique de la toile cirée sur laquelle ils déjeunent.
C’est moche.

(Note de la correctrice : Je suis morte aussi.)

Valérie :
- Quels blogs tu aimes, quels blogs tu détestes ?

NicMo :
J’aime que mon blog les blogs qui sentent le cul l’authentique
Pour l’autodérision, Sonia, Suze ou PequeñaMierda, dans le style.
Pour le souffle délicat de la révolte intelligente : MrsClooney ou Gouinette.
Inclassable : Grrumly. Les billets sont très longs, mais j’en veux encore, malgré une orthographe parfois un peu créative.
Pour la méchanceté bien travaillée : La Morue ou VanessaNeSePlaintPas
Mes découvertes récentes : Latêtedanslaboîteàchapeaux (nouveauté à surveiller) et Betty.
En gros, j’aime les gens qui ont du talent et je trouve surprenant de voir à quel point c’est décorellé de l’importance du trafic.
Ceux que je n’aime pas ( je n’ai donc pas envie de leur faire de publicité) :
- ceux à qui je ne reconnais pas de talent : Loïc Lemeur, par exemple.
- ceux qui projettent un tel désir de reconnaissance que ça en devient gênant : la Caroline du Jour, par exemple.
- et, naturellement, tous ceux qui ne mettent pas de chatons qui chatoyent (note l’allitération) (merci).

Valérie :
- Une chanson pour illustrer cette interview (pas de la biguine, merci, on est français monsieur ici).

NicMo :
Puisqu’on nie ma culture en m’interdisant Zouk Machine, mon cœur balance entre Bentley’s Gonna Sort You Out de Bentley Rythm Ace et Alta Mar des Los Tres Puntos. Mmmmhhhhh, finalement, ce sera Joey Starr Wars, de DJ Zebra, tiens !

Merci à NicMo pour sa participation à cette interview et à Valium pour les retouches sur les photos.

publié le par Valérie
Mots-clés : ,

28 Réponses à Interview de blog : NicMo nu

  1. Gallïane

    NicMo, un jour, toi et moi – non, pas ce que tu crois – faudrait qu’on se fasse un grand détournement à notre sauce, version politique… on se poilerait certainement (mais pas avec des Tefol hein !)….

  2. Valérie

    C’est beau.
    (surtout quand j’imagine les coms à venir des droitistes).

  3. Rod

    bon si j’ai bien compris je retouche plus :) amen.

  4. Alexiane

    Ah parce que lui il a le droit aux photos en petit ?

    Je vois qu’il y a du favoritisme !

  5. NicMo

    @ Alexiane : ben ouais, j’ai couché, moi !

  6. anyia

    Moi je retiens juste que si c’est vraiment Nicmo sur les photos, il a vraiment un cul à croquer.
    (j’ai pas le temps de lire tout, j’ai du boulot, mais je peux regarder les images quand même mdr)

  7. Lou

    @Anya : Tu as bien fait de ne pas tout lire.
    J’ai corrigé ce truc deux fois et j’en ai encore les yeux qui saignent.
    Mon dieu !

  8. Spike

    C’est une (voire L’) interview la plus drôle-intelligente de toutes.
    Que j’aime ce mec…
    NicMo, mush. love sur toi et à samedi pour ce que tu sais.

    (Je voudrais mettre un petit chaton qui scintille, mais comme c’est pas possible, sache tout de même que le coeur y est)

  9. Pingoo

    (j’ai pas compris l’histoire des photos en petit)

  10. jipe

    Bonne découverte, j’adore l’écrit, mais faut être C.. pour s’aspirer les couilles, y a un texte de Léandri là dessus, sur les trucs qu’on fait même si on sait qu’une catastrophe se produira (comme se servir un café bouillant dans une tasse entre les jambes ou prendre le livre du dessous sur une étagère en hauteur) :)
    Hop dans mes favoris !

  11. Clyne

    Toi aussi tu étais fan de Sardou et tu connais encore ses chansons par coeur, dans mes bras NicMo !

  12. Toy666

    En tout cas, Interview bien décalé, j’adore ^^

  13. Alexiane

    @ Nicmo : Ah oui, je vois le genre ! (et avec qui ? Dis moi, ça m’intéresse …)

  14. Valérie

    alexiane ; le souci c’est qu’on s’est concerté avec Pingoo et Lou et c’est pas avec nous. Donc on est un peu inquiet là quand même.

  15. Lousia

    Il reste Rod ?
    Hin hin.

  16. mrsclooney

    clap cLap ClAp !!!
    et merci NicMo…..pour la révolte intelligente of course…

  17. NicMo

    @ Clyne : tout est dans le passé. J’ETAIS. J’étais jeune…

    @ Toy666 : merci.

    @ Alexiane : je pourrais te le dire, mais après, il faudrait que je te tue. Je suis un gentleman.

    @ Lousia : pourquoi t’as saigné des yeux, d’abord ? Mon orthographe n’et pas si pouri, si ? (Quant à Rod… je préfère laisser planer le doute).

    Mrs Clooney : my pleasure. Keep on.

  18. Lou

    Non c’est juste qu’il fallait repérer les fautes (de frappe et autres) dans des pavés aussi épais que la croûte de la classe moyenne française.
    Je ne juge pas le contenu, hein – Prenons des précautions.

  19. NicMo

    Pour tout t’avouer, compte tenu des circonstances de rédaction, je n’ai pas relu.
    Sorry pour les fautes de frappe. « ET AUTRES » ? Que je n’aime pas ça…
    Merci de ton aide, en tous les cas.

  20. Lousia

    J’abuse.
    Il n’y en avait presque pas.
    Enfin, sauf dans les questions de Valérie… * Soupire *

  21. Kibrille

    Je n’ai qu’un mot à dire: Pfffffff!

  22. Kibrille

    Comment je suis trop vesquée!

  23. Tilitte

    C’est bien son cul, je reconnais l’étoile et le parquet ! …
    Petite question : T’es-tu (ou Têtu) scotché le boa avant de prendre la photo, ou alors, as-tu fais un trou ou plutôt un passe-plat dans ton mur ?

  24. Pingback: Wikio Janvier 2009 : re-Drama | Pingoo.com

  25. Pingback: Wikio Février 2009 : Yabon | Pingoo.com

  26. arpenteur

    Alors ça c’est dingue… Le boa de Vincennes qu’est devenu une étoile avec des boules autour…
    Décidément la chirurgie c’est un beau métier…

  27. Pingback: Wikio Mars 2009 : Tristesse | Pingoo.com

  28. Pingback: Wikio Avril 2009 : Acte de décès | Pingoo.com

Ajouter un commentaire