Réincarnations 4 ( en fin )

Si j’étais un voyageur émerveillé, ce serait impossible de choisir une partie du corps de la femme pour me réincarner. La totalité ou rien. Mort aux dépeceurs, incinération à eux.

Avec mon bâton de pélerin, j’en ferais des va-et-vient dans ce corps, en sachant le beau monde qui en moi m’habite.

Laissez un commentaire