Quand ch’srai grande je veux être Karl Lagerfeld

Je navigue dans un monde « d’intellectuels » et de bobos dans lequel il est de bon ton de dénigrer la télévision, Harry Potter et Star Wars, les hamburgers, Thierry Ardisson, le football, Mika, les géraniums, le capitalisme, les femmes nues, les voitures, les velibs, les transports en commun, internet, Paris, tout ce qui n’est pas bio, la publicité… et Karl Lagerfeld.
J’ai pour ma part toujours porté une affection toute particulière aux personnes jugées a priori antipathiques par le commun des mortels ou par les personnes qui m’entourent. Je ne kiffe pas Adolf Hitler non plus hein. Bien qu’il aie pu être un homme charmant avec ses chiens. Mais je m’intéresse souvent de plus près à ces personnages qui déchainent les passions les plus féroces.

Et Lagerfeld en fait partie. Je trouve cela d’autant plus amusant, que je suis fascinée par cet homme depuis mon enfance. J’ai toujours été frappée de mode, j’ai été une des premières à lécher mon écran devant la diffusion de l’intégralité des défilés sur Paris Première, et Coco Chanel est l’une de mes icônes.

Du coup, mon ami Karl, qui est le descendant direct de cette femme insupportable et psychorigide est devenu l’un des hommes de ma vie.

Parce qu’il ne sourit pas. C’est contre sa religion. Il trouve cela niais et indécent. Et il n’a pas de religion, à part le style.

Parce qu’il parle 3 langues couramment et très, très, très vite, avec la précision lapidaire d’un scalpel, pour asséner des vérités qui ne sont souvent que les siennes et purement arbitraires.

Parce qu’il se définit comme un « autofasciste », qu’il ne se passe rien, que l’exigence est érigée en règle de vie.

Parce qu’il a une des plus fabuleuses bibliothèques du monde, qu’il a vraiment lu les ouvrages qu’il possède, et qu’il a une culture vertigineuse.

Parce qu’on ne sait rien de sa vie ou presque, ce qui est tellement rare quand il s’agit de personnes connues de nos jours.

Parce qu’il offre des Ipod à ses amis, blindés de musiques en tous genres, et qu’il adore Amy Winehouse.

Parce qu’il est allé 683 fois à Rome, et qu’il a compté.

Parce qu’il a crée tellement de robes que j’aurais voulu voler, juste pour les regarder, puisque je ne pourrai jamais entrer dedans.

Parce qu’il n’aime pas les autres.

Parce qu’il est capable de collectionner des œuvres démentes durant des années pour s’en défaire d’un coup, sans regrets, car, comme il le dit souvent, ce qui est important, « c’est de faire pour faire et de savoir pour savoir ».

Parce que c’est un génie et qu’il le sait, sans jouer la carte de la fausse modestie.

Parce que « sans papier, (il) est perdu ».

Parce qu’il sait que ce qui est superficiel est terriblement important :

« Courrèges, il était génial en 1965 mais a pensé que le style « Allons sur la Lune » tiendrait jusqu’à l’an 2000. La grammaire de la mode n’est pas celle d’une langue morte. Chanel n’a jamais pensé à la Lune, seulement à la soirée du lendemain. »

Ouais, c’est décidé, quand ch’srai grande, je veux être Karl Lagerfeld !

9 commentaires
  1. jipe

    Moi je veux être Paco Rabanne et je prédit plein de réponses a cet article :)

  2. je crois qu’il a quelques 150 ipod ; en fonction de ses humeurs.

    Je l’apprécie également sauf pour une chose ; son rapport à la maigreur. Qu’il veuille être maigre, parfait. qu’il ne veuille que des mannequins maigres, aussi.
    mais lorsqu’il s’est permis des coms sur des filles qui devaient faire un malheureux 38, là j’ai tiqué.
    Ok ca va avec le reste du personnage ; mais sur le coup.. je l’aurais tarté :)

  3. Pénélope (Auteur)

    En même temps, je sais pas, je pense que cela fait partie du perso, car il a été très gras, et que lorsqu’il parle de cette époque de sa vie, il dit qu’il se sentait bien et que c’était ce qui comptait. Puis qu’il a eu envie d’être mince.
    Il a aussi dit récemment dans Télérama qu’une villageoise africaine était souvent plus élégante qu’une nénette branchée parisienne…
    Et les villageoises africaines, en plus d’avoir de l’allure, sont souvent pourvues de jolies formes.
    Donc bon.
    Mais une chose est certaine, il a tenu les propos dont tu parles en pleine polémique sur l’anorexie dans le milieu de la mode, et c’était vraiment problématique…

  4. Ouep c’est à ce moment là et ca m’avait génée.

  5. wai d’ailleurs a propos des ipod il a quelqu’un qui travailler a faire que ça , les nouveaux artistes, soumettre les playlists pour les cadeaux etc ^^
    Pas mal comme taf modo de ipod (a)

  6. tres bonne chronique
    vrai plaisir à la lire

  7. Pénélope (Auteur)

    Oh, merci Monsieur B, ça fait plaisir !

  8. Loooo

    Un régal Pénélope, ca se lit tout seul ….

  9. Je ne voyais pas ce personnage haut en couleur.
    Mais on en apprends des choses dis donc.
    Un jour, moi aussi je ferai une chronique sur quelqu’un que je connais aussi: Jean-Michel Jarre, ou celui qui a inventé des sons avec son Kurzweil!

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire