Mission Olivennes : plutôt bien ?

20061027obs0010.jpgVoilà donc un sujet qui en contrarie plus d’un. Alors, voyons de quoi il est question ?
Une nouvelle procédure censée aider à lutter contre le piratage, avec des propositions mises en ordre par Denis Olivennes (socialiste), président de la FNAC.
L’idée est simple, un système de surveillance lié aux contenus protégés sera déployé chez les fournisseurs d’accès. Si vous lancez Emule, ou si vous vous amusez à télécharger des torrents de données protégées (je sais pas moi, disons le dernier album de Britney), et bien l’ayant droit du contenu pourra vous contacter, via votre FAI, par mail, pour vous indiquer que « c’est mal ». Si vous recommencez, vous pouvez carrément vous faire déconnecter par votre FAI, voir vous faire blacklister.


Alors pourquoi c’est bien ? Parce que clairement, y’a un moment ou faut bien faire se bouger le cul. Je sais pas vous, mais moi dans mon entourage, à part quelques exceptions, quasiment tous n’achètent plus le moindre CD, ni le moindre DVD. Beaucoup ne vont même plus au cinéma. Donc oui il faut faire quelque chose, et si ça doit passer par un peu de répression, très bien. J’ai franchement tendance à trouver que la répression dont il est question ici est franchement très soft. Pas de sanctions financières lourdes comme il est question dans d’autres pays, et surtout, à terme, remise en question des DRM, et assouplissement des règles concernant la mise à disposition des films sur le web. Je trouve ça positif.

Pourquoi c’est quand même un peu pas bien ? Bah, parce qu’au lieu d’avoir 80 Go de MP3 sur votre disque, vous en aurez peut être un peu moins, et puis il va vous falloir comme il y’a 15 ans, prévoir un budget « musique ». Ca devrait être gérable non ? Moi ça fait quelques temps que je m’y suis mis, et franchement c’est très bien. J’achète régulièrement de la musique, j’en pirate de moins en moins (j’en pique encore quelques uns mais bon), je ne télécharge plus de séries, et vous savez quoi, je suis vivant :). Vous devriez aussi vous en remettre.
Par contre, le concept de blacklister les individus, qui donc, ne pourraient plus prendre d’abonnement internet, je trouve ça nase. « Interdire l’accès au web », idéologiquement ça me plaît pas. Pour le coup j’aurais préféré une sanction financière.

Votre avis sur la question ?

46 commentaires
  1. Fred

    Effectivement, ça me parait simple et ça peut être efficace. Il est surtout temps de trouver la parade….. même si de mon côté de la planète on hésite franchement a télécharger quoi que ce soit, pas envie d’écorner mon très cher et très faible forfait d’accès au net polynésien pour des trucs de qualité incertaine. Une connexion pourrie freine les ardeurs des chouraveurs les plus zélés…mais pour les nantis de la bande passante, l’amende me semble effectivement une sanction plus adulte que le « t’es pas sage, t’es privé de net ». De plus l’aspect financier de l’amande reste en cohérence avec le préjudice subi.

  2. Fred

    amEnde. tsss.

  3. mue

    Personnellement, je n’ai jamais téléchargé (eh oui, je suis vierge en la matière ! te rends-tu compte)… sauf des textes libres de droit ! J’achète rarement des disques (moins de dix par an), et je profite de mon abonnement en discothèque de la Ville de Paris pour faire des découvertes. Pour les DVD, je loue et j’achète (très très régulièrement finalement). Le peu de gens, que je connaisse, téléchargeant sont 1/ très peu friqués ; 2/ des acheteurs par ailleurs (eh oui, vive les pates et le riz) ; 3/ des mélomanes et cinéphiles invétérés ; 4/ des gens qui vont beaucoup au cinéma (pas cher et à des horaires étranges) et en concert.
    L’idée qu’ils puissent être interdits du net me semble idiot. C’est comme annoncer la mort du livre à cause d’Internet ! La sanction par une conséquente somme d’argent me fait un peu frémir : c’est vrai quoi, dans mon entourage, tous ces gens sont en difficultés financières et bossent ! Peut-être que, par ailleurs, beaucoup de gens téléchargent par facilité… du coup, je te fais une pauvre réponse : « p’te ben qu’oui, p’te ben qu’non ». Par ignorance, j’aurais peut-être dû me taire… Mais au moins, mon commentaire sera suivi de quelques éclairages…

  4. blurp

    Et la présomption d’innocence dans tout ça? Le gars qui se fait pirater son réseau WiFi il est plutôt mal barré…
    Sans compter que eMule est également un moyen de diffusion pour des artistes sans label, et certaines personnes lancent ce logiciel pour découvrir ces artistes.
    Personellement je ne me sens pas concerné par cette répression, cela fait quelques mois également que je me suis remis aux CDs pour le plaisir du support et surtout pour la qualité sonore, mais bon un budget musique aujourd’hui est très vite limité vu notre fameux pouvoir d’achat… heureusement que le market place d’Amazon existe, pour deux Cds achetés en France je m’en paye 5/6 à l’étranger.
    Ce qui me gène grandement dans cette proposition, c’est l’absence des associations de consommateurs lors de la ratification du projet, ainsi que cette comission tierce qui va pouvoir « juger » sans même passer par un tribunal…

  5. mue

    Rien à voir mais quand même si à voir un peu avec les habitudes des consommateurs, disons. Help ! la page Fnac déconne sur mon ordi. Savez-vous à quelle heure ouvrent les boutiques (Fnac Montparnasse par exemple) ? Il faut absolument que je me procure un DVD avant d’aller au taf…

  6. mue

    euh sinon j’achète à Potemkine (un peu de pub quoi) au 30 rue Beaurepaire (Paris), à une minute de République. Mais ça n’ouvre qu’à 11h. Mue, la fille qui fait chier… @ blurp : Oui, amazon, c’est bien aussi, très bien !

  7. Passont sur le piratage bla bla…
    Moi ce qui me fait rire ( enfin rire.. ).
    C’est que on ne fait plus de commissions en recevant les differentes parties etc … Bref de la vrai politique on confie le dossier au mec de la fnac qui est supeeeeer objectif bien sur.
    J’attend le grenelle de l’environnement fait par uniquement total. Le transport a paris fait par peugeot . Ou bien les ententes entre fournisseurs de portables fait par Orange.
    J’attend la loi sur la diversité musicale faite par barbelivien et bruel :)

  8. Quand est ce que tous ces bonshommes qui essait de réprimer le piratage comprendrons qu’il est trop tard! Télécharger de la zic, des Divx, etc, c’est un acqui que peu de personnes voudront perdre!
    Au lieu de taper sur ceux qui téléchargent, taper sur les FAI! Les connections sont de plus en plus rapides? 2028Mo, c’est pour quoi? Enoyer des mails? Il faut arrêter l’hypocrisie. Les Free et consort sont trop content que tout le monde télécharge, c’est pour ça qu’ils sont là.
    Alors pourquoi ne pas payer des abonnements un peu plus chers qui permettent de télécharger comme des petits fous? Avec certains cadres, pourquoi pas…
    Pis franchement, y’a télécharger et télécharger. Downloader le dernier Skye, c’est mal, ok. Télécharger le dernier U2, j’ai déjà moins de scrupules (même si je ne le fais pas…)

  9. pascal

    Perso,si je me suis équipé c’est pour pouvoir telecharger ( comme beaucoup de monde ).
    A quoi bon le haut debit,des disques durs de 400 go si on ne peut plus telecharger ?
    Sans parler du format Divx qui peut maintenant disparaitre…
    Ce sont les constructeurs de PC qui s’en sont mis pleins les poches et les FAI qui nous ont incités à prendre le haut débit.
    Et maintenant ce sont eux qui vont appliquer les sanctions ?
    Incroyable.

  10. blurp

    Faut voir aussi que les gros débits sont fait également pour le jeu en réseau…

  11. Comme dans tout, on va subir de la répression à cause d’abus d’une paire d’abrutis. Télécharger c’est pas bien??? A d’autres, personnellement il me faut une certaine quantité d’écoutes avant de savoir si j’aime un cd, alors faut que je fasse quoi?? Que je dorme à la FNAC sur une borne d’écoute?
    Je téléchargeais, si j’aimais le groupe, j’achetais des cds, j’allais en concert, etc. Le téléchargement ruine seulement les gros distributeurs, certainement pas les artistes qui ne touchent déjà qu’une misère sur le oeuvre. Être obligé d’acheter en VPC car les cds sont trop chers en France… pouah… j’ai honte là quand même, surtout que je déteste ca, mais comme beaucoup je m’y mets?

    Le vrai problème c’est encore et toujours le prix de l’objet neuf, plus que du piratage en lui même. Du coup avec toute cette répression fachiste pourrie, je découvre moins, j’achète moins, je vais moins en concert. On ne devrait pas brider ce qui est à vocation arstistique, car les passionnés achèteront toujours les oeuvres originales.

    Encore une loi liberticide pour ma part, heureusement que des groupes comme Radiohead montrent l’exemple de « comment se passer de ses bandits de distributeurs et labels verreux ».

  12. Oui, mais il y a beaucoup plus de gens qui téléchargent que de gens qui jouent en réseau.

  13. Pis c’est marrant, mais personne n’a encore parlé du fait que cette mesure pourrait être une sorte d’intrusion dans la vie privée des internautes…

  14. Les gros débits sont aussi là pour la tv HD, la vod, le Téléphone sur IP, etc …

  15. SaumonAgile

    @Shawali : Il existe aussi des services en ligne comme Metaboli qui sont très gourmands en bande passante tout en étant tout à fait légaux (et pas Légo).

  16. acouphenix

    Pour moi :
    – CD à acheter, j’en achète moins qu’il y a dix ans à cause de la qualité musicale qui regresse. J’achète ce qui est underground et bon et je télécharge ce que est merdique, j’écoute et corbeille si ça ne me plait pas. Je boycotte la FNAC et VIRGIN. j’achète en dehors de la France.
    – DVD, j’achète des DVD des fois mais pas les films français car je suis malententdant et certains DVD français n’ont pas de sous-titres, une honte! « Ne le dis à Personne » pas de sous-titres, obligé d’attendre la TV. Sinon, je télécharge et je jette. Mais par contre, les séries US, ça y va à fond.
    – Ciné. TROP cher. On y a va le dimanche matin à la cité internationale de Lyon, c’est 4.5€ à la séance de 11h, c’est pas la mort de se lever.
    – Concerts. J’y vais souvent.

    De toute façon, les majors n’ont pas compris, ils gagnent plein d’argent mais ça ne leur suffit pas.
    Ils pensent que la baisse des vente de CD est dû au piratage, non, au prix et à la médiocrité, peu de personne vont acheter du chimène badi ou du tokio hotel ou mieux la compil Tecktonik.
    Avant, sur un CD 10 titres tout est bien. Maintenant sur un CD 10 titres seul un ou deux titres sont biens.

    Bref, eMule? Je n’utilise plus. BitTorrent? Je n’utilise plus sauf pour les iso linux.
    Donc je prends un serveur NewsGroups payant à 9€ par mois basé à l’étranger débit 10Mbits, rétention de 120 jours et cryptage SSL.
    On saura que je télécharge mais on ne saura pas le contenu des mes flux téléchargés à cause du SSL.

  17. KaG

    Comme le dit Blurp, ça a ses limites…
    Le wifi piraté, la connexion entreprise, les « libre accès » wifi qui commencent à fleurir sur le territoire, etc.
    En tant qu’abonné, suis je responsable de ce qui est fait avec ma connexion ?
    Apparemment oui.
    C’est une façon de voir les choses.

    Par contre, là où ils ont tout faux c’est qu’il va être beaucoup plus difficile d’adapter internet à leur mode de distribution que l’inverse.
    Ils se sont donnés, je crois, 2 ans pour arriver à leurs fins.
    Que sera internet dans 2 ans ?
    La mule a été supplantée par les torrents, qu’est ce qui se prépare ensuite ?

    Au final, même si je ne suis pas entièrement hostile au plan, je reste persuadé qu’il est coté de la plaque.

  18. Laulo

    Pourquoi c’est mal de télécharger des séries ?
    Moi je considère que c’est comme si j’avais un pote ricain qui m’enregistrait les séries et qui m’envoyait les cassettes par la poste. Franchement je ne comprend pas pourquoi c’est illégal.

    Sinon vive Radiohead qui nous laisse payer le prix qu’on veux pour leur dernier album.

  19. Alexandre

    reste à savoir comment ils vont mettre ce truc en place:
    surveillance des données echangées par les internautes au niveau du FAI (ce serait tendu) ou repérage des pirates sur la toile (auquel cas ce serait comme d’hab les moins geek qui se feraient choper)?

    perso je pense pratiquer un téléchargement que je qualifierai d’intelligent (la classe…), c’est à dire que je télécharge pour découvrir et j’achète si ça me plait. et franchement ma conso de cd et dvd a plutôt augmenté! bien-sûr je boycotte un peu les grandes enseignes et n’achete toujours pas les merdes de Pascal Negre essaie de vendre, j’ai des oreilles et un peu de gout.

  20. Alexandre

    ah oui les séries pour moi c’est vraiment à part.
    à partir du moment où on sait que 9/10 ne passeront jamais en France ou dans une VF pitoyable, je télécharge sans état d’âme.

  21. keguira

    Personnellement, mon problème est plus qu’on vienne fliquer ce que je fais sur le net qui me fait peur (ce qui a beau être presque louable dans les cas de pédophilie ou crime n’en reste pas moins liberticide), qu’on puisse me pirater mon wifi et que j’en sois responsable ou encore qu’on me demande (oblige) à installer une application me bloquant des accès au net (application nécessitant un autre os que celui que j’utilise).

    Non, on n’a pas le droit de télécharger de la musque même si on ne l’aurait pas acheté, non on n’a pas le droit de télécharger des séries qui ne passeront jamais en France c’est comme ça point.
    Je comprend qu’ils cherchent des solution, mais j’ai l’impression que c’est seulement le consommateur qui doit faire des concessions, qu’il n’y a que lui qui doive plier l’échine : là dedans, il n’y a aucune remise en question du modèle commercial courant, les majors ont mis leur veto.

    Ensuite, il est évident que les DRM musicales ne bougeront pas avant 2-3 ans grand minimum et on commence à nous vendre des DRM video propriétaires dans les DVD (le prochain harry potter et Die Hard 4).

    La riposte graduée est sympa dans l’idée mais c’est son application et comment ils vont la pratiquer qui est assez mauvaise dans sa conception : c’est tout de même des propositions qui avaient été refusées dans la DADVSI…

    ah et j’achète ma musique, j’ai toujours eu la flemme de graver des cd (je vais peut etre retourner au vynil tien).
    Les films, j’ai toujours trouvé inutile de les télécharger puisque la patience permet de les voir à la télé ou de se faire prêter une cassette.
    Il y a bien les séries que je télécharge et j’accepterai tout à fait de payer une amende à se propos puisqu’elle est légitime.

    Dernière chose : le « je télécharge pour découvrir et j’achète si ça me plait » me fait un peu sourire au jour d’aujourd’hui avec les plateforme d’écoute comme deezer (dont la légalité est brumeuse), avec les samples sur la fnac ou amazon et le principe de pouvoir demander à déballer un cd en magasin ou l’écouter sur place. Et viendez pas dire que vous écouter que de la musique obscure uniquement disponible en achat CD sur un site Roumain.

  22. ++++ Busta
    Denis a un avis tellement objectif sur la question et ses enjeux :)
    Et les artistes là-dedans ? C’est soi-disant eux que l’on défend, mais rien de nouveau pour les soutenir.
    Ah si, une politique culturelle zéro.

  23. pascal

    Ben ??
    Mon commentaire à disparu ??

  24. unkle16

    « Votre avis sur la question ? »

    Les grèves c’est très vilain. Bah oui un billet sans l’évoquer, jy remédis.

    unkle
    * soubrette du capital *

  25. hockeyeur59

    Perso, je suis etudiant et je vis avec 150euro par moi (sans compter le logement) et une fois que je me suis payé la laverie, les transports en commun, EDF, mon forfait internet et mon forfait tel, il doit me rester 5 EUROS PAR MOIS
    Soit de quoi m’acheter un cd tous les deux mois (et encore…)
    dc le p2p reste une bonne solution

    PS:Dsl aux nombreux groupes qui devront boire une cannette en moins par moi ;)

  26. galfaled

    Perso, je ne suis pas tres telechargement, mais plus piratage… je récupère les données téléchargées par les autres…
    Dans le fond c’est la même chose…
    Pourtant je suis un gros consommateur (pres de 300 DVD, et 200 CD tous originaux).
    Mais je pense que le problème est tout autre, si les producteurs veulent faire baisser le piratage il faut faire baisser les marges…
    maintenant la question se pose de savoir s’il est préférables de faire 80% de marge sur 100 personnes ou 50% sur 200 personnes…
    Si on prend l’exemple du ciné, je m’arrange pour y aller en moyenne une fois par semaine, car j’ai des avantages CE qui me donne le billet à moins de 6€. Mais quand je vous que le tarif du billet est à 8€50 en tarif plein (voir 10€ si vous allez voir de la 3D…) je comprend que la plus part des gens n’aient pas le budget adéquat et préfèrent les télécharger sur le net…
    Maintenant concernant la musique, la copie a toujours existée, on a connu les mêmes discours de la part des maisons de disques à l’époque des cassettes audio…

  27. Benjamin__

    > Beaucoup ne vont même plus au cinéma.

    T’as un chiffre à avancer ?
    Parce que bon, les « sentiments que.. », on va pas aller loin avec cela.

  28. Pingoo (Auteur)

    Evidement que non je n’ai pas de chiffres avancer, je suppose d’ailleurs que l’industrie cinématographique se porte pas plus mal. Et je confirme qu’on ira pas non plus très loin avec des « impressions ». Mais en tous cas, dans mes fréquentations, beaucoup déclarent ne plus aller au cinéma, ou alors beaucoup moins.

  29. Alexandre

    la fréquentation des cinés est en hausse depuis plusieurs années avec l’avénement des cartes illimitées. google est votre ami.

  30. Giacomo

    Chacun peut faire valoir son degré de moralité comme il le souhaite face au téléchargement, ce qui n’empêche que dans cette affaire c’est le même foncionnement que le reste du sytème : aucune question sur les causes du piratage, aucune remise en cause du fric et du système qui le dessert… Quant à l’opinion des artistes ou de ceux qui se revendiquent comme tel… La création artistique « pure », ce n’et pas une unique course ao pognon… Bref, à quand une manif pour le pouvoir d’achat plutôt que pour des avantages corporatistes ? Et à quand en effet la question du soutien aux artites et à la création? Et puis je ne suis pas certain que les gens piratent pour triper avec la légalité… Le problème est ailleurs et le souci du téléchargement n’est qu’un témoin du reste du merdier actuel…

  31. acouphenix

    Ce qui est bizarre, ce sont les artistes français qui soutiennent ce rapport. Il sont masos ou quoi?
    Car ce n’est pas nous qui leur font perdre de l’argent mais le major, le grand manitou qui leur taxe les 3/4 de l’argent de leur CD.

    Y a pas un malaise quelque part?

  32. Giacomo

    C’est peut-être un problème de considération. Si se vouloir artiste c’est s’accepter comme un produit lambda, autant faire chanter les proquets de lessive… Ah ? Universal le fait déjà ?

  33. NumZy

    alors pour mlle mue les fnac ca ouvre tjs vers 10h00 je pense ;)

    et pour la question de mr pingoo, moi ce qui me derange c’est vizavi du droit à la vie privée et le droit de copie privée que ce texte me semble illégal… je paie deja une taxe sur les supports vierges, un systeme de protection anti copie sur mes dvd neufs et une taxe sur le fai, mais en plus il faudrait sucer l’industrie…

    perso le net me permet de telecharger de la musique et des films qui sont introuvables sur le marché ici (va trouver les vieux cd de mowax non repressés et turksih star wars en dvd)

    dc que l’industrie arrete de nous prendre pour des cons et pour des vaches à traire et ça ira deja ptet mieux (puis faudrait qu’ils arretent de marketer les artistes comme de la patate au kintal, ca devrait redynamiser leurs ventes… hein Mr Negre ? :P)

  34. NumZy

    ah oui, et quid des artistes qui font plus de sous depuis qu’ils ont largué leur maison de disques, en vendant leurs cd sur internet ? cela doit être un bon furoncle dans le model economique des majors dont Mr Kegira a si bien parlé ;)

  35. samuel

    1. Merci pour l’objectivité, faire rédiger ce texte par Monsieur FNAC, je trouve cela quand meme un peu limite.
    2. Le prix du CD à la FNAC ou Virgin et compagnie est toujours de 15 euros (minimum) voir 20 euros et plus pour une nouveauté sur label indépendant tel que Ninja Tune ou encore Warp.
    Innacceptable en sachant que tu peux le trouver beaucoup moins chère à l’etrangé. Est ce que Monsieur FNAC a remis en cause sa politique de marge sur la vente ?
    3. LA quasi totalité des groupes de musiques possèdent maintenant un Myspace ou autre Virb ou l’ecoute est gratuite et parfois meme le telechargement de quelques morceaux.
    4. Du à ces sites de diffusion, les pratiques d’ecoute du consommateur ont beaucoup évoluée. La plupart des 15/25 ans ne savent plus vraiment ce que c’est d’ecouter un album en entier (je grossie la chose biensur). L’ecoute evolue donc et la musique prend une totale autre dimension. Les references se multiplient, les pratiques amateurs (pas necessairement de superbe qualité, mais bon…) sont en constante evolution.
    De plus en plus de monde bidouille leur musique et par la meme occasion la distribuent gratuitement sur le net.
    Pour moi il s’agit la de veritable initiative positive qui decoule de l’internet et du large choix que nous propose un telechargement gratuit.
    5. La musique indépendante n’a jamais été aussi foisonnante, peut etre pas rentable à en devenir millionaire, mais les petites structures se multiplient, et leur decouverte par les consommateur n’en decoule pour la plupart du temps que d’un telechargement gratuit.
    6. Au final, qui perd de l’argent ? les artistes ? le telechargement les oblige à renouveler leur offre, c’est à dire proposer autre chose qu’un album CD, ils multiplient donc les shows et autres performances DVD qui retablissent largement leurs benefices.
    les 3 MAjors Compagnies ne se font plus que la moitié de leur mirobolant beneficent, cela n’empechera pas la diversité musicale qui se met en place. De toute facon, et je dis cela de manière subjective biensur, ce qui est produit et diffusé par ces majors est en general dénouée de toute qualité musicale de composition ; 100% Tektonik vol 10 ou STAR AC vol 35 sur VIRGIN UNiversal, franchement, je comprend que les amoureux de musiques ne consomment plus de musique « MAJOR ».
    +++++++++++++++++++++++++++++++++++++
    Au final, pour faire court, la question n’est pas dans la repression, combien d’exemple poussent à montrer que la repression entrenne une surenchere des methode de deviation de celle ci, il y aura toujours un moyen, certes pas accessibles à toute la populace, de telecharger gratos.
    LA vrai question est de redefinir la place que prend la musique aujourdhui dans notre société. Comment elle est consommé, revoir les pratiques amteurs et l’utilité de l’internet dans l’epanouissement de nombre de musiciens. Comprendre que pour Un Johny Hallyday qui perd 5 % de benefice, il ya Une 50 aine de petit jeune qui se sont mis à la pratique ou à l’ecoute multiple et diversifié grace au telechargement.
    Si Alain chanfort ne fait plus de benefice, qu’il ne cherche pas la raison dans le telechargement, mais peut etre dans sa creation obsolete et à l’evolution de l’ecoute.
    +++++++++++++++++++++++++++++
    Faites appel à des vrai connaisseur du terrain musicale pour rediger ce texte, des patrons de label independants, des musiciens autre que ceux sponsorisé par sarkoland, des consommateurs, des producteurs, des distributeurs indé, des DJ, des fondateurs de plateforme internet, des socioloques…
    enfin, je me permet de dire tout cela, je prepare une thèse en sociologie de l’art justement sur les labels independants et les microstructures de productions musicales. Je fais des enquêtes de terrains dans ces structures en france et au canada ou je reside maintenant, et aucun des protagonistes que j’ai interrogé en trois ans ne m’a parlé de l’affront de l’internet et du telechargelent gratuit sur leurs productions. Au contraire beaucoup d’entre eux savent qu’ils sont la grace à internet et en sont des utilisateur invétérés !

    Redefinir le corpus de recherche est necessaire dans la redaction d’un tel rapport.

  36. Rod

    je ne telecharge plus car je recois environ 10 CD par semaine des labels.

    Je ne vais plus au ciné faute de temps ; à Rouen j’etais un VIP, je ne payais ni à UGC, ni à Gaumont … mais rappelons que le ciné la place moyenne = 9,30 sur Paris … on remet ca en francs ? c’est un peu scandaleux.

    La Fnac depuis l’histoire des piratages sur le web a ete la premiere a baisser de maniere significative ses CDs et DVD, en proposant quasiment toutes les semaines des prix vraiment bas.

    Il serait temps surtout que les marges imputées aux distributeurs / labels soient revus à la baisse, avec une legere aussi pour l’auteur / compositeur.

    Et là, uniquement dans ce cas, je trouverai Olivennes coherent.

  37. Rod

    Ah oui, une autre chose : la veritable evolution vient du fait qu’on découvre de + en + de groupes en live, et qu’on achete ensuite en CD : avant, c’etait tout simplement le contraire.

  38. Toutes façon, pas la peine de polimiquer en bien ou en mal.
    Ce n’est même pas encore un projet de loi. On sait bien qu’entre l’idée initiale et les décrets d’applications, il y a un gouffre. Et quand le texte n’est pas retoqué par le Conseil Constitutionnel. On a déjà vu ça avec la loi DADVSI.

    On cherche surtout à faire peur aux petits téléchargeurs et à les faire revenir dans le rang.

  39. Albert

    Ce sont les ventes de CD/DVD vierges, de disques durs externes et de lecteur MP3 qui vont baisser… Les FAI n’auront plus de client… Et j’suis pas sûr que les artistes vendent beaucoup plus d’albums qu’aujourd’hui : personne n’a de budget musique parce que c’est trop cher. Promis, quand je gagnerai à l’Euromillion, j’achèterai des CD ! Mais aujourd’hui, j’suis juste étudiant et j’ai pas une tune… (Ah si, j’suis sûr que si mes parents étaient augmenté de 140%, ils me payeraient des albums !!)

  40. Moi je me demande juste si avec cette loi ils vont supprimer la taxe de copie privée.

  41. grizzly14

    je ne sais pas vous, mais moi, ca ne fera acheter plus (trop cher). a moins qu’ils baissent leurs prix en fonction (mais j’en doute fort).

  42. PatatoOor

    Je suis d’accord, sur le fond il faut arrêter les conneries, on ne peut pas tout avoir gratuitement.
    D’autant qu’il existe des alternatives gratuites, comme écouter toutes les radios du monde entier gratuitement.
    Les films sont chers ? La location l’est moins, le ciné avec une carte illimité est raisonnable.
    Après il faut que les majors jouent le jeu, en proposant de la meilleure qualité, baissant les prix, favorisant l’interoperabilité.
    Pour la taxe de la copie privée elle ne va surement pas disparaitre, d’une part pour la manne qu’elle représente (comme la vignette en son temps ou les taxes sur les clopes) mais surtout parceque la copie privée n’est pas remise en cause, on a toujours le droit de faire de la copie dans un cercle familial. Et la taxe est là pour compenser cela.
    On s’est fait avoir à notre propre jeu après avoir usé de cet argument pour défendre le piratage…
    La seule chose qui me génerait est pour les séries, puisque j’aime les avoir en VO et dès leur diffusion aux USA… Mais là aussi des solutions en VOD apparaissernt, comme ça a été le cas pour Heroes.

  43. Denis Olivennes a été interviewé sur un tchat de lemonde.fr ou il précise sa pensée.
    J’ai fait une synthèse de l’interview sur mon blog ou vous pouvez trouver l’intégralité sur :
    http://www.lemonde.fr/web/chat.....5-1,0.html

  44. keguira

    la taxe de copie privée est devenue une manne financière importante pour la sacem. Je crois qu’elle a trouvé et prouvé son utilité, faudrait que me renseigne à ce propos mais bon, ça me fait pas vraiment mal au cul de payer 4 euros un lecteur MP3 pour la sacem.
    Je préférerais qu’on respecte de nouveau le taux de conversion qui est resté bloqué bloqué à 1 euros = 1$ depuis que notre monnaie a surpassé le billet vert (1$ = 0,67 euros aujourd’hui et ça baisse encore).

    Bref, les problèmes sont multiples mais les résolutions restent accès sur quelques points, c’est pas nouveau, c’est comme ça dans toutes les branches de l’économie.

  45. L’hypocrisie de certains est absolument magnifique.

    Ca fait combien de temps qu’on l’entends l’excuse « c’est de la faute des constructeurs qui font des graveurs de Cds / DVd /gros disques dur /internet trop rapide ».

    Vous êtes assez cons pour vous mentir à vous même en rejetant la faute sur le matos et militer pour un internet plus cher / plus lent et la fin des medias de stockages ?

    Moi je l’aime bien ma connec haut débit, mon graveur et mon gros disque, et non je ne télécharge plus que très rarement musique et films. Parce que non, tout ceci ne sert pas qu’à pirater.

    Je lis ailleurs que vous avez besoin de télécharger illégalement la musique avant d’achteter ?
    Vous connaissez Youtube ? Vous savez le machin qui GRACE au haut débit, vous permet d’écouter et de voir en streaming les chansons/clips des artistes que vous voulez découvrir ?

    Ou Myspace, ou chaque nouvel artiste ne manque pas d’ouvrir une page en proposant ses morceaux à l’écoute.

    Pas besoin de camper à la FNAC, enfin je ne vous apprends rien.

    Oui, les DRM ça craint.
    Deux solutions:
    – vous achetez des cds que vous encodez en mp3 pour votre baladeur (c’est légal)
    – VOUS achetez de la musique au format mp3 chez les labels (indépendants) qui ne donnent pas dans le DRM: exemple de site d’achat : emusic.com

    Ou vous continuez à pirater avec des prétextes fallacieux, ce qui n’encouragera pas l’industrie musicale à sortir de son modèle économique moribond.

    Ha oui, et vous vous réhabiturez à ne pas disposer d’une collection de 10 000 mp3s que vous n’écoutez jamais. C’est sur, l’Ipod 80Go deviendra un peu moins utile, apple s’en remettra.

    Ou vous pouvez continuer à vous inventer tout un tas de raisons pour ce qui reste à la base du « j’ai la flemme d’aller à la FNAC/au discaire, pourquoi je pairai c’est gratuit et j’aime bien comparer la taille de ma b.. de ma playlist à celle des copains »

  46. funkyss

    Il y a tellement à dire sur le sujet.

    Commençons par le commencement : la chute des ventes de galettes. Internet est UN des facteurs qui y sont pour quelque chose. En effet, nombreux sont les jeunes (plus au fait de cette opportunité) qui passent leur playlist en direct de radioblog, youtube, ou autre. Sans parler d’edonkey ou autre protocole fleuve (saurez-vous trouver le jeu de mot?) qui permet d’acquérir à moindre coup n’importe quoi.

    Ceci n’empêchant pas cela, au-delà du dalogue de sourd internaute-major (Mais vous promotionnez de la merde! – Oui, mais vous la piratez!), je trouve effarant que les industriels ou tout simplement les producteurs de musique restent aussi sourds aux nouveaux supports qu’offre internet, pour se raccrocher, en préconisant de museler la toile, à leur Compact Disc. Pour se raccrocher aux branches qui commencent sérieusement à sentir le sapin.

    Et les petits producteurs ou artistes qui pleurent sur l’internet… Ca me fait rire d’autant que certains de leurs confrères ont eu d’énormes opportunités sur le net qu’ils n’auraient jamais eu dans le circuit IRL (In Real Life, pour les non-initiés, qui doivent être peu nombreux ici). Il faut s’adapter à un nouveau support, qui en lui-même comporte une innovation géniale : la facilité et le relatif partage de diffusion, chose impossible sur les médias audiovisuels.

    Maintennat, ça se comporte comment un internaute qui DL?

    -Le Kevin des familles, qui va DL tous les tubes radio/télé qu’il aime bien, sans scrupule, et qui ne s’aventure pas plus loin. Je suis pas sûr que ce comportement ampute réellement le capital culturel de nos concitoyens (c’est bien de ça dont on parle, non? De la vie et de la création rémunérée des artistes?).

    -L’innocent éclairé : il entend quelque chose quelque part (TV locale/site internet/radio locale/Radio Nova), il le DL (ou écoute via streaming), ça lui plaît, il achète le
    CD. Ca existe, et plus qu’on le croit.

    -Le collectionneur fou : lui, il dL plein de choses, connues ou pas, via divers médias, il stocke, il achète rien, c’est LE pirate. Il a pas de conscience globale de la culture. C’est un gars (ou une fille) un peu con(ne), mais je lui en veux pas plus que ça. Disons que c’est ce genre de personne que l’on doit avertir/sensibiliser.

    -L’irréprochable : celui qui privilégie la découverte d’artiste en live, et qui achète, peu importe le support, la musique si elle l’a convaincu dans son petit coeur pendant les 2 heures où il les a vus, les artistes. Et il peut faire un détour par le net pour en découvrir plus sur ces artistes qu’il a appréciés, quel cd est gnéial, quel autre est plus inconstant, etc…

    Bien sûr, il y a d’autres stéréotypes, mais ceux-là sont ceux que j’ai massivement rencontrés. Et il est quand même temps de les écouter, tous ces gens qui sont un peu nous/vous/eux, bref, nous tous. Au lieu de refourguer des CDs qui ne sont qu’un support, parmi d’autres. Qui n’a même pas cette particularité sonore qu’ont pu avoir les vynils.

    Internet a cette particularité d’être à la fois un support d’Art, et la fois un support d’échange. Et ça, c’est une première pour ceux qui ont fait/font/profitent de la culture comme d’un vulgaire produit de consommation. Ca les déroute. Ca les trouble. Ca les enrage. Et je les comprends.

    Et je ris.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire