OGM: Net pas net !

Salut mes loulous,
Je viens d’arriver et je balance une info sur le docu OGM.
Bien joué! C’est encore de l’intox communicationnelle anti-communicative à
haute dose sécuritaire: voir article sur Agoravox.
+ du pseudo censure réchauffé de 2005: voir article sur 20minutes.
Bref, va falloir que j’apprenne mon conditionnel et que ma langue et mes yeux tournent et tournent 7 fois dans MA bouche avant que je sorte mes notes. Aïe !

7 commentaires
  1. RoboTux

    Soit il y a clairement manipulation. Mais bon le "démenti" ne dément pas trop le truc des souris, il dit juste qu’on ne sait pas ce qui a provoqué ça. A mon sens même sans être sûr de ce qui a provoqué ces problèmes de santé on devrait être prudent et continuer à étudier avant de mettre cela sur le marché. De même ne pas étudier les effets à long terme et mettre les produits en vente en rajoutant histoire de faire bien qu’on va faire de la veille sanitaire …

    Bref oui manipulation mais il reste des détails louches

  2. robotux, on ne peut pas dire que tout ds le documentaire est bidon, mais vu la manipulation évidente de l’information, et les contres vérités étalées il convient de prendre le tout avec des pincettes.

    OGM= plante +gène animal, fallait le faire.
    Seccotine, ben, déja si tu l’as reçu par email et que ca a été transferé, ca a une bonne chance d’être plus ou moins bidon

  3. additif

    Moi je la trouve bonne cette vidéo sur les OGM.
    Que l’on soit pour ou contre, ce qui apparait clairement, c’est que les tests d’innocuité sont insuffisants. On devrait faire appliquer les mêmes protocoles de tests que pour les nouveaux médicaments.

    J’ai lu l’analyse le triste article sur Agora Vox…
    Il démonte le reportage en critiquant la méthode de travail des journalistes et il ne parle pas un seul instant du probleme de fond : la monétisation des OGMs…
    En clair, il ne fait pas avancer le débat d’un pouce.


  4. l’objet de l’article agoravox était de montrer le côté manipulateur du reportage, ce qui a été très bien fait.

    très bonne la vidéo ?
    – présenter les OGM comme un mélange plante animal quand bien même dans la majorité des cas c’est du plante plante ?
    C’est sur, la monstro plante, c mieux pour le facteur peur.

    – Présenter comme une référence scientifique, un scientifique verreux qui s’est fait renié par ses pairs parce que ses expériences était non rigoureuses, non réplicables et qu’il se permettait d’en tirer des conclusions tout droit sorties de son cul ?

    -Présenter comme un "aveu" le scientifique qui dit que oui, on est pas sur ?
    On est jamais sur de rien hein. La preuve absolue n’existe pas, on ne peut pas "prouver" que quelquechose n’est pas nocif, de même qu’on ne peut pas prouver que le père noël n’existe pas.

    Mais oui à part ça, très bonne vidéo, du Michael Moore a la française.

  5. additif

    Le problème de l’article d’AgoraVox est qu’il titre ‘les OGMs : la désinformation !" et que son analyse (bonne, il est vrai) se base sur les erreurs des journalistes et n’apporte aucun élément de réflexion. Un peu comme au tribunal quand on relaxe un bandit pris en flag pour vice de procédure…

    D’ailleurs, en lisant les commentaires de l’article, on perçoit nettement la confusion chez les lecteurs persuadés qu’il s’agit d’un article pro-ogm, tandis que l’auteur répond sans cesse : "mais, non, je n’ai fait qu’analyser la vidéo".
    Il aurait mieux fait d’analyser les émissions de la Star Ac, ça aurait été moins polémique…

  6. parce qu’une partie des lecteurs n’ont rien compris.
    Comme souvent avec les débats "écologiques" une partie de ceux qui monopolisent le débat en font une idéologie en se détachant totalement des débats scientifiques.

    Les OGM c’est une question scientifique, être "PRO" ou "ANTI" OGM, pour le péquin moyen, c’est une abération.

    Le rédacteur pointe du doigt le fait que ce genre de reportage rend le débat encore plus confus, il ne se prononce pas sur les OGM en général parce que lui au moins n’a pas la prétention d’avoir tous les éléments de connaissance nécéssaires.

    Mais c’est sur mieux vaut faire "avouer" a une caissière de grande surface qu’on ne sait pas si c’est nocif pour la santé. On lui demanderait si elle pouvait garantir que l’ananas ne donne pas la dhiarée, elle donnerait la meme réponse.

  7. RoboTux

    Zlurg je suis tout à fait d’accord avec toi, vraiment. Je me suis peut-être mal expliqué. Il y a clairement eu manipulation est c’est dommage. Par contre ce que je vois malgré cette manipulation c’est qu’à mon sens le protocole n’est pas assez exigeant et qu’on devrait fouiller plus.

    Se contenter de dire que l’expérience n’est pas probante (ce qui est vrai puisque les conclusions, dans les deux cas ont été trop rapide) et que donc on peut mettre sur le marché en créant un veille sanitaire pour voir les effets du long terme est insuffisant. En manipulant les gênes on joue quand même à Dieu (je suis parfaitement athé ne vous méprenez pas) et on devrait attendre de voir les effets du long terme, y compris sur des cellules humaines.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire