La Belgique paniquée!

Incroyable crise de panique hier pour les téléspectateurs belges qui sont tombés médusés sur un reportage spécial annonçant la scission de la Belgique et le départ du roi. Très bien réalisé par un des réalisateurs de Strip Tease, la Belgique est sous le choc depuis la diffusion surprise de ce docu-réalité. Une histoire à lire un peu partout, mais aussi sur Liberation.fr.
Voir la vidéo sur le site de Morandini.

10 commentaires
  1. C clair, il parait que tous les belges étaient paniqués !

  2. jipe

    zut Tatum est paniquée, je peux faire quelquechose ?
    plus sérieusement, j’adore l’humour Belge, comme j’ai pû entendre dans les commentaires, surréalliste, je rêve de ça sur les téloches françaises, en plus pour lancer un vrai débat.

  3. Pfff

    C’était pas de l’humour hein …
    On était pas le premier avril, faut arrêter de croire que c’était un cannular !!!
    … et ma grand-mère qui a appelé en pleurs quand elle a vu ça …
    Tout simplement honteux !!!

  4. bUS

    Moi ça me fait marrer…

  5. koolway

    si ca te fais marrer c’est que t’as loupé une partie du problème :s

    C’est tout le contraire d’une blague… maintenant on adhère ou on adhère pas, mais ce n’est surement pas une vilaine farce pour qu’on se tape dans le dos en se disant : "ha ha Roger.. t’as vu la dernière?!?’..plutot provoquer un débat.

    Le sujet central c’est quand même tout ce qui touche au nationnalisme (et séparatisme).. dont la figure de proue est un parti d’extrême-droite.

  6. jipe

    ça me fait penser a l élection de 2002, j ai un peu pensé a un canular en voyant le pen second, bonne leçon de démocratie je trouve

  7. La Babole (petite bonne femme illustrée de haute savoie) a réagi à cette blague belge : http://lababole.arviblog.co
    A bientôt,
    Céno

  8. Siro

    J’étais en pleine conversation skype avec une amie belge quand c’est arrivé. Je ne vous dis pas la panique de l’autre côté du micro.
    Je ne sais pas trop si on doit en rire, ou se sentir outré.
    Toujours est-il que la panique s’est effectivement ressentie partout en Belgique (d’après mon amie donc, que j’ai eu au bout du fil pendant un bon moment).
    Je me rappelle avoir très clairement entendu ses parents, qui devant la télé, hurlaient des choses comme :
    "Mais où va le monde !?"
    "On est foutu !"

    Enfin voilà voilà quoi…

  9. Tout d’abord, c’était pas une blague, ni un docu-réalité mais bien une fiction.
    Avant l’émisssion et pendant l’émission, des messages indiquant clairement qu’il s’agissait d’une fiction était affiché "ceci est une fiction". Bizarrement, plus de 3/4 des téléspectateurs n’ont pas vu ces messages. (condiionnement des téléspectateurs ?)

    Ce qui me choque personnellement aujourd’hui, c’est la réaction massive du public envers la chaine de télévision. Les gens sont plus choqués par le procédé médiatique que par le fond, à savoir que c’est une question d’années avant que la Belgique éclate.

    Environ 30% des téléspectateurs ont compris qu’il s’agissait d’une ouverture de débat afin d’éviter la division du pays. J’ai honte pour tous les autres qui devraient se rappeler que la télévision n’est pas la réalité. Vive la Star Academy et les séries abrutissantes type "Experts"…

  10. koolway

    Ce n’est pas une fiction mais un bien docu-fiction. Une fiction prendrait place à Saint-Marsouin-en-Verges…

    En même temps, le but d’une rédaction de journal télévisé n’est pas de réaliser des docu-fictions, ni de créer de l’information mais plutot de relater l’information… la gestion de cette information est libre, mais il y a bel et bien un prérequis indispensable.

    Selon toi, il est assurement bête de penser qu’aujourdhui la seule attache de la télévision à la réalité est bien ce même journal télévisé… Peut-être suis-je trop naïf pour penser le contraire. Avoir un regard critique sur l’information n’est pour moi pas de remettre en cause toute l’information, mais plutot le traitement de certaines d’entre elles.

    Majoritairement, si les gens se sont laissés flouer c’est bien à cause de cette aura de vérité… (La première évoquation de "fiction" est venue 45 minutes après la prise d’antenne).

    Après on peut trouver ça bénéfique ou non, admirer ou non l’initiative mais selon moi, les réactions de la population ne sont pas à dénigrer… que du contraire. Si tout le monde s’en foutait et rigolait, là il faudrait commencer à se poser des questions.

    Si on suit ta logique, ca serait comme s’indigner du fait de la réaction populaire lorsqu’en qu’en 2002 LePen était au 2° tour… on savait bien qu’il ne passerait pas au 2° tour, pourquoi en avoir fait tout un foin?

    J’admet qu’ici on est dans un autre contexte mais cependant il s’agit dans les 2 cas d’un hypothétique "essor" de partis d’extrême droite…

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire