Le coffre à photo

publié le par Paingout | 12 commentaires

coffre

J’vais vous raconter un truc tiens. Un truc que j’ai déjà évoqué dans quelques articles par le passé : le coffre à photo de ma maman.

Dans ma famille, du côté de ma maman en tous cas, il y a toujours eu une grosse tendance à faire des millions de photos, tout le temps, partout. Et plutôt de belles photos. Je crois comprendre que ma mère a eu dans sa vie beaucoup d’hommes qui faisaient de la photo, plutôt bien équipés en appareils et objectifs, et qui avaient tendance à shooter énormément.

Visuellement, pendant mon enfance, tout ceci se traduisait surtout pas des panneaux de photos découpées et collées par ma mère, des sortes d’assemblages parfois hasardeux pour illustrer sur un seul panneau une année entière, des vacances, etc. On trouvait de tout sur ces photos, des portraits, les animaux, des gens tout nus (merci les plages naturistes), des photos d’anniversaires, etc.
Il y avait par contre une constante, je ne voyais pas de photos de moi très petit ou bébé, ni de photos d’avant ma naissance. Précisons que je suis le plus jeune enfant, que j’ai deux grandes soeurs du côté de ma maman, et qu’elle s’est séparée de mon père à mes 1 an. Je n’avais de fait aucune image de mon père et de ma mère en couple.

En dehors de ça, nous avions quelques albums photo, et j’ai moi même, enfant, commencé très tôt à créer des albums photos, avec mes premiers appareils photos, que j’ai du avoir aux alentours de mes 12 ans. Des photos moches prises par un enfant, mais je me souviens que j’en prenais déjà beaucoup.

Et puis un jour, suite à un certain nombre de déménagements un peu hasardeux, j’ai découvert chez ma mère, très tardivement, un énorme coffre. Un coffre en bois, du genre de ceux qu’on voit dans les films de pirate.
A cette époque, ma mère avait beaucoup de problèmes de santé, et quand j’allais la voir, je n’avais honnêtement pas grand chose à faire. Un jour j’ai décidé d’ouvrir ce coffre.

Le choc.

Dans cet énorme coffre, des milliers de photos, en vrac, des photos très anciennes de ma famille, de la jeunesse de ma mère, de moi bébé, des mes soeurs toute petites, et surtout des photos de ma mère et de mon père en couple. Une image que je ne connaissais pas. Ca a été un vrai choc.

scan0007

Fouiller dans toutes ces photos, dans un désordre absolu, a été un vrai bouleversement dans ma vie, dont l’intensité était amplifiée par le bordel chronologique absolu de ce foutoir.

J’ai découvert ce coffre il y’a 10 ans, je viens de m’en rendre compte. Comment je m’en suis rendu compte ? Parce que depuis 10 ans, à chaque fois que je descends dans le Sud, je récupère un certain nombre de photos, que je ramène à Paris pour les scanner. Puis je les ramène la fois d’après, pour les remettre dans le coffre.

Il y en a vraiment des milliers, et à mon rythme, il me faudra encore longtemps avant de tout scanner.

20130703 223835L’an dernier, j’étais là bas en vacances avec des amis, et j’ai proposé à Garko et Eugénie de m’aider à faire un peu de tri, ça les amusait. Je leur ai dit « fouillez avec moi dans le coffre, et mettez de côté tout ce que vous trouvez insolite, troublant, chelou, ou beau », il se peut que j’ai ajouté « et mettez moi aussi de côté tous les gens tout nus ».
Nous avons passé une soirée entière sur le sol, à trier, fouiller, et glousser sur des photos complètement improbables et hallucinantes. J’ai adoré ce moment.

J’ai ramené toutes les photos que nous avons sélectionnées, et aujourd’hui encore en les scannant, je ris parfois très fort en voyant celles qui ont attiré leur attention.

Voilà. Aujourd’hui je peux considérer que la photo est ma passion. Et je pense que ce coffre à photo, et tous les photographes que j’ai pu croiser dans mon enfance n’y sont pas pour rien.

Je vous colle quelques photos piochées au hasard. Essentiellement de ma maman et de mes deux soeurs.

Encyclopédie des petits moments chiants par Kek

publié le par Paingout | 2 commentaires

edpmc01Kek est un mec doué de l’Internet, que vous connaissez forcément, surtout si vous trainez dans le Web depuis longtemps.

Particulièrement doué en Flash, il s’est surtout fait connaitre du grand public pour ses « jeux chiants », publiés de temps en temps sur son site « Zanorg« .
Il y’a quelques années il s’est lancé dans la BD, avec l’histoire de Virginie, et fort de son expérience au Psykopat est chez Fluide, il est désormais reconnu aujourd’hui comme un auteur à part entière.

Bref, je passe les détails, mais sachez simplement que je l’aime bien Kek, ça fait partie de ces gens qui sont devenu des stars de l’Internet mais qui n’ont jamais chopé la grosse tête. C’est très cool.

Ce qui est très cool aussi, c’est donc cette « Encyclopédie des petits moments chiants » publiée chez Delcourt (Shampooing). Elle reprend en fait les « Quotichiants » régulièrement publiés sur son site, avec tout plein d’inédits.

Globalement c’est tout simple, tous les petits moments pénibles du quotidien sont illustrés, et c’est franchement très rigolo. Le rideau de douche qui colle, la mine de crayon pétée sur toute la longueur, les mecs qui font 3 bises, le portable qui fait un faut rebond sur le matelas avant de se jeter sur le sol… Tout ça quoi.

Ca se trouve dans toutes les bonnes librairies, à la FNAC, et évidement sur Amazon. Comptez 10€, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Le joli décolleté de Hailey Clauson

publié le par Paingout | 3 commentaires

Je savais pas trop quoi mettre d’autre comme titre, mais au moins c’est explicite.
Cette jeune femme a 19 ans, ce shooting a été réalisé pour « For Love & Lemons« , est je vous invite vivement à aller faire un tour sur leur site si vous voulez en voir plus.

Sous les photos, vous avez la vidéo qui va bien aussi, c’est très chou.

Enceinte portable Nyne TT

publié le par Paingout | 3 commentaires

Encore un rapide petit test d’une enceinte portable tiens, ça faisait longtemps.

nyne_tt_02

On parle ici de la Nyne TT, qui est plutôt de qualité.
L’été arrive bientôt, la saison des barbecues aussi, y’a moyen que ce soit le produit qu’il vous faut, et je vais essayer de vous dire pourquoi en quelques mots.

Mais avant tout, quelques détails techniques :

Bluetooth 4 (10 mètres de portée) & NFC + mini‑Jack 3,5mm.
- Son stéréo 10 W RMS.
- Batterie 2200 mA (10 heures d’autonomie).
- Fonctionnalité kit main-libre.
- Poids de 930 grammes
- Dimensions : 258 x 52 x 148 mm

Sur ce :

Pourquoi c’est cool ?

- C’est cool parce que le son est bon. J’ai été déçu de la plupart des enceintes portables que j’ai pu tester par le passé, et là franchement, ça le fait. Le son est vraiment bon, les bass sont bonnes, et l’ensemble est vraiment agréable. Ca crachote pas du tout, même avec le son au max.

- Ca se connecte en blutooth à votre téléphone, ou en NFC si vous avez un téléphone compatible. Un cable jack est aussi livré pour vous y connecter à l’ancienne.

- L’enceinte peut aussi faire office de base de recharge USB. En gros, la batterie de votre enceinte est chargée à bloc, mais pas celle de votre iPhone, pas de problème, vous brancher votre téléphone en USB à l’a batterie, et il se rechargera dessus. Très pratique et malin. A noter que l’autonomie de l’enceinte annoncée est de 10 heures d’écoute.

Pourquoi c’est pas si cool ?

- L’absence de dock pourrait être un moins, mais au moins l’appareil est compatible avec tous les téléphones, donc ça va.

- La bête est livrée avec une pochette ridicule, j’ai pas compris l’intérêt, d’autant plus que je n’ai pas réussi à mettre l’enceinte dedans, et que le peu que j’ai pu y mettre dénature complètement le son. On oubliera donc vite la pochette.

- Je ne suis pas fan de l’ergonomie générale et des boutons en plastique mou, je mais c’est assez classique sur ce genre de produit, et probablement pensé pour pouvoir monter le son avec les doigts plein de sauce de merguez.

- Le prix, 189 euros, pas si cher vu la qualité globale du produit, en particulier audio, mais ça reste un budget.

Conclusion

Si vous cherchez une enceinte « plutôt » haut de gamme, bien équipée, et avec un son correct, vous pouvez vous lâcher.

Tereza Kacerova nue pour Treats

publié le par Paingout | 3 commentaires

Tereza Kacerova est une bien jolie demoiselle, shootée pour l’occasion par pour Treats! Magazine. Les photos sont réalisées par Stephan Würth, et je dis Love.
Ah, et je dis aussi que si vous voulez la suivre sur Instagram, son compte est ici.

Darlingbox, le retour (2 à gagner !)

publié le par Paingout | 63 commentaires

darlingbox14_01

Il y’a quelques mois, je vous parlais de la DarlingBox, service rigolo, qui vous permet de recevoir tous les deux mois une Box « coquine », bourrée de petits machins sexy.

La dernière édition tournait autour du cinéma, avec une idée assez simple, décliner chaque thématique ciné en article érotique. A savoir :

Romantique : Une mousse de massage crépitante
Mystère : Un fouet
Érotique : Des bonbons plaisir
Drame : Un jeu de dés spécial fessée
Thriller : une crème câline pour les fesses
Scénario : Un livret à partager 

darlingbox14_03

Voilà, vous noterez que ça tourne pas mal autour des fesses pour cette édition.
En tous cas, le concept est toujours sympa, et je vous propose de gagner 2 box de la prochaine édition. Pour se faire, vous commentez juste cet article, et dimanche soir je ferai un petit tirage au sort. Ca vous va ?

Et pour en savoir plus, les liens qui vont bien :

Le site officiel.
La page Facebook.
Le compte Twitter.
Le Pinterest.

darlingbox14_02

Tirage au sort fait !
Un mail a été envoyé aux deux gagnants.
Bisou bisou.

 

Kacy Anne Hill nue

publié le par Paingout | 4 commentaires

Juste comme ça, en pensant, quelques magnifiques photos de Kacy Anne Hill, réalisées par Ward Robinson.
Voilà, rien à ajouter. C’est dimanche, il faut beau, graou.

BONUS :

Cette petite pub pour American Apparel, toujours avec Kacy Anne Hill. Mon Dieu…

Tout comme maman

publié le par Paingout | 9 commentaires

commemaman

Depuis quelques années, il m’arrive parfois de penser, l’air de rien, à mon héritage familial.
Je me suis souvent demandé ce qui pouvait faire que je ressemblais à mon défunt père, non pas physiquement, mais dans son comportement, ses choix de vie, etc. Parce que toute ma vie on m’a rabâché avec le fait que je lui ressemblais.

Puis récemment, on m’a dit que je ressemblais à ma mère. Une nouveauté.
Du coup, j’ai essayé de voir en quoi je pouvais effectivement lui ressembler. Je ne m’étais jamais vraiment posé la question, alors je me suis posé, calmement, et j’ai pensé à elle.

Ca a été une putain de révélation.

Je me suis rendu compte que je suis en fait le portrait craché de ma mère, sur absolument tout. Considérant que c’est elle qui m’a élevé, ça n’est pas forcément étonnant, mais je trouve que je suis allé très loin dans le mimétisme.

Dans les grandes lignes, je suis politiquement très proche de ma mère. Je pense avoir le même mode de fonctionnement, basé sur une relativisation quasi névrotique des événements de la vie quotidienne. Mon rapport à l’amitié, à l’amour, à la famille, je pense l’avoir calqué sur elle, dans les moindres détails.

Et puis il y’a le travail, l’envie d’être indépendant, de travailler pour soit même, de me coltiner les mêmes galères avec l’administration qu’elle, quand elle gérait son commerce, les URSSAF, la TVA, le boulot le week-end, les vacances plus qu’aléatoires. Et puis tout le reste, ma détestation du réveil matin, l’incapacité absolue de mettre de l’argent de côté, les animaux, la musique, l’art, la photographie, le nu même. Je n’aurais jamais fait autant de photos de meufs à poil si je n’avais pas vu ma mère poser autant.

commemaman2C’est assez troublant comme révélation.

Et puis il y’a plus simple, plutôt que de penser aux traits de caractère, pensons aux détails… Des petites conneries qui font que dans mon cas, je cherche visiblement moi même la petite bête pour essayer de lui ressembler.

- Tous les soirs, je me mets de la crème Neutrogena sur les mains, ma mère faisait de même, la Neutrogena a une odeur très particulière.
– Je mets le même parfum que ma mère, depuis que j’ai cessé de vivre avec elle (Mûre et Musc de l’Artisan Parfumeur, pour info).
– Je mâche des Stimorol. Je dois être le dernier con à mâcher ça, avec ma mère donc.

Si on y ajoute les conneries héréditaires, du genre l’arthrose, la toux nerveuse, et autres conneries du genre…
Bref. Voilà, billet un peu sans queue ni tête, mais j’avais envie de poser tout ça quelque part.

Et vous, y’a pas des machins qui font que vous êtes tout pareil que votre maman ? Des détails à la con genre ?

Nota : C’est vraiment ma mère et moi sur les deux photos. Ca fait quelques années que je scanne des photos de famille régulièrement, c’est aussi ce qui me donne souvent envie d’illustrer mes articles avec ces photos.

Postez gratuitement sur Remixjobs

publié le par Paingout | 3 commentaires

RJFINAL

Vous connaissez probablement déjà RemixJobs, merveilleux site de recrutement autour du Web et de l’informatique. Si vous ne connaissez pas encore, c’est probablement l’occasion de vous y mettre.

L’idée ici est de vous proposer un code promo, valable jusqu’au 1er juillet, pour vous permettre de poster une annonce gratuitement sur le site (limité à une annonce par entreprise, sur un poste relatif au Marketing / Communication / Commercial).

Voilà, tout est dit. Rendez-vous don sur RemixJobs.com, et le code promo qui va bien c’est PINGRJOPEN.

Test du Nude Audio Studio 5 (enceinte Bluetooth pour iPhone)

publié le par Paingout | 1 commentaire

Un nouveau test pour la marque NudeAudio, qui m’a proposé cette fois de tester le « Nude Audio Studio 5« , enceinte Bluetooth fixe, qui intègre en son sein un système audio 2.1 et une connectivité bluetooth, pour lire votre musique d’à peu près n’importe quel appareil équipé.

nude_audio_studio5_02

Ca c’est pour le pitch. On va entrer un peu dans les détails, et je vais vous dire pourquoi c’est bien, et pourquoi c’est moins bien (mais globalement, c’est plutôt bien).

La connectivité :

La bête est donc équipée de Bluetooth, elle permet de steamer votre musique sans fil depuis votre mobile compatible. Petite coquetterie, il est possible de connecter deux appareils en simultané, ce qui est plutôt pratique, et évite de passer son temps à se connecter/déconnecter pour changer d’appareil.

nude_audio_studio5_04

Sur le dessus de l’appareil, un dock lightning permet de connecter un iPhone 5/5S, ou un iPad récent (équipé de lightning donc). L’intégration du dock est esthétiquement réussie, une petite plaque de plastique transparent permet de retenir l’appareil enclenché dans le dock.

Par contre, deux problèmes :
– Le dock ne recharge pas vraiment l’iPhone ou l’iPad branché.
– Si vous avez une coque iPhone officielle Apple, il vous faudra la retirer avant de brancher votre iPhone. Certaines coques non officielles sont équipées d’une encoche qui évite ce genre de souci, mais bon… Voir photo ci-dessous, à gauche une coque officielle (qui ne rentre pas), à droite une coque chinoise, avec l’encoche qui contourne le problème.

nude_audio_studio5_07

Il est aussi possible de connecter n’importe quel appareil sur l’entrée mini-jack située au dos de l’appareil.

Le son :

Il est tout à fait correct. De bonnes basses, que l’on peut amplifier sur 3 niveaux différents, selon votre amour pour le gros son qui crache, ou pas. C’est vraiment un ensemble 2.1 qui est intégré au produit, et ça se ressent, le son rendu est relativement intense.

En fait pour être très clair, au niveau de la qualité du son, le rapport qualité/prix de l’enceinte est excellent. On est là sur un produit qui se trouve à moins de 160 euros sur Amazon, donc on ne peut pas s’attendre à une folie auditive, mais pour le prix, rien à redire, c’est nickel.

nude_audio_studio5_03

L’esthétique :

Le goût et les couleurs, bon… Moi j’aime bien, c’est sobre plutôt classe et discret, les boutons sont bien intégrés, et l’ensemble est vraiment bien fini. Bonne came.

Conclusion :

On a là un produit avec un super rapport qualité-prix, une bonne gueule, et une connectivité propre. Je regrette vraiment que la recharge ne soit pas fonctionnelle, mais les 3/4 du temps vous utiliserez ce genre de produit en bluetooth, et là, la question ne se pose pas.

- 160 euros sur Amazon.

nude_audio_studio5_01