Si vous ne devez voir qu’une seule pièce de théâtre cette année…

Si vous ne devez voir qu’une seule pièce de théâtre cette année…

Bonsoir,

Moi c’est Klaims, enchantée ! Le Sieur Paingout a eu la gentillesse de me prêter les clés d’ici pour que je vous parle d’un chouette projet qui me tient beaucoup à coeur.

Ca s’appelle À l’imparfait du conditionnel et c’est LA pièce de théâtre dont vous allez entendre parler (ailleurs qu’ici j’entends) (partout) (PARTOUT). Elle a été écrite et mise en scène par la talentueuse Hélène Schweitzer, a obtenu le soutien du 104, et sera jouée les 4, 5, 6 et 7 décembre au Studio d’Asnières.

Cette pièce, donc, parle d’anticipation, de famille, d’amitié et de logiciel qui contrôle le cerveau. Avouez que de la science-fiction au théâtre, on n’en voit pas tous les jours !

Le théâtre, c’est chouette, mais on le sait, c’est un milieu où les subventions sont rares ce qui rend les montages de spectacles très compliqués pour les jeunes artistes professionnels, pour peu que leur projet soit ambitieux. On a donc décidé de lancer une collecte sur Ulule, il y a un peu plus d’un mois, pour pouvoir payer les décors, les costumes, la musique, et rémunérer les comédiens pour leur travail. A l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes tout près du but puisque nous avons atteint 93% de la somme totale dont nous avons besoin. Il ne nous reste que 505 euros à réunir pour pouvoir souffler, mais le temps presse : la collecte se termine dans 48 heures !

Pour ma part, j’ai suivi le projet depuis le tout début. J’ai entendu Hélène me pitcher son idée en me disant que ça serait fou d’écrire ce genre d’histoire. Je l’ai vu écrire cette pièce pendant un an, boire des litres de thé et couvrir les murs de son appart’ de post-its pour déterminer où placer chaque scène. J’ai suivi le casting des comédiens, les recherches d’un théâtre pour les représentations, le travail de mise en scène et les répétitions… Et à chaque nouvelle étape franchie, j’ai croisé les doigts à m’en péter les phalanges pour que ça fonctionne. Parce que l’histoire est belle, originale, drôle, touchante, et incroyablement bien écrite. Parce que les comédiens sont excellents et que la mise en scène sort des sentiers battus. Parce que je crois dur comme fer au succès de ce projet.

Evidemment, le mieux reste de juger sur pièce. Si vous avez envie d’en savoir plus sur l’histoire, les personnages et tout le travail qui a été réalisé autour de ce projet, vous pouvez aller regarder les interviews des comédiens. Ils sont plutôt bien placés pour donner envie. Et si vous voulez nous soutenir, que ces quelques images ont piqué votre curiosité ou même que vous ne tenez plus en place et que vous trépignez d’impatience à l’idée de découvrir la pièce sur scène, vous pouvez réserver vos places en passant par la page de notre collecte. Nous y proposons des packs une place + goodies pour 30 euros ou deux places + goodies pour 50 euros pour la date de votre choix.

Allez, encore quelques images pour vous mettre l’eau à la bouche…

Et un petit rappel concernant les infos pratiques :

– A l’imparfait du conditionnel sera jouée au Studio d’Asnières les 4, 5, 6 et 7 décembre

– Pour réserver vos places et nous soutenir, c’est sur la page de la collecte que ça se passe

– Et n’hésitez pas à nous suivre sur la page Facebook de la pièce

1 commentaire
  1. Broken links to Ulule, too late anyway.

    Je constate avec joie que le projet a été fondé, de justesse, bien que déçu de ne lire cet article que maintenant.

    Est-ce qu’il y a une chance de pouvoir voir cette pièce plus tard ?

    Ah, et en passant, j’ai tout de suite pensé à l’imparfait du subjonctif de Chanson Plus Bifluorée, même si ça n’a aucun rapport.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire