Tout comme maman

commemaman

Depuis quelques années, il m’arrive parfois de penser, l’air de rien, à mon héritage familial.
Je me suis souvent demandé ce qui pouvait faire que je ressemblais à mon défunt père, non pas physiquement, mais dans son comportement, ses choix de vie, etc. Parce que toute ma vie on m’a rabâché avec le fait que je lui ressemblais.

Puis récemment, on m’a dit que je ressemblais à ma mère. Une nouveauté.
Du coup, j’ai essayé de voir en quoi je pouvais effectivement lui ressembler. Je ne m’étais jamais vraiment posé la question, alors je me suis posé, calmement, et j’ai pensé à elle.

Ca a été une putain de révélation.

Je me suis rendu compte que je suis en fait le portrait craché de ma mère, sur absolument tout. Considérant que c’est elle qui m’a élevé, ça n’est pas forcément étonnant, mais je trouve que je suis allé très loin dans le mimétisme.

Dans les grandes lignes, je suis politiquement très proche de ma mère. Je pense avoir le même mode de fonctionnement, basé sur une relativisation quasi névrotique des événements de la vie quotidienne. Mon rapport à l’amitié, à l’amour, à la famille, je pense l’avoir calqué sur elle, dans les moindres détails.

Et puis il y’a le travail, l’envie d’être indépendant, de travailler pour soit même, de me coltiner les mêmes galères avec l’administration qu’elle, quand elle gérait son commerce, les URSSAF, la TVA, le boulot le week-end, les vacances plus qu’aléatoires. Et puis tout le reste, ma détestation du réveil matin, l’incapacité absolue de mettre de l’argent de côté, les animaux, la musique, l’art, la photographie, le nu même. Je n’aurais jamais fait autant de photos de meufs à poil si je n’avais pas vu ma mère poser autant.

commemaman2C’est assez troublant comme révélation.

Et puis il y’a plus simple, plutôt que de penser aux traits de caractère, pensons aux détails… Des petites conneries qui font que dans mon cas, je cherche visiblement moi même la petite bête pour essayer de lui ressembler.

- Tous les soirs, je me mets de la crème Neutrogena sur les mains, ma mère faisait de même, la Neutrogena a une odeur très particulière.
- Je mets le même parfum que ma mère, depuis que j’ai cessé de vivre avec elle (Mûre et Musc de l’Artisan Parfumeur, pour info).
- Je mâche des Stimorol. Je dois être le dernier con à mâcher ça, avec ma mère donc.

Si on y ajoute les conneries héréditaires, du genre l’arthrose, la toux nerveuse, et autres conneries du genre…
Bref. Voilà, billet un peu sans queue ni tête, mais j’avais envie de poser tout ça quelque part.

Et vous, y’a pas des machins qui font que vous êtes tout pareil que votre maman ? Des détails à la con genre ?

Nota : C’est vraiment ma mère et moi sur les deux photos. Ca fait quelques années que je scanne des photos de famille régulièrement, c’est aussi ce qui me donne souvent envie d’illustrer mes articles avec ces photos.

publié le par Paingout

A propos de Paingout

Je suis Paingout, mais aussi Pingoo ou Vincent, c'est comme vous voulez. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter (@Paingout), j'y dis des choses folles. Je vous aime. Fort.

Mots-clés :

9 Réponses à Tout comme maman

  1. AlexLoos

    Oui. C’est effrayant. Au delà du physique, même caractère, mêmes petites manies, même façon de parler… Effrayant.

  2. Florian

    L’inquiètude permanente pour mes proches !

  3. Karim

    Touchant…

  4. Petit Suisse

    Encore une merde dont personne n’a rien a foutre! et le cul bordel? Mdr!

  5. ary

    Bien sur qu’il y a des « machins » qui font qu’on est tout pareil qu’elle!!!
    Seulement, y’en a qui sont capables de l’avouer haut et fort, et d’autres pas!!! ;)
    En tout cas, merci pour ce billet.

    PS: maman pingoo est très jolie.

  6. Lilitu

    Aller, je repasse par ici, en espérant que cette fois ci, cela ne plante pas. Mais je vais faire un plus court qu’hier.

    Ton article, m’a fait pas mal réfléchir. Je pensais sincèrement tenir plutôt de ma mère ( après tout, mon père étant aux abonnés absent, quoi de plus normal?) mais que nenni.

    Je tiens mon hypersensibilité, ma nature addictive, de mon père. Mais aussi, Ma persévérance. Mon côté pas très bavard. C’est aussi de sa faute si je réfléchis à tout en permanence au point de ne pas réussir à dormir, haha. Mes yeux défoncés de droguée ( par contre il n’a pas été foutu de me filer ses yeux bleus, honteux). Cette tendance à tout détruire autour de moi, pour repartir de zéro.

    Au niveau de ma mère, disons que c’est d’avantage dans le vécu, notamment au niveau de ma relation avec les hommes. Du coup, j’essaie de faire en sorte de justement ne pas reproduire le même schéma, qu’elle. Elle est une personne que j’admire, mais je veux m’éloigner de tout ce qu’elle représente.

    Et puis au niveau de mon amour pour l’art en général, les deux sont responsables (ils se sont connus aux beaux arts, alors forcément). Je me souviens, quand j’avais 5/6 ans, je voyais mon père faire de magnifiques dessins sur les murs de notre maison, alors que ma mère sculptait, ou faisait des shootings. Et pour le coup, je suis extrêmement insatisfaite de ne pas avoir leur talent pour tout ça.

    Je me suis un peu trop étalée ;)

  7. ToOn

    Oui, bon … c’est sympa, touchant et tout et tout … mais bon, une tite photo de pingouine ? ça fait longtemps là. Il fut un temps ou le rythme de photo était bien plus sympa !:p

  8. Harry Cover

    Très bel hommage !

  9. Rod

    si j’avais comme maman, j’aurais eu un gosse dès l’age de 17 ans, je l’aurais battu toute sa vie, je serais mort à 34 ans d’une embolie pulmonaire parce que j’aurais aimé fumer 2 paquets de gauloise par jour tout en me soulant à la valstar.

    Et si j’avais été comme papa, j’aurais juste pêché des truites tout en me saoulant au pastis.

    Rien à dire, je suis tres heureux de ne ressembler ni à l’un, ni à l’autre.

Ajouter un commentaire