De PD à gros porc.

mini_paingout_01

Cet article va être un peu décousu, et pas forcément très clair. Ne m’en voulez pas.

Depuis cette histoire de « Paingout ce gros porc », qui date maintenant d’il y’a quelques semaines, j’ai chaque jour des personnes qui viennent m’insulter sur Twitter.
A part quelques exceptions, l’immense majorité de ces gens sont des femmes, qui se décrivent comme féministes.
Chaque jour, ceci me fait repenser à mon rapport au féminisme, au conditionnement, au corps, à l’intimité.
Du coup oui, j’y pense, fort, et loin. Et plus le temps passe, plus je suis fâché contre ces femmes et leurs mots.

Je vais vous parler un peu de moi. Ceci est mon blog, c’est plutôt le bon endroit pour poser ces mots-là.

Paingout, danseuse.

J’ai été élevé par ma mère et mes soeurs. Je n’ai eu qu’une grand-mère, pas de grand-père. Mes parents se sont séparés à mes 1 an.
J’ai peu vu mon père, je n’ai jamais tissé de lien avec lui. Je considère qu’il ne m’a pas élevé. C’est plutôt ma belle-mère qui se chargeait de ça lorsque je passais mes vacances chez lui.

mini_paingout_04

Cette éducation entièrement féminine m’a conditionné d’une manière, plutôt féminine dirons-nous.
J’ai toujours été non-violent, je n’ai jamais fait de sports de garçons (ou alors c’était du grand n’importe quoi).
J’aimais m’habiller en fille ou me maquiller pour me déguiser (c’est toujours le cas). Mes gestes ont toujours été maniérés, au point que la plupart des gens pensent, aujourd’hui encore, en me rencontrant, que je suis homosexuel. Ce qui ne me pose aucun problème.

Enfant, je lisais des magazines féminins. Ado, je n’ai jamais voulu passer mon permis ou m’intéresser au foot, par contre j’aimais conseiller les clientes de la bijouterie de ma mère. J’aimais l’accompagner sur les salons de prêt à porter. Et au final voilà, ça a fait de moi un garçon bourré d’attitudes féminines, dans ma voix, dans mes gestes, dans ma façon de marcher ou de me tenir, dans ma culture.

En dehors de ça, il n’y a jamais eu le moindre doute sur ma sexualité, à aucun moment de mon adolescence et de mon âge adulte.

Ce qui m’intéresse ici, c’est cette notion de culpabilisation. Ces femmes qui m’insultent veulent me faire culpabiliser, par tous les moyens (même les plus improbables). Pourquoi ? Je n’en sais rien, je crois qu’il y’a une grosse part de défoulement, et que le militantisme n’explique pas tout. En tous cas il y’a un besoin absolu de me faire « prendre conscience ». Cette prise de conscience, je la fais sur certains points, je l’ai évoqué ici et là. Mais il y’a une constante, elles, jamais. D’aucune manière. Et pourtant dans ma vie, ce sont les femmes qui ont été les plus violentes et les plus injustes avec moi, qui n’ont jamais cherché à me comprendre ou à m’accepter.

Qui me traitait de « PD », de « danseuse », de « pédale », pendant TOUTE ma scolarité ?
Des filles, TOUJOURS des filles.
Aujourd’hui, qui, dans mon entourage, même proche, me sort régulièrement : « putain mais t’es complètement gay » ?
Et bien ce sont mes amies filles, jamais les garçons. Mes potes garçons se fichent de mon attitude ou de ma manière de parler.
Par contre oui, les filles le relèvent, alors certes avec amusement et tendresse, mais c’est elles qui jugent, pas eux.
Qui me jugeait parce que je ne voulais pas de scooter et que je n’aimais pas me battre ?
Ma belle-mère. Pas mon père.

Mon conditionnement à moi, c’est ça, c’est être élevé en grande partie comme une fille, et être à la fois jugé, par d’autres filles.

mini_paingout_02

Quand on parle de simple jugement amusé, pas de problème, on fait avec. Quand on parle d’injure, de diffamation, et d’acharnement, c’est un peu plus troublant.

Paingout, féministe et pornographe.

Si tout ceci n’a pas orienté ma sexualité, ça a en tous cas, je le crois, forgé et entretenu mon rapport aux femmes et au féminisme. Je me suis toujours intéressé aux combats féministes, et dans mon quotidien, je soutiens les idées féministes et combat autant que possible le sexisme ordinaire. J’y ai été aidé, à la fois par ma mère et mes soeurs, qui étaient très féministes, toutes. Puis par des rencontres, dont évidement Valérie, qui m’a beaucoup appris sur tout ça, en acceptant quand c’était possible mes contradictions.
J’ai conservé cet intérêt pour l’anti-sexisme en conservant mon vif intérêt pour l’érotisme, le fétichisme, la sexualité. Et oui, pourquoi pas, l’objectivation du corps de la femme.
Compliqué hein ? Et totalement contradictoire, j’en ai parfaitement conscience.

J’en ai souvent parlé sur ce ce blog, et je n’en ai jamais fait une doctrine, simplement un état de fait, mon rapport au corps de la femme est sexualisé. Je garde néanmoins toujours un regard positif, sans jugement, sur les corps. Peut être parce que mon rapport à la nudité et à l’intimité est décomplexé, parce que j’ai vécu avec mes soeurs et ma mère, nues, sur les plages, dans les salles de bain, toute ma vie. Parce que pour moi un sein ou une fesse n’est ni un drame, ni un blasphème. Jamais.

mini_paingout_03

J’ai toujours censuré sur ce blog les commentaires insultants, « trop grosse », « trop maigre », j’en ai même souvent fait des articles, pour recadrer, essayer de faire passer un message, comme quoi non, une femme grosse, ou une femme maigre, n’est ni laide, ni malade. Tenez par exemple, j’écrivais ce genre de truc il y’a 7 ans maintenant.
Puis mon rapport au fétichisme tiens, il n’y a rien de plus fort en terme « d’objectivation », que d’être troublé devant une partie isolée d’un corps, que ce soient des jambes, des pieds, des fesses, peu importe.
Mais j’ai su accepter et assumer ces fétichismes là chez moi, et les faire cohabiter avec une vision non-sexiste des rapports homme-femme, et surtout respectueuse des corps.

C’est la même chose concernant cette histoire de « photos volées » sur mon compte Instagram. Ce qui m’a été reproché, c’est l’acte, sans jamais se poser la question de l’intention.
Quand on mène un combat ou une fronde contre un individu, je crois utile de s’intéresser un peu à son propos ou à sa vision des choses. Je dis s’intéresser, et pas adhérer. Au moins chercher à comprendre l’intention. Ne serait-ce que pour mesurer ses propos, et ne pas tomber dans un excès, qui n’a au final plus aucun sens.

Mon rapport quotidien au féminisme est de cet ordre. Le sexisme est un vrai problème, les inégalités aussi, et je lutte contre à mon niveau. Même si dans mon cas, cette lutte se limite aux périmètres qui ne remettent pas en cause ce que je suis.

Paingout, ce monstre de sexisme.

Et puis il y’a ces femmes, qui depuis des jours, décident de me haïr, ou de faire de moi un exemple.
Des femmes qui sont contre les inégalités, mais qui me rappellent à chaque échange que je suis un homme, privilégié, et conditionné pour être un homme et agir comme un homme. Des femmes qui considèrent que parce que je suis un homme, je n’ai pas à exprimer mon avis, ma vision, ou même mon intérêt ou mon regard sur leurs méthodes.

mini_paingout_06

C’est là que ça ne colle pas, je n’ai pas été conditionné pour ça. J’ai été conditionné pour essayer de comprendre et accepter les différences. J’ai été conditionné pour être de gauche et ne pas haïr mon voisin de droite. J’ai été conditionné pour vomir la religion mais défendre celle qui perd son job à cause de son voile. Je n’ai pas été conditionné pour exclure un ou une individu d’une réflexion ou d’un échange à cause de son sexe. Et surtout, j’ai été conditionné pour m’intéresser aux gens, et pour essayer de les comprendre un peu.

Ca va loin, je pense que je peux tout comprendre et tout intégrer. Je peux comprendre le dealer. Je peux comprendre le fasciste. Je peux comprendre le violeur. Je peux comprendre l’inceste. Je peux comprendre, parce que comprendre c’est accepter le merde qui nous entoure, et faire avec. C’est trouver les armes et les mots pour faire évoluer les gens, pour lutter contre les gens.
J’ai souvent répondu à ces femmes qui m’insultent aujourd’hui, que les mots sont importants. Qu’inventer des faits, ou insulter, sans savoir, sans comprendre, a l’effet inverse du but recherché. Qu’en voulant m’éduquer par la force des mots et la violence de l’insulte, elles perdraient le combat.

Et maintenant ?

J’avais peur que cet acharnement me fasse détester le féminisme, et bien c’est arrivé. Et je le regrette infiniment.
Je ne perds pas mon intérêt pour la lutte contre le sexisme dans mon quotidien, sur des sujets qui me sont proches ou des actions que je sais pouvoir mener. Mais je ne peux plus supporter l’excès, la violence verbale, le mensonge, et la manipulation systématique qui est faite de mes propos ou de mes photos.
Je considère honnêtement, et sans aucun doute, que je fais beaucoup moins de mal au genre humain en publiant une jolie photo volée de jambes, prise sur un quai de métro, que toutes ces femmes qui mentent, manipulent, et haïssent sans mesure.

Mon regard sur vous ressemble au regard que j’avais sur ces jeunes filles qui me traitaient de danseuse ou de « PD » parce que je croisais les jambes dans la cour du lycée. Vous me saoulez avec vos grands mots et vos jugements. Vous me gonflez avec votre indignation facile. Vous me gonflez à n’avoir aucune mesure de rien.

J’espère rencontrer d’autres féministes, qui sauront me réconcilier avec tout ça.

D’ici là, allez vous faire foutre.

mini_paingout_05

publié le par Paingout

A propos de Paingout

Je suis Paingout, mais aussi Pingoo ou Vincent, c'est comme vous voulez. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter (@Paingout), j'y dis des choses folles. Je vous aime. Fort.

Mots-clés : ,

99 Réponses à De PD à gros porc.

  1. devil13

    C’est dit !

  2. Valentine Colombe

    Bah et moi je suis féministe! Mon féminisme te fait pas changer d’avis sur le sujet? Besos
    ps : je t’ai déjà dit que je te trouvais un peu efféminé moi? j’en ai pas souvenir..

  3. ydca_nico

    Bel écrit !

  4. Karine

    Ma foi Vincent je suis navrée par congénères féminines… Tes photos sont très belles, je les vois plutôt comme des hommages au corps féminin. Je suis ton blog depuis que je l’ai découvert via Ciloubidouille et j’aime beaucoup .

  5. Jim PROFIT

    Ha ces extrémistes ce sont vraiment des connards!
    Allez vous faire foutre exactement

  6. Bean

    Tu as dit « vomir ». :)

  7. Pingback: Paingout, "De PD à gros porc" Vraiment ? | Entre rêveries et réalité

  8. Jérôme

    Si tant est que tu aies besoin d’un soutien anonyme, je suis ce que tu fais, je ne te connais pas mais ça ne m’empêche pas de percevoir un certain souci d’esthétisme dans ton travail. Je pense que tu as le droit de trouver une fille jolie, voire d’apprécier ouvertement ses formes supposées ou apparentes, sans pour autant l’érotiser ou avilir sa condition de femme. Après effectivement, sans accréditer l’opprobre dont tu fais l’objet, j’ai un peu plus de réserves sur certains clichés under-skirt que tu as pu publier lors de ton séjour en Australie et je peux comprendre que des gens aient pu en être choqués.

    • Paingout

      Il n’y eu qu’une seule photo « under-skirt » comme tu dis, d’une personne que je connais, avec qui j’ai passé la journée.
      J’ai remonté tout mon Instagram depuis, toutes les photos « sous une jupe » sont des photos de copines à moi. Donc bon…

      • Jérôme

        Dont acte, je ne savais pas.

  9. Pras

    La meilleure défense c’est de les aimer :D oui c’est fou mais ça peut le faire, car au fond je sais que vous êtes des gens biens !

    Sinon ça me rappelle étrangement guillaume et mes garçons à table ! C’est fou comme par moment j’ai l’impression d’être en écho avec toi même si en vrai on se connait à peine !

    • Paingout

      Alors je les ai aimées, jusqu’à un certain point. J’arrête un peu là :)

  10. Mout

    Plutôt que de râler parce que de belles photos de vous sont prises, les filles, faites pareil ! Prenez en photo des pieds de mecs, des fesses de mecs, des épaules de mecs… Et érotisez-nous un peu ! ;)

    • Paingout

      Certains le font IG, mais ça ne pose de problème à personne pour le coup :)

  11. Korben

    <3

  12. sappm

    Pour moi c’est ton côté obsessionnel / pervers qui leur pose problème. Non ce n’est pas normal de prendre des jambes,des décolletés ou autres constamment. Le plus ridicule, c’est tes ami(e)s ou ta copine qui trouve ça cool. Si un inconnu comme moi fait ça, je suis CERTAIN qu’ils ne vont pas aimer donc c’est un manque d’objectivité. A mon avis, le jour où tu feras choper, tu comprendras…

    Par contre, je vois le problème plus global. Prendre n’importe qui avec visage découvert (même habillé) est aussi insupportable que voler des parties de corps !

    Après on a vraiment l’impression que tu essayes de te justifier, ce qui est ridicule. l’obsession sexuelle est une maladie c’est tout. Comme ces runners qui courent 7 jours sur 7 et qui te disent qu’ils n’ont pas de problème.

    • Paingout

      J’assume parfaitement mon côté obsessionnel, et je ne vois pas en quoi ce serait un problème d’être obsessionnel.
      Je ne crois pas être particulièrement pervers par contre, mais je n’en sais rien.
      Après, oui, des amies trouvent ça cool, et y’a aussi PLEIN d’inconnus qui trouvent ça cool quand je prends une photo de jambes dans le métro. Pour tout te dire, la plupart des meufs qui ont lancé cette polémique, ont un joue liké mes photos de jambes volées dans le métro ou sur une plage, c’est dire…
      Je ne risque rien à me « faire choper » en train de prendre une photo de jolis collants sur un quai de métro, crois moi :), enfin si, éventuellement une claque, mais ça devrait aller.

    • Jo

      Que tu aies un avis, tu es dans ton bon droit.

      Que tu diagnostiques une maladie sans fondement, tu l’es moins. Je ne pense pas qu’il soit correct de jeter au visage d’une personne qu’il/elle est un/une malade. Un runner qui court 7 jours sur 7 est une personne qui soit aimer courir, soit a besoin de se vider l’esprit, soit de se dégourdir les jambes car il est une personne d’active coincé dans un bureau toute la journée. Enfin bref, tu te bases sur un avis jeté à la face du monde comme on jetait ses ordures par la fenêtre au XVIIe. C’est irrespectueux et ça te met au même niveau où tu places Paingout.

  13. Busta

    :/

  14. Alex

    Courage Pingoo et merci pour ce billet. Je suis en grande partie d’accord avec toi. Il faut dénoncer toutes les formes d’extrémisme et de violences, même verbales. Parfois le féminisme se rapproche franchement du fascisme ou du sectarisme et c’est inquiétant. Défendre les droits des femmes oui, tenter de faire perdre les libertés des autres non et marginaliser les personnes qui ne sont pas dans la pensée unique, non.

    • Paingout

      Je ne pense pas que le féminisme se rapproche du fascisme. Et d’une manière je ne crois pas que tous ses mots soient applicables. Par contre je veux bien parler de mauvaise foi ou de manipulation parfois…

  15. Pavlov

    La dernière phrase me plaît beaucoup.

  16. Emery

    Voilà. Je te rejoins. Une fois de plus.

  17. jayer

    Ne dit on pas : je jamais négocier avec les extrémistes ?
    Reste toi même, c’est pour cela qu’on te lit , qu’on te suit… et ceux qui te critiquent ne sont pas tes amis …et alors ?
    Doit on forcément se faire aimer de tout le monde ?

    • Paingout

      Je profite de ton message pour relever que je n’emploi pas le terme « extrémiste », je ne crois pas cibler des extrémistes aussi, et d’ailleurs je ne crois pas que l’extrémisme soit forcement un problème. Le problème est quand l’extrémisme pousse à inventer ou déformer des propos ou des faits pour appuyer son argumentation. Mais bon, ça marche aussi pour les « non extrémistes ».

  18. Dubuc

    Waouh!

  19. mathieu - geekpauvre

    très bon article, merci !

  20. Sylvain

    Merci pour ce post très rafraîchissant … ^^

  21. dame skarlette

    <3 <3

  22. Lucile

    Salut Vincent. Je suis féministe et je représente Girlz In web tu sais cette association qui promeut la visibilité des femmes dans les métiers du numérique. Et bien je vais te dire : je n’ai aucune envie de t’insulter ou de te traiter de macho car je ne trouve pas tes photos vulgaires.
    Par ailleurs, il me semble que les photos de femmes nues ou dénudées peuvent être artistiques et ne sont pas forcément l’oeuvre de gros machos dominateurs. On peut être une femme, (pas forcément lesbienne) et admirer la beauté du corps féminin nu… Les oeuvres greco-romaines sont là pour témoigner que la nudité des hommes comme des femmes a toujours été un sujet magnifique d’inspiration pour les artistes. Je suis féministe oui mais je respecte l’art pour ce qu’il est et je ne crois pas que tu sois un représentant du porno-gonzo humiliant que par contre je n’apprécie guère. Il n’y a à mon avis aucun moyen de confondre les deux démarches et je trouve triste que certaines nanas soit disant féministes confondent tout et fassent l’amalgame entre création, photo de nu et prono-trash…Il n’y a qu’à regarder les superbes amazones de Newton pour voir que ces femmes nues et conquérantes représentent tout sauf une image machiste de la femme… voire l’exacte opposé ! Alors je ne vois qu’une chose à dire, tu es tombé sur des ignorantes. Après ce n’est pas une raison pour mettre toutes les féministes dans le même sac ;) Je te fais des bises !!!

    • Paingout

      Je crois qu’on trouvera toujours des exemples de photographes qui font des photos, voyeur ou non, bien plus répréhensibles. Au nom de l’art. Et qui font ça bien d’ailleurs.
      Mais comme j’assume aussi le fait de ne pas être photographe, et de ne pas faire ça pour l’art, je ne peux pas utiliser cet argument, j’arrive donc forcement dans les catégories pornographe ou voyeur, ce qui est un peu plus compliqué comme positionnement…

  23. Zyvo

    Cher Pingout,
    Je te sens énervé ! Pourtant tes photos sont belles, les filles sont belles (sauf une mais je dirai pas le nom).
    Alors oui, c’est pas super glorieux de voler des photos et de les publier. Booouu ! Pendez-le haut et court sur l’autel de la morale !
    Mais c’est encore moins glorieux d’essayer de passer pour une victime, tout ça pour te faire plaindre et « pécho » de la meuf ! (si, si, on conait le truc)
    Continue à ne faire de mal à personne sans te prendre au sérieux. Et vous les filles, on vous aime, que ça vous plaise ou non.

    • Paingout

      Enervé je sais pas, mais un peu agacé par moment oui :)

  24. Célina

    Coucou c’est moi la relou :) Je ne fais que passer

    @Lucile : et bien je dois te dire que je suis sacrément étonnée de ton commentaire. Donc pour toi prendre en photo des gens et des parties disons « intimes » sans leur consentement c’est OK.

    Le consentement… ce truc tellement #OLD hein ^^

    C’est dommage que tu mentionnes le nom de l’asso d’ailleurs, dont je fais aussi partie, sachant que je nepartage pas du tout ta position dont je trouve les arguments assez faibles et Hors Sujet quasiment.

    M’enfin c’que j’en dis hein ^^

    Allez des bisous à tou-te-s

    @paingout à l’occasion on pourra en reparler, tu connais mon aversion actuelle pour les débats en 140c toussa toussa :)

    • Paingout

      Je l’ai répété 10 fois, 100 fois, c’est ce genre de phrase qui m’ennuie vraiment.

      « …des parties disons « intimes » sans leur consentement… »
      Comme je le dis dans mon article, les mots ont leur importance. En utilisant ce vocabulaire, tu contribues à relayer l’idée que je prends des photos de « parties intimes » sans le consentement des nanas. Pour 99% des personnes, « partie intime » c’est un sexe, une vulve, ou je ne sais trop quoi de cet ordre.
      Il s’avère que les photos que je publie sans consentement sur mon compte IG sont des photos de jambes, habillées. Ou des photos de filles en maillots de bain sur une plage.
      Quand tu dis « parties intimes », tu choisis volontairement un terme visant à amplifier le problème. Et ça m’emmerde.

      Je n’ai jamais pris une photo de « parties intimes » sans consentement, ou sans connaitre la personne, ou alors ce sont des photos prises sur une plage, éventuellement un sein ou un maillot de bain. Dans des lieux publics.

      C’est pour ça que je t’ai demandé sur Twitter si tu avais vu mes photos. Ca me surprend d’autant plus.

  25. Pascal

    « La caravane passe et les chiens (ou plutôt les chiennes) aboient »…

    Laisse-les gueuler et trace ta route Paingout. Si on devait s’arrêter à chaque fois qu’un con ouvre la bouche, on n’avancerait pas d’un millimètre !!

    • Paingout

      En effet je ne m’arrête pas, mais j’aime bien réfléchir un peu à ces sujets quand même, alors j’écoute :)

  26. X

    Je pense qu’on a bien plus à faire à un problème de pauvreté intellectuelle qu’à un problème de féminisme.

    Féministe ou pas, une conne est une conne, et assimiler tes photos qui sont un véritable hommage à la beauté de la femme, à de simple photo de pervers voyeur, c’est vraiment faire preuve de la plus élémentaire connerie.

    Quand aux photos volées(on peut discuter du terme, elles sont toute en lieu public, je ne me souvient pas t’avoir vu publier des photos prises à travers la fenêtre de la voisine), je trouve juste que tu traduis un certain regard sur le monde et les femmes.
    Ce regard qui trouve les femmes belles au quotidien, sans besoin les foutre à poil à genoux sous un triple cumshot.

    Ta photo du 1er Janvier montre bien l’idiotie de ces féministes qui te courent après. En allant la revoir, je viens de comprendre, je pense, l’origine de ton soucis.
    Ce n’est pas qu’elle soit tombée tout à coup sous les yeux de féministes qui ne te connaissaient pas.
    C’est que dans son cadrage, elle se rapproche en partie des upskirts aux motivations les plus basses. Et avec leur cerveau en 2 dimensions, elles ont naturellement mis les 2 dans le même panier.
    C’est bien sûr oublier la largeur du champ et le jeu d’ombre qui fait tout juste deviner une culotte, là ou un véritable voyeur aurait au contraire cherché à distinguer au mieux un cameltoe sous le meilleur éclairage possible et cardé bien serré, faisant fi du reste du corps, de l’environnement…

    Laisse les donc s’ébattre dans leur bêtise, et surtout continue de t’exprimer dans le verbe et dans l’image, il y’aura toujours des gens avec suffisamment de cerveau pour apprécier ton travail à sa juste valeur.

    A l’heure d’un internet rempli de gonzo porn trashisant, ça fait vraiment du bien d’avoir un Pingoo pour redonner au corps de la femme ses lettres de noblesses.

    PS: Je rejoins un commentaire précédent, mesdames prenez nous en photos, transcendez la beauté du corps masculin au quotidien (on ne parle pas de rugbymen les pecs en avant mais de l’homme de tout les jours), ça contribuera probablement à arrêter de ne voir dans le mâle qu’un pervers.
    Contribuez à nous rendre notre beauté, au lieu de nous traîner dans la boue.

    • Paingout

      Tu parles de pervers voyeur à un moment donné, je trouve ça intéressant. Je crois qu’on peut être voyeur sans être pervers en fait.
      Mais oui tu as raison, je crois que même mes photos « voyeur » sont plutôt très light, je ne cherche à faire du graveleux ou du trash.

      • X

        Voyeur venait juste en adjectif dudit pervers pour le mettre dans la situation de photographier une culotte dans la rue.

        Il ne fallait pas y voir une association indissociable entre le pervers et le voyeur.

        On peut effectivement être l’un, l’autre ou l’un et l’autre.

        Tout le mon a un son côté voyeur, tout le monde heureusement n’est pas pervers.

  27. Tom70s

    Merci de rappeler en effet que le féminisme c’est se battre pour l’égalité des sexes, pas se battre cotre l’autre sexe.
    Et mettre en valeur le corps de la femme (ou de l’homme) comme tu le fais avec tes photos, c’est pour moi du féminisme.
    Chouette billet.

    • Paingout

      Je n’irais pas dire ou penser que c’est du féminisme, mais par contre je crois que dans l’idée que je me fais de la photo de nu, et le fait que je ne refuse de prendre en photo aucun type de corps, est en effet, dans un sens, un peu féministe :)

  28. Lucile

    @Célina je viens de voir le truc sur les parties intimes (j’avais pas tout suivi) : honnêtement si c’est des photos de jambes ou même de fesses en maillot bon faut pas pousser quand même… mais en effet c’est assez limite et je n’aimerais pas qu’on me le fasse. Si je vois un mec faire ça en flague sur moi ou une autre je lui retourne une putain de giffle.
    Après sur les arguments, je le dis sur FB je suis d’accord avec toi.. Franchement cracher sur les féministes c’est vraiment badass pour ne pas dire autre chose et on est tellement blasées que bon faut arrêter quoi… Et puis dire que parce qu’on a des comportements efféminés et qu’on était innocent quand on était petit on est semi gay et donc pro-femmes …. heu mais quel est ce raccourci bizzaroïde ? Bref t’as merdé Vincent ou pas (si tu penses que tu avais raison de faire ça) mais assume que t’es pervers et déviant : tu sera pas le 1er ni le dernier (tu sais y’a même des gens qui se tripotent avec des combinaisons mohairs et qui on des boulots très bien) et je pense que tu te sentiras mieux ;)

    • Paingout

      Quand une personne (homme ou femme) prend une photo de tes collants sur un quai de métro, si tu veux lui retourner une baffe, c’est très bien, j’ai pas de problème avec ça. Et c’est pas le sujet du tout de cet article, en aucun cas. Je ne reviendrai pas là dessus.
      Pour le reste, je ne comprends pas ce que tu veux dire. Je ne fais pas de raccourci, j’explique simplement mon rapport au féminisme. Je n’ai utilisé ni les expressions « semi-gay » ni « pro-femmes ». Je ne crache pas sur les féministes, j’explique simplement pourquoi sur ce sujet là, elles m’ont perdu. Rien de plus. C’est moi, pas les autres, pas toi.
      Quand à me qualifier de déviant, clairement, va donc te faire foutre.

  29. Mathieu

    Et bien moi j’ai envie de mettre un commentaire léger et totalement à côté de la plaque : t’as mis « le merde » ahah c’est drôle. Pardon j’arrête.
    Forza Pingoo, belle réponse et je pense que beaucoup de µù%* se disent féministes alors qu’elles/ils sont juste *%%^*.
    Je t’invite à regarder ce magnifique débat ou Brigitte Lahaye en replace une :
    http://www.youtube.com/watch?v=7Dd64m71So8

    Un pur bonheur !

  30. Lucile

    hohé on se calme sur les insultes hein ! J’ai mis un petit smiley pour prévenir : « attention humour » et puis oui excuse-moi mais comme d’autres le disent dans les coms c’est quand même un peu zarbi d’avoir ce genre de passe-temps… c’est pas « normal » et donc qq peu deviant (l’inverse de normal donc pas une insulte ni rien) après faut pas en avoir honte non plus si c’est publié avec tes noms et prénoms à côté etc c’est que qq part tu assumes que ça fait partie de ta personnalité… sinon stop !
    Après je te dirai qu’il y a des lois concernant le droit à, l’image et que j’aime bien faire des photos de rue etc mais que je ne prends pas les gens ou des détails des gens sans leur dire et que oui ça me ferait chier que tu prennes mes jambes ou mon cul en photo et que tu le mettes sur FB vu que moi j’ai décidé de pas le faire par exemple j’accepte pas que qqn décide pour moi ce genre de choses à ma place et je considère que c’est proche du viol car c’est un vol de mon image / intimité dans le sens ce qui ne m’appartient qu’à moi = mon corps.
    Sur le reste tu sais que de nos jours encore, 80% des hommes (et des femmes) sont élevés principalement par des femmes et ça n’en fait pas pour autant des féministes ou même simplement des mecs respectueux des femmes : les femmes ne donnent pas forcément une éducation féminine/ ou pro féministe aux hommes qu’elles élèvent. Elles peuvent même (consciemment ou pas) leur inculquer des valeurs profondément machistes.
    Donc ta démo ne me convainc pas du tout du fait que tu sois sensible à la cause des femmes et à leur droit à être respectées et traitées en égale de l’homme parce que tu as été élevé et entouré de femmes et que tu avais un comportement efféminé (c’est bien ce que tu veux montrer non ? sinon quel intérêt ?). Je trouve ça un peu zarbi et tiré par les cheveux…

    • Paingout

      Meuf, tu viens de me traiter de déviant, donc j’insiste, va te faire foutre.
      Après si tu veux parler avec moi posément, tu essayes d’être un peu moins con que les nanas que j’évoque dans mon article, et tu retiens tes insultes.
      Ne viens pas m’expliquer que « déviant » n’est pas une insulte veux-tu ?

      Tu ne sais rien des lois concernant le droit à l’image. Donc là aussi, je t’invite à aller te renseigner, puis ensuite tu reviens me parler.
      Je ne cherche pas à te convaincre avec une « démo », je ne cherche à convaincre personne. Je parle simplement de moi et de mon ressenti vis à vis de ces sujets là.

      Tu écris mot pour mot que tu considères que poster une photo de tes jambes est « proche d’un viol », à partir de là on a pas grand chose à ce dire de toutes manières, et tu entres en effet dans la catégories de ces personnes avec qui je n’ai plus du tout envie de parler de tout ça.

      • Zyvo

        Soyons sérieux, la déviance définit une pathologie. Et il n’y a aucune raison de traiter Paingout de malade, la meilleure preuve étant qu’il assume ce qu’il fait et le montre.
        Quant à assimiler une photo prise dans la rue à « proche du viol », c’est stupide et même dangereux. On ne doit pas criminaliser le désir.
        Maintenant, publier des photos sans consentement sur un site peut tomber sous le coup de la loi, comme traverser hors des clous, jeter son mégot par terre, griller un feu rouge ou pousser mamie dans les escaliers…
        Perso, je préfère reluquer des jolies gambettes.

    • Mkl

      Ce commentaire m’interpelle beaucoup !
      Tu dis que ça n’est pas « normal » de prendre des photos de jambes dans la rue. Mettons. Qu’est ce qui est « normal » ? Ce qui n’est pas « déviant », ok mettons. Mais encore?
      Prendre des photos dans la rue, c’est ok. Si on voit les jambes, c’est No-no ! Les perversions c’est pas normal? Les seules personnes qui ont le droit d’être qualifiées de « normales » sont celles qui n’ont pas de petites perversions? La vie sexuelle des gens normaux doit être bien ennuyeuse… Aimer particulièrement une partie du corps (fétichisme) c’est déviant? S’attacher (bondage et autre), c’est déviant? L’homosexualité, c’est déviant? Qui le décide? A quel moment ça le devient?
      A quand une brigade du bon goût pour définir ce qui est « normal » de ce qui ne l’est pas?

      Attention aux mots, il faut faire gaffe à ce qu’on dit.

  31. kood

    je surf sur le site pingoo depuis quoi on va dire 15ans ou plus j’ai même trouvé mon nick à l’époque parce que tous les sites avec 2 oo on a meme bossé dans la meme boite ensemble !! sans forcement se côtoyer
    je t’apporte mon soutiens car nous avons tous un coté voyeur, nous avons des yeux c’est pour regarder toi tu y rajoute une photo pour garder en mémoire cette jambe,visage etc… c’est surement ta façon de garder plus longtemps le souvenir et bien garde la, les « féministes » on surement peur du coté pervers, maintenant l’acharnement c’est vraiment mais vraiment limite, tu na rien fais de mal reste comme tu es ta mon petit soutien mec !

  32. Lucile

    et bien écoute j’étais plutôt posée et détendué mais un mec qui commence par interpréter ce que je dis sur le ton de l’humour comme une insulte, me dit d’aller me faire foutre, puis me traite d’inculte, et tente de me dire ce que je dois ou pas ressentir vis à vis de qqn qui me volerai et publierai mon image (celle d’une partie de mon corps) à mon insu, c’est vrai que ça n’a pas tendance à me rendre zen … Mais bon comme je sors de la piscine et que j’ai un gros bidou de femme enceinte ça va être difficile de m’énerver pour de bon.
    Quand j’utilise cet adjectif, je ne me veux pas insultante, donc désolée si tu le prends comme ça mais je trouve pas de synonyme : original me parait pas vraiment approprié, pervers un peu fort, et subversif pas assez proche du sujet. Mais peut être que je connais mal le sens de ce mot qui résonne si mal à ton oreille (tu connais le site Deviant Art ? C’est pas un site avec des gens vraiment très très zarbis mais juste un peu alternatifs dans leurs créations)
    Sinon sache que je connais les règles du droit à l’image puisque je m’en sers très souvent dans mon boulot. Donc non tu n’as pas le droit de prendre qqn en photo à son insu sans lui demander son autorisation puis de le publier sur le Net ou ailleurs. Que la personne soit reconnaissable ou non n’est pas nécessairement un critère. Ensuite sur le fait que je trouve que c’est proche d’un viol (je n’ai pas dit que c’est un viol) oui c’est la sensation que j’aurais si qqn tente de me voler une partie de mon corps même via une photo…
    Mon corps et son image c’est ce que j’ai de plus personnel et je ne souhaite pas que qqn en fasse un usage inapproprié ou avec lequel je ne suis pas d’accord : exemple le publie sur le net, se branle la nouille dessus… C’est comparable à un baiser volé par exemple, ou un une main au cul. C’est pas parce qu’il y a pas de geste physique que ce n’est pas grave ou inapproprié. Si ça m’arrivait et ben ça me ferait vraiment chier et ça tu n’y peux rien ; tu ne vas quand même pas me dire ce que je devrai ressentir face à ce genre de pratique vraiment limite ou bien si ? parce que si c’est le cas c’est que tu as pour le coup un soucis…
    Sur le reste je respecte ce que tu racontes mais je te donne ma perception sur ce que ce texte m’évoque : un mec qui essaie de justifier qu’il est « cool avec les femmes » et n’a pas de mauvaises intentions parce qu’il est proche d’elles depuis toujours. Ce n’est pe pas ton intention mais c’est ce que je perçois à travers ce texte et j’ai tenté de le partager avec toi. Ce n’est en aucun cas un jugement etc.

    • Paingout

      Tu as tout à fait le droit de ressentir tout ce que tu veux, et de considérer que prendre en photo tes collants dans le métro est équivalent à un viol. Vraiment, tu as tous les droits. Et j’ai le droit de considérer que de fait, ça va être compliqué de continuer sur ces bases là.

      Quand au droit à l’image, à partir du moment où il est question d’une scène publique et que la personne n’est pas reconnaissable, bon. On a peut être pas lu les mêmes textes.

    • cortx

      « si qqn tente de me voler une partie de mon corps même via une photo ».
      Je vais faire le parallèle avec l’affaire bluetouff.
      Ou est le vol ? la partie de ton corps est toujours là ? Oui bon bah c’est pas un vol. Une copie tout au plus.
      Vous vous rendez compte qu’avec des dérives comme celle sur le droit à l’image, on va bientôt avoir une jurisprudence qui va dire qu’il est interdis de prendre un bâtiment en photo ou carrément prendre sa copine si des passant peuvent apparaitre sur la photo ?
      Et maintenant je vais utiliser les arguments de grokon tellement ça m’énerve de lire ce genre de chose.
      Si tu veux pas te faire prendre les gambette à l’air, met un jean.
      Voila c’est con mais c’est dit.
      Rien à voir avec la remise en cause de ton droit de t’habiller comme tu le veux, du droit des femmes et tout ce qu’il peux y avoir sur le sujet. Juste qu’il arrive un moment ou il faut réfléchir un peu aux causes/conséquences de ses actions.
      Si demain un mec se sent mal parce qu’il se fait tailler sur le fait qu’il a un torse velu, la réponse sera la même.
      Tu veux pas te faire charier, soit tu ferme plus ta chemise, soit tu met un tshirt, soit tu tonds mais tu ne va pas gueuler sur le monde qui te fait la réflexion.
      Oui tu as le droit d’être comme tu veux quand tu veux mais à partir de là tu assume.

  33. GoOz

    Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis là, mon grand.
    Ça vaut ce que ça vaut, c’est à dire peanut, mais t’as mon soutien. J’aurais pas mieux dit en tout cas.

    Bisous <3

  34. Vlam

    J’ai lu le billet, et j’ai trouvé qu’il avait de la gueule. Effectivement, je suis d’accord sur le fait que tes photos soient pleines de sensualité et d’érotisme sans jamais sombrer dans un mépris du corps de la femme.
    Par contre, et bien que n’étant pas totalement d’accord avec le discours de Lucile, je pense qu’elle aborde quelque chose d’intéressant.
    Le droit à l’image, ok, c’est une loi, on l’interprète à sa façon ou pas, là n’est pas le sujet.
    Le sujet est dans le respect d’autrui je pense. Et si quelqu’un te dis que prendre une photo d’elle la dérange, je pense que c’est quelque chose à considérer. Que la photo te paraisse osée ou non selon tes critères est une chose, mais le respect que tu te dois de porter à l’autre en est une autre.
    Ok, je trouve ça plutôt difficile d’aller demander leur accord à toutes les personnes qui se trouvent sur une photo de groupe, et comme tu le dis, les photos osées que tu fais sont faites avec l’accord des demoiselles.
    Mais si une femme te dit qu’elle trouve désagréable d’avoir son imagée volée, même si cela te parait inapproprié, écoute là.
    Je pense qu’il y a un juste milieu en tout. Le problème étant qu’il n’est pas le même pour chacun.
    un gros bordel tout ça tiens !

  35. Petit Suisse

    En tant que Masculiniste convaincu j’aurais un peu de mal a emettre un avis ojectif je veut cependant apporter au pingoo tout mon soutien face a cette irationelle déferlante de mauvaises humeurs a son égard!Qu’a t’il donc fait qui puisse meriter une telle oprobe?

  36. ToOn

    Mais t’en occupe pas Pingoo. Ce genre de nanas sont à ignorer, tout simplement.
    Allez, bisous !

    Par contre, tu nous mettras une pingouine ? ça manque là. Voir même un billet culottes ou momokettes ?

  37. Seb (aka zlurg pour les vieux)

    Pingoo a plein de défauts insupportables, c’est certain.

    Celà étant dit, je le rejoins dans son ressenti ici.

    Pour revenir sur le concept de déviance: selon la définition commune, il s’agit d’un écart aux normes sociales. Venant d’une féministe, je trouve le propos un brin cocasse. Si la norme commune était une référence, le féminisme n’existerait pas.
    Pour finir, « pervers » et « déviant » dans la même phrase, il me semble que c’est en général, en effet, perçu comme une insulte. Smiley ou pas smiley. « Mec t’es pas normal, lol », ça serait la même.

    Quant au droit à l’image, je ne suis pas juriste, il me parait peu probable qu’une photo de mollet contrevienne à celui ci. J’attends le procès des filles du métro contre pingoo et le blog d’Eolas sur le sujet avec impatience …

    Même sur le plan moral j’ai du mal à comprendre. Une photo de jambe, qu’il est totalement impossible de rapprocher d’une quelquonque personne, ça porte préjudice à qui ? Quelle différence avec une peinture de jambe ?

    Si je prends une photo de pied, ça va ou il s’agit d’un quasi-viol aussi ?

    Je peux comprendre qu’on soit très attaché à ses mollets, mais un mollet anonyme, c’est juste ça, un mollet. Ca n’objectifie personne, puisque la personne n’est en tant que telle pas sur la photo.

    Je peux comprendre, enfin non je peux pas, mais je peux admettre que quelqu’un puisse être froissé par l’idée de savoir que peut être ses mollets sont sur internet, pourtant sembables à des milliers d’autres mollets, mais il ne s’agit pas d’un argument légal, ni même moral. La gene occasionnée, en l’absence d’un quelconque préjudice, ça reste un sentiment personnel. On peut trouvé ça bizarre, pas terrible, fétichiste, débile. Je ne vois pas le crime et surtout pas le viol. Ou y a t’il viol dèslors que quelqu’un regarde les mollets de quelqu’un d’autres dans le métro …

    Aurait on eu droit au même soulèvement si Pingoo avait pris des photos de main ? Les mains c’est finalement bien plus complexe, plus unique, et personnel, qu’un mollet non ?

    • Rod

      ZLURG IS BACK !!! <3

    • Pappysven

      Ohohohohoho :)

      • Rod

        Non mais … Pappysven is back !

        • Seb (aka zlurg pour les vieux)

          sacrebleu, ça tourne au congrès de fossiles ;)

        • toleg aka pappysven

          suis jamais parti en fait

  38. hugo

    L’unanimité est un doux mirage…

  39. paradise

    Excellent article, comme souvent !

    Ce qui m’a toujours dérangé chez les féministes c’est leur coté hystérique : toujours eu envie de les claquer avant même d’écouter leurs paroles (oui je suis hystéricophobe). Leur propos passeraient bien mieux prononcés avec calme, zénitude…

  40. Jo

    Salut à toi, il m’est arrivé de t’envoyer des photos pour ta collection de guignols, et tu as déjà publié une photo de ma copine nue dans ta série d’anonymes. Je te suis depuis plusieurs années, sans avoir toujours été d’accord avec tes billets, j’ai toujours apprécié te lire, c’est toujours un bon moment.

    Courage et vis tes passions avec ceux qui les reconnaissent. Discute avec ceux qui t’écoutent, pour les autres, je te conseillerais de tenter de les ignorer. Une porte n’a pas vocation à s’ouvrir si elle est fermée à triple tour avec des serrures à 12 points.

  41. pheeloo

    Bravo pour cet article très clair Vincent. Je suis loin d’être d’accord avec tout, mais ça se tient bien, c’est explicite et convainquant.
    Maintenant si quelqu’un veut prendre en photo mes pieds, mes mollets, mes fesses ou d’autres partirs plus ou moins intimes de mon anatomie, sans que je puisse être reconnu d’aucune façon (visage, environnement, nom) et les publier…. Eh bien je crois que je m’en fous complètement, j’irai même jusqu’à dire que je m’en bats les cou..les. Oui. Vraiment. Go ahead guys’n gals, have a ball !
    (Et pourquoi je m’en fous? Parce que ça n’a aucune importance.)

  42. Garko

    Ellen Page qui fait son coming out, toi qui annonce ton hétérosexualité ….

    Je vais vraiment finir célibataire si tout mes fantasmes changent de bord !!! <3

  43. imperetsa

    Ton article me fait penser aux racistes « ah non je suis pas raciste j’ai des amis noirs ».
    Tu n’es qu’un sexiste de plus qui n’assume rien et se pose en victime.
    Qui plus est ton texte est bourré de clichés.

    • Pheeloo

      « Tu n’es qu’un sexiste de plus qui n’assume rien et se pose en victime. »

      Hum.

      Et ça, par exemple, c’est pas un cliché. Hein ?

  44. kday

    Encore un bon article, mais à mon avis s’est cette sensibilité au féminisme qui te pousse à répondre et une forme de recherche d’acceptation. Pour ma part, il n’y a pas à débattre. Longue vie à Paingout !!!

  45. cortx

    Je te suis depuis un très long moment, je crois bien que j’étais déjà là il y a 7 ans.

    Ce qui me dérange le plus dans toutes cette histoire c’est ce sous-courant féministe à deux sous qui veux juste exploser du ‘mâle’.
    J’ai suivi tes déboires de ces dernières semaines avec une certaine rancœur envers ces personnes incapable de faire ce qu’elle t’ordonne; incapable ne serait-ce que d’ouvrir un dialogue construit.
    J’ai lu « Y: le dernier homme » et les passages sur l’ultra féminisme est juste gerbant.
    *
    Ton article me fait repenser à une citations de film dont je ne me rappelle plus le nom malheureusement: « Ne trouvez vous pas que tous les mots en isme sont moche: Machisme, fascisme, féminisme ? »
    Dans ton billet tu expose ta vision de l’échange avec l’autre:
    « J’ai été conditionné [...] et pour essayer de les comprendre un peu. »
    Je me reconnais parfaitement dans cette partie là du billet et j’approuve totalement cette façon d’être.
    *
    Quant à ta conclusion, je pense que tu fais bien.
    A un moment faut juste envoyer péter les cons et arrêter de leur prêter attention. Après avoir essayer les moyens diplomatique sans succès, il ne reste que deux solutions: Une bombe atomique sur le coin de la tête ou l’ignorance.
    Je pense que tu as fais le bon choix ;)

  46. Satie

    Finalement le passage le plus fort est celui sur la compréhension (« je pense que je peux tout comprendre et tout intégrer »). C’est une forme d’intelligence qu’il manque à beaucoup. Celle de reconnaitre que l’humain est fait d’une histoire personnelle, de névrose, de culture différente… Nous ne sommes pas fascistes ou intello de gauche par hasard. Et tu l’as très bien dit.

    Mais alors, pourquoi ne pas essayer de comprendre aussi ces féministes de l’extrême et de les envoyer se faire foutre ? Comprendre pourquoi tu les déranges autant ? Ah oui j’oubliais, l’humain est aussi fait de contradictions :-)

    • Paingout

      Je vais te répondre tiens.
      Je l’ai dit ici, ou ailleurs, je n’ai pas de problème avec les féministes de l’extrême et avec l’extrémisme en général.
      J’ai un problème avec l’injustice, le mensonge, et la mauvaise foi.
      Mais je veux bien me faire insulter, et débattre, et m’engueuler très fort, avec des extrémistes qui n’useront pas de manipulation ou de mensonge pour faire avancer leurs idées.

  47. Ann

    Moi je suis féministe et je voulais apporter une pierre super constructive au débat : Je trouve tes photos d’enfance toute choupies. Voilà mes hormones maternelles ont parlé.

    • Paingout

      Merci :)
      Je voulais en mettre qu’une au début, puis des photos de moi plus vieux après.
      Puis en fait c’était plus mignon comme ça :p

  48. BM

    Les gens qui comme toi ont « été conditionné pour essayer de comprendre et accepter les différences. » t’encourage à te sentir libre et a t’exprimer tel que tu es.

    Les autres, « haïsse » (mot trois fois dans ce post), ne cherche pas a comprendre. Et malheureusement, leur expliquer n’arrangera rien, puisque dans la haine, il n’y a déjà plus d’écoute.

    Crier « Aller vous faire foutre », c’est affirmer sa liberté, et moi … j’aime bien les gens libre !

  49. Pop

    constate que tu as droit à une sorte de psychanalyse en ligne !
    Je te suis depuis pas mal de temps et j’aime bien ce que tu fais.
    Je pense que personne n’a le droit de « juger » une autre personne sans la connaître vraiment.
    Les, soi disant, bien pensant se permettent beaucoup trop de choses librement !

    J’espère, et je pense, que tu continueras de te faire plaisir (et de nous faire plaisir) avec tes superbes clichés !
    Et aussi avec tes « pensées » que j’aime lire car, des fois, j’arrive à m’y retrouver !
    Bonne route…

  50. Franck

    Tout mon soutien, ton article pose bien le sujet et effectivement le nœud du problème est l’ouverture d’esprit qui manque parfois (souvent) aux militants extrêmes. J’adore ton passage  » J’ai été conditionné pour être de gauche et ne pas haïr mon voisin de droite. J’ai été conditionné pour vomir la religion mais défendre celle qui perd son job à cause de son voile. Je n’ai pas été conditionné pour exclure un ou une individu d’une réflexion ou d’un échange à cause de son sexe. Et surtout, j’ai été conditionné pour m’intéresser aux gens, et pour essayer de les comprendre un peu »
    Je m’y retrouve un peu et déplore que d’autres esprits fermés y soit hermétique.

  51. Exo

    Pingoo, Paingout, Vincent ou encore Monsieur L., je n’ai pas suivi le début de la « polémique ». Je l’ai prise en cours et lu avec un vif intérêt tes deux articles mais aussi les posts qui te démolissent ainsi que les commentaires liés.

    Alors, même si j’arrive à comprendre l’idée de la polémique, j’ai du mal à admettre qu’on puisse en arriver à de tels extrémités.

    J’ai croisé ta route « virtuelle » du temps ou tu étais chez IDN/Best of Media où j’étais modo. J’ai passé pas mal de temps à discuter avec toi sur la manière de parler et répondre aux internautes. Tu m’as transmis à l’époque cette culture de la tolérance et de la volonté de « Comprendre » (avec un grand C).
    Mine de rien, ça a du me marquer, car aujourd’hui, si je suis Community Manager, tu ne dois pas être complètement étranger à cette « vocation ».

    Dès lors, même en essayant de me mettre à la place des « féministes », je ne pige pas pourquoi elles (ou ils… il doit bien y en avoir dans le tas) ne tentent pas de comprendre ta démarche. Pourquoi, elles/ils s’obstinent à faire des raccourcis tout naze…
    On peut ne pas être d’accord dans pour autant brandir la notion de viol à tout bout de champs… :/

    Bref, « D’ici là, allez vous faire foutre. »

    PS : Je viens de me relire et j’ai bien conscience que mon commentaire fait un chouillat « léchage de boules » mais bon, j’assume. :)

  52. DrHelmut

    Des pseudos féministes qui ne sont au final que des basheuses de mec, tu en trouveras beaucoup sur la toile.
    Les blogs et twitter leur donne l’impression d’avoir un auditoire,de se sentir importantes, mais dans le fond elles sont autant féministes que F. Hollande est de gauche..

    Parlez-leur de la condition de la femme dans le monde, elles s’en foutent.. c’est de la féministe bobo ça,

  53. Solisiter

    Je me reconnais dans tes propos.
    Tu es génial.
    Je t’adore :)

  54. Exo

    Tiens, je ne le savais pas ça :

    « Lorsque les actes mentionnés au présent article (prise de photos d’une personne) ont été accomplis au vu et au su des intéressés sans qu’ils s’y soient opposés, alors qu’ils étaient en mesure de le faire, le consentement de ceux-ci est présumé. »

    Article 226-1 du code pénal

  55. Pat

    Bel article :)

  56. Damien

    Je retombe un peu par hasard sur ton site. J’avais renoncé à y venir parce que je n’approuvais pas ta démarche de faire des photos volées dans l’espace public..

    Je comprends ta pulsion créatrice ou émotionnelle, ton envie de mettre en valeur un corps ou un bout de corps d’une anonyme, sans mettre son visage.

    Mais je ne peux pas approuver ça intellectuelement. Que tu fasse encore un billet pour expliquer ta démarche ne fera pas que les féministes l’approuvent ou se mettent à abonder dans ton sens. Comprends le bien.

    Si je devais retrouver une photo de moi sur un site sans mon consentement, je serais très mécontent. Je parle d’individu à individu. Je ne suis pas macho, féministe ou quoi que ce soit, je suis un individu et un citoyen. Je veux qu’on me respecte, tout je respecte mes semblables.

    Je ne peux pas approuver que tu utilises l’image et la vie privée d’autrui pour le poster publiquement. Je préfèrerais que tu te les garde sur ton PC, à titre perso, pour entretenir ton fantasme, ton envie photographique ou tes idées pour des séances officielles avec modèles averties et officielles.

    Même élevé par des femmes, sensible au féminisme, entouré H24 de femmes, tu ne sauras jamais ce que vit une adolescente, ce que c’est d’être une femme dans un monde d’hommes, d’avoir toujours l’oeil mateur ou réprobateur de la société masculine. Moi non plus, hein.

    voilà, je sais que ce billet ne servira pas à grand chose, que tu continueras ton truc, que des femmes vont venir t’insulter ou te demander d’arreter.

    N’oublie pas que l’injustice, ce sont les femmes victimes de photos volées qui la subissent en premier lieu.

    Je ne te souhaite pas bonne continuation d’une activité que je réprouve.

  57. KKK

    TG SALE PD

  58. SOHO44

    Je viens de lire ton article plutôt par hasard et franchement je suis une fille ,une maman et je comprends très bien tes contradictions .J’élève deux filles et un petit mec qui semble heureux au milieu de trois nanas même si nous lui donnons le surnom de « petite douceur » en raison de ses côtés fins et délicats.
    Et puis est ce un défaut d’être fétichiste…Vraiment non,car au quotidien il y en a un qui respecte les femmes et sais être un partenaire délicieux…

  59. Sylvain

    Premiere et derniere intervention sur ton site. Je t’ai decouvert via Korben quand il etait en Icelande. Ton blog me faisait marrer et ton style ecrit me plaisait. Un melange sympa techno/sexy/photo.
    Jusqu’a ce que je decouvre la polemique autour de tes photos volees ce jour.
    Ma reaction est simple : je deteste ce principe, je suis meme atterre d’avoir pu etre complice de ca en regardant des photos dont je n’ai pas pense, imbecile naif que je suis, qu’elles ait pu etre volees. J’ai lu tous les arguments, tous les posts. Non, ca ne passe pas. Je suis papa de 2 filles, deux ados et imaginer que tu pourrais faire ca ! Je suis tres bete, je transpose, je ne comprend pas la demarche artistique…. Je n’en sais rien. Tout ce dont je suis sur c’est que tu n’as aucune espece d’idee des consequences que peuvent avoir tes « photos » sur tes « modeles » si elles decouvrent ton « art » en ligne.
    Je me pensais hyper ouvert d’esprit, mais la, non.

  60. AS

    Bonjour, je découvre ton article et je me dis « c’est dingue les points communs que j’ai avec ce mec »: parents divorcés très jeune, élevé par des femmes (grands-pères disparus trop tôt), et j’adore les femmes ! La seule différence, et je me suis souvent posé la question, c’est que je n’ai pas de côté efféminé ! Par contre j’ai une grande sensibilité que je retransmets dans des activités artistiques (musique, dessin, photo…).
    Pour ce qui est de ton blog, je le trouve sincère, ce qui est rare, surtout dans le monde virtuel. Je ne reviendrai pas sur l’article et les commentaires car tout est dit, je dirai seulement qu’il faut se faire plaisir et respecter son prochain, on a qu’une vie « bordel de merde » !
    Continu comme ça !!!

Ajouter un commentaire