Je veux pirater de la BD !

Je suis fâché. Très. Tout rouge.
Plus que fâché, je suis accablé. Laissez-moi vous expliquer tout ça.

Depuis toujours, je lis de la BD, beaucoup. En très grande quantité. Je suis vraiment un gros consommateur. J’ai 33 ans, j’ai commencé à 10/11 ans, et j’ai toujours acheté des centaines des BD, toujours.

Un de mes drames, dans cette passion, c’est la place prise par l’objet. Plusieurs fois dans ma vie, j’ai du me débarrasser de collections entières, parce que trop volumineuses. J’ai toujours un exemple en tête, d’une BD que je lis depuis que je suis enfant, Leonard. Vous connaissez ? Oui, forcément. On en est à combien là, 43, 44 tomes ?
Savez-vous la place prise par 40 tomes d’une BD cartonnée classique ? C’est tout simplement indécent. Imaginez que vous avez une douzaine de séries de ce genre, ça n’est plus possible.

Ajoutez à cela le simple fait de vivre à Paris, dans un petit appartement, de déménager souvent, et de ne pas avoir de maison pour stocker tout ça.
Et bien c’est la loose.
Résultat, je le redis, régulièrement je me débarrasse des centaines de BD, pour faire de la place. Je donne, je vends, je balance à la benne, et je suis triste.

J’ai beau renouveler ma bibliothèque régulièrement, aujourd’hui j’ai à nouveau atteint le point de non retour, celui qui me fait regarder ma bibliothèque, et me fait dire « ok laisse tomber là, plus de place« . Résultat des courses, je suis devenu un consommateur frustré. Je me balade dans les rayons de mon Virgin, de mon libraire, et je n’achète plus. Ou alors juste le strict nécessaire, les BD « objets », le reste, je n’achète plus. Alors qu’il y’a de plus en plus de sorties.

Comment on illustre ça ? Et bien regardez-moi me balader dans cette FNAC, je les vois les derniers tomes de « Le Petit Spirou », et même « Titeuf ». Des BD de ma jeunesse, rigolotes, qui font passer une bonne heure, et qui se lisent comme des petits pains. Je les prends, je les feuillette, je me dis « ah tiens je pourrais les acheter », puis je les repose, en me disant « saloperie de merde ». Je n’achète pas, non. Et je crois que je n’achèterai plus jamais autant de BD cartonnée qu’avant, c’est mort. Je garde mon fric, tant pis.

Je suis absolument certain que je ne suis pas le seul dans ce cas, plein de fans doivent se prendre la tête avec leurs collections de BD, c’est d’autant plus violent en France avec ce PUTAIN de format cartonné qui prend une place hallucinante et qui n’a aucun sens. Prenez les américains avec les comics, c’est du papier tout simple, ça ne prend pas de place, très bien. Même la BD indépendante, la plupart du temps, évite le format carton, qui en plus de valoir plus cher, est une perte pure en terme de volume.

C’est quoi la solution ?
Changer de format ? Virer le carton ? Oui ce serait un bon début, mais il y’a une autre PUTAIN DE SOLUTION plus simple…

Laquelle ? Les tablettes mes amis. Votre iPad, votre Archos, votre Galaxy Note, votre Surface, ce que vous voulez.
Depuis des années on est en train de s’équiper en masse de tablettes, de smartphones avec des écrans de plus en plus grands, le tout est parfaitement adapté à la BD, les couleurs sont superbes, les interfaces géniales, et surtout c’est une manière de pouvoir stocker des milliers de BD, sans se prendre la tête sur l’espace pris dans la bibliothèque. Mieux, en voyage, c’est quand même le pied de pouvoir avoir le choix dans TOUTE sa bibliothèque.
Aux US c’est possible, une fois encore les éditeurs de comics ont suivi le rythme, et il est tout à fait possible de lire les nouveautés sur iPad.

En France ? C’est possible avec la littérature oui. Avec la BD ? Mais QUEUDALLE.
RIEN ! DE LA MERDE ! DE LA PEAU DE COUILLE D’ANE MORT ! RIEN DE RIEN !

Je vous invite à faire vous balader dans les applications ou sur les sites de BD numérique, il n’y a RIEN de RIEN !
Enfin non, je mens, il y’a quelques vieilles séries, des Largo Winch, des Bidochons, des Lucky Luke, des merdes du genre « Les Policiers de Marseille font du ski« , et quelques BD louches des humanos. Souvent des trucs improbables, mauvais, et rarement les tomes récents.

Quid des nouveautés ? Des meilleures ventes ? De la BD indépendante ? RIEN ! NADA ! RHAAAAA.

Pourquoi ? Pourquoi les éditeurs français et belges ne balancent pas leurs catalogues en numérique ?
Parce qu’ils n’ont pas de couille, aucune, zéro. La plupart ont peur du piratage de leurs oeuvres pas assez sécurisées sur ces formats, ou ne veulent pas rogner leurs marges en passant par le circuit Apple, ou pire, refusent de penser « innovation » en proposant leurs propres systèmes pour profiter de leurs catalogues.

Ils y arriveront quand ils n’auront plus le choix, quand ils seront face à un mur, comme pour la musique, la littérature, et la VOD, mais putain que c’est long, le premier iPad est sorti il y’a bientôt 3 ans, et c’est toujours le vide absolu. Les seules BD que je lis sur mon iPad, ou quand je suis dans un train avec mon iPad, sont des BD piratées que je me traine depuis des années, téléchargées il y’a plus de 10 ans sur des FTP louches, alors que les tablettes n’existaient même pas.

Et ça m’emmerde. Voilà.

Du coup voilà ce que je vais faire d’ici là. Je vais pirater, à fond, piller autant que possible les boards de types qui font des scans de BD, et à chaque fois qu’une BD un peu cool m’aura fait triper, j’enverai un petit billet à l’auteur, par la poste, A L’ANCIENNE WESH.
Non, mieux, j’irai sur les stands d’Angoulême, j’irai voir Zep, et je lui filerai 10 euros discrètement, en lui disant « hey mec, j’ai bien kiffé le dernier Titeuf ».
Ca aura une classe folle.

J’ajoute que j’ai un temps bossé pour l’édition BD, ça n’a pas été un succès, loin de là, mais nous avions quand même décidé, très vite, de prendre le chemin du numérique.
Ce serait tellement fou que le monde de l’édition aille un peu dans ce sens, mais tellement, et qu’en lançant une application de BD sur iPad, on ne tombe plus JAMAIS sur ce genre de truc hallucinant :

Oui, vous avez bien vu, ma seule option devant cet écran, et d’acheter la BD en version papier. Sur une application iPad. Au secours.

Et du coup, si vous avez des plans, accès, entrées, pour entrer sur des boards d’échanges de BD scannées, piratées, volées, faites tourner, sérieusement, ça m’intéresse.
J’ai un iPad à nourrir moi. Bordel.

Nota : Vous êtes des milliards à m’avoir envoyé des mail avec des URL de boards et autres machins pour télécharger de la BD sur Emule et sur Torrent via des machins de Ratio.
Je crois que je suis trop vieux pour ces conneries, je ne suis même plus foutu de pirater un truc. C’est le comble. Je vais juste arrêter de lire de la BD en fait, ce sera plus simple. Merci pour vos liens en tous cas.

publié le par Paingout

A propos de Paingout

Je suis Paingout, mais aussi Pingoo ou Vincent, c'est comme vous voulez. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter (@Paingout), j'y dis des choses folles. Je vous aime. Fort.

Mots-clés : ,

53 Réponses à Je veux pirater de la BD !

  1. Jorodan

    Le jour ou http://www.izneo.com/ aura une appli sympa, je pense que je prendrai un abonnement. Mais sur Android, c’est inutilisable pour l’instant…

  2. PsycoGreGz

    C’est drôle. En passant au Virgin Megastore hier j’ai vu que Leonard en était au Tome 43. comme toi, je suis fan de cette BD depuis que je suis gosse. J’avais TOUS les volumes, jusqu’au 27 je crois.

    Et puis voilà. Trop de place, ou plutôt pas assez. Du coup, je les feuillette la larme à l’oeil quand je passe à la FNAC. J’évite même parfois pour ne pas me faire de mal.

    Tu pourras trouver à peu près tout ce que tu veux simplement en tapant le nom de ta BD + pdf sous google. La plupart du temps, ça suffit. Pas mal de lien sont morts, mais vu la taille des fichiers, ils sont rarement effacés.

    En espérant que ça t’ai aidé.
    Je compatis. :)

  3. FredP

    Chuis bien d’accord avec toi sur la partie ‘ça prends une place de dingue’, j’ai quasiment retaper ma maison de campagne pour pouvoir y entreposer mes BDs & Comics…

    … mais le format numérique, j’ai essayé sur Comixology, j’ai du mal, et j’arrive pas à m’y faire.
    J’ai tenté sur de la prod comics US type Walking Dead, Hellboy, etc… mais je trouve qu’on perds vachement en restitution et en mise en scène des bulles : quand Mignolia se fends d’une double page, ou quand on se retrouve face à la mort d’un perso grand format N&B, et que la tablette se contente de me restituer ça comme une simple vignette, on perds, c’est indéniable.

    Alors oui, on peut agrandir, voir le détail tout ça, etc… mais ça remplace pas, à mes yeux.

    Et puis je te cache pas que la notion de DRM et la récence des acteurs sur le marché font que je n’ai pas trop confiance – pour l’instant – pour confier toute ma collection sans garantie de la garder sur le long terme.

    Sachant qu’en plus, pour les prêter (j’ai commencer la BDs en piquant celles des grand-frères de mes potes) ou pour les donner (chuis peut-etre très con, maisça fait un sacré héritage, non ?), ben j’ai pas trouvé de meilleures solutions que le support physique.

    Bref, je suis bien embêté aussi :)

    • Paingout

      La notion de DRM est aussi un problème effectivement, mais si le monde de la musique a réussi à faire sans, pourquoi pas la BD ?

  4. Sbe
  5. bartounet

    Bah scannez vous même vos BD avant de les jeter ?

  6. Dom

    Sur un iPad, ya un appareil photo non ?
    Passer une après-midi au rayon BD de Virgin, ça doit permettre de pomper 7 ou 8 nouveautés tranquillos non ?

  7. Aza

    Même s’il faut reconnaître que l’offre n’est pas suffisante, elle n’est pas inexistante non plus :
    https://play.google.com/store/search?q=L%C3%A9onard+g%C3%A9nie&c=books

  8. PetitPois

    Pu**in mais oui.

    Je me rappelle du déchirement quand j’ai du vendre/donner mes collections pour déménager à Paris, faute de place.

    Je suis prêt à payer et en attendant une offre légale qui nous prend pas pour des cons, je télécharge.

    Bougez-vous !

  9. tgv26

    Absolument d’accord Paingout!
    Adieu Astérix, Lucky Luke, Leonard, Blake et Mortimer, Blueberry, Alix et Tintin: sacrifiés sur l’autel du gain de place!
    Seule ma collection de Michel Vaillant a résister à 25 années de mouvements et déménagements divers!
    Des versions numériques? Nos petits enfants les verront peut-être!
    ;-(

  10. tomlesaian

    Sinon le site http://www.lekiosk.com en propose quelques unes en plus des magazines donc c’est la fonction première. Je n’ai pas testé leurs BD mais leur offre de magazines en démat’ est plutôt pas mal. 10€ pour 10 magazines/mois et le lecteur sous android est très agréable à utiliser. Après faut voir pour la BD ;)

  11. Mast

    Vas-y, je fais de la pub pour mon ketru:
    http://www.thrillbent.com/proj.....a-week-04/
    C’est gratos, adapté au support écran, gratuit en anglais et en français et ce n’est pas payant.
    Et au pire, c’est dispo sur les torrents et forums warez.

  12. xoubidur

    Je suis egalement très intéressé pour nourrir ma tablette, faites tourner ;-)

  13. Tana

    Sur ebook, tu peux trouver quelques nouveautés en BD et quelques anciens (sur Kindle, intégrale Boule & Bille, XIII je crois aussi). D’ailleurs le nouveau Kindle sera super pour les BDs si j’ai bien compris. Le nouveau Kobo aussi. Bref, je pense que l’offre BD en format numérique va se développer avec le développement des liseuses électroniques…

    Mais bon, je te comprends. Je me fais exactement les mêmes réflexions dans mon domaine, le droit. Incroyable que les éditeurs ne proposent pas des formats numériques des dizaines de codes qu’on doit se trimballer avec nous tout le temps !!!

  14. Phicil

    Je comprend ton point de vue, et j’aurais compris aussi un argument comme le cout d’achat d’une bd, qui est relativement élévé. Seulement ce qui m’étonne c’est que tu dis avoir travaillé dans l’édition et tu semble oublier quelques points. En premier la bd numérique n’est pas viable commercialement : donc qui dit pas viable , dit que cela ne fera vivre quasiment personne derrière, sinon les éditeur se serait deja engouffré dedans. Deuxièmement tu oublies un acteur majeur de la bd : l’auteur de bd, dessinateur /scénariste/coloriste… Ces acteur ont besoin d’un minimum de 6 a 12 mois (voir plus) pour réaliser un album. En pillant « wesh, wesh » la bd tu signes l’arrêt de mort de la bd. tu vas tuer toi même ta passion ; Parce que à la différence de l’ecroulement du marchés des cd, les musiciens peuvent faire des concerts pour gagner leur vie, les auteurs de bd, n’ont pas d’autre alternative que de prendre un autre travail. Et quand on sait le travail énorme que demande la réalisation d’une bd , on comprend direct que ce genre d’attitude si elle se généralise signe l’arrêt de mort de 98% de la production actuelle, il restera les gros vendeur, qui peuvent vivre aussi avec les produit dévrives, en gros ça va vite devenir nauséabon. De plus des fichiers numériques a vendre, ce sera très facile a pirater, pour les ceux qui ne pense qu’a eux et non aux personne qui travaille très dur pour réaliser ces bd…

    • Paingout

      Tu ressors l’argumentaire habituel sans couille, je ne suis pas du tout d’accord. L’édition BD est en crise de toutes manières, c’est encore plus vrai pour les petites maisons, on ne peut pas dire qu’un marché n’est pas viable si rien n’a été testé encore.

      • Phicil

        Et toi tu sors un argumentaire avec des couilles ?…

        l’industrie du livre est en crise comme tout le reste de la société. mais est ce que le reste de la société va se mettre a bosser gratos ?
        Quand aux Etat- unis c’est un faux exemple , les comix/numerique vive sur le dos du cinema, sont -il rentable ?…

        • Paingout

          Qui a parlé de bosser gratos ?
          Il vaut mieux s’agiter et essayer des choses, plutôt que de jouer le blocage et d’attendre que le bateau coule.
          Aujourd’hui les éditeurs restent dans leurs trous, et attendent, alors qu’il y’a plein de choses à essayer.

          • Phicil

            Mais non , ils essayent, par touche, et ils en parlent beaucoup, croit moi… tu te trompent. Mais il s’est devellopé uns culture de la gratuité sur le net, avec les piratages de cd et de dvd, seulement ces deux secteur peuvent encore vivre sur le live, la bd ça sera different, c’est cela qui pose probleme. Apres moi je ne suis pas spécialement contre, mais je vois pas trop comment on poura eviter si tout les album sont mis en telechargement payant, le piratages, c’est tellement facile…

  15. Ronanry

    Sinon tu as les webcomics… mais c tout autre chose ;)
    (les 2 ci dessous sont orientés RPG)
    Un petit : http://www.commissionedcomic.com/
    Et un autre : http://goblinscomic.com/

  16. ellisfr

    Hmm, j’aimerais pencher dans ton sens, je partage souvent ce sentiment d’agacement face aux secteurs qui ne suivent pas les avancées technologiques de la société, mais j’ai lancé l’app Izneo de mon iPad, j’ai tapé Léonard, et je vois tous les tomes de 1 à 43, achetable directement, 6,99€ le tome 43.

    Alors dire qu’il n’y a « rien de rien », même si c’est sous le coup de l’agacement, ça fait un peu troll ;-)

    • Paingout

      Oui l’exemple de Léonard était surtout là pour illustrer un cas précis d’un truc que j’avais du foutre à la poubelle, mais en effet, c’est une des séries bien présente sur le Web. Il y’a même une application dédiée sur iOS.

      • ellisfr

        Ok, j’ai regardé 2 autres exemples que tu cites, le petit Spirou, il n’y a que les 4 premiers tomes sur Izneo (j’ai vu qu’il y en avait au moins 13 à la FNAC), et Titeuf, là rien du tout, que ce soit Izneo ou AveComics, donc pas brillant en effet…

  17. Netaneo

    Je crois que Ave!comics pour la lecture et http://www.aquafadas.com/fr/pu.....ccomposer/ pour la création est une bonne solution
    Il faut que les créateurs/éditeurs est le souhait de mettre leurs bd sur ce type de support

  18. jipe

    Je vais peut-être dire une connerie mais pourquoi ne pas contacter en masse spirou.com, dupuis.com, dargaud.com et autres pour réclamer un format numérique ?
    la demande crée l’offre non ?

  19. Adeline

    Des BD à donner ? Pensez aux bibliothèques, je parle pas des parisiennes ou des grosses villes qui ont des budgets conséquents, mais toutes ces petites bibliothèques de village. Elles n’ont souvent pas les moyens d’acheter beaucoup de BD, et pourtant les gamins en raffolent (et ils sont nombreux à ne pas avoir de livres à la maison). Eh, si ça se trouve parmi vous y’en a qui on découvert la BD par ce biais.

    • Olivier

      Les donner à une bibliothèque municipale, c’est une bonne idée quand elle veut bien les prendre.
      Il y a trois ans de ça, j’ai voulu leur donner environ 300 de mes bd pour faire de la place, toutes en très bon état. Le responsable n’en a pas voulu, il ne voulait que les albums imprimés après 2005 uniquement.
      Malheureusement pour eux, plutôt que de faire un tri, je les ai revendues. Et avec l’argent, j’en ai achetées de nouvelles, ce qui n’a pas réglé mon problème de place.

  20. Pingback: Je veux pirater de la BD ! | Parlons BD | Scoop.it

  21. Denis

    Je suis scénariste de BD, de longue date, et cette question du passage au numérique, je me la pose depuis des années… Mais, ce qu’il faut savoir : 1) lire une BD en livre n’est pas la même lecture que lire sur iPad. Alors que pour la musique ou la vidéo, le numérique ne modifie en rien l’écoute (votre casque vous a même peut-ête suivit de votre baaldeur à votre iPod) ou le spectacle (c’est topujours un écran que l’on regarde). Il y a ainsi des milions de lecteurs qui ne sont pas prêts à passer au numérique parce que ce n’est pas « la même chose » que de lire un livre ou de lire à l’écran – d’un iPad. C’est comme ça et ça n’aie pas. 2) En BD, en France et en Belgique, les éditeurs en ont fait une arme pour asservir les auteurs en ne leur laissant que 8% de droits d’auteurs (tout en récupérant les frais d’impression, de stockage, de distribution et de diffusion). Alors qu’aux USA, sur les comics, ces droits sont à 20% pour les auteurs (parce que les marges récupérées ont été partagées avec eux). Autrement dit, les auteurs eux-même rechignent à voir leurs BD vendues à ces conditions. Ils refusent de signer de tels contrats. Et au final, les catalogues proposés par Iznéo et AvéComics finit par avoir de grandes lacunes. Les auteurs les plus « vendeurs » ont les moyens de refuser les conditions actuelles qui leur sont faites. 3) Une offre non homogène et une majorité de lecteurs réticents font que l’offre et la demande sont bancales dans ce marché de la BD numérique. Du coup, ces BD sont quasi bradées par les enseignes officielles que sont Iznéo et AvéComics. Quand un album de musique coûte 9,99€ sur iTunes (au lieu de 15€ en CD) et un film pas loin de 12€ (au lieu de 18€ ou 20€ en DVD), une BD est vendue 4€ sur Iznéo (au lieu de 12€ à 15€ en livre !). Autre état de fait pour que les auteurs refusent ce marché (de dupes) numérique qu’on leur propose. Ça rend l’offre encore moins intéressante… Tant que les éditeurs et les auteurs ne trouvent pas un acord équitables à ce sujet, la BD numérique restera marginale.

  22. Franck

    Il reste une seule alternative pour éviter de tuer toute une économie genre les libraire par exemple..
    Il faut fournir les 2 supports. Avec la BD tu as une version Numérique sur une mini carte mémoire personnalisée.
    Pour une série tu donne par exemple un album spécial pour ranger toute les cartes. Ça fait juste un effet collector mais je suis sur que ça marcherais.
    Je dis bien une carte avec le fichier dedans pour donner envi d’acheter la bd et non pas juste un lien. Car au temps j’aime bien l’aspect pratique du dématérialisé, au temps pour de la bd ou des bouquins l’aspect objet reste important voir essentiel.
    Les éditeurs sont trop frileux ils ont peur car ça accélérerai le piratage bla bla… qui existe déjà. Bref ils perdent du temps…
    Faut s’adapter au consommateur…

  23. BDzmag

    salut , un projet en cours ….

    pirate ta bd!!!
    http://www.actualitte.com/univ.....-37388.htm

  24. Vincent V.

    Ha la BD ! Une de mes grandes passions aussi.

    Ça prends de la place effectivement. Mais comme toutes les passions il y a les bons cotés et les mauvais …
    Faut accepter.
    A Paris c’est sur question place c’est pas le pied … en même temps faut assumer … faut faire ses choix.

    Pour ma part, la BD numérique je n’y crois pas … ou peu …
    Par contre ce que je ne trouverais pas déconnant c’est que les éditeurs nous permettent de télécharger les BD au format numériques moyennant une petite contribution du genre 0.8 € par BD SI on est propriétaire physiquement de la BD. Comme ça on emporte les BD qu’on veut lire partout. Ça ne me parait pas déconnant et ça pourrait arranger pas mal de gens. Même si après on se sépare de la BD physique, il nous reste le format numérique.

    Sinon perso, j’ai construit mes bibliothèques sur mesure en fonction de la taille des BD. Ça occupe un mur complet.

  25. Vincent V.

    Par contre si quelqu’un connait une bonne solution numérique pour gérer ses BD je suis preneur. Excel c’est bien mais c’est juste l’équivalent numérique de mon bloc-note et BDGest’ je trouve que son prix est proprement scandaleux … et en plus il y a un abonnement !!

  26. helkarava

    D’un côté, intellectuellement parlant, pourquoi encore acheter tes BD d’enfance?

  27. bibousiq

    Merci pour cet article très intéressant, de même que les commentaires qu’il suscite. Malheureusement, les arguments développés peuvent aussi s’appliquer à la littérature en général, voire même à d’autres industries (le cinéma, la musique): les acteurs traditionnels ont du mal à se mettre à la page du numérique pour une seule et bonne raison, ils ont peur de perdre le contrôle qu’ils exerçaient jusqu’ici, ce qui leur permettait de fixer leurs prix comme ils voulaient.
    Mais, à l’instar de ce qui se passe pour la musique, il va falloir qu’ils s’adaptent au plus tôt: les consommateurs commencent à s’impatienter et il y a aussi le risque de voir un autre intervenant apparaître qui imposerait ses conditions (Apple ? Google ? Amazon ?).

  28. djul

    Perso ça fait un moment que je suis passé au numérique. je suis 6 à 8 mois de l’année en déplacement pro donc difficile de me balader avec mes comics. je suis sous android donc je n’aurais pas de nom à te donner mais pou r ceux que ça interesse comicrack est un excellent logiciel pour gérer et lire ses bd/comics/manga sur pc et sur table
    tte.

  29. Rodskin

    Mouais, je suis a la fois d’accord et pas d’accord avec ce que tu dis.

    J’ai une enorme collec de BD (qui prend une place folle) et j’enrage quand je donne des bds pour faire de la place.
    Je suis aussi un fan de numerique et technologies, j’adorerais pouvoir les voir sur ma tablette!

    J’ai des bd pirates mais je ne garde que celles qui ne sont plus editees en esperant un jour les trouver dans une brocante ou un vide grenier.

    Mais je bosse avec une maison d’edition et on s’est poses cette question de la dematerialisation. C’est ptet vieux jeu mais on est tous d’accord sur le fait qu’on a vecu avec nos bds depuis tout petits. Le format physique c’est plus qu’un simple objet. Tu sens le livre, tu as ce geste de tourner physiquement une page et on a pas eu envie de le perdre.

    Apres on sait que des gens vont pirater nos bds, c’est le jeu, ce n’est pas ca qui nous coulera plus qu’autre chose et ca peut meme nous faire connaitre.

    Apres, il faut aussi se rendre compte du cout d’une bd produite par une PETITE maison d’edition. Si tu as vecu cette experience, tu sais que ce n’est pas simple :)

  30. Fab

    Je suis d’accord, ça prend de la place
    Alors je mixe achat / téléchargement de scans

    Même si les scans permettent de lire sans perte de place, le format papier reste meilleur (objet dans la main, confort de lecture, odeur du papier ^_^)

  31. Alonso

    Même problème…

    Collectionner c’est une chose, lire des BD une autre. Dans le deuxième cas il existe des bibliothèques/médiathèques. J’adore la mienne, il y a beaucoup de BD et elle me permet de découvrir des œuvres nouvelles sans risques.

  32. Transmet

    Quel meilleur moyen pour tuer à petit feu les librairies et les libraires que le numérique ? Il y a des solutions contre ton manque de place et ton manque d’argent. Ca s’appelle BIBLIOTHEQUE. Mais je comprends que ça puisse rebuter. Ca implique de lever les yeux d’un de ses écrans et ça force à communiquer avec d’autres êtres humains… Durs…
    Quand j’entends les discours des pro-tout-numérique, je sais que Bradbury se retourne dans sa tombe en murmurant « Fahrenheit 451″.

  33. rebailne

    Bonjour,
    Pour répondre à Fab, le confort de lecture reste relatif…en déplacement emmener une BD Ok, les 30 tomes d’ une série plus difficile …
    Quand a l’ odeur du papier je la place plutôt dans le coté désagréable…
    J’ ai la chance d’ habiter dans une petite ville et d avoir une assez grande maison, mais la aussi, le stockage m’ arrête quand il s’ agit de se lancer dans un achat…

    Les 2 offres papier et numérique restent complémentaires…

    La mise en ligne , d un moindre coût, permet aussi de faire connaitre des nouvelles oeuvres , pour lesquelles aucune maison d ‘édition n’ aurait pris un risque de lancement..

  34. Arnaud

    Même problème avec les mangas :/

  35. Rod

    toutefois, sachez les amis qu’une bd prend moins de place qu’une cartouche megadrive avec son package. ne pleurez donc pas autant :)

  36. Gabrion

    Hauts le coeurs, amis passionnés! Vous n’êtes pas assez curieux ou nous sommes nuls en com mais les auteurs ont commencé leur révolution.

    La BD numérique de création existe! Elle est 100% originale, gratuite et aussi dispo depuis 6 mois sur l’Appstore pour iPhone et iPad. Ça s’appelle BD NAG, c’est pour les 7/12 ans et c’est un magazine totalement IN_DE_PEN_DANT!

    Pas d’éditeur, pas d’actionnaires, que de la passion de la part d’Auteurs lassés de la frilosité (voire de la paranoïa) de leurs éditeurs et de leurs services marketing.

    On est des fous, on le sait, mais on est en train d’inventer un nouveau genre hybride de BD pensé et réalisé exclusivement pour une lecture sur écran.

    Avec nous, pas de zoom, ni de déplacement fastidieux dans l’image… ce sont des « Screen Comics » que nous proposons. Allez voir, ça coûte rien et si vous êtes convaincus, laissez-nous un petit mot ou parlez-en!

    On a déjà plus de 20 000 lecteurs dans le monde entier sur l’AppStore. Rejoignez le club!

    • Paingout

      Oui, Pingoo.com est vraiment le support idéal pour poster de la pub pour de la BD pour les 7-12 ans.
      Bravo champion !

      (accessoirement, c’est d’un laid votre truc…)

  37. Louis

    Continue à t’acheter des bandes-dessinées, c’est une très bonne chose. :-)

    Autrement, je trouve ça débile de vouloir en lire sur une tablette. N’es-tu jamais content de redécouvrir un vieux bouquin oublié dans le bas d’une étagère ?

    Je ne m’imagine absolument pas léguer à mes enfants un disque dur plein de scans ; je préfère me constituer une bonne grosse collection indestructible (avantage de format carton, je trouve).

    Bref.

    Tout ça pour dire : lâche-toi sur les bandes-dessinées ! C’est une super bonne chose. ;-)

    Quand tu commences à manquer de place dans ton appartement, je passe te prendre tout ça et je mets les BD dans ma maison à la campagne où tout plein d’enfants (et moi-même) se feront une joie de les lire. Et si un jour tu deviens le maître du monde ou si tu pars vivre sur un glacier en Islande, il sera toujours temps de venir récupérer les BD chez moi. :-)

    Voilà.

    ++

  38. Elisa izneo

    Bonjour Vincent,
    Permettez nous de répondre à votre billet.
    Déjà, avez vous fait un vrai tour sur notre catalogue ? Nous avons aujourd’hui plus de 3300 BD avec des sorties tous les jours (Bien souvent en même temps que leur sortie papier)
    Toutes les séries cultes sont disponibles en intégralité dans le catalogue izneo : Blake et Mortimer, XIII, Corto Maltese, Lucky Luke, Spirou et Fantasio, Adèle Blanc-sec, Les Bidochon, Les Profs, Largo Winch …
    Des classiques mais aussi de nouvelles séries comme Alter Ego, Re-Mind, Lady S, India Dreams. Ou des BD comme celle de Manu Larcenet, (Blast, Le combat ordinaire, retour à la terre), Bastien Vivès (La grande Odalisque), Lewis Trondheim (Ralph Azam, Texas Cow Boy) et plein d’autres.
    Ensuite la décision de diffusion des œuvres en numérique dépend d’un contrat passé entre les éditeurs et leurs auteurs, cela explique l’absence de certaines œuvres dans notre catalogue.

    Mais pour vous convaincre que l’offre légale vaut le détour, j’aimerais vous proposer de tester gratuitement notre offre abonnement d’un mois. L’abonnement izneo donne accès pendant un mois à 15 BD au choix parmi des milliers de BD. Vous pourrez ainsi avoir un plus vaste aperçu de notre catalogue mais aussi tester le confort de lecture qu’apporte izneo.
    En espérant vous faire changer d’avis sur le piratage de la BD ;)

    • Paingout

      Hello Elisa,

      Je suis déjà client Izneo, j’ai même acheté quelques titres déjà. Mais, n’y voyez là rien de personnel, votre catalogue me donne envie de me tirer une balle :).
      Il y’a certes quelques classiques, et 2-3 titres que les éditeurs vous refourguent pour faire « un essai », mais on est hélas très très loin d’une offre légale intéressante, pour quelqu’un d’interessé par les nouveautés, ou la BD indé.

      Bref, je sais bien que ça n’est pas votre faute, et que c’est essentiellement la faute des éditeurs avant tout, mais c’est déprimant au possible.

      Merci quand même pour la proposition :)

  39. MrMoins

    Moi j’ai de la place, je peux stocker de la caisse de BD (et les lire au passage) …

  40. MrMoins

    Il fallait comprendre « stocker tes caisses de BD ».

  41. Dagon666

    Allez moi c’est pareil…Ipad et bd que du bonheur..Un p’tit tour vers..http://forum.downparadise.ws/viewforum.php?f=253
    …Et on en a plein les mirettes…

  42. Karl Russel
  43. dirladada

    Bien d’accord avec toi: exilé à l’autre bout du monde en Asie, je suis bien content d’avoir toutes mes BD sur iPad, c’est que du bonheur et du coup, c’est un plaisir de lire dessus, pouvoir zoomer sur des cases.

Ajouter un commentaire