Pourquoi je ne vote pas ?

On me le demande depuis quelques temps, en particulier sur Twitter, je vais donc vous donner ici mon point de vue et mon rapport à cette élection présidentielle 2012. Je vais essayer de faire simple et froid.

Je ne vote pas, parce qu’aucun candidat ne m’a convaincu.
Je le regrette, mais en France, la présidentielle est une élection d’un individu. Dans les faits on ne vote pas pour un parti et pas franchement pour un programme, on vote pour une incarnation, pour un homme (ou une femme). Le reste, c’est du ressort des législatives.
Il y’a 5 ans, j’ai soutenu ouvertement et massivement Ségolène Royal, cette année je n’ai eu aucune envie de soutenir pleinement Hollande, Joly ou Mélanchon (je suis de gauche). Pas pour une question de programme, mais pour des questions de personnalités et d’individualités. C’est comme ça, et je n’ai pas envie de voter pour quelqu’un qui ne me convient pas ou que je ne crois pas honnête.

Je ne vote pas blanc ou nul.
Pourquoi ? Et d’une parce que ça n’est pas reconnu, et que je n’ai pas de raison à effectuer un vote qui n’a aucun fondement légal.
Si le vote blanc était possible et reconnu, je ne voterais pas blanc non plus cette année, parce que je ne vois pas la différence entre le blanc et l’absence de vote. Je crois que je suis globalement opposé au concept de « présidence de la république » tel qu’il est aujourd’hui dans la 5ième république, voter blanc sous-entendrait un « j’aurais voulu voter pour un autre« , c’est quelque chose que je ne peux pas assurer, je n’en sais rien. Donc je n’ai pas à me prononcer là dessus.

Je ne vote pas parce que j’ai été radié des listes.
Un jour, j’ai reçu chez moi une lettre, quelques jours avant une élection, me disant à peu près ceci :
« Vous n’habitez plus à l’adresse déclarée sur le fichier électoral, vous êtes donc radié des listes bla bla« .
J’ai reçu cette lettre précisément à l’adresse en question, dont je n’avais jamais bougé. J’ai appelé la mairie (de Paris) qui a été infoutue de trouver une solution à mon cas, j’ai trouvé ça idiot, j’ai ri, et j’ai décidé que c’était suffisamment ridicule pour ne plus m’encombrer de ce sujet. Je n’exclue pas de me réinscrire un jour, mais sans pression.

Je ne vote pas parce que je me fiche de la sacralité du « droit de vote ».
Tu sais, « des gens sont morts » pour que tu aies le droit de vote. Dans « d’autres pays des gens n’ont pas le droit de vote« . Heu oui, et alors ? Des gens sont morts aussi pour défendre le droit à l’esclavage, je ne compte pas leur rendre hommage en prenant un esclave. L’avortement est interdit dans de nombreux pays, ça ne rend pas l’avortement OBLIGATOIRE. Si demain une jeune fille veut faire le choix de ne pas avorter, j’ose espérer que les moralistes n’iront pas l’emmerder pour l’obliger à avorter.
Mes exemples sont poussifs, mais pas moins cohérents. On peut avoir des droits, même acquis chèrement, sans forcement devoir subir des pressions pour les exploiter.

Je ne vote pas parce que ça n’est pas une obligation.
C’est simple, il n’y a rien à redire sur ça. J’ai le DROIT, légalement, de ne pas voter. J’ai le droit d’avoir la flemme, j’ai le droit de ne pas en avoir envie, et j’ai le droit de choisir de ne pas voter.
Pourquoi ce droit existe ? Parce qu’on a le droit de « ne pas savoir« , c’est mon cas. On a le droit de ne « pas comprendre« , si on ne comprend pas, voter au pif n’aurait aucun sens. On a le droit « de ne pas avoir envie », on peut avoir d’autres priorités, d’autres combats, d’autres sujets, d’autres exigences. Ce sont des droits, des vrais.
A contrario, contrairement à ce qui m’est envoyé à la gueule régulièrement, non voter n’est en aucun cas un DEVOIR. Le concept de « devoir civique » ou de « devoir moral » qui est parfois inscrit sur les cartes électorales ou les documents administratifs n’est qu’un slogan marketing d’état, ET RIEN D’AUTRE. « Voter est un devoir civique » a exactement à mes yeux le même poids que « Manger bouger » ou « L’énergie est votre avenir bla bla« .
Si demain j’ai envie de ne plus faire de sport, de mettre 30 ampoules 100 watts allumées jour et nuit chez moi, et de ne plus jamais manger de fruit et de légume, j’ai LE DROIT.
Si on veut parler de moralité, le respect de mon choix et de ma liberté individuelle sont à mon sens des actes bien plus forts en  moralité, que faire la chasse à l’abstentionniste.

On peut changer la règle, et décider que le vote devient un devoir, pas de problème, on peut en parler, si ça se trouve je ne serai même pas contre, on verra les arguments ce jour là. En attendant laissez-moi donc tranquille.

Et pourtant tout ceci m’intéresse.
Je connais les programmes de TOUS les candidats, j’ai vu la plupart des débats, écouté 99% des interventions et des interviews des candidats sur les 4 ou 5 plus grandes stations de radio de France, et le résultat m’intéressera. Je peux même vous dire que j’ai des préférences, et que je préférerai tel à tel résultat. Ce soir j’espère même pouvoir assister à un dépouillement (les dépouillement sont publics). Donc mon engagement et mon intérêt politique n’est pas en remettre en cause.
Et vous savez quoi ? Ca n’est même pas un argument. On a le DROIT de ne pas s’intéresser à ces choses là, je ne blâme pas les gens qui s’en foutent, ou qui ont d’autres problèmes.

EDIT 1 :
Je ne compte pas dans les abstentionnistes, puisque la mairie de Paris m’a radié des listes.

EDIT 2 :
Quand vous avez envie de répondre « dans ce cas là tu n’auras pas le droit de râler après l’élection », posez-vous cette question, qu’est ce qui vous autorise à conditionner, de quelque manière que ce soit, mon droit à m’exprimer ou à donner un avis ? Quel qu’il soit ?

publié le par Paingout

A propos de Paingout

Je suis Paingout, mais aussi Pingoo ou Vincent, c'est comme vous voulez. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter (@Paingout), j'y dis des choses folles. Je vous aime. Fort.

Mots-clés : , ,

44 Réponses à Pourquoi je ne vote pas ?

  1. elienai

    Quant à l’argument fumeux digne du café du commerce « si tu votes pas, t’es obligé de fermer ta gueule pendant 5 ans », il est d’une crétinerie insondable. On fait comment pour les royalistes et les anars et les pingoo ? On les bâillonne ?

  2. Pingoo

    elienai : Marrant j’ai ajouté un edit sur ce point là à la seconde où tu as posté ton commentaire :).

  3. elienai

    (c’est pas sympa le coup de l’edit 2, ça donne l’impression que je radote)

  4. GoOz

    Fait chier !
    Je pense comme Pingoo… :|

  5. Obion

    J’ai souvent été abstentionniste par conviction. La seule chose qui m’en ait dissuadé cette fois ci, c’est que j’en avais un peu ras le bol d’être systématiquement mis dans le même sac que ces feignasses qui préfèrent aller à la pêche.
    Mais je compte sérieusement m’y remettre à la prochaine occasion.

    Ceci dit, je suis assez d’accord sur ce point : aller voter parce que des gens sont morts pour que tu puisses le faire, c’est nettement aussi con que finir son chou fleur parce que des petits sahéliens crèvent de faim.

  6. iknog

    Je pense que les abstentionnistes qui énervent les votants sont ceux qui ne votent pas par flemme. Lorsque que le « non-vote » est un acte réfléchi, pensé et choisi comme c’est le cas avec pingoo ici, il n’y a pas de problème.

    Toutefois, je ne suis pas d’accord avec votre 5ème paragraphe. Ce n’est pas parce que vous avez le droit de ne pas voter par flemme, que c’est un comportement à encourager…la loi autorise énormément de chose que la morale au sens philosophique du terme condamne. Vous avez le droit d’allumer une centaine d’ampoules 100 Watt juste pour vous amuser, mais ce n’est pas une bonne chose à faire.

  7. Nitram

    Bon, mais alors si tu ne votes pas, cela te laisse plus de temps pour nous mettre la pingouine dominicale façon paupiette. Eh bien non, même pas! La République fout le camp!

  8. Jorodan

    Billet intéressant mais plusieurs points que j’aimerai mettre à débat :
    1- Si tu n’avais pas été radié, qu’aurais tu fait ?
    2- Concernant le fait ou non d’avoir le droit de se plaindre ensuite… je suis d’accord et pas d’accord.
    Oui tu as le droit de te plaindre… mais ça reste hypocrite.
    Si tu ne te sens représenté par personne… alors présente toi.
    Je trouve (avec les réseaux sociaux particulièrement) que de plus en plus de gens se plaignent ouvertement de la gestion des institutions françaises. Mais ces mêmes gens ne se bougent pas d’un centimètre le cul, même au niveau local pour apporter leur pierre à l’édifice.
    Je ne sais pas si tu en fait partie mais ces gens m’énervent.
    A mon sens, le droit « virtuel » de se plaindre vient si tu as voté ou si tu as essayé de faire changer les choses par toi même.
    3- Concernant le vote blanc, c’est faut il est bien comptabilisé. Les médias ne le mettent pas en avant, mais il est bel est bien comptabilisé en dehors des abstentions.
    Il n’est pas comptabilisé dans les votes « Exprimés », mais il devrait pouvoir être médiatisé.
    Les médias ne jouent pas leur rôle. Ils devraient présenter le chiffre des votants, le chiffre Exprimés/Non Exprimé, et les votes Exprimés. Mais ils oublient le 2ème et ternissent le vote blanc du coup.
    4- Ton article se cache derrière le droit légal pour protéger un devoir moral. Oui on a l’également le droit de ne pas voter, mais au nom de la liberté on se doit moralement de voter. Car ne pas voter ses laisser sa participation à la communauté aux autres… donc limiter sa liberté personnelle.

    Voilà pour moi

  9. Rod

    tout comme jorodan

  10. Glesboules

    Si les votations changeaient réellement quelque chose, ça fait longtemps qu’elles seraient interdites…

  11. Ranga

    « Bref, j’ai pas voté. »

    (ça y ressemble tout à fait ^^)

  12. Pingoo

    Jorodan :
    1- Par le passé ça m’est arrivé de ne pas voter alors que j’étais inscrit, mais oui c’est vrai que ma radiation joue dans mon conditionnement initial, peut être.

    2- Je ne comprends pas tes arguments, en particulier le « si tu ne te sens représenté par personne, présente toi », je ne vois pas le rapport.

    3- Le vote blanc est mixé au votes nuls, et n’est pas reconnus. A la limite même s’il était « comptabilisé » ou « comptabilisable », ça n’est pas le problème. Ca aurait un intérêt si un vote blanc majoritaire déclenchait « quelque chose », un nouveau scrutin, que sais-je.

    4- Disons que je n’ai aucune moralité. Ou que je rejette la moralité sous cette forme en tous cas.

  13. hugo

    Moi je suis d’accord avec « RODinette » qui est d’accord avec « Jorodan… »

    Même si entre la peste ou le choléra, il est difficile de faire son choix…

    Par contre avec un scénario comme en 2002 : Tu votes au deuxième tour ou tu continues ton caca nerveux ?

  14. Heimski

    Je viens troller un peu depuis mon pays tout beau tout rose du chocolat et des oiseaux qui chantent. Entre les super poste d’une banalité mortel (cf: « si le vote changeait blablabla… ») et ce billet un peu gavant du genre « oui mais en vrai les candidats balblabla… » j’ai envie de gueuler: ET ALORS?! Sérieux, le seul vrai truc qui m’a semblé réellement sensé ici c’est le poste de Jorodan (et le mien of course). De un tu ne votes pas. Ok, cool! Il me semble que dans un pays libre (je dirai pas démocratique pour des gars qui votent une fois tous les millions d’années) tu as le droit de dire « allez vous faire foutre » ce qui en soit est légitime. Ensuite le vote blanc. Si tu vote blanc, même si ça ne change strictement rien ça envoie le message: « Je me suis bougé le cul pour vous dire que non, personne ne m’a fait vibrer dans vos débats ridicule. Et pourtant je suis là ». Ce qui et ça même si tout le monde s’en tape (oh non les salauds de médias) est ce qui ressemble le plus à un investissement pour moi au niveau des gens qui gueulent et se plaignent.

    ‘fin bon, si le vote changeait quelque chose il serait interdit (ironie et joie du ridicule).

  15. abns

    « Et d’une parce que ça n’est pas reconnu, et que je n’ai pas de raison à effectuer un vote qui n’a aucun fondement légal »

    Rahhhh, le vieil argument pourri auquel les gens ont fini par croire à force de répéter des bétises…

    Les blancs et nuls sont comptabilisés, suffit d’aller dépouiller une fois dans sa vie pour le savoir, et ils ont un « fondement légal » parfaitement défini, l’article de loi était même normalement placardé en gros caractères dans votre bureau de vote.
    Mieux ? Ils sont même communiqués officiellement.

    Ce n’est pas parce qu’ils ne sont utilisés pour calculer le « score » communiqué, et sans que ça change quoi que ce soit (le vainqueur du second tour est élu, qu’on annonce 51% ou 49% + 2 blancs/nuls, ça revient au même) qu’il faut continuer à faire croire aux gens que les blancs et nuls ne sont pas « reconnus ».

    Après, on peut demander -j’en suis- que les blancs et nuls soient « valorisés » et deviennent une barre éliminatrice, mais pour ça, il faudrait encore que les gens qui demandent ça aillent voter nul plutôt que de s’abstenir en se cachant volontairement dans la masse de ceux qui s’en foutent simplement…

  16. ald0

    Juste un commentaire par rapport à ta parenthèse « (Je suis de gauche) ». Pour le coup non, tu n’es pas de gauche, car la dernière fois que l’on t’as demandé de te positionner (aujourd’hui même) tu n’as pas répondu, tu n’as pas pris parti.
    Tu as donc des idées de gauche, mais ce soir tu n’es pas de gauche car la gauche ne peux pas te compter dans ses rangs.
    Tu n’est positionné nulle part politiquement.

  17. Poney

    J’ai tout lu mais j’ai du mal à te comprendre.
    Ne pas voter c’est laisser les autres choisir à ta place.
    Et ce soir les autres ont voté à 20% pour l’extrême droite. C’est moche.

  18. Heimski

    +1 pour abns

  19. Flashou

    +1 pour Pingoo
    le vote blanc n’a pas de valeur en ce sens qu’il ne représente pas un contrepoids vis à vis des participants au scrutin (ils préfèrent un vote blanc plutôt qu’un vote qui se barre chez le concurrent).

    Quant au fait de dire « ne pas voter c’est laisser les autres choisir à ta place » je trouve ça très naif : les personnes pour qui nous votons passent leur temps à décider à notre place. Le système est conçut pour restreindre qui participe a l’élection, qui peut s’affirmer, qui peut communiquer. On ne vote pas pour une compétence, mais pour une popularité. Alors dire qu’on choisi… c’est une illusion dans laquelle on nous entretient. Choisir par dépit c’est tout sauf un choix (la bourse ou la vie ?)

  20. Jorodan

    @Pingoo :
    1- C’est honnête de le reconnaître ! Plus que le fait ou pas de voter, je pense que ça joue sur le fait que tu défendes ta position de ne pas voter. Et il serait plus difficile de faire ce billet en étant sur les listes (plus difficile mais je suis sur qu’il aurait été là quand même ^^)
    2- Le rapport ? La démocratie, ce truc que les sociétés les plus avancées sur ce point pensent avoir perdues parce qu’elles ne savent élire que des gus qui en abusent. Cheminade est la preuve vivante qu’on est encore en démocratie…
    3- Voilà l’argument anarchique par excellence qui m’énerve !
    Le vote blanc NE PEUT PAS être pris en compte en exprimé. Tout simplement parce qu’au final il faudra une décision. On ne peut pas repousser indéfiniment une élection.
    Or, l’Homme est tel que si tu lui propose un choix « médian » ou « sans choix », il préférera pour se protéger ne pas prendre un choix engageant. Et donc même si les candidats s’adaptaient, on aurait sans cesse un vote blanc majoritaire.

    Et de toute façon, une élection c’est pour demander aux électeurs de s’exprimer, et s’exprimer c’est faire un choix, aussi difficile et imparfait soit il. Ce n’est pas repousser ! Sinon on avance jamais.

    4- La moralité actuelle est très encrée à la 5ème république. Va faire campagne avec eux qui veulent changer de république alors !

    Comme je l’ai dit, dans cette élection tout le monde avait un candidat qui pouvait défendre ses intérêts !

    ps : l’abonnement aux notifications de réponses ne fonctionne pas !

  21. Hegg

    Il aurait suffit d’un lien :

    http://forum.anarchiste.free.f.....038;t=5735

  22. Rambouze

    N’empeche que des gens sont morts pour ça… :) et puis franchement… Après avoir soutenu Ségolène il y a quelques années et vu son manque de crédibilité c’est bien de ne pas voter pour un « parti » mais bien pour un homme ( ou une femme) … M’enfin… C’est un point de vue…

  23. Ed

    J’ai eu la flemme de tout lire mais ça me parait être tout à fait dans la lignée de cette conférence :
    http://www.youtube.com/watch?v=vkW7GSWxWK0
    ou encore celle ci (plus longue)
    http://www.dailymotion.com/vid.....GRJ5x8#_=_

  24. pac60

    Pingoo nous rédige ce texte pour dire qu’il ne peut pas aller voter car le dimanche c’est le jour des pingouines avec des cordes. Pourtant hier il a plu des cordes, il aurait pu aller voter si il avait été inscrit.

  25. AdminOfPlaygroup

    Je ne suis pas tout à fait d’accord, mais je comprends.
    Effectivement, c’est un droit, pas un devoir, tu es libre de l’exercé ou pas.

    Par contre, non pour ton EDIT 2 ! Tu as perdu le droit de te plaindre… Désolé !
    Ceux qui voté pourront dire « je n’ai pas voté pour ce con », « il m’a fait cocu », pas toi !

  26. AdminOfPlaygroup

    PS : je suis pour la comptabilisation des votes blancs !

  27. Goliath

    T’aurais pas une sainte « électrice » quelque part dans tes archives…?
    Ou encore « sexy bureau de vote »?

    Pour le vote, même cas que toi.

  28. skeptikos

    Question: l’un d’entre vous peut-il me donner des noms (connus, afin que l’on puisse facilement vérifier) de personnes ayant donné leur vie (en France) pour permettre au peuple français d’acquérir le droit de vote du Président de la République ?… Parce que, à moi, il me semblait que c’était De Gaulle qui l’avait instauré dans la Constitution en 1962 (proclamant ainsi la Vème République), et cela sans que quiconque ne soit tué pour ce droit… Bien sur, je sais aussi qu’il y a eu d’autres essais avant, mais s’ils n’ont pas marché, c’est principalement à cause des guerres de pouvoir entre partis… Après, je me trompe peut-être… Et cela ne m’empêche pas de penser que c’est plutôt une bonne chose d’aller voter à toutes les élections, locales, régionales, nationales, européennes, mondiales…à non pas encore :))).

  29. toio

    Peut-on se poser la question ainsi : je ne vote pas parce que j ai les moyens de m en sortir quoi qu il arrive ? Effectivement si l on ne rencontre pas de difficultés de logement, de travail, de fin de mois à 0, voter ne représente rien. Mais pour la plupart des classes moyennes et en dessous le vote amener

  30. caran777

    Tu as la possibilité de ne pas voter alors tu ne le fais pas. C’est le seul argument défendable dans ce que tu dis !
    Tous le reste c’est se défendre avec arguments de merde sur des attaques pas plus élevées ! La sacralité du droit de vote c’est le choix de certains, tu n’as pas a t’en défendre si ce n’est pas sacré pour toi ! Tu es radié des listes et tu en es fier, tant mieux. Mais pourquoi dénigrer une administration qui a bien senti que ça ne servait a rien de faire un effort pour quelqu’un qui de toute façon n’avait aucune envie de voter ! Le vote blanc ou nul, ben si le vote blanc ou nul comptait, le fonctionnement serait différent et donc le vote blanc représenterait peut être la génération d’une nouvelle constitution avec des valeurs différentes et une manière de voter entièrement différente. Donc si le vote blanc comptait peut être voterais tu blanc non pas pour voter pour un autre candidat mais simplement pour autre chose.
    Aucun candidat ne t’as convaincu ! comme 98% de gens en France, même pas sûr que Copé soit convaincu de ce que dit Sarkozy. Mais Rome ne s’est pas faite en un jour, et on ne peut pas passer d’un monde qui nous déplait à un monde que l’on trouve idéal (encore moins quand on est 7 milliard). Voter et choisir un candidat qui nous représente ce n’est pas voter pour sa propre vision des choses (sinon comme une autre personne a dit : présente toi), c’est plutôt incliner le pays d’un millième de degré vers l’angle qui nous convient. En regardant à longs termes, voter ce n’est pas pour toi, c’est pour les gens de notre futur.

    Enfin si je reprends le niveau de tes arguments (et certains de tes articles), il est normal que la FNAC t’entube sur les prix, il est normal que la sncf ai du retard et il est normal que l’administration t’envoie te faire foutre quand tu te retrouves désinscrit des listes. Pourquoi ? parce qu’ils le peuvent et en ont le droit ! ça ne fait pas avancer le monde dans le bon sens, ça ne le fait pas s’incliner d’un millième de degré vers ta vision idyllique ou la mienne, mais ils en ont le droit comme toi tu as le droit de ne pas voter.

    Je respecte ton choix, mais tu n’avais pas à t’en défendre !

  31. caran777

    Ou tout est du second degrés et tu as voté pour Mélenchon ! :D

  32. JW

    Pour continuer à jouir de la liberté de pouvoir ne pas voter; votez !
    ;-)

  33. wilybird

    je ne suis pas loin de penser comme pingoo ; je me fiche de savoir si j’ai raison, s’il a plus ou moins raison que moi, si nous avons tort … je « pense », et c’est déjà pas mal, ça me permet d’exister ;-)

    je trouve enrichissant que d’autres m’expliquent pourquoi ils pensent différemment ; ça me permet parfois d’évoluer … ou pas ! c’est la liberté d’expression, c’est un droit ; écouter devrait être un devoir ; être d’accord ou pas devrait être une liberté.

    par contre ça me révolte :

    * qu’une majorité bien-pensante (puritaine ?) m’explique pourquoi j’ai « tort » …

    * que des débats soit-disant « politiques » (cf. éthymologie de ce mot) conduisent à diviser les gens en factions (violemment) opposées et à se critiquer mutuellement au lieu de construire ensemble … (diviser pour mieux règner ???!!!)

    * qu’on asservisse notre droit à penser autrement à une pseudo-obligation de passer à l’action comme des super-héros et notamment à « se présenter » !

    POURQUOI MOI JE NE ME PRESENTE PAS : parce que je ne veux pas du pouvoir ! (et accessoirement parce que le régime actuel a les moyens de me museler si jamais je devenais dangereux pour eux … Michel, on pense à toi …)

    POURQUOI MOI JE NE VEUX PAS DU POUVOIR : écoutez ça (http://www.youtube.com/watch?v=vkW7GSWxWK0), E. Chouard le dit bien mieux que je ne saurais le faire … (et accessoirement parce que je n’ai pas assez d’humour …)

  34. selas

    Tu vouais générer des commentaires avec ce post pas vrai?
    Sinon, si tu es sérieux, retourne donc faire des photos de pieds et poster des lolcats…
    PS: Le « m’en tape des gens morts pour le droit de vote »… Je sais comment te cerner maintenant :(
    « Mes exemples sont poussifs, mais pas moins cohérents. » FAUX. C’est pas parceque que tu sais entretenir un blog et qu’on t’invite voir et commenter l’avant première du film Mon Cul sur La Commode que ça fait de vous quelq’un de cohérent et d’intelligent…

  35. Groslande

    Et sinon Paingout si le FN = nazisme l’Extrème Gauche de Mélanchon (enfin il est juste extrème dans ses 34 000€ de revenu par mois POUR UN SOCIAL prônant le social) = Communisme ?
    Pourquoi on dit que le FN (Naziste) est le MAL ABSOLU quand le communisme a fait BEAUCOUP PLUS DE MORT dans le monde …

    C’est quoi la raison ? les gens sont cons ? incultes ?

    Bizarre … c’est comme quand Sarko va au Fouquet’s c’est MAL pour la gauche à rabacher la même histoire pendant 5 ans mais quand Hollande va au « Laurent » restaurant plus cher que le Fouquet’s (petite salade aux truffes à 140€) c’est bien ? on censure?
    (Tapez « Hollande Truffes Bhl » (oui il était avec son pote millionnaire « pauvre » BHL :) sur yahoo.fr / google.fr si vous ne me croyez pas … sans les «  »)

  36. sangaku

    les vieux conservateurs votent en masse,
    les jeunes s’abstiennent.

    Les candidats conservateurs gagnent et donc rien ne change pour les jeunes.
    du coup, ils s’abstiennent…
    CQFD

    dsl mais s’abstenir quand on est de gauche c’est donner sa voie pour UMP ou FN.

  37. Grosland

    Marrant … tu parles de censure et tu censures mon message.
    TU parles du point godwin car j’ai parlé du nazisme = FN ce que tout le monde dit.

    Moi j’ai juste dit qu’il est important de condamner les 2 Extrèmes pas seulement la droite.
    Mais si t’arrives pas à comprendre ça …

  38. Tristan

    Je partage complètement le point de vue de cet article. Je suis moi-même