Cinéma : Bande à part (Godard)

Et là en toute logique, vous vous demandez « mais qu’est ce qu’il vient nous faire un article sur Godard ce con de Pingouin là« . Je vais tâcher de vous répondre tiens.

L’autre jour, avec Gaumont, on a organisé une projection cinéma un peu particulière, à savoir du film « Bande à part« , le tout à l’occasion de la sortie d’un bien joli coffret Godard (que j’ai pu récupérer par la même occasion).

« Bande à part » est donc un film de Jean-Luc Godard, sorti en 1964, j’étais donc bien loin d’être né. Pour tout vous dire, c’était mon premier Godard sur grand écran, et probablement mon premier Godard regardé « sérieusement ».

Le pitch ? J’ai presque envie de dire qu’on s’en fout. Une sorte de croisé amoureux entre Claude Brasseur, Sami Frey, et Anna Karina, dans un Paris d’époque, autour d’une intrigue de moyenne délinquance. Peu importe.

Soyons clair, j’ai trouvé ça absolument génial. Un truc de ouf.
Je ne sais pas si vous avez vu des films de Godard, et encore plus des « petits films » de Godard. C’est très particulier. Le ton est un peu perché, l’ambiance sonore est assez pesante (bruits de la ville, des lieux, de l’environnement), il y’a des lenteurs. Un vrai temps d’adaptation s’impose, mais pour peut qu’on fasse l’effort, qu’on entre dedans, ça devient complètement hallucinant.

J’ai tout simplement adoré, c’est comme un tableau qui ne s’arrête jamais. Les décors, les postures, les mots, les visages. Anna Karina est évidement à tomber, et depuis cette projection qui a eu lieu il y’a plusieurs semaines il n’y a pas une journée qui passe sans que je me dise « il faut que je le revois ».

Je vous mets ci-dessous deux vidéos qui peuvent donner une vague idée de « à quoi s’attendre », avec cette scène culte de danse dans le café, j’adore :

Voilà. Si ça vous tente, je ne peux que vous inviter à pécho le coffret qui vient de sortir, avec 9 films restaurés (très bel objet, j’insiste, j’en ai piqué un, il a la classe).

Cet article n’est pas sponsorisé, sauf si on considère que j’arrête pas de voir des films cools avec Gaumont et que je les aime d’amour fou et tendre.

5 commentaires
  1. burp

    C’est bien mon Pingoo! je te jalouse presque de découvrir ces films formidables.

  2. Paulo

    Content de voir que le tenancier aime Godard ! Si je peux apporter mon grain de sel musical à la chose :

    http://www.youtube.com/watch?v=ekQZPozjCX8 -> la même scène qu’au dessus, version Nouvelle Vaguisée.

    http://www.youtube.com/watch?v=OPBYG3R1VnI -> Sans me faire de l’advertising, celle-là c’est Bibi qui l’a monté.. Un petit hommage au Monsieur et à ses films en somme ! Tu vas kiffer, j’me suis lâché sur les gros plans d’Anna Karina. ;-)

    Bonne continuation, c’est pas toujours facile de l’appréhender/de l’apprécier ce salaud de Godard !

  3. Film culte de Tarantino qui avait nommé sa boite de prod' »A band appart » ;)

  4. Le même Tarantino qui, avec Reservoir Dogs, a inspiré le nom de la boite de prod’ de Jean-Luc Delarue, Reservoir Prod. Mais là je m’éloigne, je commence à faire bande à part…

  5. ervit

    JLG for ever

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire