Les pin-ups c’est bien en vrai aussi…

J’avais noté il y’a quelques mois cet article chez Gaudriole, qui fait hélas référence a un blog qui n’existe visiblement plus.
L’article reste interessant, et semble démontrer que chez Elvgren (et probablement d’autres d’ailleurs), l’illustration coquine était surtout un travail de repompe, sur des bases photographiques (prises par lui, ou autres)… Ca n’en enlève rien d’un point de vue qualitatif, mais c’est interessant quand même :).

J’ai longtemps été un fan absolu d’Elvgren, jusqu’à saturation je suppose.

3 commentaires
  1. Kata

    Une sorte de photoshop avant l’heure…

  2. Perso, étant illustrateur, je « m’inspire » éhontément de photos (les miennes ou d’autres que je trouve sur le net), et j’ai du mal à définir le « où commence la copie/plagiat », où démarre et s’arrête « la patte » de l’artiste.

    dans le genre, mais qui pose plus de problème, y’avait cette vieille histoire de photos qui se retrouvent « dessinées » sur des T-shirt « fashionnnne »
    http://atelier.paulette-magazi.....la-triche/
    il me semblait que ça se passait à Hongkong (ça m’avait tilté car j’habite là-bas).

    Tu m’en veux si je reprends tes pingouines ou tes photos de oognip à l’aquarelle?

  3. Nitram

    enfin moi je trouve qu’Elvgren reproduit très mal les photos. On voit jamais les fils électriques sur le dessin. On pourrait presque faire du jeu des 7 erreurs. Euh! c’est pas cela qu’il fallait regarder?

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire