Pourquoi je ne suis pas contre la Corrida ?

Je m’étais promis de ne pas faire de billet sur ce sujet, mais bon, après tout, pourquoi pas.
Pourquoi aujourd’hui ? Parce que la corrida est depuis aujourd’hui interdite en Catalogne.

– Une interdiction politique.

Je vais essayer de ne pas trop troller (ça va pas être simple).
Il existe certes des tas d’associations qui luttent contre la corrida, mais ça n’est pas vraiment leur victoire aujourd’hui. Il faut savoir que la Catalogne et la corrida, ça ne concerne que Barcelone. Les corridas à Barcelone, il y en a de fait de moins en moins, parce que la ville devient de plus en plus cosmopolite, et que culturellement, la corrida intéresse moins la nouvelle génération. Mais ça reste une victoire. Une victoire de quoi ? Et bien avant tout des séparatistes catalans, qui ont ainsi pu faire tomber un des symboles culturels de l’état Espagnol. Oui la lutte contre la corrida en Catalogne est avant tout une lutte politique. Mais passons.

– Bon mais pourquoi je suis pour la corrida ?

Essentiellement à cause de mon éducation et de ma culture. Il s’avère que j’ai été élevé dans ce milieu là, massivement, et que quand on baigne dans ce genre de tradition, on y voit rien de choquant. En allant plus loin encore, on apprend vite à « aimer » la chose, à y trouver de très belles choses, de vraies performances, un esthétique, etc. Donc oui, j’aime regarder une corrida.

Maintenant on va prendre l’habitude classique du jugement. OH LE VILAIN IL AIME REGARDER DES ANIMAUX SE FAIRE TUER.

Ouais.

Alors parlons-en tiens. En quoi, bordel de merde, prendre du plaisir à voir un taureau se faire tuer est-il plus grave d’un point de vu humain que de prendre plaisir à regarder des films de guerre, de meurtres, ou des séries à la con dans lesquels tels ou tels protagonistes se font joyeusement torturer ?

Et encore je dis ça, mais très franchement, je ne trouve pas ça choquant une seule seconde que la nature humaine puisse prendre du plaisir à voir une nana se faire dépecer dans un film d’horreur,  je ne le juge pas. C’est comme ça, c’est très bien.

Ah ouais mais vous allez me dire que la différence, c’est que dans la corrida, c’est la vraie vie, avec un vrai animal qui crève, et que du coup c’est bien plus malsain que de regarder Rambo tuer des centaines de vilains jaunes.

Oui, alors on va dire que c’est une différence d’appréciation et de conditionnement, moi ça me choque plus de voir des centaines de morts gratuites et de la violence permanente à la télévision, que de voir un bovin être tué en vrai.

– Pourquoi donc ? Une histoire de viande tiens.

Probablement parce qu’une fois encore, dans mon éducation, j’ai rapidement intégré que de toutes manières, mes choix de vie font que des centaines de vaches seront tuées uniquement par mes choix. Parce que oui, quand j’ai eu l’âge de décider si je voulais ou non bouffer de la viande, j’ai décidé que oui, j’allais en bouffer, et que oui, j’acceptais en pleine conscience que ma vie d’humain sur terre allait obliger des centaines de bovins et autres animaux à se faire élever dans des conditions ignobles, et se faire zigouiller la gueule dans des conditions tout à fait abjectes (ceux qui en doutent encore n’ont qu’à aller faire un tour dans leurs abattoirs locaux, et ceux qui parlent de « torture » pour la corrida seront priés de porter attention au concept de « saignée » des bovins qui se fait quand le cœur bat encore).

Alors oui je suis un monstre, comme vous tous ici, qui bouffez encore de la viande.

Maintenant je vais ajouter un point. J’ai pu voir le monde de l’élevage taurin de l’intérieur, on m’y a montré des choses, des traditions, des obligations, des méthodes, et même si tout est loin d’être parfait dans tout ça, l’élevage d’un taureau « pour corrida » est du début à la fin, une méthode infiniment plus respectueuse de l’animal que n’importe quel élevage bovin traditionnel. Perso entre choisir de me réincarner dans un troupeau de vaches à viande, et un troupeau de taureaux de combat, je vous assure que le choix sera rapide.

On pourra aussi ajouter que sans ces élevages, certaines races n’existeraient probablement plus, mais ça n’est pas un argument en soit.

– Je suis un vilain !

Bref, oui la condition animale est dégueulasse sur terre dès qu’il est question d’élevage à fin nutritionnelle, oui la corrida a quelque chose de violent et de choquant pour tout personne non initiée (tout comme l’aïd, ou n’importe quel rite sacrificiel). On est d’accord, mais ne mélangeons pas tout…

Un type qui aime la corrida, ne prend pas de plaisir à voir un animal souffrir et se faire torturer, ça n’est absolument pas ça l’objet. L’intérêt est dans la manière, dans le combat, dans l’esthétique, il est là le plaisir pris par l’aficionado. La lutte et la mort du taureau donnent une force tragique et esthétique au spectacle, mais ne sont en aucun cas le but recherché par la chose.

Après une fois encore, je comprends complètement et entièrement que l’on puisse être contre ce genre de chose, mais dans ce genre de cas, ayez au moins la décence d’être complet dans votre démarche, d’être végan jusqu’au bout des ongles, et de ne pas faire d’amalgames douteux sur l’intention même de la tauromachie.

Amen.

73 commentaires
  1. Ouf, enfin quelqu’un qui n’est pas « anti ». J’ai bien cru qu’il n’y en avait plus. Je n’ai pas été élevé comme toi dans le sud et donc dans l’ambiance des corridas mais c’est un spectacle que je trouve plaisant et les Bardot & co me font chier au plus haut point.

    Voilà. Merci pour cet article.

  2. moi aussi j’aime bien la corrida et au risque de faire le fan de base, je suis a 100% d’accord avec toi.
    Du coup, je me ferai bien un rumsteck moi :)

  3. Jaguar

    « Alors parlons-en tiens. En quoi, bordel de merde, prendre du plaisir à voir un taureau se faire tuer est-il plus grave d’un point de vu humain que de prendre plaisir à regarder des films de guerre, de meurtres, ou des séries à la con dans lesquelles tels ou tels protagonistes se font joyeusement torturer ? »

    Bin c’est pour de faux ! C’est du cinema… Melange pas fiction et réel !

    • Pingoo (Auteur)

      Donc si je prends plaisir à lire des BD pédophiles avec des enfants de 8 ans qui se prennent des godes dans le ###, « ça va » parce que c’est pour de faux ? Ah ouf, merci !

      (PS : J’offre un BigMac au premier point godwin)

  4. Ouf, enfin quelqu’un qui n’est pas « anti ». Je n’ai pas été élevé comme toi dans le sud et donc dans l’ambiance des corridas mais c’est un spectacle que je trouve plaisant.

    Et les Bardot & co me font chier au plus haut point.

    Voilà. Merci pour cet article.

  5. Kreyket

    Ah ! enfin des arguments valables !!
    Je suis quasiment totalement d’accord avec toi, sauf sur UN point : je suis contre. Je suis bien conscient de tout tes arguments et je les comprend MAIS, ce n’est pas la mort de la bête qui m’ennuie ou me gêne, c’est le fait d’en faire un spectacle, d’accord je mange des bêtes qui ont été tuées de façon pas très jolies mais au moins personne ne s’est amusé de leur mort. Après oui, les conditions d’abattage pourraient et devraient être meilleures, mais ça, ça ne dépend pas de moi. Malheureusement.

    • Pingoo (Auteur)

      Kreyket : Ben c’est comme les gladiateurs, ou la boxe, ou ce que tu veux, les spectateurs de choses « vivantes et violentes » n’y voient plus la violence ou la mort en tant que tel, mais l’esthétique de la chose. Par habitude.

  6. Zlabiroth

    Une chose truc que tu as oubliée selon moi dans ta digression qui somme toute est valable, c’est que l’être humain est omnivore. Ce qui implique qu’il mange de la viande pour vivre en pleine forme.

    Tuez un taureau pour le plaisir de faire des passes et au nom de l’esthétique est plus discutable.

    Et même si selon toi la finalité n’est pas de tuer la bête, c’est ce qu’il se produit quand même à la fin.

    Je rapprocherais ça du fait de fumer.
    On est pas obligé de fumer mais de respirer oui.

    Après, c’est sûr que vu la quantité de taureaux tués, je crois que c’est aussi grave que de péter dans l’eau.

    • Pingoo (Auteur)

      Zlabiroth : Historiquement et d’un point de vue de l’évolution, le « meurtre de son prochain » fait partie intégrante de l’être humain aussi, et pourtant la plupart d’entre nous arrive plus ou moins à s’en passer. Je pense que si butter cruellement des vaches était si insupportable pour tous, on arriverait aussi à s’en passer.

  7. Zlabiroth

    +1 Kreyket

  8. RobertL

    Déjà tu mélanges les films et la réalité, t’a un problème, passe voir un psychiatre. Dans les films tout et trucage. Dans la réalité les êtres vivants soufrent…
    Tant que t’y est regarde les vidéos d’exécutions meurtrières d’otages, tu va dire que c’est comme dans rambo ou autre ???

    Mais rentre chez toi quoi…

    • Pingoo (Auteur)

      RobertL : C’est toi et ton conditionnement qui met la barrière de ce qui est mal, entre le vrai et la fiction, à tel ou tel endroit.
      Autant je mélange les films et la réalité, autant toi tu compares l’exécution d’otages à la corrida en tant que « spectacle », c’est tout aussi poussif, et montre bien que tout est lié à son propre système de valeur, qui est avant tout culturel.

  9. Zlabiroth

    Pingoo, tu devrais lire un article présent sur Numerama qui parle de la différence entre pédophilie et pédo-pornographie.

    Les bd dont tu parles permettent à des gens de continuer à vivre sans passer à l’acte, mais ça doit te passer au dessus de la tête.

  10. Zlabiroth

    Tu mélange besoin psy probablement motivé par la société et besoin physiologique…

  11. Zlabiroth

    Au moins tu fais des billets d’humeur sans te censurer et c’est appréciable, au plaisir de me faire une entrecôte avec toi :)

  12. spectro

    Je n’aime pas les corridas mais j’aime manger de la viande. Je fais attention dans la mesure du possible de privilégier l’achat de viande ayant vécu et ayant été tué dans des conditions correctes (pas toujours facile j’en conviens). Il faut tuer des animaux pour se nourrir, mais pas necessairement en faisant souffrir l’animal en question plus que le strict minimum (c pas bon en plus la viande stressée…).
    La corrida pourrait (je dis bien pourrait) être respectable si les taureaux n’étaient pas « préparés » avant ces pseudo combats (drogués; frappés, mutilés…). Le combat est inégal dès le départ et finalement c’est juste une mise a mort lente qui se déroule en public. Donc bof, c’est pas une grande perte si cette tradition disparait. Il existe d’ailleurs d’autres spectacles proches de la tauromachie ou l’animal n’est pas blessé et mis a mort si je ne me trompe pas.

    • Pingoo (Auteur)

      spectro : Oui il y’a des problèmes de mutilation et de drogues dans les préparations, mais ça n’est pas toléré, ce sont des dérives. On peut les pointer, mais ça ne fait pas partie de la « tradition » et du déroulé souhaité d’une corrida. Tout comme avant certains abattages, certains animaux traversent le pays et crèvent de chaud en route. Ca arrive, souvent, mais ce sont des dérives pas des usages.

      Et oui il existe des spectacles affiliés à la tauromachie ou l’animal n’est pas mis à mort, mais ça n’est pas du tout la même chose, pas la même puissance, tout ça.

  13. Zlabiroth

    Je parlais de la viande en tant qu’aliment, tu t’égare en me prêtant tes propos là.

    Oui les végétariens (et végétaliens, sic) vivent, mais c’est une aberration nutritionnelle.

    • Pingoo (Auteur)

      Zlabiroth : J’entends bien les notions de bases que tu évoquais sur les besoins omnivores, mais si on veut mettre des réalités sur les besoins X ou Y, il faut bien parler du jambon sous vide et du Giant de Quick. On en est plus à se faire nos petits élevages familiaux qui broutent dans le jardin.

  14. Bravo pour cette prise de position audacieuse que je partage entièrement pour les mêmes raisons que toi.

    J’ai vu ma première corrida à 10 ans, ce qui m’a le plus marqué c’était le respect du toreador envers le taureau.
    En 11 ans, je suis passé par des phases de profondes rebellions contre la corrida, puis j’ai de nouveau aimé ça.

    Maintenant, je pense que le jour ou ce ne sera plus légal, je comprendrais aussi, car c’est un des rares truc que j’aime sans l’assumer entièrement, avec un petit doute sur le bien fondé de la chose.

  15. Je pense qu’il y a du vrai et du faux dans ce que tu dis Pingoo même si tes arguments sont intéressants.

    Déjà je ne pense pas forcément que c’est une histoire de géolocalisation. Je suis du sud-ouest, je connais la tauromachie et pourtant je ne suis pas un pro-corrida et pas forcément un anti non plus. Je pense qu’il faut juste la modérer dans ses pratiques comme cela existe aux Etats-Unis ou encore en Amérique du Sud où la tauromachie existe sans une goutte de sang. Pour moi cela doit être un spectacle, pas une boucherie comme dans certaines corridas.

    Concernant, les carnivores que nous sommes, je ne me torture pas l’esprit en me disant que pour mon Big Mac une vache a été tuée. C’est la loi de la jungle, les plus forts mangent les plus faibles et cela a toujours été et ça le restera normalement.
    La seule différence est que nous tuons pour survivre alors que je ne vois rien concernant ce point dans la corrida. Certes, il est mangé après mais à quoi bon le faire souffrir (torturer) avant?

    Alors en revanche, pour la comparaison avec les films je ne cherche même pas à comprendre car selon moi cela n’a strictement rien à voir.

    Pour finir, je dirais que la race humaine est supérieure à la race animale justement car nous pouvons avoir des pensées plus ou moins avouables sans forcément passer à l’action. Visiblement, la supériorité de l’homme sur l’animal au fil des siècles semble s’inverser car aucun animal ne torture (et encore moins pour son plaisir ou pour un quelconque esthétisme).

  16. S

    Pingoo, dis voir, tu es pas en manque d’abrutis pour visiter ton Pr0n de site ?

    Ou alors tu te fais autant chier qu’Hitler au bord de la mer au point de devoir remuer la merde au fond de la poubelle pour rameuter du troll bien dodu et poilu ! =D

    Franchement, je m’en tape le steak de savoir si tu es pour ou contre, si on ouvres une secondes les yeux, vu toutes les conneries que l’Homme est capable de faire, on se suicide rapidement !

    (P.S. : je préfère un sandwich =D)

  17. Visca Catalunya

    Vous oubliez tous une chose : la corrida n’a jamais été une tradition catalane, mais elle a été imposée aux catalans par les espagnols.

    Aujourd’hui, les catalans rétablissent les choses, et ont par la même occasion leur revanche politique sur les récentes restrictions sur l’autonomie décidées par Madrid. Coup double donc…

    Vous aimez la corrida ? Bah allez l’apprécier à Madrid… où est le problème ?

    Pour voir un festnoz, on va en Bretagne non ? Et pour bouffer une choucroute on va en Alsace. Bah là c’est pareil, faut choisir une région où c’est la tradition :)

    Allez, je retourne à la pêche moi…

  18. Amen bordel…Moi j’ai baigné avec une moitié de fesse dans l’au bénite, c’est pas pour ça que je suis devenu moine…
    Pour la réflexion complexe du sujet je suis d’accord quand on défend ses idées, autant aller jusqu’au bout du bout, sinon on passe pour un guignol…
    J’aime pas la corrida mais j’aime la viande, j’ai bien tenté de devenir végétarien mais j’aime que les pâtes et la purée, si peu qu’il y ait un peu de jambon haché et c’est de la bombe…
    Maintenant je suis conscient des conditions d’élevage, malheureusement je n’ai pas l’âme d’un guerrier révolutionnaire alter-mondialiste, qui se lave au savon bio et qui chie dans la sciure de bois…Bref quand on veut monter au créno autant être carré… et moi je le suis pas donc je juge pas, je condamne simplement les dérives au fond de mon canapé.
    Sinon j’ai quand même bien chialé quand Bambi, king kong, ou Simmba sont morts et J’ai arrêté d’aller voir SAW à partie du 3…

  19. Jeremy

    Je suis aussi pour, j’aime le geste, l’ambiance, l’ensemble. Par contre je voulais réagir a l’idée que tu sembles avoir sur l’abbattage industriel.

    Ces pratiques ont vraiment évolué depuis leurs créations, et franchement pour avoir travaillé en abbatoir, je suis plus touché par la mort d’un taureau en corrida que la mort d’une bete (cochon et bovins, pour ne parler que de ce que je connais) en abbatoir.
    Leurs dernieres heures ne sont certainement pas les meilleures de leur vie, mais l’abbatage s’est vraiment amélioré ces dernieres années, et je pense que si chacun allait visiter une fois l’abbatoir a coté de chez lui, il serait surpris de voir qu’un abbatoir ce n’est plus violent, et en tout cas beaucoup moins que la mort d’un taureau en corrida. L’abbatage industriel s’est maintenant vraiment aseptisé, et est vraiment professionel maintenant. Enfin, en France et en Europe, parce qu’en dehors… C’est beaucoup plus gore !

    Bref… C’est tout ce que je voulais dire. Moi si j’avais a choisir entre la vie dans un troupeau de vaches de viande ou une vie de taureau de combat, je ne sais vraiment pas ce que je choisirais. Ce sont deux belles vies quand meme, a coté de la mienne : pas de projets a finir, plein de vacances, au grand air… :)

  20. Eutha

    En France et en Europe il y a des lois. Pour certaines, ces lois régissent ce que l’on appel l’Éthique.
    Le bien être de l’animal (aussi difficile à définir soit-il) est un des aspect majeur présent dans ce cadre législatif. Faire souffrir un animal ou pratiquer tout acte de torture et est passible d’une peine d’emprisonnement et d’une forte amende.
    Je travail dans la Recherche biomédicale et suis amené à pratiquer l’expérimentation animale. Malgré ce que ces trou du c** d’anti-vivisectionnistes peuvent croire, ces pratiques se font avec des règles précises, très strictes et dans un but précis : la Recherche Médicale.
    Alors que la lois nous impose de limiter la souffrance de l’animal je trouve cela normal (et c’est le cas pour 99% des gens je pense). Mais que des pratiques telles que la corrida, sont au dessus des lois et de toute éthique par pure tradition cela me rend malade.

    Pour finir, oui il y à une énorme différence entre regarder un film de guerre et regarder une corrida. Dans un film ce sont des acteurs et c’est pour de faux, dans une corrida le taureau se fait massacrer…

  21. mathieu

    c’est bien qu’il y est encore des gens pour la corrida pour les traiter de gros cons. merci.

  22. Bôôh

    Bah Pingoo comment tu es un barbare. Tuer des animaux non mais tu as pas de coeur ? AIE !!! Saloperie de moustique, il a eu le temps de me piquer avant que je l’écrase. Fais chier ! Et ces fourmis, heureusement que j’ai acheté un piège pour les empoisonner !

    En vrai, j’aime la corrida, émotionnellement, mais je suis contre, intellectuellement. Parce-que je trouve que le spectacle est fascinant, sublime, mais qu’il ne vaut pas le prix qu’en paient toros et (parfois) toreros.

  23. Jérôme

    Moi je suis contre la pèche à la ligne qui consiste à placer un crochet en acier dans la bouche de pauvres animaux sans défense en leur faisant miroiter un bon repas et à effectuer une opération de vivisection pour récupérer ledit crochet puis à laisser s’asphyxier l’animal dans un panier avec ses congénères.

    Je suis contre l’usage d’insecticides en bombes, en diffuseurs électriques ou autre qui consiste à réaliser un abattage de masse de pauvres bébêtes en répandant dans l’environnement des molécules pas forcément super bonnes pour la santé.

    Je suis contre la cuisson au bain-marie des crustacés consistant à ébouillanter vif des pauvres animaux qui seraient vachement mieux dans l’océan.

    Je suis contre l’usage de pièges à insectes (notamment à guèpe) les guèpes ont aussi droit à vivre sans se faire avoir par un piège à eau sucrée destiné à les faire rentre dans une bouteille remplie d’eau et à les faire s’épuiser à chercher la sortie puis à mourir épuisée en se noyant dans l’eau.

    Bref la réflexion aidant, le confort humain est assez largement associé à la torture animale.

    La corrida est une question d’ordre culturel. L’aficionado aime la faena, pas la mise à mort, le picador se fait huer. A la rigueur, si l’animal ne devait pas subir les banderilles et la pique, l’aficionado préfèrerait parce que le taureau serait plus combatif.

    Juger la corrida s’est discriminer la culture d’une population fière de ses traditions et heureuse de se rassembler dans les arènes et autour pour les férias et fêtes du grand sud.

  24. Florian

    Je post rarement mais là j’peux pas m’empêcher d’en lacher un pour … ne rien dire.
    Ton analyse est mienne et pour ça je l’aime

  25. Pingoo le 28 juillet 2010 à 18:04 ==>
    N’empêche Hitler il était végétarien lui.

    (tu peux également aussi offrir un big mac au premier qui me dit que c’est faux).

    • Pingoo (Auteur)

      Valérie : Note que pour de vrai, il est connu qu’Hitler détestait les corridas. Mais j’ai préféré ne pas utiliser cet argument :p
      (Brigitte Bardot aussi)
      (mais là aussi je me suis abstenu)

  26. Moi ça fait 5 ans que je vis avec une colocataire végétarienne (par dégoût vis à vis du traitement des animaux d’élevage) et 2 ans que je vis avec ma copine végétarienne elle aussi (par dégoût vis à vis de la texture de la viande). Mais je mange de la viande et ça ne les dérange pas.
    D’un autre côté, la corrida, je m’en contrebalance les testicules sur une portière de voiture…
    Ce qui me gène un peu plus dans tout ce débat c’est la violence des différentes parties, comme si c’était la fin du monde, alors qu’il y a tellement plus de choses importantes dont il faudrait débattre actuellement de façon urgente.
    Idem pour la pédophilie.
    Ce sont pour moi des sujets importants, comme beaucoup de monde je l’espère, mais loin d’être primordiaux…

  27. albert

    Pingoo c’est bien pour voir de filles nues. par contre Pingoo c’est assez à chier quand on voit les opinions de son auteur (et SURTOUT les arguments qu’il met dans la balance…) et ca ne regarde pas seulement le sujet « corrida » mais egalement bien d’autres.

  28. Eutha

    > Jérome
    A l’inverse des insectes, un taureau est un mammifère, doté d’un système nerveux complexe lui conférant des facultés tel que la douleurs et le stress. Comparons ce qui est comparable voyons !!!!!
    Les traditions ont bon dos je trouve. Et si la tradition était d’organiser des combats de chien ou de chat tiens ? Bon avant on leur plante une fourchette dans le dos pour bien les énerver. Bon puis quand le combat sera finit on tue les 2 bêtes qui iront dans un resto chinois juste à côté pour faire des nems.
    Alors sympa comme tradition non ?
    Puis finalement il y a 2000 ans, on mettait bien des esclaves avec des lions dans des arènes aussi par tradition. Pourquoi ne pas y revenir ?
    Non il n’y a pas à dire, les traditions ont vraiment bon dos…

    • Pingoo (Auteur)

      Eutha : Qu’il y’ai des combats de chiens ou de coqs dans certains pays, que les chinois bouffent du chat ou du chien, ne me pose en effet pas de problème particulier. Des choses qui nous échappent d’un point de vue culturel, il y’en a des palettes, la corrida pour certains en fait partie, ça fait partie des différences et des spécificités locales. Bon, ben basta. Dans certains pays les vaches sont sacrées, et certains là bas peuvent se dire « putain ces enculés d’occidentaux ils respectent rien à tuer plein de gentilles vaches sacrées ». Pourtant une fois encore ça choque pas grand monde ici d’en bouffer par palette des tranches de vaches sacrées.

      Après, je le redis, on peut être contre le fait d’infliger une douleur ou de tuer des animaux, mais dans ce cas là c’est naze de cibler la corrida, et pas l’industrie bovine/porcine/etc. dans son ensemble.

  29. Jérôme

    > Eutha

    Je ne suis pas certain qu’un crabe jeté dans l’eau bouillante reste d’une totale placidité ou qu’un poisson à qui on arrache un bout de barbaque quand on lui retire un hameçon et qu’on laisse s’asphyxier ne subisse aucun stress. Ce qui fait la différence c’est la capacité que nous humains avons à nous placer dans un rapport d’empathie avec la bestiole concernée. Je conçois qu’on a plus facilement tendance à humaniser un taureau qu’à humaniser un hareng. Tout ceci n’est donc que question de ressenti et de valeurs lié à nos émotions personnelles et à l’éducation qu’on a reçu.

    Le problème des traditions en question c’est que quand ça n’est pas la sienne on a du mal à les accepter et à les comprendre.

    Maintenant si la question de l’interdiction de la corrida consiste à respecter un animal parce qu’il est un mammifère, posons nous la question de l’élevage bovin, porcin, ovin … (comme celà est fait dans l’article de notre hôte) qui concerne comparativement beaucoup plus d’individus mammifère plutôt que de vouloir interdire la corrida qui concerne quelques milliers de bêtes par an contre des millions pour l’industrie de la viande ou de manière générale sur la condition animale dans le cadre des activités d’agrément pour l’homme.

    Vous dressez un parallèle entre les combats d’esclaves contre animaux ou entre les combats d’animaux entre eux et la corrida qui au demeurant repose sur un besoin de violence là ou l’aficion repose sur l’appréciation de la technique du matador et la virtuosité dont il peut preuve pour montrer la bravoure du taureau. La mise à mort n’est pas la finalité de la corrida même si elle la ponctue quasi systématiquement (il arrive que les taureaux les plus braves soient graciés, il y en a eu une l’année dernière à DAX).

    Ce qui me navre d’un certain point de vue c’est que l’on puisse juger la corrida en s’arrêtant au fait que l’on tue un animal. On ne va pas voir l’ambiance, la ferveur, la passion des gens qui l’aiment et la vivent.

  30. pingoo ; il détestait tous les genres de corridas ?
    (la porte m’attend)

  31. sentanza

    bon j’écoute. Mais je ne comprends pas comment on peut apprécier un spectacle qui se termine par la mort de l’un des protagonistes. La corrida, cest arriéré et l’argument c’est patrimonial ne tiens pas la route ou alors on peut bruler des chats, jeter un ane d’une église, écorcher les voleurs d’églises…etc parce que ces pratiques ont fait partie de notre patrimoine. Moi je sis du nord, du pays des combats de coqs et de chiens, et bien je trouve cela ridicule et avilissant pour l’humain.

    • Pingoo (Auteur)

      sentanza : Et moi je comprends pas qu’on puisse aimer la F1. C’est des voitures qui font du bruit, qui polluent sans raison, en tournant en rond, qui en plus tuent des humains (une 30aine de mort je crois, ce qui ramené au nombre de coureurs, est absolument énorme). On le sait, c’est dangereux, c’est polluant, et ça tue. Ben je demande pas l’interdiction de la Formule 1, même si elle tue des trentenaires dans la force de l’âge, ce qui est à mon sens bien plus grave que des bovins.

  32. Makkel

    Je suis globalement contre la corrida, certes, mais j’entend bien tes arguments. Qui sont vrais par ailleurs ! Comme dans beaucoup de débats, les 2 avis se tiennent mais comportent des incohérences.

    Bon. Je ne fais pas avancer le schmilblick pour l’instant et n’ait fait qu’énoncer une vérité, mais j’y viens. Là où je diverge complètement, c’est quand tu parle de « respect » de l’animal. En effet, le « combat » dans une corrida est tout sauf loyal. On plonge l’animal dans l’obscurité, on le balance dans une arène pleine de cris, et on vient au secours du matador dès qu’il y a un souci. Il n’y a pas de respect, c’est simplement la mise en scène d’une exécution. Point barre.

    Après, je conçois qu’on puisse en voir la valeur esthétique ou quoi que ça soit, encore une fois. Même si je reste contre ce genre de pratique, en mon âme et conscience.

  33. Jeremy

    Si ont pouvais plutôt faire ca avec des pedos et terroristes….

  34. Le Canard inutile

    J’aurais personnellement tendance à être pour l’interdiction. Ce qui m’agace c’est que j’ai l’impression que ça s’inscrit dans un mouvement global où tout ce qui est transgressif est interdit. Ce qui a motivé l’interdiction de la corrida ne serait-il pas plutôt le fait que des gens apprécient un spectacle transgressif plutôt que la vie d’un animal sacrifié?

    A contrario, de manière générale, justifier une chose en disant un truc du genre « Oui mais c’est pas forcément pire que d’autres choses qui se font », c’est pas forcément le top. On ne justifie pas une « erreur » par d’autres « erreur ».

    Rien que pour ça, je suis pour la corrida!

  35. Le Canard inutile

    « Rien que pour ça….corrida » <— devait être à la fin du premier paragraphe. Oups

  36. Chouba

    « Et encore je dis ça, mais très franchement, je ne trouve pas ça choquant une seule seconde que la nature humaine puisse prendre du plaisir à voir une nana se faire dépecer dans un film d’horreur, je ne le juge pas. C’est comme ça, c’est très bien. » -> Que tu soit choqué ou pas, on s’en fout, la différence, c’est que dans un cas, c’est des trucage, et dans l’autre cas, un animal se fait torturé.

  37. Delalune

    wow!! ce post suscite plus de commentaires que la plupart des gonzesses a poil postees sur le site ;)

    Comme quoi la mort fascine plus que le sex. Merci pour cette petit etude interessante.

  38. poulou

    je suis pour la corrida si on met les 2 protagonistes à armes égales, ç-à-d dans le pré du taureau,sans picadores etc et le perdant on lui coupe les oreilles et la queue.
    PS. le toreador peut porter son costume de PD.

  39. Anthony

    Nîmois, Espagnol de souche, je suis fermement opposé à l’idée de faire de la souffrance d’un animal un spectacle, et pour ceux qui avancent l’argument que le spectacle n’est pas la mort de l’animal lisez ceci :

    J’ai pu voir des mes yeux lors de la feria de nîmes, les portes des arènes s’ouvrir au moment de la mise à mort du taureau, permettant ainsi à un troupeau d’écervelés entassés, se bousculant, se marchant les uns sur les autres, d’aller se réjouir gratuitement de cette belle tradition…..
    Mais attention pas touche, c’est tout simplement une question d’éducation…n’est ce pas ?

  40. Papayoum

    « Perso entre choisir de me réincarner dans un troupeau de vaches à viande, et un troupeau de taureaux de combat, je vous assure que le choix sera rapide. »
    Quoi 50 com et personne l’a encore faite ? Bon je m’y colle alors..
    Pingoo, tiens-tu si peu que ca à tes corones ?

  41. Eutha

    Pingoo > Je suis tout à fait d’accord que l’industrie bovine ou porcine comporte des dérives, mais l’abbatage est censé se faire dans « les règles de l’art » pour éviter tout stress et douleur de l’animal. Mais c’est comme tout il y a des abus et un manque de contrôle évident. Et comme le dit le canard inutile plus haut : « On ne justifie pas une « erreur » par d’autres « erreur ». »
    Personnellement, que l’on bouffe du chien, du chat, du cheval, du porc, etc… par tradition cela ne me dérange pas du tout. Le soucis de la corrida, pour moi, n’est pas forcément la mort de l’animal, mais bien la mise en scène de la souffrance de l’animal juste pour se « divertir ». Par exemple, je trouve nettement plus divertissant de faire courrir des gars dans une arène en train d’essayer de choper un bout de tissus sur la tête d’une vachette en se prenant des coups de cornes dans les fesses. ^^
    Enfin, en F1 si le gars se tue au volant c’est de son propre chef hein. Personne est venue sur le circuit lui planté des banderilles dans le dos à chaque tour.

    Jérome > l’anthropomorphisme est un comportement naturel certes. Mais Trouve moi une façon éthique d’attraper un poisson dans l’eau ? Dans un filet il s’épuise et avec un hameçon il souffre (encore faut-il pouvoir évaluer la souffrance chez un poisson). De plus, pour avoir souvent pratiqué la pèche, dès que le poisson est péché, on le tue en lui brisant les vertèbres. Pas facile de faire ça sur un chalutier qui pèche 6000 poissons.

    De toute façon la corrida a toujours été un sujet délicat et je comprend parfaitement que des personnes qui ont grandit dans ces traditions ne comprennent pas pourquoi les gens autour viennent s’en mêler. Mais il faut savoir prendre du recul et se demander si le divertissement justifie-t-il la souffrance d’un taureau ?

  42. Je suis assez d’accord avec Eutha concernant la F1. Certes il y a des morts mais de moins en moins quand même et plus depuis Senna (si je ne dis pas de conneries). Donc certes c’est source de pollutions (sonore,émission carbonique…) mais justement la F1 ne reste pas campée sur des traditions, elle évolue en terme de sécurité (d’où la baisse du nombre de morts), de consommation et surtout la F1 développe l’industrie automobile de demain pour nous simples utilisateurs de chariotes, c’est un méga labo à ciel ouvert.

    Mais là où ton argumentation ne tient pas Pingoo c’est que personne n’oblige un pilote à faire de la F1 (comme le rappelle Eutha) contrairement à un pauvre taureau qui, lui, se retrouve au beau milieu d’une arène avec une bonne grosse plaie dès le départ sur le dos.

    Voilà, je pense que les gens ne sont pas anti-corrida, il suffirait juste qu’elle évolue un peu pour laisser le côté barbare au vestiaire et là bizarrement tout le monde serait ensuite pro-corrida. Mais je tiens à répéter que « la tradition » est un mauvais argument (ex: l’excision).

  43. Ben

    Boooarf.
    Notre rapport aux animaux est conditionné par l’enfance et les peluches… C’est pour cela que par exemple, toute discussion autour de la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées vire systématiquement à l’irrationnel.
    De même pour la corrida. Je n’apprécie pas le spectacle, mais fondamentalement la souffrance ritualisée de quelques dizaines de taureaux devrait être remise en perspective avec celle des millions de porcs des élevages industriels, des poussins jetés vivants dans les broyeurs, des animaux égorgés *conscients* pour satisfaire les consommateurs de telle ou telle religion… Et là il s’agit de *millions* d’animaux par an, pour un pays comme la France. Contre quelques dizaines de taureaux.
    Il faudrait établir des priorités. Personnellement, les porcheries industrielles et l’égorgement rituel me choquent infiniment plus que la corrida.
    La lutte contre la corrida fait office de cache-sexe des vraies souffrances animales, celles qu’on ne veut pas voir parce qu’on aime le steak et le kebab !

  44. cebru

    Je pourrais respecter la corrida si le jeu était équitable et non pipé, c’est à dire qu’une fois sur deux ce serait le matador qui y laisserait la vie. Alors là oui, on pourrait parler de courage, de bravoure, …
    Mais les espagnols castillans et leur pseudos traditions sont de véritables barbares ; voyez comment ils traitent leurs fidèles compagnons de chasse. Faites une recherche d’images sur le web avec le terme « galgo » (lévrier espagnol) et vous constaterez comme elles sont inhumaines leur pratiques culturelles, ancestrales et traditionnelles : une honte !
    Vive la Catalogne, vive l’abolition de la corrida !
    Et ne me parlez pas de la France ou ce spectacle dégradant est largement déficitaire et massivement subventionné par les communes, départements et régions qui soutiennent des lobbies tauromachistes locaux. Tiens, si on on demandait aux contribuables (donc à tous) ce qu’ils en pensent, peut-être que nous aussi nous l’interdirions dans l’Hexagone ?
     » Un homme cruel avec les animaux ne peut être un homme bon. » Gandhi

  45. Nono

    Ça fait plaisir de voir une belle discussion sur un sujet de ce type. Même si certains arguments apportés sont digne des plus grandes réflexions de Socrate ( non non pas le philosophe connu, un grec pilier de bistro à Marseille rue des tuileries)

    Mathieu « c’est bien qu’il y est encore des gens pour la corrida pour les traiter de gros cons. merci. »

    J’adore ce genre de posts (recopié en l’état hein j’allais pas corriger les fautes en plus^^)

    Bon, plus sérieusement, perso j’ai toujours été fasciné par la tauromachie même si je n’ai jamais eu l’occasion d’y assister, et je dois dire que l’argument que je me suis le plus souvent entendu sortir à ce sujet était que la mort de l’animal dans l’arène était plus digne que celle qui lui est réservée dans un abattoir. Même si comme je l’ai lu plus haut, les conditions semblent s’être améliorées, selon moi ca reste de la chaine ou l’animal n’a strictement aucune chance. Dans le cadre de la tauromachie, il peut se défendre, et il arrive occasionnellement que ce soit le torero qui y laisse les deux oreilles et la queue (pour dire les choses comme ça).

    Pour ma part la cote de boeuf est ma religion, et si je peux apporter un nouvel argument (un peu glauque mais bon, vive le 2nd degré^^) une viande qui s’est défendue est plus tendre donc de meilleure qualité, une côte de boeuf issue de la tauromachie doit être un plat de roi… celle que nous trouvons dans nos marchés classiques sont pétries de stress, on comprends aisément qu’un bovin qui suit la file d’attente pour se faire égorger dans les abattoirs n’a pas vraiment la tête à aller se griller une clope en voyant ses « conbovidés » se faire abattre…

  46. spectro

    Pour reprendre les exemples des poissons et autres crustacés que l’on peut mettre a mort facilement en se dédouanant d’une quelconque souffrance. C’est de leur faute. Bah oui, ils ne savent pas hurler ou crier, donc ils n’ont pas mal. Logique ?

  47. Une autre chose : un boeuf élevé pour être bouffé vit 2 ans tandis qu’un taureau de combat vit 5 ans. ;)

  48. Plouf

    Dans les grandes lignes, et corrida en particulier ou pas, d’ailleurs, je ne pense pas qu’on puisse torturer et tuer des êtres vivants sous prétexte qu’on trouve ça esthétique ou qu’on y est habitué, ou encore qu’on charcute et on tue mais c’est pas vraiment le fait de charcuter et de tuer qui nous fait plaisir (ça fait une belle jambe à la bestiole qui subit le résultat) . Je mange de la viande parce que quand j’en mange pas avec le reste de mon alimentation, j’ai le vertige tout le temps, et je suppose que c’est le cas de la majorité des Humains. ça ne veut pas dire que je ne me sens pas régulièrement brusqué par ce que j’entend dire des abattoirs et j’espère de tout coeur qu’un jour l’animal que l’on mange aura une belle vie et une mort indolore. Mettre sur un pied d’égalité jeux de sang et nécessité biologique ne me semble pas pertinent. Après, je ne nie pas pour autant la réalité actuelle des abattoirs et celle du probable respect de la plupart des toreros pour les bêtes. Je trouve cependant anormale cette situation. Je suis juste contre le fait de tuer un animal pour une autre raison que le fait de se défendre ou de se nourrir, et contre le fait que les abattoirs ne changent pas du tout au tout leurs moeurs afin de neutraliser la souffrance (et non la mort, puisqu’il n’est pas question pour moi qu’on devienne végétarien) .

  49. Et si on regarde la corrida à la télé ça compte ?

  50. CMZ

    Alors la Bravo (comme les toros !).

    De toutes façons les catalans ne sont pas espagnols.

    Moi, ma première corrida je l’ai vue quand j’avais à peine deux ans. J’ai passé les premiers temps de ma vie en Andalousie et comme l’a souligné Pingoo, il n’y a pas photo entre l’élevage des taureaux de combat et le parquage des bêtes à viande.

    La seule chose que je n’ai jamais aimée à la corrida, ce sont les picadors.

  51. mry

    VIVE LA CORRIDA !

  52. Ann

    Bon ben euuuuh pas forcément d’accord avec tous tes arguments et certains arguments « anti » sont valables aussi.

    Sauf qu’il y a rien à faire moi j’aime la corrida.

    En plus j’ai rarement entendu d' »anti » qui connaissaient réellement ça : A chaque fois que j’écoute un « anti » je repense à ce petit vieux espagnole qui nous faisait visiter le musée de la tauromachie. La larme à l’œil il s’arrêtait devant la tête du taureau qui était la tante de la grand mère de l’oncle du taureau qui avait tué Manolete. Il connaissait d’ailleurs mieux la généalogie du taureau que de Manolete.

    Peu d’anti ont un rapport aussi passionné au taureau.

  53. matt

    oh merde, jusque là je trouvais que pingo était quelqu’un d’intelligent, mais là tout s’écroule. En plus tu donnes toi même le baton pour te faire battre (pour ne pas dire dire la lance pour te faire transpercer sous les aplaudissements) puisque tu cites toi même tout les arguments que donne des anti, pour les réfuter…mais tes contre-arguements ne tiennent pas debout (comme le taureau à la fin) et tu le sais au fond de toi. Va au bout de ce que tu es, aussmes toi, il y a une part de mauvais dans chaque être humain, meme chez ceux qui sont anti-corrida, donc on ne va pas t’en vouloir, mais assume juste cette raison là…celle du plaisir d’une mise à mort, par esthétisme si tu veux, mais mise à mort quand meme, car il n’existe aucun argument qui puisse défendre la mise à mort d’un animal par l’homme pour en faire un spectacle. Cela va tellement de soi…

  54. Maïa

    « Donc si je prends plaisir à lire des BD pédophiles avec des enfants de 8 ans qui se prennent des godes dans le ###, « ça va » parce que c’est pour de faux ? »

    -> ça me fait plaisir que tu parles de pédophilie parce que j’allais te le sortir. Oui, ça va. Oui, huit ans, avec des godes machins. Sur du papier. Parce que dans un cas, crime sans victime, dans l’autre, crime avec victime. (Demande à Agnès Giard de te dire les taux de viols au Japon, pays qui a une culture érotique tolérant largement le fantasme, elle est béton sur le sujet).

    Sinon, je suis d’accord pour me réincarner en taureau de combat. Mais dans la vie, sinon, tu peux commencer à manger moins de viande. C’est un petit pas. Moi ça fait deux ans et j’aime bien. De temps en temps je me tape une grosse entrecôte (jamais de poulet). Moins qu’avant, c’est sûr, mais en savourant plus. Je ne crois pas avoir perdu au change. Et je ne le fais pas pour les animaux (j’aime pas trop les bêtes). Je le fais pour moi.

    • Pingoo (Auteur)

      Maïa : Note que j’ai donné cet exemple là pour la jouer simple sur des arguments simples, mais c’est clair qu’en poussant le sujet plus loin, je peux adhérer à cette idée de l’ultra-tolérance autour du fantasme.

      Pour la viande, je sais de toutes manières qu’à la rentrée, j’aurais ma phase « vegan », après avoir fait une overdose de BBQ :p

  55. Merci pour ce post.
    Je suis d’accord sur tout.

    Et comme beaucoup, j’ajouterai que la corrida n’a jamais été une tradition catalane.

    Enfin, j’aime entendre les gens critiquer la corrida pendant qu’ils mangent leurs sushis si politiquement correct au thon rouge…

  56. jipe

    moi j’attends les combats de Gladiateurs comme dans le bon vieux temps, une bien belle tradition monsieur, une bien belle tradition..

  57. je n’irai pas voir une corrida, mais respecte l’existence du phénomène. toujours on laisse le soin de donner la mort à des industriels qui n’y vont pas dans la dentelle, sans compter les dommages collatéraux du monde moderne (BP souriez, vous êtes filmés) à coté de ces destructions en masse, le rite de la corrida me parait anecdotique.
    et pour quoi ne pas aussi interdire les luttes à main nue contre les crocodiles des amazones? les combats de coqs ancestraux de java? Les sacrifices d’animaux de certaines tribus afro ? les biens pensants qui veulent aplanir le monde me font gerber. Vive la culture ! Vive la diversité et la tolérance.
    je préfère avoir une belle vie dans les prés et mourir violemment, qu’une vie de merde sous antibiotiques dans un entrepôt sans soleil avec certes une mort sans souffrances. je préfère une belle vie et une sale mort plutôt qu’une vie de souffrance avec une mort radicale.
    One Love

  58. funkyss

    J’arrive après la bataille, mais bon.

    J’ai longtemps pensé comme toi, pingoo, à ce sujet. Et puis, je sais pas, j’ai changé d’avis. Sans trop de raison, à première vue.

    Le truc qui me gêne, mais genre profondément, c’est mettre la mort (et surtout la souffrance), et la vraie, hein, pas celle du cinéma, des slashers, en spectacle. Ça va dans cannibal corpse parce qu’il n’y a qu’une tortue seule qui est morte. Dans les corridas qui se répètent plusieurs fois par an depuis des siècles, où des taureaux déjà éprouvés se font massacrés, je ne sais pas, je n’ai pas l’impression que ça concorde avec mon idée de l’humanisme.

    C’est pas de faire mal à une bête, c’est se repaître de sa souffrance, en plus de sa viande. Je ne vais pas voir dans les abattoirs, et d’ailleurs, personne ne va voir dans les abattoirs. En revanche, à la corrida, beaucoup de gens y vont. Les abattoirs ne sont pas un spectacle, une représentation, une allégorie de la réalité, mise en scène. Non, c’est juste la réalité.

    Je suis pas vegan, je n’irais jamais milité contre les corridas, mais quand même, bien que cette interdiction émane de la volonté d’indépendance de la catalogne, je n’y vois rien à y redire.

    Des petits garçons ou des petites filles nus trucidés ou violés en bande dessinée, je m’en fiche. C »est de l’ordre de ce qui se passe dans nos cerveaux mais surtout qui y reste.

    Mais quand c’est des vraies choses sans être des vrais humains, surtout quand lesdits humains s’y identifient (sinon, les corridas n’existeraient pas), je trouve pas ça golri.

  59. Jeremy, voici ce qu’on trouve encore de nos jours dans des abbattoirs bien européens :
    http://www.dailymotion.com/vid.....from=embed

  60. pouchin

    Une nouvelle fois , des arguments nuls,

    La corrida est un lobby orchestré de main de maître par les riches éleveurs espagnols, qui savent parfaitement jouer avec le côté pervers de certaines personnes. Si vous aimez la corrida, pourquoi ne descendez pas dans l’arène ? Par peur sans doute, vous préférez pousser des petits cris de joie le cul sur votre petit coussin, bien à l’abri.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire