Le Marketing Ecolo chiant

Parfois y’a des « petits trucs » qui me gonflent. Comme tout le monde hein, et vous le savez, j’aime bien en faire des billets.
Ce matin en ouvrant le placard de ma cuisine, je tombe nez à nez avec ceci, et ça a provoqué un stress chez moi, vous allez me dire si j’ai tord ou pas :

Ce message prend une face entière de mon pack de sucre en poudre. C’est écrit en énorme, avec du vert, et un bon gros « respectueux de l’environnement ». En tombant sur ça, tout le monde se dit qu’on est en présence d’un produit complètement écolo.

Et puis après tout il n’y a que deux phrases, alors on les lit :

– « Le carton de ce Pack est issu d’une source 100% naturelle et renouvelable ».

> C’est à dire que chez Saint Louis, leur carton vient d’un truc naturel, c’est à dire, heu, des arbres ? Parce qu’avant on faisait du carton avec du plastoc ? Donc oui, des arbres ont été coupés pour faire ce carton… C’est super dis donc…
>  OH FUCKING JESUS ! « Renouvelables ». Saint Louis inove et nous donne une info capitale ! CAPITALE ! Les arbres sont « renouvelables ». C’est à dire, je suppose, qu’ils peuvent REPOUSSER. INCREDIBLE ! LES ARBRES REPOUSSENT !

Connerie.

– « Le Pack est 100% recyclable ».

> C’est ça l’an 2010, une marque qui communique sur le fait que le carton peut être recyclé… MERCI SAINT LOUIS DE FAIRE UN GESTE POUR LA PLANETE.

Sauf que, attendez… Donc si je comprends bien, ce pack en carton est certes recyclables, mais n’est pas du tout issu de carton recyclé. C’est à dire que les mecs du marketing là, ils utilisent une face entière de leur produit pour parler du recyclage, sachant que leur carton n’est même pas du carton recyclé !

C’est fort non ?

Ou alors c’est moi qui suis complètement con ? (c’est possible hein)

23 commentaires
  1. C’est marrant, je me suis fait un peu la même réflexion hier soir en passant au monop’, pour acheter un rôti de porc pour le repas du soir, que j’ai mangé avec un gratin de choux-fleur devant le foot (ma vie est plus passionnante que la tienne).

    Le magasin entier était placardé d’affiche marquées de « développement durable » dans tous les sens et à toutes les sauces. L’expression qui veut pas dire grand chose et qui me gonfle par excellence. Mais le détail top moumoute, c’est qu’à Monop, il vendent même des soutifs « développement durable ». Et là, faut qu’ils m’expliquent, parce que je pense avoir un esprit très ouvert, mais doit y avoir un détail qui m’échappe dans le fait qu’un soutif puisse aider à sauver les pingouins sur leur banquise…

  2. cortx

    C’est vrai que je n’avais jamais lu ca dans ce sens, je ne m’étais jamais interrogé.

    Je peux imprimer ton billet et placarder des affiches n 21*29.7 dans tout le Carrefour à coté de chez moi ??? Non parce que la c’est fort quant meme.

    Allez hop, ca tweet et ca FB !

  3. Pingoo (Auteur)

    cortx : Oui tu peux, mais imprime le sur du papier qui vient d’arbres en bois qui peuvent repousser peut être. Je préfère.

  4. Elcoprino

    Onigiri : le terme « développement durable » recouvre pas mal de choses, et notamment l’emploi d’une main-d’oeuvre adulte et correctement rémunérée… D’où probablement cette mention pour des soutifs :o)
    En revanche, si vous achetez des produits bio en provenance des antipodes, vous ne participez pas au développement durable puisque les producteurs ont probablement été sous-payés et que le transport est fortement polluant…

  5. Elcoprino

    Il est exact qu’on plante maintenant des arbres à croissance rapide pour la production du papier (résineux, peupliers, bouleaux…) plutôt que d’exploiter des forêts « naturelles » (lesquelles n’existent pratiquement plus à l’échelle planétaire) mais cela au détriment de la biodiversité…

  6. Julian

    Issu d’une source naturelle et renouvelable. Ca sous-entend que le bois qui a servi pour faire le carton est issu d’une forêt gérée de manière durable comme nos forêts européennes.

    Après leur carton est recyclé mais sert à autre chose genre du papier ou des boîtes en carton mais pas à un nouvel emballage qui nécessite une très bonne qualité de carton.

  7. Jeremy

    Carrément d’accord avec toi pingoo ! Nous sommes des cons-omateur à qui on fait croire que l’industrie est clean par des gestes comme ca…. Foutaises

  8. NoPiXaR

    C’est vrai que vu comme ça … En même temps, tout ça ne veut plus rien dire … Autre exemple : Ma boîte gère un hôtel ecolodge alimenté par groupe électrogène … hum

  9. Tom

    J’allais dire la même chose que Julian. C’est le même principe pour les emballages de type T…aPack, etc.
    Sauf que souvent le message est mieux expliqué.

  10. Cédric

    Je suis bien d’accord avec toi Pingoo, on se moque de nous. Et d’ailleurs l’écologie telle que nous la connaissons aujourd’hui se moque de nous. Il y a un bouquin, préfacée par Claude Allègre, et écrit par Bjorn Lomborg qui traite de la politisation de l’écologie actuellement. Très instructif. A lire … ;-)

  11. Reactor

    Voilà pourquoi il faut regarder ce genre de message d’un oeil très distrait et ne pas en faire un critère d’achat…

    Je préfère acheter de la bonne bouffe qui soit pas pleine d’huile de palme ou d’huile hydrogénée, et qui soit dans un sale emballage pas recyclable plutôt que de la merde bien emballée avec du truc bien vert…

  12. EmpereurZorg

    A noter que le bouchon « vert » est également respectueux de l’environnement car issu à 100% de la décomposition de matières organiques et végétales*.
    C’est beau le marketing, hein.

    * http://fr.wikipedia.org/wiki/P.....#Formation

  13. philou

    on appelle cela du « green washing ».

    cela consiste a surfer sur la vage du DD(dévt durable pour les intimes) en mettant en avant des points speudo-green comme argument de vente supplémentaire.

    on étudie ca en marketing (j’en fait…)

    et c’est omni présent autour de vous…

    apres est ce que c’est mal? ben on peut pas dire cela, vu que ds le fond le carton est recyclable, donc c’est mieux que s’il ne l’etait pas(plastiques intégré type enveloppe)!

  14. Mike

    C’est ce que j’appelle la « Bio Religion ». Il faudrait commencer a l’utiliser pour qualifier toutes ces « initiatives » irrationnelles.

  15. EmpereurZorg

    @philou
    Ce qui est critiqué est surtout la première phrase : on peut écrire que le carton est recyclable, qu’il provient d’arbres de forêts gérées durablement, et si c’est le cas ajouter que ces forêts sont locales (donc c’est vraiment contrôlé et on ajoute pas de transport), mais dire que le carton vient « d’arbres qui repoussent » ?!?!? C’est complètement stupide… mais c’est certainement le métier qui veux ça !

  16. cemoi

    Peut être que maintenant leurs emballages sont 100% en carton, alors qu’on a des emballages en carton recouvert de plastique, ou avec une couche d’alu, des trucs comme ça, qui font que le 100% carton est « durable ».
    Bref, les industriels surfent sur la vague, mais parfois ils font de vrais trucs, à chacun de voir midi à sa porte, puisqu’on met un peu de tout dans le « développement durable ».
    Acheter du riz de Camargue plutôt que du riz bio de l’autre bout du monde, par exemple.

  17. Marc

    Pfff, vous êtes grave… Ce qu’ils veulent dire c’est que d’autres emballages ne sont pas fait que avec des arbres, et ils ne sont donc pas recyclable. Celui-ci par contre, utilise bien des arbres mais que des arbres, donc si tous le monde faisait pareille, il y aurai plus de recyclable et moins d’arbres abattus ! C’est la qu’ils veulent en venir… C’est fou la désinformation…

  18. Si je fais de l’élevage de lapins, est-ce que je participe au développement du râble ?

  19. philouze

    taffant dans la comm, je réalise aussi à quel point des industriels qui ont toujours été vertueux (peut etre le cas de Saint Louis) veulent le DIRE d’autant plus qu’ils constatent, affligés, le green washing parfois abusif de leurs confrères (mensonger même, comment changer du plastique en truc écolo) . là les gars utilisent du bois de culture, ils le disent, et de l’encre non toxique (d’ou le 100% de recyclabilité) et le disent aussi.
    ça part pas forcément d’une mauvaise intention.

    comme signalé par plusieurs gars, on peut faire du papier avec du bois d’arbre QUI NE REPOUSSENT PAS hé oui ! … et le traiter tellement chimiquement qu’il n’est plus recyclable (on marque alors « valorisable » joli mot de com’ green washing pour dire qu’on ne peut plus rien faire d’autre que le bruler ^^

  20. Loutre

    C’est un peu comme cette nouvelle marque de lessive et produits nettoyants avec des nounours polaires et des pingouins dessus qui est super écolo, vegan et tout le pataquès mais qui est fabriquée…au Canada et donc importée en Europe, donc des millions de litres de carburant dépensés juste pour les ramener ici. Normal.

  21. Nitram

    Bonjour, si il y en a un parmi vous qui peut me dire comment vous pouvez recycler du carton qui est laminé avec de la colle sur un support aluminium plastifié (à l’intérieur) et une feuille de plastique (à l’extérieur) pour éviter que l’air passe à travers l’emballage et oxyde le contenu, je l’invite dans un resto haut de gamme et champagne pour tout le monde! Le seul recyclage que l’on peut faire de ce genre d’emballage après l’avoir haché en confétis c’est des panneaux pour du mobilier décoratif très tendance (mais que l’on arrivera pas à recycler) ou des fonds de palettes pour transporter des produits. On ne peut pas recycler ces emballages pour en faires d’autres emballages alimentaires. Note: l’encre n’a rien à voir avec la recyclabilité. La quantité est infinitésimale pour que cela ait le moindre impact. Le problème de la recyclabilité d’un plastique vient des composants de production ajoutés en surface pour que le plastique se soude facilement ou se démoule facilement ou ne colle pas sur les machines… ou les colles qui sont ajoutées… Le véritable impact positif environnemental de ce genre d’emballage n’est pas qu’il vient d’arbres de telle ou telle forêt mais que le bilan carbonne de la fabrication au recyclage (même pour faire des palettes) est beaucoup plus avantageux que de faire des contenants en plastiques (très difficiles à recycler) ou en verre (lourds à transporter). Je clos la leçon de chose.

  22. philouze

    sauf que tu te trompes d’emballage : il s’agit ici d’un pack en carton, pas d’un tetra-pack.

  23. jipe

    quand je mourrais, ne me mettez pas de produits partout, je serais 100% recyclable (comme indurain)

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire