Au fait, j’ai vu « Gainsbourg ».

Oui, on m’a forcé à aller voir « Gainsbourg, vie héroïque », et donc j’y suis allé. Je m’étais promis d’en faire un billet rapide, donc je vous ponds ça vite fait avant qu’il ne soit en ligne.

Première chose, je lis pas mal de BD, de BD indé même, mais je n’aime pas Sfar, je n’ai jamais accroché, ni à son dessin, ni à ses narrations. Je ne sais pas pourquoi, probablement pas assez « rigolo » pour moi (oui ok BD indé + rigolo, j’en demande beaucoup).

Deuxième chose, je n’aime pas Gainsbourg. Je n’ai rien contre ses textes ou ses chansons, mais le personne m’a toujours gonflé, d’un point de vue médiatique j’entends, je n’étais pas un intime de la famille.

Enfin, j’avais un gros a priori, vu que j’ai en général du mal avec les biopic, même les biopic qui n’en sont pas.

Bon.
Donc Sfar a dit que c’était un conte. Très bien. Le conte en question reprend quand même toute la vie de Gainsbourg, dès son enfance. On y croise tous les personnages qui ont fait la vie de Gainsbourg, entre Bardot et Birkin, et on y croise aussi quelques rencontres probablement très inventés ou romancés à l’extreme. Et c’est plutôt sympa en soit.

Non ce qui m’a probablement plus ennuyé, c’est l’espèce de mélange entre Sfar et Gainsbourg, Gainsbourg dessine du Sfar, Gainsbourg est Sfar dans son approche artistique au monde, et il est difficile de savoir où s’arrête le délire  fusionnel. Plus gênant, on a l’impression que Sfar a voulu caser « trop » de moments de vie, trop de personnages, trop d’anecdotes. C’est trop, et pourtant chaque moment m’a semblé un peu plat, pas assez poussé, pas assez « conte » justement. Tant qu’à vouloir faire du délire, et glisser sur l’image sulfureuse du chanteur, autant y’aller hardcore non ?

Bref, voilà, le film a quand même un gros point positif, il est très beau. Tout est beau dedans, les acteurs, les décors, l’ambiance, et même les dessins moches de Sfar ont l’air jolis dans tout ce bordel. Faudra aussi saluer la performance de l’acteur principal, Eric Elmosnino, qui assure clairement.

Je me vois mal conseiller ou déconseiller la chose, si vous êtes curieux ça se tente.
Vu que je publie ce billet tardivement vous avez été un paquet à voir ce film, vous en avez pensé quoi ?

Nota : La photo est tirée d’une scène pendant laquelle Brigitte Bardot, jouée par Laetitia Casta, chantonne à moitié nue avec Gainsourg. L’occasion de vous rappeler que sur pingoo.com vous avez un billet sur Laetitia Casta nue, et un sur Brigitte Bardot nue :).

7 commentaires
  1. Vu le jour de la sortie. Je l’ai trouvé très bien, mais néanmoins déçu car j’en attendais beaucoup (vu que contrairement à toi, je suis carrément fan de Gainsbourg).
    Deux choses m’ont vraiment déçu:
    A) les vingt dernières minutes, clairement ratées, disparition de la partie conte « expliquée » par le coiffeur mais qui crée un manque, un déséquilibre, et 20 minutes inutiles de recompositions d’anecdotes ultra documentées voire trouvables sur YouTube. Inutiles, donc.
    B) Les moments ou l’acteur (dont je trouve néanmoins la prestation fabuleuse, dans les mimiques et le jeu d’acteur) chante. Non seulement c’est faux (a part vaguement la marseillaise) mais en plus ça ne ressemble plus du tout à Gainsbourg. Autant doubler.

    Pour le reste, j’ai adoré, la reconstruction de l’enfance est superbe, Casta est bluffante et plus vraie que nature en Bardot, et j’ai adoré la scène avec Katerine en Vian, même si ça n’est jamais arrivé « en vrai ».

  2. Pour en avoir parler avec beaucoup de monde, j’ai remarqué que les fans de Gainsbourg le trouvent nul, tandis que les autres adorent (c’est une tendance hein). Je suis ultra fan de Gainsbourg, j’ai pas aimé le côté conte et j’ai trouvé que les scènes s’enchainent sans lien entre elles, trop patchwork. On comprends pas l’évolution de Gainsbourg, c’est un survol. Dommage car comme tu le dis tout est beau et les acteurs excellents. Je vous conseille plutôt de lire l’excellente biographie de Gilles Verlant.

  3. Pas fan de Gainsbourg non plus (à part deux/trois heures par semestre où je plonge dedans), et encore moins des biopics.

    « On » m’a également poussé à aller le voir, je m’attendais à m’ennuyer autant que pendant La Môme (que j’ai quand même du regarder à plusieurs reprises, à force de m’endormir devant), et là BOUM.

    J’ai adoré le mélange des genres, l’incorporation du dessin m’a très étonné, je n’étais pas du tout au courant de ce détail, puisque LES BIOPICS NE M’INTERESSENT PAS, je n’avais pas du tout étudié le fond du film. Bref, le côté « fou » du film, je l’ai adoré.

    Après, Sfar, je connais pas, là j’ai trouvé ça génial, à moi d’aller voir ce qu’il fait d’autre (je touche pas une bille en Bd, c’est terrible).

  4. Elcoprino

    Bon ben en Belgique, ça commence cette semaine (faudra qu’on m’explique un jour, on parle tout de même la même langue, en gros) et je compte bien aller le voir pour m’en faire ma propre opinion. La bande annonce m’a paru sympa à part que l’acteur semble, comment dire, manquer d’épaisseur :o)

  5. Schrödinger

    Assez d’accord avec cette critique, Pingoo.
    De plus, n’est-ce pas le comble de la prétention que de terminer son film par une citation de… soi-même ? Ca pour de l’inédit, c’est de l’inédit. Mais pas forcément dans le bon sens.

  6. Gaston

    Pour le coup moi je partais vraiment avec un apriori positif; on ne m’a pas forcé à aller le voir, j’avais juste adoré la BA très soignée… et quelle déception. De l’ennui ferme, je n’arrive pas à comprendre qu’avec une vie aussi riche que celle de Gainsbourg on arrive à si peu de contenu. Certains aspects de sa vie, notamment ses conquêtes sont étirés au possible jusqu’à saturation, quand la musique elle est au second plan. Le concept de la gueule est original mais un peu lourd; et le pire de tout, je n’arrive pas à me représenter l’acteur principal en Gainsbourg. C’est vrai que dans la gestuelle c’est bluffant, mais du reste… J’sais pas. Alors oui un point positif, la photographie est splendide, classique et décalée à la fois du fait de ce mélange dessin/film. Au final, bof.

  7. Il faut que j’aille le voir quand meme :)

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire