Et pour qui je vais voter maintenant ?

J’ai un problème.

Je suis de gauche, j’ai été adhérent socialiste, et je reste sympathisant. Enfin, je restais en tous cas. Et là pour la première fois depuis des années, j’ai un doute, à cause d’une broutille.

Je savais qu’hier soir devait avoir lieu sur France 2 le débat Eric Besson / Marine Le Pen, et je jubilais d’avance de voir d’un côté Marie Le Pen, incarnation d’un parti politique puant que j’ai combattu à mon niveau depuis mon plus jeune age (faut dire que je vivais à Toulon quand la ville était FN, ça aide), et Eric Besson, qui est probablement la plus belle pourriture générée en politique ces dernières années.

Pas besoin de vous dire en quoi je ne supporte pas Eric Besson, outre ses fixettes identitaires, le concept de traitre hardcore, avec un type qui s’est -à ce point- fondu dans le Sarkozysme le plus primaire, après avoir été -soit disant- pendant des années un type de gauche, ça me fait trembler de l’oeil. A la libération j’espère être celui qui tondra ce veau.

Bref, la suite.

Hier soir le débat, je ne savais même pas que Peillon (PS) était invité à ce truc, en seconde partie. Et puis il n’est pas venu, avec le coup d’éclat que vous connaissez. Communiqué AFP pendant l’émission, pour dire « Je vous plante bande de cons, parce que vous allez dire de la merde, et les gens de France Television sont des chiens d’infidèles« . Ca ne sont pas -exactement- ses mots, mais c’est ce que j’ai compris.

Si le PS dans son intégralité avait condamné la chose, j’aurais souri un coup, et tout irait bien, mais non, rien, il est soutenu ce con, et visiblement Martine Aubry était été mise au courant.
Mais qu’est ce que c’est que ce Parti Socialiste de « Pas de couilles » qui estime que fuir un débat, dans un esclandre de cour d’école primaire, est une attitude normale, politique, et utile ?
C’est le genre de blague et de tactique toute pourrite que j’aurais pu imaginer de la part d’un mec du Modem, ou d’un autre parti « rigolo » de ce genre, mais là franchement… 30 ans après 81, on se retrouve avec ce genre de trou du cul pour incarner le premier parti de gauche en France ? Mais putain je flippe. Et qui sait que pour flipper, il m’en faut un paquet. Je vais vraiment finir par être me décaler d’un cran à gauche moi. J’attends de voir la réaction de Sego, sait on jamais (ça c’est pour faire sourire Alkpone, légèrement agacé par mon soutien inconditionnel à Ségolène).

29 commentaires
  1. studdywax

    d’accord avec toi (meme si les opinions politiques sont un éternel débat)

    Par contre, si après cette fausse sauterie, tu en appelles encore à Sego, la il faut consulter… ta peur se transforme en panique et trouble du comportement.

  2. gnèk

    Je connais pas Peillon mais la seule explication que je voit, c’est qu’ils se soient dit au PS :
    « Y avait vraiment personne d’autre que Peillon de dispo pour y aller ? Il ne sait pas parler au média, va encore raconter que des conneries et nous ridiculiser ! Pourquoi pas envoyer Ségo tant qu’on y est ! »
    Autrement, je vois pas…

  3. « A la libération j’espère être celui qui tondra ce veau » : fantastique :)

  4. Bôôh

    Mais la réponse est dans le texte : tu ne savais même pas qu’il devait y être ! Peillon était considéré par Mme Chabot et F2 comme une caution morale au débat, la seule préoccupation était le duel Besson-Le Pen. A partir de là, qu’il ait fait un coup en protestation m’apparait plus osé (vu le risque de mauvaise perception) que lâche (en même temps je comprends l’avis contraire).
    Par contre il n’a pas annoncé son absence pendant le débat mais peu de temps avant.

    Et de toute façon, c’est typiquement la représentation (pouvoir contre opposition en 2 duels) et le sujet complètement stérile, la teneur des propos de M Besson et Mme Le Pen l’ont largement démontré tellement ils étaient ininstructifs et médiocres.

    Et puis si vraiment tu en manques, je peux te faire la version avec Peillon :
    Peillon « vous qui étiez censé être de gauche, comment pouvez vous promouvoir cette politique d’extrème-droite »
    Besson « c’est en n’affrontant pas les vrais problèmes comme celui de l’immigration que la gauche fait le jeu de l’extrème-droite au dépens de la démocratie depuis 30 ans »
    Peillon « les vrais problèmes c’est le social, l’explosion du chômage, l’inégalité sociale, les privilèges aux plus riches aux dépens des plus pauvres et des classes moyennes, et ces vrais problèmes que votre gouvernement empire chaque jour, vous les cachez avec des débats nauséabonds »
    Besson « parlons de la gestion calamiteuse des régions, pensez-vous pouvoir donner des leçons »

    Tu apprends quelque-chose ? Ben voilà, il a bien fait de pas y aller.

  5. Sglop

    Si tu lis Rue89, apparemment Peillon il avait calculé le truc. Non seulement pour qu’on parle de lui et pour éclipser le (minable) débat Le Pen-Besson. Mais surtout pourrentrer dans les cordes de France 2 qui, selon lui, n’avait pas fixé clairement les règles du jeu, et qui voulait se servir de lui comme d’un pion dans le débat. Il a réussi. Moi je trouve ça couillu.

  6. luc

    8 ans après, il faudrait peut être se rendre à l’évidence: le PS est décédé le 21 avril 2002. RIP.

  7. zapator

    C’est en méprisant les gens qui n’ont pas les mêmes opinions que toi que tu cultive les problèmes de demain…

    Si tu n’écoute pas ce que 18% de la population a a dire sur ses soucis, sa perception de la société, sa peur (mal placée) des différences ne t’étonne pas que demain ces gens soient 20, puis 30 puis 50%. Et ce sont des électeurs…
    Alors, quand démocratiquement le facisme sera (re)élu tu fera quoi ? Des barricades (rires..) ?

    C’est en refusant le dialogue et en méprisant les gens qu’on les confortent dans leurs convictions moisies. Blayer le problème d’un revers de la main, comme le fait le PS ces temps ci ne fait que conforter les gens dans l’idée que leurs peurs quotidienne ne concerne pas les Bobos.
    Tu penses pencher encore plus a gauche ? très bien, mais pense a ceux qui pensent pencher plus a droite…Chouette ! Choisissons notre futur dictateur alors Rouge ou Brun ?

  8. jipe

    Merde, moi qui m’attendais a voir Arlette chabot a poil..pour ce coup, je suis un peu d’accord avec le PS (oscour)
    l’integration on la construit par la ville, en faire un débat lors d’une régionale est complètement démago, dans ma rue je doit aavoir 25 ethnies différentes, qu’on me parle parle paz de ça aux régionales.
    Mais je suis d’accord avec toi, le discours du PS est pas clair..

  9. Génial ce post (hormis le soutien à ségo). :)

  10. Rico

    Moi non plus je ne sais pas pour qui voter… mais c’est certain que je ne voterai pas pour les socialistes !

  11. philou

    surtout que les ouvriers aujourd’hui vote a droite… dans un PS désavoué,bobocratisé,brisé par l’europe, que reste t il? qq guignols, qq aveugles, et malheureusement qq borgnes!

  12. Kariboo92

    Encore une preuve supplémentaire s’il en fallait une que le parti socialiste ne tient pas ses engagements…. alors pourquoi voter pour eux ?

  13. jipe

    Philou, un ouvrier ne vote plus et ne se syndique plus, même si je n’ai pas de syndicat dans ma société (ni de CE ni de délégué du personnel), ça ne m’empêche pas de me syndiquer a titre perso et SURTOUT de voter (je dirais même blanc, même si ça vaut pas encore), et j’irais dépouiller comme d’hab, et j’y voie des black, blanc, beurs, ne serait-ce pas l’identité nationale ?
    Mais faut la chercher aussi..
    Ce message n’est pas pour toi tu t’en doute, mais, au dépouillement des votes, tu te rends compte que y a une identité nationale qu’on ne veux pas voir.

  14. Tu es ségoliste ? Naaan.
    D’un coup, tu t’éclaires d’un jour nouveau pour moi :D
    Pour le reste tu as malheureusement raison. La gauche n’est plus qu’un ramassis de tocards, et le prochain 1981 n’est pas pour demain.
    (Soupir)

  15. Bôôh

    Et voilà à quoi servent les débats sur l’identité nationale : à avoir des réactions comme celle d’affreux jojo, amalgamant tout et expliquant qu’un bon immigré c’est un noir qui se blanchit la peau et se lisse les cheveux ou un arabe qui boit de la bière et mange du porc…

  16. piéro

    tout me va, même Ségo : impec, toujours au rendez-vous, en spécialiste du contre-pied : un animal politique, un vrai !

  17. scribere

    Déjà je commençais à en avoir plein le baba de ne croiser chaque jour qu’une photo de pingouine en lieu et place des petits articles et posts savoureux auxquels nous avions été habitués, mais là, la cup est pleine!

    Je vous rappelle quand même que ce mec est un élu, qu’il est donc mandaté pour administrer (on sait comment…) et défendre une ligne d’idées (que je ne cautionne pas) au nom de tous ceux qui ont placé en lui leur confiance! J’imagine bien un plombier ne pas venir dépanner une chaudière au prétexte que la panne est peut-être vicieuse, un chirurgien ne pas se lever au prétexte qu’il a peur de rater l’intervention… en arguant que le client leur tend une embuscade!

    Si ce mec n’est pas capable de remplir son -pardon grande spécialité socialiste- ses mandats et affronter la réalité FN il faut qu’il arrête et qu’il se contente d’un mandat local sans prétentions!
    Rappelons qu’historiquement c’est le socialisme de Mitterand qui a fait naître et laissé gonfler l’élan Lepeniste, la moindre des choses serait de participer à la réparation des conneries du passé, non?

    De toute façon, vu que les socialistes se reconstruisent depuis 20 ans (à croire que c’est leur seule vocation nombriliste), qu’ils ratent toutes les échéances importantes, qu’ils se bouffent le nez à longueur de temps et qu’aucune bonne idée n’est sortie de leurs cartons depuis les années 50, ce débat est sans importance : même présent, ce con aurait de toute façon été transparent, inexistant voire populiste…
    Qu’il ne soit pas là on s’en fout, mais c’est bien la méthode de voyou qui choque (et la Aubry n’a pas l’air de plus apprécier que moi!). Quant à exiger la démission de Chabot et de la direction du groupe FT, j’en ai le coeur au bord des lèvres…

    Pour conclure, avoir encore une once de considération pour la folle du Poitou, la sainte toute de blanc vêtue, je desserre les lèvres et laisse aller. Mon Dieu (si seulement tu existes) pardonne à Pingoo, il ne sait pas ce qu’il fait…

    Bonne continuation pour ce blog que je m’empresse de quitter avant de découvrir les photos de Ségo à poil… Heureusement que j’ai maintenant l’estomac vide…

  18. Michaël BUHOUR

    pour moi, c’est simple, je voterais pour celui (celle) qui arretera de me piquer du fric pour donner à tous ces faineants qui ne veulent pas tafer.

  19. Il faut peut être resituer le contexte. Peillon est invité à une soirée qui va servir à la soupe au gouvernement et, comme Besson est moins doué que MLP, au FN.
    En deuxième partie de soirée, France 2 met un docu sur Jospin, le mec qui a perdu face au FN.

    A ce niveau là, je considère qu’en effet une chaine publique a failli à son devoir d’impartialité et qu’y aller, c’est cautionner cela. (et oui cela mérite la démission de pas mal d’entre eux). c’est un signe fort que de faire une émission sur Jospin suite à la suite de cela.

    Le PS a besoin de faire parler de lui en ce moment. pas sur son programme politique (il suffit de voir le peu de journaux qui ont relayé les itw de hollande sur france 5 à ce sujet), les 3/4 des français s’en foutent.

    Ils ont besoin de com’, de coups d’éclats bref de real politik à la Sarkozy. et que fait on depuis 3 jours ? On invite Peillon sur tous les plateaux, on ne parle pas du débat et on ne parle que du PS. pari gagné.

    (je ne dis pas que la méthode me plait. je dis que c’est ce qui marche).

  20. SmartMartian

    La façon de faire n’a pas été glorieuse, mais qu’un élu socialiste refuse de participer à un plan com’ d’un ministre du gouvernement pour relancer son débat excitant la xénophobie et le racisme à deux mois des élections régionales, je ne trouve pas ça très choquant.
    Ce qui m’est apparu plus choquant, c’est qu’une chaîne du « service public » mette en scène un débat, en prime-time, opposant l’extrême-droite à la droite « dure » du traître/fayot du gouvernement, et le présente comme un phare de la démocratie.
    Personnellement, j’aimerais beaucoup assister à un débat entre Julien Coupat et Michèle Alliot-Marie, ça nous donnerait un aperçu de la conception de la démocratie made in UMP.

  21. caran777

    Pour l’histoire du débat, je trouve qu’il y en a assez de la lâcheté du PS. On boycotte les débats « parce qu’ils sont trop cons », on boycotte le vote d’une loi parce qu’on est « contre » cette loi. Moi je pense, que d’ici 2012, ils vont boycotter les présidentielles « puisqu’elles sont truquées ». Vraiment Merci le PS pour cette leçon de boycott. Pour être aussi lâches ce sont des traitres autant que Besson, pas au parti, mais aux idées socialistes.
    Par contre, il ne faut pas tomber dans le mépris et garder espoir.
    Outre ce dédain médiatique du PS, qui nous incite à les blamer (probalement à raison), il faut noter la manipulation de l’UMP. Exemple Raffarin de dire, que le candidat favori serait Hollande. Le but étant de raviver l’égo d’Hollande pour qu’ils s’entretuent comme des animaux affamés. Je souhaite faire appels aux militants PS, vous seuls pouvaient nous sauver cesser des défendre des éléphants dans leurs cimetières, il reste 2 ans pour forger un PS réellement socialiste, sauvez nous !
    Laissez aussi tomber Strauss-Kahn. Il est très compétent, certes, mais ne sera disponible que 6 mois avant les élections et on ne construit pas une politique en 6 mois !

  22. Je réitère donc.
    Peillon ne va pas à cette émission.
    On l’invite seul pour expliquer pourquoi il ne vient pas.
    Il en profite donc pour expliquer la vision du PS sur le débat, seul, sans contradicteur.
    Le débat est effacé au profit de Peillon et du PS.
    j’appelle ca un coup de maitre perso.
    (tout en n’approuvant pas la méthode mais je suis une niaise idéaliste).

  23. Je suis entièrement d’accord avec valerie, c’est plutôt bien joué : on parle plus de la présence de la droite _seule_ en prime-time pour un pseudo-débat, que de ce qui s’y est dit. Politiquement, c’était l’objectif. Donc fuir était une attitude « politique et utile ». Est-elle « normale » ? Pas vraiment, mais c’est de la politique, pas un concours de moralité (jouer à ça avec Besson serait gagné d’avance …).

  24. au passage, au sujet du « traitre » Besson. Certains ont la mémoire courte.. Sarkozy/Balladur/Chirac ca n’est pas au paléolithique.

  25. Zapatatte

    L’idée de clore la possibilité de débat et purement et simplement une atteinte à la démocratie, et même si le jeu de l’ump est de démontrer que la gauche est incapable de comprendre les problèmes économiques de la France en les ridiculisant; les taxant d’utopistes, et déviant de sujet sans jamais répondre sérieusement aux attaques du ps; la gauche ne fait aucun effort de son coté pour renouer le dialogue avec les français, en abandonnant notament le discours de lutte des classes et de partis du progrès à ses adversaires politiques, en se dévorant de guerres intestines, en ne proposant pas d’alternative au libéralisme, et ce même à travers le capitalisme, en attaquant pas les décisions de la banque centrale européenne seule institution influente en europe, et ayant pour seul but des fins financiers et commerciaux, quitte en faisant pression sur le parlement européen à supprimer tous les services publiques, avancées nationales(avancée comme la sécurité sociale,qui serait selon cette même bce un véritable handicap pour les entreprises qui sont désireuses de flexibilité des salariés, et de bas salaire pour favoriser la part de profit des actionnaires et la compétitivité avec les pays aux salariés moins chers, pays sans éthiques salariales ni code du travail), donc aucune opposition véritable du ps envers la déréglementation du travail en Europe en faveur du patronat, et également aucune critique de la question d’identité nationale sous le regard d’une construction européenne entamée au delà de la nation… enfin un parti tel que l’ump se disant à la fois nationaliste et socialiste, sans opposition (laquelle se tape dessus entre verts, socialistes, LO, NPA,etc) rappel le nsdap riant des socialistes et communistes qui s’entretuaient avant d’avoir assez de pouvoir pour les envoyer aux camps et clore définitivement leurs chances de débattre. Des immigrés se retrouvent en camps aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de renouveler ses cartes d’identités en tant que français nés sur un sol étranger, l’on fait de l’histoire une option, des juges d’instruction on les supprime, on vire des présidents de France télévision trop gênants pour le pouvoir, la presse est contrôlée de plus en plus, alors que sainte Ségoléne arrive sur son cheval blanc réprimander Péillon et Aubry… ça ne fera qu’un discrédit de plus pour l’ensemble du partis déjà jugé inapte à se coordonner, et rien de plus. Les décisions qui font la France se prennent à la banque centrale européenne, la question d’identité nationale n’est que l’arbre qui cache la foret de restrictions au budget envers les départements et communes délaissées bien que pourtant depuis la décentralisation responsables de nos infrastructures et accès aux soins et à l’éducation, la foret de postes qui ferment, de licenciements abusifs sous couvert de la crise, la foret de malversations financières, de mesures inefficaces contre les paradis fiscaux, la foret de suicides, de pressions sur les moyennes classes en déclin vers une situation précaire… enfin un moyen d’attirer la méfiance sur son voisin « typé » « immigré » étranger » alors rendu responsable du manque d’emplois en France et d’innocenter le gouvernement qui profite de la crise pour faire sauter toutes les protections sociales faisant obstacle à l’ultra-libéralisme et heureux du chômage et de la peur qu’il provoque.

  26. Alkpone

    Le PS est moribon, voir mort … J’ai trouvé que Besson a détruit MLP. En dehors de cette partie rejouissante, le débat n’avait pas trop d’interet. Identité national pour un européen fédéraliste, limite j’aurai préféré ségolène royal parler de sa rupture avec francois.
    En tout cas, ca fait 1 mois qu’on entends plus parler d’elle, pourvu que ca dure :)

  27. Papayoum

    « C’est le genre de blague et de tactique toute pourrite que j’aurais pu imaginer de la part d’un mec du Modem, ou d’un autre parti « rigolo » de ce genre »
    ‘Tain le choc du dimanche, prends toi ca dans la tête ! – 10 points pour Pingoo, Nanmého ! ;-)

  28. Bôôh

    Pingoo faut arrêter les femmes nues, le café du commerce attire plus le chaland !

  29. gui

    C’est vrai que ce n’est pas très joli de fuir même si monsieur a été vexé d’être relayé après le FN.
    Cela Dit Arlette a voulu déguisé un débat aguicheur Besson LE pen en invitant à la hate un PS …. pas joli non plus !!!

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire