Billet vert – Jean ouvre des portes

FB12443

C’est en lisant son CV, que mon passé de chercheur d’emploi est remonté des profondeurs de ma mémoire. Petit rappel à l’attention des faignasses qui comptent sur les grévistes du pôle emplois pour les aider dans leur démarche ou qui préfèrent généreusement ne pas se prostituer pour un salaire et laisser ça aux autres. Le premier réflexe, lorsqu’on cherche du travail, c’est de vérifier que le niveau d’étude (lorsqu’on débute) que l’on a est en adéquation avec le niveau d’étude requis pour le poste. Enfin, c’est comme ça en France, si t’as les compétences et pas le diplôme, t’as pas le job. Ben figurez vous, qu’une fois son CV et l’intitulé du poste lus, je me suis dit qu’enfin, oui enfin, tous les espoirs m’étaient permis.

Trêve de suspens, voici le CV du postulant :

# Juin 2004 : bac L au lycée Pasteur de Neuilly (validé).
# Septembre 2004 : hypokhâgne au lycée Henri-IV à Paris.
# Septembre 2005 : prépa ENS Cachan au lycée Turgot à Paris.
# Septembre 2006 : première année de droit à Nanterre puis à Paris I (validé).
# Septembre 2007 : première deuxième année de droit.
# Septembre 2008 : deuxième deuxième année de droit.
# Septembre 2009 : troisième deuxième année de droit.

Le poste convoité Directeur de l’aménagement d’une structure qui abrite un peu plus de 2000 (deux milles) entreprises et dans les 150 000 (cent cinquante…) emplois.

Il y a encore de doux rêveurs. Moi, ça me fait plaisir.

2 commentaires
  1. Bah, justement, c’est pour ça qu’il préfère renoncer. Un signe d’intelligence, n’est-il point ?

  2. jipe

    il a fait que du droit, il aurait pu faire tout de travers !

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire