Cinéma : Mères et Filles

Le pitch :

Trois femmes, trois générations.
Dans les années 50, Louise a quitté le domicile conjugal alors que ses enfants étaient encore jeunes. Elle n’a plus donné signe de vie. Sa fille Martine est restée dans la petite ville de bord de mer où elle est devenue médecin.
Aujourd’hui Audrey, la fille de Martine, la trentaine indépendante, revient rendre visite à ses parents. Elle va trouver par hasard un cahier ayant appartenu à sa grand-mère, un journal qui pourrait enfin expliquer son départ.
Éclaircira-t-il les non-dits qui altèrent depuis toujours les relations au sein de la famille ?
Audrey y trouvera-t-elle les réponses aux questions qu’elle se pose sur son propre avenir ?

Quand le lendemain d’un chef d’œuvre on vous propose un nouveau film, il est toujours évident qu’on se demande s’il ne faudrait pas attendre un peu avant de pénétrer à nouveau dans une salle obscure, histoire de savourer sa jouissance jusqu’au bout.

Et ce postulat est d’autant plus vrai que le film du jour n’était pas une garantie absolue.

Osons le dire de suite, cela aurait été une grosse erreur de ne pas prendre ce risque.

Car oui ce film est subtilement gracieux. Cette façon subtile de monter ce puzzle, cet enchevêtrement de destins, ce miroir où apparait un passé, un présent et un futur.

Et tout ceci dans une sobriété à la pureté infinie.

Côté technique, l’écriture est sublime, les mouvements délicats, la lumière enchanteresse…

Et quelle idée que cette série de flash-back, l’idée est grandiose.

L’idée qui se trame en second plan est aussi très bien pensée, cette façon de montrer cette transmission de violence de génération en génération est sacrément dosée.

Et ces 3 actrices sont quand même exceptionnelles.

Il suffit de s’attarder sur les scènes frontales entre cette mère et cette fille, Catherine Deneuve et Marina Hands, on s’y croirait.

Un drame psychologique d’une justesse sans faille est bien évidemment à voir.

Et pour une fois qu’il y a un film qui dérange dans le bon sens…

Bon il est évident que si vous aimez les films simples et les films funs, ce truc n’est pas pour vous.

1 commentaire
  1. Ca confirme mon envie de le voir!

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire