Cinéma : Harry Potter 6

Le pitch :

L’étau démoniaque de Voldemort se resserre sur l’univers des Moldus et le monde de la sorcellerie. Poudlard a cessé d’être un havre de paix, le danger rode au coeur du château… Mais Dumbledore est plus décidé que jamais à préparer Harry à son combat final, désormais imminent. Ensemble, le vieux maître et le jeune sorcier vont tenter de percer à jour les défenses de Voldemort. Pour les aider dans cette délicate entreprise, Dumbledore va relancer et manipuler son ancien collègue, le Professeur Horace Slughorn, qu’il croit en possession d’informations vitales sur le jeune Voldemort. Mais un autre « mal » hante cette année les étudiants : le démon de l’adolescence ! Harry est de plus en plus attiré par Ginny, qui ne laisse pas indifférent son rival, Dean Thomas ; Lavande Brown a jeté son dévolu sur Ron, mais oublié le pouvoir « magique » des chocolats de Romilda Vane ; Hermione, rongée par la jalousie, a décidé de cacher ses sentiments, vaille que vaille. L’amour est dans tous les coeurs – sauf un. Car un étudiant reste étrangement sourd à son appel. Dans l’ombre, il poursuit avec acharnement un but aussi mystérieux qu’inquiétant… jusqu’à l’inévitable tragédie qui bouleversera à jamais Poudlard…

Bon pour être objectif entre moi et Harry Potter il n’y aura jamais une grande histoire d’amour. Non pas que je trouve cela nul où sans intérêt mais aucune passion ne m’étreint quand je pense à ce truc.

Et que ce soit niveau bouquin ou niveau ciné.

Et ce n’est pas ce nouveau film qui va inverser la tendance, tellement c’est du Bla bla bla à n’en plus finir. On dirait le résultat d’une expérience où une concierge aurait été enfermée une semaine sans pouvoir parler. C’est quand même insupportable surtout pour un film qui dure si longtemps.

Maintenant une fois ce constat fait, il reste que c’est un film aux qualités indéniables, les effets spéciaux sont toujours cultes, le raffinement des situations, des sentiments et des émotions ne s’est aucunement estompé. L’action avec et sans magie nous offre des scènes assez ahurissantes. C’est beau indéniablement.

Après il y a quand même d’autres points négatifs que celui du blablatage, aucune surprise, l’imaginaire et le fantastique sont présents avec une très petit quantité et on devine clairement que l’œuvre présentée est une sorte d’étape de transition avant le prochain qui sera très certainement un grand feu d’artifice.

Et puis bon un super héros (l’élu) avec de si petites burnes c’est limite moyen.

Si vous aimez le bavardage et que vous ne voulez pas voir un chef d’œuvre c’est un film qu’il faut voir. Et puis bon un Harry Potter sans émotion pourquoi mais à quoi ça sert?

Si vous êtes difficile alors c’est à éviter.

7 commentaires
  1. D’abord tu dis

    « le raffinement des situations, des sentiments et des émotions ne s’est aucunement estompé. »

    puis tu conclus sur

    « Et puis bon un Harry Potter sans émotion pourquoi mais à quoi ça sert? »

    contradiction ou mauvaise interprétation ?

  2. Moi perso j’ai arrêté au deuxième, j’y ai été en tant qu’accompagnatrice, et j’ai bcp aimé… C’est bcp plus adulte qu’avant je trouve.

  3. Xenodis

    Le problème existe depuis l’ordre du phoenix : on s’attends à un dénouement épique entre les forces du mal et celle du bien et on nous sert des histoires d’ados melées avec de la magie tape à l’oeil.

    Le dernier bouquin sera séparé en 2 films… on a pas finit de nous prendre pour des vaches à lait apparement.

  4. carlitablog (Auteur)

    Ben flashou ce que je veux souligner la dedabs c’est que ça essaye maus ça n’y arrive pas

  5. popoche

    @ Xenodis : le souci est que pour cet opus déjà le faire tenir (le bouquin) en 2h30 c’est impossible… Alors pour le dernier Tome « les reliques de la mort », afin de comprendre tous les tenants et aboutissants, ce sont au minimum 2 films qu’il faut. Mais il est clair que cela aide le côté marketing de la chose je ne le nie pas!

  6. cedwebx

    Je confirme que c’est long… très long…
    En fait les seules 5 minutes qui m’ont interressées, c’est les amourettes Hermiiones/Ron. (fans de drama et de shojo inside)
    Tout le reste… c’est à dire les 2 h 25, bah comme dit plus haut… du blabla, et des trucs pas super interressant.

  7. farniente

    Je voulais voir « le hérisson », mais hélas pour moi, je n’avais pas fait gaffe que ça passé pas à cet horaire, résultat, je me suis rabattu sur HP6, mais quel mauvais choix, une vrai daube , c’est plat, pas d’action, que du blabla, ça devient vraiment une histoire de gros sous ce film, et y en a encore un 7eme, et beh on est pas sorti e l’auberge

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire