L’enfer de Lola : Elsa Linux

-Salut, moi c’est Lola.
-(vous en coeur) Salut Lolaaaa. Dis, Lolaaaaa, c’est quoi l’enfer?
-Pour toi qui pense encore costume rouge, cornes, Hallowe’en, etc Wikipedia est ton ami!

Les posts de Carlitablog sur la grande littérature, c’est bien mignon mais je me disais que ce serait pas mal de parler d’un autre type de lecture, un peu plus en accord avec Pingoo.com. Histoire de nourrir autre chose que le cerveau. La  littérature érotique, c’est mon dada! Je range soigneusement mes ouvrages dans ma table de nuit avec mes outils en tous genres et comme je commence à toucher ma bille, je me permets de vous en toucher deux mots.

On va commencer facile, à moins d’avoir vécu la dernière décénie dans une prison chinoise vous connaissez-tous Le journal de Bridget Jones, cet objet du diable qui a relancé la mod de la chicklit (aka: littérature pour nana avec au programme shopping, problèmes de coeur et autres sujets tout aussi importants).

elsa linux

Je vous présente, beaucoup plus rigolo, le journal d’Elsa Linux. On garde l’humour, la présentation en journal, mais on enlève les culottes de grand-mère, voire les culottes tout court.

granny

Le récit (oui parce que contrairement aux pornos, là on a affaire à de vraies histoires) est celui d’une publicitaire parisienne bobo, un poil nymphomane et à la veille de ses 30 ans. On s’aperçoit vite que la 4ème de couv nous ment, qu’Elsa est loin d’être gaulée comme une cafetière ou seule comme un panda. En attendant le prince charmant la jolie brune jongle entre tous ses amants (un milliardaire sadomaso, un directeur artistique sodomite, le fiancé de sa meilleure ami adepte des aspirateurs, la dirlo clientèle et ses maisons de passe chic etc,  j’en passe et des meilleurs) pour notre plus grand plaisir.

La présentation typographique en tous petits paragraphes devient vite fatigante, malgré la longueur qui en résulte on ne s’ennuie pas trop et ça se lit très bien et très vite. Je reprocherais à Mlle Linux de passer rapidement les scènes croustillantes, hop hop en deux phrases elle nous résume un rendez-vous dans les toilettes avec une collègue de bureau, laissant la lectrice vicieuse sur sa faim. Néanmoins ce petit défaut en fait donc un moyen idéal de s’y mettre et un cadeau coquin qui changera de la sempiternelle lingerie ou du sextoy qui commence à perdre de son originalité.

La prochaine fois je vous parle de Blanche neige!

8 commentaires
  1. Firefly

    Rah je reste sur ma faim… Je m’attends au récit d’une geekette et puis voilà ça parle encore de cul ! Tsss ils savent pas ce qui est bon.

  2. Lola (Auteur)

    Oui, Firefly j’avoue que moi aussi, je me suis laissée abuser par le pseudonyme…

  3. Mais pourquoi LINUX dans ce cas ?

    Quel choix bizarre…

    Est-ce pour intéresser les geeks de tout poil ?

  4. Chic, si c’est le début d’une série de livres érotiques, je prends !

  5. Lola (Auteur)

    reactor: je me demande également, on va mener l’enquête!!
    ciloubidouille: oui et puis mes tiroirs sont assez pleins pour durer quelques semaines!

  6. lu, mais restée aussi sur ma faim. Je me suis rabattue sur Xaviera Hollander, qui est plus directe et peu avare en bons mots…

  7. Lola (Auteur)

    petite cervoise, la couverture rétro me fait peur… Casentait le ringard, non?

  8. J’ai des trucs aussi dans mes tiroirs. Je suis curieuse de savoir si on a les mêmes lectures :D !

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire