Cinéma : Anges et démons.

Le pitch :

Une antique confrérie secrète parmi les plus puissantes de l’Histoire, les « Illuminati », qui s’était juré autrefois d’anéantir l’Eglise catholique, est de retour. Cette fois, elle est sur le point de parvenir à son but : Robert Langdon, expert en religions d’Harvard, en a la certitude.
Langdon a peu de temps pour comprendre ce qui se trame contre le Vatican et déjouer ces nouveaux crimes. Une course contre la montre et contre les tueurs qui démarre tel un jeu de piste : des églises romaines aux cryptes enfouies, des catacombes les plus profondes aux majestueuses cathédrales…
Pour l’aider à comprendre toutes ces énigmes, Langdon va rencontrer Vittoria Vetra, une scientifique aussi belle que mystérieuse.
Cette fois, il sait à qui il se confronte. Cette enquête diabolique est un piège, chaque secret est une clé, chaque révélation un danger…

Ce film qui contrairement aux apparences ne fait pas suite au Da Vinci Code est à ranger dans le rang des réussites à mon avis.

Et je ne vais même pas souligner qu’il est nettement meilleur que lui tellement il n’était pas possible de faire pire.

Un des ingrédients de cette réussite est que le film qui nous concerne n’est pas une adaptation à la virgule du bouquin de Dan Brown contrairement au Da Vinci, qui lui l’était.

Le second plan d’amélioration a été le casting, avec Tom Hanks toujours là, mais un ajout solide a été fait avec Ayelet Zurer comme remplaçante de notre Audrey National, et niveau piquant c’est pas mal avec le bel Ewan McGregor. Du solide je vous dis.

Quand au film en lui même, l’histoire est haletante, la course contre la montre est assez bien faite pour qu’on veuille la suivre avec envie et curiosité. Merci aux sublimes images qui font de ce film un beau voyage touristique. Une façon aussi de rendre nettement plus grand public ce film que le précédent.

Bon pour le reste, ce n’est pas spécialement original, c’est un peu long mais rien qui soit de nature à faire fuir qui que ce soit.

Et puis la fin, cette fin limite guignolesque est quand même proche du pitoyable.

Au final ce n’est pas indispensable sauf si vous voulez faire une sieste.

9 commentaires
  1. Olivier

    Perso j’ai vu le film et j’ai apprécié, alors que da vinci code m’avait largement déçu.
    Par contre au niveau de l’article faut se décider:
    « Ce film […] est à ranger dans le rang des réussites à mon avis. »
    « Au final ce n’est pas indispensable sauf si vous voulez faire une sieste. »
    /puzzled

  2. Braddock

    ben, c’est pour faire une sieste reussie, quoi !

  3. jipe

    J’ai lu le bouquin et j’en ai aucun souvenir, Da Vinci code, je me souviens, mais juste par l’explosion médiatique, bref, ces 2 bouquins ne m’ont pas laissé de trace, donc, je ne verrais pas les films..

  4. Dufosse

    J’ai apprécié aussi en effet, mais je conseil vivement le livre, qui lui est aussi une vrais réussite, beaucoup de détails vous plairont surement..! :)

  5. david (Auteur)

    Olivier on va dire que c’est un style artistique pour signifier que c’est un peu bien mais au final pas tant que ça.
    Loin du massacre mais pas bien

  6. Je lui ai préféré le premier (Da Vinci Code) qui est en fait le second opus…aussi bien en film qu’en livre !

  7. Autant j’ai bien aimé le bouquin, autant le film yavait vraiment aucune surprise du coup et la réalisation est pas vraiment transcendantale. Par contre j’aime bien Tom Hanks…

    Et sans dévoiler quelque chose, y a quand même une grosse arnaque concernant l’histoire.

    Mini Spoiler :
    On nous vend la grosse organisation secrète depuis 500 ans (même sur l’affiche) et puis au final…

  8. Raph

    C’est mon avis, mais moi franchement je ne l’ai pas supporté…
    Un film qui n’apporte rien. Pour moi c’était comme indiana jones… dans le même genre, quoi…
    laisser son cerveau au placard, être crédule et surtout pas chercher à tirer une leçon du film. C’est une histoire, point. Creuse.

    Par contre si vous etes comme moi un brin scientifiques vous avez dû vous marrer… Burlesque…

    Je ne le conseille à personne, sauf, comme dit pingoo, pour faire un sieste.

    Cya

  9. Oui.
    sauf que non.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire