Cinéma : Star Trek

Le pitch :

La plus grande odyssée spatiale de tous les temps voit le jour dans le nouveau Star Trek, mettant en scène le premier voyage d’un tout nouvel équipage à bord de l’U.S.S. Enterprise, le vaisseau spatial le plus sophistiqué de l’histoire.
Dans ce périple semé de dangers, d’action et d’humour, les nouvelles recrues doivent tout faire pour empêcher le plan diabolique d’un être maléfique menaçant l’humanité toute entière dans sa quête de vengeance.
Le sort de la galaxie est entre les mains de deux officiers que tout oppose : d’un côté, James Kirk, originaire de la rurale IOWA, tête brulée en quête de sensations fortes, de l’autre, Spock, issu d’une société basée sur la logique et rejetant toute forme d’émotion. Quand l’instinct fougueux rencontre la raison pure, une improbable mais puissante alliance se forme et sera seule en mesure de faire traverser à l’équipage d’effroyables dangers, là où personne n’est encore jamais allé.

J.J Abrams est un génie et ce n’est pas ce film qui va renverser ce statut là.

Ce film en plus d’être un bon film, est d’un esthétisme rare et ceci sans trop d’effets spéciaux en plus.

Le scénario est bon, bon et bon. Les acteurs délicieux. Il y a de la drôlerie pour la partie sucrée de l’œuvre.

Un  ensemble de qualité, qui fait que l’on soit fan ou non de la série, le plaisir partagé sera d’égale valeur tellement l’esprit d’origine est là agrémenté d’une modernité incroyable.

Et ceci est valable en premier lieu pour le message de la série, du grand optimisme et du grand humanisme.

Pour la partie  technique, les décors sont sublimissimes, la lumière est envoûtante et le montage d’un punchy sans faux rythme.  Le côté balance du film est aussi un des choses les plus superbes, ce mélange d’action et de réflexion,  l’épopée et la romance, le glamour et la sauvagerie…

Que du bon avec mon nouveau dieu confirmé J.J ;

Et dire que je n’étais ni fan de la série, ni de science-fiction.

Du travail de pro pour ce film qui sera modestement qualifié de formidable.

Un des films de divertissement de ces dernières années.

Boire du champagne devant un tableau de maître, c’est l’exacte sensation que m’a procuré ce film.

Pour, pour et pouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuur !

Et comme dira ma maman, vite une suite.

17 commentaires
  1. Thomas

    Désolé mais je ne partage pas cet avis. Je me suis ennuyé pendant le film. le scénario est trop vite conclu après 30min. Il y a selon moi trop de « personnages » annexes qui n’apportent pas grand chose au script. Le méchant et ridicule, tout comme les scènes finales dans le vaisseau épineux. Pour moi une déception.

  2. philou

    thomas, star trek c’est une aventure avec bcp de personnages secondaires et annexes, c’est un equipage, pas une equipe de 3…

    le méchant est moins ridicule que s’ils avaient repris un truc du genre piccolo de DBE…

    sincerement tres bon divertissement. suffisament long et pour lequel on ressort avec presque l’envie de posseder le badge starfleet!

  3. Abrams un génie oO ?? Un petit malin surement mais un génie j’en doute.

    Mayrde quoi, Cloverfield aka « je fais vomir tout le cinéma », Mission Impossible 3 aka « Episode d’alias merdique a rallonge » et Lost, aaah Lost, je te laisse lire mon long article sur ce sujet si tu as le courage et un peu de temps devant toi : http://nioutaik.free.fr/42html.....&p=36

    Sinon je suis d’accord, Star Trek est vraiment sympa, probablement parce que le scénario n’est pas d’Abrams…

  4. burp

    +1 avec CerberusXT,
    par contre je suis plus réservé sur Lost meme si me suis bien marré en lisant ton article!

  5. Normal, je suis toujours un peu trop « tranché » dans mes opinions ^^

  6. burp

    En matière de ciné, c’est toujours mieux d’avoir une opinion tranchée!

  7. En matière de guerre et de brioche aussi !

  8. carlitablog (Auteur)

    Pour moi Abrams est le nouveau Spielberg réponse dans quelques temps

  9. burp

    En matiére de tete et de saucisson également…
    Bon, carlitablog, tu peux pas dire comme ça que Abrams est un génie, ce serait faire montre d’une certaine méconnaissance de l’histoire du cinéma!
    Spielberg,à ses débuts,avait déjà un univers, il faisait preuve d’une certaine inventivité, ce n’est pas le cas chez Abrams, qui est avant tout un producteur et qui pour le cinéma utlise des recettes déjà bien éprouvées…

  10. carlitablog (Auteur)

    Ben le problème c’est qu’effectivement tu as raison mais tu as tort aussi car l’époque n’est plus la même et ce qui était possible avant ne l’est plus et dans l’époque d’aujourd’hui il y a ou il y aura abrams et les autres comme il y a eu spielberg et les autres.
    Et c’est tristement comme ça dans tous les domaines, paul valéry, andré gide dans la littérature, rembrandt et picasso en peinture etc etc

  11. burp

    Attends, j’ai quelques difficultés à suivre ton propos, tu veux dire que la littérature s’arrette à Gide et Valéry, la peinture à Rembrandt et Picasso et le cinéma à Spielberg? j’ai certainement du mal comprendre!
    restons, si tu le veux bien, dans le domaine cinématographique puisque c’est le sujet qui nous occupe,américain en particulier, Spielberg n’est pas le seul, c’est un bon « entertainer » mais dans la meme tranche d’age, tu trouves également des cinéastes aussi doués voire plus, Scorsese,Coppola,De Palma, je »classe » Lucas à part et bien d’autres.
    En ce qui concerne la meme géneration que Abrams, tu as de trés bons réalisateurs, Fincher,PT Anderson,Tarantino,O Russel,Jonze,Sofia Coppola,Anderson pour ne citer que les plus célèbres!

  12. burp

    Et James Gray,bien sur! mais c’est vrai que je parle Cinéma et pas divertissements pour ados pour lequel je n’ai rien à reprocher lorsqu’il est de qualité !

  13. burp

    petite correction, divertissement…voilà!

  14. carlitablog (Auteur)

    Burp en effet c’était un raccourci mais avec des vérites dedans.
    Je vais pas te refaire la théorie des pyramides tu dois la connaître autant que moi. Quand je parle de valéry ou proust ou picasso ou mozart, je ne dis que que ce sont les seuls génies et qu’après eux le chaos je dis juste que dans un ensemble (les réalisateurs d’une même classe d’âge par exemple)
    si on considère un niveau minimum, il y a des catégories, apport à l’histoire, révolution des techniques, rénovation du genre…
    et c’est là que c’est complexe, car déjà il y a les goûts et les couleurs, après y a les différents sujets d’améliorations, certains vont consiéder que si x fait évoluer la technique de façon radicale il sera plus de son gôut que y qui ne fait qu’évoluer l’écriture ou que z qui ne fait qu’évoluer l’approche ….
    Donc comme tout débat, la matière à discussion est inépuisable et personne n’aura jamais raison.
    c’est ça qui est bon d’ailleurs.

    Bon il est tard, ma pensée est en vrac mais je pense que mes propos te seront compréhensible
    si tu veux poursuivre le débat plus en avant je peux te filer mon mail

    cdlt

  15. burp

    Carlitablog,avec plaisir, on sera certainement jamais d’accord sur le cinoche ou sur d’autres sujets mais tu m’as l’air d’un gars fort sympatique alors pour un prochain débat, je sais où te trouver, c’est l’avantage d’avoir son blog, et toi aussi, tu sais que je traine dans les parages…

  16. carlitablog (Auteur)

    Merci c est toujours plaisant les compliments :)

  17. burp

    Profite! mon ami, ça va pas durer!;-)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire