Cannes 2009 : Up | Là haut

Le jour du festival de l’ouverture de Cannes, Gaumont diffusait dans quelques salles en France dont une à Paris, la cérémonie d’ouverture ainsi que le film d’ouverture, Up, le niveau bijou des Studios Pixar

Après avoir animé des jouets, après avoir fait un road movie avec des poissons, après avoir créé un amour improbable entre deux robots, Pixar revient avec son nouveau film Up (Là Haut en français). Vous l’aviez sûrement deviné, c’est un chef d’oeuvre. Comme d’habitude, Pixar continue son parcours (presque) sans faute, en nous proposant cette fois-ci une sublime histoire d’amour mêlé d’un film d’aventure à parfois faire pâlir Indiana Jones.

On retrouve Carl, un petit vieux veuf qui n’a qu’une envie, partir en Amérique du Sud . Il décide alors de partir avec sa maison en gonflant des ballons à l’hélium. Seulement, un petit imprévu nommé Russell vient le déranger dans son voyage. Celui-ci se retrouve sur le porche de sa maison, alors que celle-ci est en vol. S’en suit alors un long périple en Amazonie, le tout sur un fond d’histoire d’amour magnifique.

pixar-up-frame1

Il va sans dire que c’est irréprochable. Pixar, c’est comme le vin, ça se bonifie avec le temps. Les animateurs ont fait ici un travail impeccable sur tous les plans, vraiment. On est plongé dans un monde aux mille et une couleurs, rempli merveilles. Les arrières plans sont simplement sublimes. D’autres petits détails nous viennent à l’oeil, comme par exemple la barbe de plusieurs jours de Carl ou encore ses sourcils ou ses cheveux, plus long par rapport au début du périple. Le tout nous donne une merveille visuelle. Nous avons eu la chance de le voir en 3D. Même si celle-ci favorise bien entendu la profondeur, elle n’a en soit rien d’extraordinaire et n’est pas indispensable. On retiendra quand même quelques scènes, dont celle du décollage de la maison qui est, il faut le dire, excellemment bien rendue.

Le film nous offre une galerie de personnages des plus improbables, mais il me serait impossible d’en parler sans trop vous révélez l’histoire. Carl, vieux grincheux fatigué de la vie, Russell le boy scout, toujours prêt à partir à l’aventure, Doug, Kevin, un doberman hilarant, tout ça font partie intégrante de l’histoire.
L’excellent scénario nous offre des scènes d’anthologie, absolument hilarante. Le film est de loin le plus drôle de tous les Pixar.
Allez, un petit bémol ? C’est très très prévisible. Dommage

a8078b7b8cea4fd490eb565c590de932

On passe du rire aux larmes , le générique du début, et une scène vers la fin, parfois des frissons nous envahissent tellement nous sommes submergé par la beauté et la simplicité de Up, le tout nous emmenant là haut dans un tourbillon de ballons coloré absolument fantastiques. A voir et à revoir.
9/10

Laissez un commentaire