Cinéma : Coco

Le pitch :

Coco, 40 ans, self made man, est l’exemple parfait de la réussite sociale. Parti de rien, immigré, il a réalisé en 15 ans une des plus fulgurantes success story des temps modernes grâce à son invention de l’eau frétillante.

Mais pour Coco, la plus grande consécration est à venir : la bar-mitsva de son fils Samuel qui aura lieu dans six mois. Il invite tout le monde à « l’évènement national de l’année » et promet du jamais vu, de l’époustouflant, du Coco !
Trop obsédé par la perspective d’en mettre plein la vue au monde entier pour « sa » fête, Coco agit avec démesure et frôle la folie sans voir que sa femme, son fils, sa mère et tous ses proches se désolidarisent peu à peu. Cet évènement va devenir pour lui un instant de vérité sur son rôle de père.

Heu… Heu… Heu…

Comment perdre encore plus de temps que celui évaporé pour aller voir ce film, un des plus mauvais de ces mois passés. Une sorte de massacre négatif. Bon il est vrai qu’on rit parfois, néanmoins nettement moins que le visionnage de la bande annonce.

Pour le reste, c’est nul, pitoyable, dramatique, scandaleux, effroyable, crétin, pervers, énervant…

Le scénario est inexistant, le jeu des acteurs aux oubliettes et le massacre pourrait durer et durer.
Ne parlons même pas des dialogues qui sont à faire peur et que dire de la prestation de Manu Payet qui montre assez clairement qu’il n’est pas un acteur.

Ce film qui devait être culte n’atteint même pas la catégorie culcul.
Un film à éviter, à fuir, à courir.

Et si vous ne pouvez pas vous passer du personnage, direction la Fnac pour acheter le spectacle qui lui était très bien.
Et que cela ne se reproduise plus.

14 commentaires
  1. Rod

    j’vois pas en quoi la bande-annonce possedait un millieme d’humour.

    par suite logique, je vois encore moins ce que ce film aurait pu devenir culte.

    neanmoins, il va cartonner au meme titre que brice de nice, lui aussi tres mauvais, mais qui avait eu son public grace au passage prealable du sketch.

  2. wouah

    merci! quand la critique permet de passer ainsi à côté d’une daube, elle prouve de façon éclatante son utilité

  3. Barbudo Joe

    Je crois que le principal problème c’est bien la réalisation (qui ne demande pas pourtant à être éclatante pour une comédie) et la direction d’acteur. Je ne suis pas spécialement fan de Manu Payet par exemple mais je pense qu’il saura tirer son épingle du jeu dans la prochaine saison de Kaamelott. (A.Astier ayant même réussi à rendre Christian Clavier supportable, tout est possible)

    En France, faire un film à partir d’un sketch comme le font les stars du SNL c’est pas encore ça. Quoique, chez les ricains c’est pas toujours réussi non plus…

  4. non mais le pire…c’est que ça va marcher !
    (regardez Camping à 5 millions et bienvenue chez les chtis…)
    C’est une semaine où il n’y a aucune autre sortie de bien. C’est une semaine avec le printemps du cinéma + c’est le comique préféré des français.
    Moi j’ai trouvé ça plat, nul, juste deux sourires et encore pas un rire !
    Salle pleine hier soir et les gens se marraient.
    ça va marcher

    monde de merde
    arggg
    (les futés auront compris l’habile référence :p)

  5. Hypothraxer

    J’rejoins assez Rod là-dessus. J’avais bien aimé le sketch avec Coco. Mais la bande-annonce est ultra chiante ; y’a rien de marrant, c’est du décongelé à 15W (c’est à dire que c’est du réchauffé à peine à température ambiente, même au bout d’1h de décongélation).
    darky> ayé, j’vais devoir le revoir à cause de toi, tsss… pour la 98746ème fois.

  6. « Je crois que le principal problème c’est bien la réalisation (qui ne demande pas pourtant à être éclatante pour une comédie)… »

    Euh… c’est pas plutot exactement le contraire ? dans une comédie si la réalisation n’est pas verrouiller de partout ça ne fonctionne pas, parce que l’humour c’est une question de rythme, sauf que sur un tournage cette notion est très difficile a percevoir (tu tourne pendant 4 jours pour finalement avoir 2min de film). J’avais adorer le sketch de Coco (c’était mon préferer de ce spectacle) et je laisserai sa chance au film. Quand on sait ce qu’on va voir y’a aucun mal a se faire une comédie décérébrante.

  7. carlitablog (Auteur)

    Darky y a quand même the chaser qui est pas mal dans les sorties de cette semaine

  8. ix7

    C’est quand même scandaleux de comparer Coco à Camping, Brice de Nice ou Bienvenue chez les Chtis … aucun rapport.
    On ne pas retrouver de l’humour de geek dans tous les films.

  9. burp

    Pourquoi y se priverait le Gad, ça a déjà marché avec Chouchou! alors on prend les recettes qui fonctionnent, ça rassurent les producteurs et le comique a des chances de faire des millions! ( les chtis!)
    PS: le rythme y peut se travailler au montage!

  10. J’l’ai vu en avant première et Gad him self était venu… Trop d’attente pour le voir 5 min et après le film nous achève par sa non-drolitude… Horrible! Courrez tant qu’il est encore tant. Vous avez vu la BA vous avez donc vu tout le film…

  11. « direction la Fnac pour acheter le spectacle qui lui était très bien. »
    et là je pense fort « bouclier fiscal ».

    désolée hein.

  12. burp

    Ah! y’avait longtemps!
    Valérie,tu sais bien que tu penses trop !

  13. cricri

    « direction la Fnac pour acheter le spectacle qui lui était très bien. »
    Nan, désolé, il est nul.
    Pour les fans je conseille sur Youtube son ITW pour Femme Actuelle.fr ou la suffisance du personnage est bien mise en valeur..
    « Pour être heureux en couple, il faut 2 salles de bains… » ça et le bouclier fiscal, j’ai des envies de tuer un petit chat, moi…

  14. Alexandre

    enfin des gens qui n’aiment pas Gad, ouf je ne suis pas seul…

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire