Tu veux une calotte ?

benoit16

Une récente affaire au Brésil me reconduit donc, à quelques jours du 8 mars, à refaire le point sur la situation des femmes en Amérique latine et sur le poids de l’Eglise catholique la-bas.

Une gamine de neuf ans, suite à des viols répétés de la part de son beau-père est enceinte de jumeaux.

Le Brésil n’autorise l’avortement que dans de rares cas – et les curés font pression sur les familles dans ces cas là – lorsque que la vie de la mère est en danger ou en cas de viol avéré (notez le « avéré »).
Donc là on se tâte, figurez-vous. les médecins examinent la gamine pour voir si si son bassin est assez développé pour qu’elle accouche (le viol ne doit pas être avéré).

Notez qu’elle a du pot en fait. En Argentine, sa vie aurait du être en danger, ou il aurait fallu qu’elle soit mentalement déficiente pour qu’on considère, que, peut être l’IVG est envisageable.

ah oui vous pouvez aller signer la pétition pour le Planning familial. Français. La réduction drastique de leur budget n’est pas vraiment une bonne nouvelle.

12 commentaires
  1. Greg

    Faut arreter les conneries. C’est pas l’eglise qui fait pression, c’est les politiques. Ils se cachent derriere l’eglise pour faire leur propagande a la con. Sinon le sexe avant le mariage et l’infidelité serait aussi interdit mais ça…. ça serait plus emmerdant alors on n’interdit pas.

  2. Sans la photo, on pourrait penser que ton propos est dénué de tout esprit anti-catho. Sans la photo… Quand tu fais ce genre de truc, on croirait du sous-Caroline Fourest.

    En outre, tu pars d’un cas extrême, pour défendre quelque chose de plus large (cf Planning Familial). On appelle ça de la « casuistique ». D’un point de vue rhétorique, utiliser l’exemple pour étayer une démonstration (méthode inductive), c’est pas ce qu’il y a de plus convaincant.

    Maintenant, on m’aura pas à commenter cette info tragique pour dire autre chose que cette gamine est une victime et son violeur un bourreau. Malheureusement,je suis pas sûr d’ailleurs que cette gamine soit, pour ceux qui parlent d’elle, autre chose qu’un « cas », un « argument », auquel on ne s’intéresse qu’à des fins militantes. Car, bien sûr, ce qui compte, c’est les idéaux, les gens on s’en tape, hein. On sait vite sécher ses larmes quand vient le temps de l’action…

    La responsable du Planning Familial de la maternité des Lilas avait déclaré (à propos d’un risque de jurisprudence) : « Si ça continue, on va en arriver à une SACRALISATION de la vie » !!! C’est vrai, ça : c’est pas pour quelques kilos de viande tiède qu’on va s’embêter !

    PS : Le dernier papier de Caroline Fourest m’a surpris : elle en arrive à prendre la défense de chrétiens persécutés. Qu’est-ce qui lui arrive ? Moment de faiblesse ? Mais toi, Val, don’t give in, keep on fighting !

    On pendra le dernier des bourgeois avec les tripes du dernier des curés ! Ha ha ha !
    (Je sais que tu vas t’énerver, Val. Avoue !)

  3. Post scriptum pour les éventuels mal-comprenants (y’en a souvent lorsque l’idéologie guide la pensée) : J’ai pas à dire ce que la gamine doit faire. D’autres ne s’en privent pas. Les conseils à deux balles, quand on n’est pas concerné, c’est facile. Qu’on fasse ce qui est le mieux pour elle, c’est tout.

  4. Valérie (Auteur)

    Je rappelle une chose : « Lors de son premier discours, le pape a même averti les responsables politiques catholiques du Brésil qu’ils s’excommunieraient eux-mêmes en soutenant des lois autorisant l’avortement. Déjà montré du doigt lors de sa campagne gigantesque contre le Sida, le Brésil s’est attiré de vives critiques de la part des responsables religieux catholiques qui ne soutiennent pas les moyens de contraception. Ce programme public distribue chaque année des millions de préservatifs. »
    Lula est contre l’IVG à titre personnel ; mais au vu de l’état sanitaire du pays, il souhaite lancer une campagne sur le sujet.
    Nicolas, personne ne veut obliger cette gamine à avorter si elle ne le souhaite pas. On souhaite juste qu’elle ait le choix. Si elle et sa famille, une fois que tout est posé, décide de garder les enfants, très bien ; mais elle doit avoir le choix de ne pas les garder.
    On part donc de ce cas particulier pour discuter d’une loi plus générale.
    Il n’est pas normal que Benoit XVI ait emmerdé le Brésil face au travail formidable mené face au sida ou qu’il menace d’excommunication tout politique voulant discuter d’ IVG. Ca n’est pas moi qui conseille. Ca n’est pas moi dont « l’idéologie guide la pensée ». je ne tiens pas à tout prix à ce que cette gamine avorte. Je veux qu’elle ait le choix de le faire, ce qui est difficile à l’heure actuelle. Ce n’est pas moi qui « au nom du respect de la vie » vient expliquer au Brésil que la pilule du lendemain c’est mal, la capote c’est mal, l’IVG c’est le diable.

    Pourquoi la pétition de fin de texte ? Parce que l’IVG est en hausse chez les mineurs en France. Qu’un rapport de 2007 sur la contraception montre que tout n’est pas bien assimilé et compris en matière de contraception. Il faut donc multiplier les campagnes d’information dans notre pays, de prévention, d’écoute. C’est tout le but du planning. Mais non cela n’a evidemment rien à voir avec le sujet du dessus, comme souvent mes liens de fin de texte.
    Je comprends bien que Benoit XVI ait une position dogmatique à tenir et défende les valeurs de son Eglise. Sauf que face à un pays ravagé par le sida, les grossesses précoces, la prostitution, son discours ne fonctionne pas. S’il ne peut modifier son discours qui mettrait à mal l’eglise catholique face à ces sujets, qu’il se taise en ce cas.

  5. Bernard

    Le but de Mme Veil lors de la loi pour l’avortement était de mettre fin à de la détresse d’une part grande chaque fois et dans un second temps de donner le maximum d’informations pour qu’il y ai de moins en moins d’avortements..Voilà rien de plus ni rien de moins, mais pour avoir de l’information il est nécessaire d’avoir les moyens de la fire passer. Voici donc pourquoi moi qui suis de la génération Veil trouve lamentable l’amputation des crédits pour cette noble cause. Il y a donc de l’infanticide dans les restrictions budgétaires. Voilà aussi pour quoi j’ai signé cette pétition et la pauvre petite violée que ce soit en argentine ou ailleurs importe peu pour cette juste cause

  6. Allez hop ! De l’eau pour le moulin de Valérie : http://tinyurl.com/dgpyrg

  7. Alexandre

    mais les religions sont néfastes, je vois même pas pourquoi on s’en étonne encore…

  8. Hakushi

    Pourquoi ça m’etonne pas?

    Les dirigeant catho sont pas réputés pour leur ouverture d’esprit…

  9. merci feufol j’avais raté ton lien :)

Trackbacks.
  1. Colère | Pingoo.com

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire