Cinéma : Doute

Le pitch :

1964, une école catholique dans le Bronx.
Le père Flynn, un prêtre de la paroisse, entraineur de basketball, est soupçonné d’avoir fait des attouchements sur un garçon noir de douze ans.
Soeur Aloysius, directrice de l’école, a des doutes sérieux sur la moralité du prêtre, mais n’arrive pas à établir les preuves nécessaires à son renvoi.
Quand soeur James, une soeur naïve, vient lui raconter un événement impliquant le père Flynn et un garçon de l’école, soeur Aloysius estime que ses soupçons sont confirmés. Elle part donc en guerre contre le prêtre, bien determinée à le démasquer. L’aumônier accusé va tenter de se disculper, mais soeur Aoysius n’a pas dit son dernier mot. Le doute s’installe. Quelles en seront les conséquences ? Et si tout cela n’était qu’un malentendu ?

Encore un très bon film, un ring, deux acteurs grandioses, Meryl Streep et Philip Seymour Hoffman , des dialogues percutants, une atmosphère prenante, il n’en fallait pas plus pour faire un bon film. Et dire que la pièce de théâtre tirée de la même histoire, avez aussi été grandiose. Et à part Knock avec le cultissime Jouvet, les réussites de ce genre ne sont pas légions.

Le malaise qui reste en suspens tout le long du film est peut-être l’ingrédient qui marque le plus, entre malaise et ambiance austère, le public que nous sommes est entièrement servi.

Le rythme est aussi très bien dosé ce qui fait que l’on ne décroche jamais de l’action.

Pour le côté un peu moins bien, c’est évidemment cette impression de théâtre filmé, ce faux rythme et ce côté peu spectaculaire.

Et comme c’est une adaptation théâtre-cinéma sans ajout majeur, le bavardage qui passe bien au théâtre est toujours là. Le côté psychologique est aussi un peu trop marqué.

On aime ou l’on aime pas ce genre de transition, il est vrai qu’en général c’est bof bof, sauf que là, le casting est grandiose et s’il est bien un fait qui s’avérera toujours une constante, c’est que le talent, ça sauve tout.

À voir, c’est une certitude.

6 commentaires
  1. La critique encense ce film mais la bande-annonce m’a fait mourir d’ennui… elle m’a rappelée une parodie de bande-annonce qu’avaient fait les Inconnus : « Le Doutage » !
    Ça ne s’invente pas !! :D

  2. carlitablog (Auteur)

    c’est un peu exagéré comme propos
    certes le rythme n’est pas endianblé mais on est loin de l’ennui de benjamin button que tout le monde encense et ne parlons m^me pas de slumdog

  3. Rod

    « on est loin de l’ennui de benjamin button » : c officiel, t’as vraiment des gouts de merde :)

  4. carlitablog (Auteur)

    Au moins c’est les miens :)

  5. secovergnat

    d’accord avec carlita blog: honnêtement Benjamin Button est un très joli film, mais un peu chiant. Doute m’a beaucoup plus emballé, même s’ils n’ont rien à voir.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire