Bouzard : The Autobiography of a Mitroll

Bon. Je suis emmerdé là. J’adore Bouzard, depuis toujours. Je n’ai jamais été déçu par un album de lui, en particulier par les fantastiques « Le club des quatres » chez Fluide, « Plageman » chez Six pieds sous terre, et surtout la série « The autobiography of me too » chez les Requins Marteaux.

bouzard_taoam1_01

« The autobiography of a Mitroll » reprend donc en partie le titre de cette sublime série, mais cette fois-ci la chose est éditée en couleurs chez Dargaud (Poisson Pilote), et est joliment décoré du sticker « Sélection officielle d’Angoulème 2009 », le même collé sur « Mon gras et moi » de Gally, édité chez Diantre! (YEAH).

bouzard_taoam1_02bouzard_taoam1_03bouzard_taoam1_04

bouzard_taoam1_05bouzard_taoam1_06bouzard_taoam1_07

Alors ouais, vous allez me dire qu’on est en concurrence, et que du coup c’est nul de dire du mal sur la concurrence, mais peu importe, je suis juste dégouté en fait. Les trois tomes publiés aux Requins Marteaux méritaient tous les prix du monde, et que je sache ils n’ont pas eu ce type de nomination… Et là, parce que Dargaud ? Parce que couleur ? Paf la chose devient montrable ? Sauf que ce volume est tout simplement mauvais. On s’emmerde clairement (à part vaguement au début, sur le traitement de la mort de la mère), dès la fin de la page 11, et jusqu’à la 48, tout ceci n’a aucun intérêt, et les ressors comiques utilisés dans la série originale sont tout simplement foutus en l’air.

Petit détail qui agacera les habitués de la série justement, le personnage de Cécile qui n’a plus rien à voir dans ce tome, et qui dégouline de mièvrerie.

Bref, n’achetez pas « The Autobiography of a Mitroll », et achetez plutôt « The Autobiography of me too« , et les suivants. Bourdel.

2 commentaires
  1. LadyAndBird

    Halleluiah ! Enfin quelqu’un qui pense comme moi ! Tu as parfaitement résumé ce que j’ai ressenti, je suis une fan dans l’absolu de Bouzard donc je sautillais d’impatience à l’idée de lire ce nouvel opus: c’est retombé comme un soufflé.
    Je n’ai pas aimé du tout, j’ai été déçue mais déçuuuuue T.T
    En revanche, autour de moi (à part mon copain qui est fan tout comme moi) tout le monde a aimé… donc, je me demandais si j’attendais pas trop de ce tome… je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule!
    Bref les gens, achetez tout Bouzard sauf ça!

  2. Et ben … La bouze ne déplace pas les foules … C’est bien dommage ^^ tant pis pour elles.
    Idem que Lady et toi sinon, grosse déception, j’y ai cru les premières pages et pis non … Même pas de purée, ou de virée au bar, je le redis, grosse déception.
    Après, je mets un bémol, c’est à mon sens la première bd un tant soi peu scénarisée de bouzard ; les autres sont quand même très bordéliques.
    Il a peut être besoin d’un tome pour se mettre en route, je réserve mon avis final du final pour le tome suivant, mais pour l’instant, je ne suis pas convaincu.

    Sharle.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire