Ta zérolution porte ton nom

Au regard des bonnes intentions et des voeux d’une personne, l’on peut aisément deviner son échelle du bonheur.
Chez celui qui ne peut compter que sur les mains d’un proche, on devine la courte- échelle.
Chez la donzelle qui a le feu au derrière, on suppute l’échelle de pompiers ( avec les hommes de feu  dessus en fonction de l ‘importance de l’incendie ).
Chez le cancéreux, c’est l’échelle à l’envers qui se fait pressentir ( question de bon sens: si une échelle à l’endroit permet de monter, retournez-la et elle permettra de descendre). Aah, c’est qu il est malin le tumeureux pour aller à son rythme six pieds sous terre.
Chez le vieux qui a Parkinson, on entrevoit une échelle de Richter.
Peu importe. Tous veulent prendre de l’échelon ce premier janvier. Et cela est bien humain. La vie ici-bas consiste à se tirer constamment vers le haut. Pas le choix. Qui n’avance pas recule dit l’homme, et qui ne monte pas choit sur son rectum.
C’est donc en cette période assez égocentrique qu’il est indispensable de souhaiter aussi le meilleur aux plus inaptes à pouvoir s’élever. Je pense pour ma part à certains insectes rampants particulièrement frappés par la malchance.
Au cafard qui a le hoquet, souhaitons-lui de méritoirement mourir de rire, et non sous la semelle d’un triste sir qui le rend responsable de son humeur.
Au mille- pattes qui pue des pieds, croisons les doigts pour qu’il ait plus déo que des bas.
Quant à Sarko…, je peux pas faire mieux que Valérie. Je lui laisse l’avenir de l’animal.

6 commentaires
  1. elza

    ma résolution: ne plus lire tes billets.

  2. Antoine

    Quant au gaucho… souhaitons-lui de ne pas perdre son neurone. Déjà que là…

  3. devil13

    douteux l’échelle des malades ….

  4. Rod

    ton pb romu, c’est que tu te la petes beaucoup pour pas grand chose. En d’autres termes : tes billets sont tjs la montagne qui a accouché de la souris.

  5. romu (Auteur)

    putain, faut croire que j’ai un penchant positif à aimer me faire lyncher en public..Bye, je me soigne.
    ps: rod, un seul truc: je me a pète jamais, pas mon genre.
    Elsa: BONNE résolution, car je suis sûr qu tu la suivras.
    Antoine: s’il ne te reste q’un neurone, travaille-le pour t’exprimer clairement.
    Bye

  6. Ben moi je suis toujours sous le charme. Et na !
    A la limite, peu importe le fond (qui déjà me plait) mais la forme, dediou, la forme… j’adore !

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire