Cinéma : Burn after reading

Le pitch :

Osborne Cox, analyste à la CIA, est convoqué à une réunion ultrasecrète au quartier général de l’Agence à Arlington, en Virginie. Malheureusement pour lui, il découvre rapidement l’objectif de cette réunion : il est renvoyé. Cox ne prend pas très bien la nouvelle. Il rentre chez lui à Georgetown pour écrire ses mémoires et noyer ses ennuis dans l’alcool – pas nécessairement dans cet ordre. Sa femme, Katie, est consternée, mais pas vraiment surprise. Elle a une liaison avec Harry Pfarrer, un marshal fédéral marié pour qui elle décide alors de quitter Cox.
Quelque part dans une banlieue de Washington, à des années-lumière de là, Linda Litzke, employée au club de remise en forme Hardbodies Fitness, a du mal à se concentrer sur son travail. La seule chose qui l’intéresse, c’est l’opération de chirurgie esthétique d’ampleur qu’elle désire subir. Elle compte sur son collègue, Chad Feldheimer, pour faire son boulot à sa place. Linda est à peine consciente que le directeur de la salle de sport, Ted Treffon, est fou d’elle, même si elle rencontre d’autres hommes via Internet.
Lorsqu’un CD contenant des informations destinées au livre de Cox tombe accidentellement entre les mains de Linda et Chad, tous deux décident de tirer parti de cette aubaine. Alors que Ted se fait du souci, persuadé que « rien de bon ne sortira de tout ça », les événements se précipitent et échappent bientôt à tout contrôle, occasionnant une série de rencontres aussi dangereuses qu’hilarantes…

Il est vrai que c’est strictement inférieur au précédent qui était un chef d’œuvre il faut le dire. Il est vrai que parfois c’est n’importe qui. Il est vrai aussi que c’est peut-être parfois trop.
Mais il est aussi vrai que le bordel n’étant pas facile à foutre, surtout de cette qualité là, et puis quoi de plus sublime que de voir des acteurs de cette trempe y aller à fond dans des rôles pas forcément avantageux pour eux. Ce n’est pas nos frenchies qui feraient ça HEIN?  Pour le reste il va y avoir deux clans, comme souvent dans ce genre de situation, ceux qui vont aimer, les fans de loufoque, de contre emploi, les fans de Big Lebowski et autre O’Brothers et les autres, les plus sérieux, ceux qui ne supportent pas les dérives alors qu’il y a eu Old Country…

Bon c’est vrai les arguments vont être recevable, c’st pas du haut niveau technique, pas forcément de la grand performance d’acteur, l’écriture est plutôt facile et tutti quanti. Et il n’y a que du vrai là dedans. Mais il est aussi vrai que, c’est d’une bonne humeur à faire ressusciter un mort. Et quelle précision, car même si c’est facile, c’est très efficace et aucune fausse note n’apparait jamais.

Et puis comme d’habitude, derrière le premier degré, se lit une certaine noirceur assez agréable pour notre réflexion. Et puis bon Clooney et Pitt et Malko et tous les autres.

Bon après c’est sur que c’est proche du cirque et que ce n’est pas forcément un genre qu’on aime retrouver au cinéma.

Un film ou tout le monde aura raison car il autant facile à aimer qu’a détester surtout après le précédent.

D’un autre côté les chefs d’œuvres ce n’est pas tous les jours.

Perso j’adore, à vous d’y aller pour vous faire votre avis car quoi qu’il arrive cela ne sera pas du temps de perdu.

4 commentaires
  1. mamou

    On peut aussi penser qu’Old country n’est pas un chef d’oeuvre… :-)

    En tout cas celui ci me tente vraiment bien… j’ai hâte de le voir…

  2. blurp

    C’est l’un des seul film des Frères Cohen que j’ai adoré plus que tout. Je n’ai jamais été un immense fan de leurs oeuvres, mais celui-ci est carrément énorme. En particulier la rencontre dans le film entre Brad Pitt et Georges Clooney ^^.
    Le premier fait vraiment une prestation remarquable, il réussi parfaitement le rôle de benêt, et le second assure également.
    Vraiment une bonne tranche de rigolade.

  3. mip

    Comme d’habitude avec eux, chaque personnage du film est bon en fait. Ça n’est pas un de leur films majeurs (rien à voir avec un Fargo, Lebovski, Barber…) mais il est bien distrayant et amusant…
    (Finalement, le personnage le plus sain d’esprit, c’est celui de Malkovich, non ?)

  4. burp

    pas d’accord, ce film est tout simplement jubilatoire,on retrouve l’humour déjanté et décalé qui manquait dans old country, les freres coen retrouvent la forme, avec des personnages tout aussi barjo les uns que les autres, on pense a fargo justement,clooney et pitt ne sont jamais aussi bon que lorsq’ils jouent de parfaits abrutis! ( on découvre, au passage, que le personnage de clooney est trés habile de ses mains, un vrai bricoleur)sous la houlette des frangins bien entendu, c’est trés bien écrit, il y a des scènes extrémement droles, les séquences qui se déroulent au FBI sonts hilarantes, le décalage permanent , qu’affectionne les freres Coen, entre les personnages et les situations fonctionne acmirablement et l’on retrouve en filigrane la noirceur de leurs précédents films bref c’est loufoque,servis par une galerie d’acteurs remarquable!un vrai bon morceau de cinoche!
    oh putain j’ai mal a la tete…

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire