Interview de blog : Fanny nue (Lady Robert)

Le concept ? Un blogueur ou une blogueuse, des questions, posées par n’importe quel rédacteur ou rédactrice de Pingoo.com, des photos nues, et voilà.
Si vous et votre blog voulez participer, contactez-nous sur redac@pingoo.com.
Toutes les interviews publiées ici sont accessibles sur ce tag :
Interviews.

Interview du 22 Octobre 2008 : Fanny du blog Diantre.fr.

Pénélope :
– Fanny, Lady Robert, dis-moi donc qui tu es, où tu vas, bref, dans quel état tu erres…

Fanny :
« L’humus fleurissant et le vent frivolant. Le poids des vérités indiscutables et la légèreté des idées qui s’évaporent. » Je suis gémeaux ascendant taureau et mon groupe sanguin est O négatif. J’aime écrire des chansons paillardes et nous mettre en scène ma copine Angélique et moi dans des vidéos crétines. Dans le civil je suis étudiante en Métiers du livre et j’ai l’honneur grand de faire mes armes chez Diantre ! éditions en tant qu’assistante éditoriale. Mon kiff dans la vie c’est le pastis, le camping sauvage et Noir Désir. Quand je serais grande, je veux être Anaïs Nin.

Pénélope :
– Tu es employée chez Diantre éditions. On dit que c’est une maison  » de blogueurs « . Que penses-tu de cette étiquette ?

Fanny :
Pourquoi pas. Le blog Diantre ! lui-même existait bien avant la sortie des premiers bouquins. Mon gras et moi est l’adaptation du blog d’une grosse de Gally, qui a aussi signé Sale Morveuse (une auteure « maison », donc). Nicoz Balboa (Les larmes de crocodile) entretient quotidiennement plusieurs blogs différents… Et puis, toi et Vincent êtes des blogueurs de longue date, vous avez d’ailleurs repéré plusieurs de vos auteurs en surfant sur la blogosphère. Mais comme toute étiquette, c’est très réducteur. Diantre ! c’est aussi une maison de designers, de graffeurs, d’auteurs de BD mais aussi d’auteurs de littérature générale et de jeunesse, etc.

En définitive, c’est plutôt intéressant de se dire que Diantre! pourrait incarner, un jour prochain, cette évolution, cette nouvelle façon qu’a l’image, la BD de se diffuser. Ça me plait de me dire que l’on prend cette liberté de travailler d’une façon nouvelle, en exploitant, sans réel modèle, sans précédent (à mon sens, hein ?) cet outil qu’est la blogosphère et le net en général.

Pénélope :
-D’où donc te vient cet intérêt pour le monde du livre et de l’image ?

Fanny :
Quelque chose de l’ordre de la survie ! Une fois que j’ai mutilé toutes mes Barbies et que mon frère n’a plus voulu jouer aux majorettes (les voitures :) avec moi, le vide intersidéral de mon existence a trouvé de quoi se renouveler chaque instant dans la découverte de ces deux univers. Lire, lire, regarder, lire encore pour me remplir de ce qui n’avait pas cours dans l’espace restreint de mon quotidien d’enfant. Il paraît que Dieu est mort : je ne suis pas assez patiente pour espérer une possible infirmation et ça me porte pas ces histoires-là. Ma foi perso, c’est la création.

Et puis, j’ai eue la chance de rencontrer des formateurs passionnés. Ils sont des invitations à n’en avoir jamais assez, de ceux qui t’apprennent à défoncer la porte, plutôt que de te faire le double des clés.

Pénélope :
– Quel est ton rêve le plus fou par rapport à ce domaine qu’est l’édition ?

Fanny :
Jésus ! Beaucoup plus intime que la nudité un aveu pareil :)
Peut-être d’avoir ma propre écurie et même, encore plus ouf, pouvoir courir comme une dératée pour une éditrice de ta trempe.
C’est tout. Pour le moment.

Pénélope :
– Crois-tu comme certains que la BD en ligne va « tuer » le support livre ?

Fanny :
C’est évident : l’homo internetus est sans conteste beaucoup plus débrouillard que son aïeul moine-copiste, et il est tellement fier de sa toile qu’il veut tout y mettre. Mais, franchement, c’est quoi ce faux débat ? Très prosaïquement, dans ce monde pourri jusqu’à la moelle par le capitalisme et le règne de l’apparence, posséder, en dur, aussi bien son appartement, que son i-phone, que sa collection de BD est socialement nécessaire (toi aussi le 12,13,14 septembre viens semer ta zone à la Fête de l’Huma :) Très économiquement parlant, comment imaginer la disparition de l’édition papier, de la librairie, des bibliothèques ? Et puisque l’on est sur pingoo.com, repaire d’esthètes, jusqu’ici, rien ne remplace l’érotisme du toucher, de la vision, de l’odeur de l’objet-livre. Alors, je ne crois pas, non. Et j’en connais pas mal qui ne laisseront pas faire. (ouais ! c’est la lutteuh !)

Pénélope :
– Que penses-tu de l’utilisation des blogs, voire d’internet en général par les illustrateurs, auteurs et éditeurs ?

Fanny :
Que du bien :) Mais on trouve vraiment de tout et du grand n’importe quoi à foison ! Ce bordel je le subis d’autant plus, oh oui plaignez moi, parce que internet et les blogs pour les chasseurs de tête que nous sommes c’est une vraie mine d’or, un moyen de balader ses yeux sur des milliards de trucs différents. Et souvent de très bonnes choses, des choses nouvelles, originales, des artistes que l’on prend plaisir à découvrir sur leurs différents sites et blogs (ils sont nombreux à cumuler les supports). Mais il y aussi toute une galaxie obscure avec ses propres codes, son fonctionnement bien à elle qui abrite des dissidents du bon goût, des guerriers du ringard, des fidèles du fluo, et celle là je ne m’y attarde pas trop parce que ça pique les yeux. Bon, voilà, c’est comme pour tout lorsqu’on parle d’internet, il faut faire le tri. En ce qui me concerne c’est un bon moyen d’exercer mon oeil, de faire travailler ma subjectivité, ça : bien, ça : pas bien. Alors, sachez Pénélope que oui, j’aime l’utilisation des blogs, voire d’internet en général par les illustrateurs, auteurs et éditeurs.

Pénélope :
– Et des éditeurs en particulier ? Tu n’as pas l’impression qu’ils restent frileux voire réfractaires à cet outil ? Qu’ils ne profitent pas de toutes ses possibilités ?

Fanny :
Si, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai blablaté sur les illustrateurs et que je n’ai pas parlé des éditeurs. En fait :) Et je suis tout à fait d’accord avec toi, si ce n’est concernant le blog de Diantre ! qui est le plus merveilleux blog d’éditeur que le web héberge. Bon, il doit en exister d’autres mais là, comme ça, spontanément, à brûle pourpoint, en balle, n’affluent dans mon cerveau malade que des souvenirs douloureux de blogs incompréhensibles, bordéliques ou misérables. Et pourtant. Et pourtant, c’est tout de même pas compliqué de bien blogguer et c’est super rentable.
Euh, rentable c’est un vilain mot. On va dire fructueux, profitable.
Et, oui, les synonymes c’est ma passion.

Pénélope :
– Comment appréhendes-tu la blogosphère en général ?

Fanny :
Comme un joyeux bordel. Surtout compte tenu du fait que je n’en perçois qu’un échantillon, déjà très hétéroclite. Je m’y balade, j’y pioche ce que j’ai envie de découvrir, je vais y chercher ce dont j’ai envie ou besoin, dans le cadre de mes études de jeune fille sage, de mon activité d’assistante diantresque ou de mes goûts et préoccupations. Je ne m’en lasse pas. Mais parce que je m’y sers sans avoir décider au préalable de ce qui est pour moi un « bon » ou un « mauvais » blog.

Pénélope :
– Depuis quand blogges-tu ? Pourquoi ?

Fanny :
Depuis toi ! Depuis que la divine Pénélope m’a filé le sésame : l’admin du blog Diantre ! Lorsque tu m’as proposé de faire des news, j’ai aimé la liberté que tu m’as donnée de traiter des sujets de mon choix. Article après article, je m’amuse de plus en plus et c’est très plaisant :) Et puis, quand le taulier, le pingouin en chef m’a proposé de saupoudrer ma prose sur pingoo.com, j’étais fière comme un pou parce que, pour le coup, c’est vraiment un blog où je me sers à l’envie et où je lis souvent des articles de qualité. La classe d’y poser mon blaze !

Pénélope :
– Quels sont tes blogs préférés et détestés ? Pourquoi ?

Fanny :
Bof, je n’en ai pas vraiment… On va dire que JE PREFERE : Diantre! évidemment, où j’aime lire tes articles. Pingoo.com, parce que. Certains blogs de nos auteurs aussi : petit déjeuner de Nicoz, le blog de CAät, deux nanas dont j’adore l’univers. Sinon, je n’en « déteste » aucun. Je me suis déjà promenée sur des blogs mortellement chiant ou ridiculement putassier. Mais je ne vois pas l’intérêt de s’y attarder. Disons que ce que je déteste, c’est la médiocrité. (genre !!!)

Pénélope :
-Toi qui as grandi avec ce medium au quotidien, passes-tu selon toi plus de temps que la moyenne des français sur le web ?

Fanny :
Puisque tu me poses la question, je me rends compte que oui, en fait. Et c’est assez nouveau parce que, sans y être réfractaire, je ne pensais pas il ya encore quelques mois que j’étais susceptible d’y consacrer autant de temps de ma vie de débauchée. Mais c’est avant tout pour le boulot. En gros je dois consacrer 50% de mon temps web à Diantre ! (mails avec les auteurs, libraires et autres, le blog, les blogs de nos auteurs, des autres, la recherche d’illustrateurs, d’infos, etc.) Le reste, c’est les mails persos, du téléchargement de musique forcené et un passage quotidien sur RUE89, pingoo.com et faces de bouc évidemment . Je n’y traîne pas en tout cas. Je suis plutôt du genre à prendre une à deux heures le soir pour tout me faire que d’y rester reliée toute la journée.

Pénélope :
– Ça te tenterait d’avoir un blog rien qu’à toi ? Si oui, ce serait quoi ?

Fanny :
Non, pas pour le moment. C’est beaucoup de boulot et mine de rien quelques connaissances techniques nécessaires auxquelles je n’ai pas tellement envie de me colleter. Mais j’aime bien le principe du blog participatif. Rien de ségolèniste, mais c’est vraiment ce que je préfère : les blogs multithématiques et multichroniqueurs. C’est un brassage très riche qui permet l’expression de plusieurs identités.

Alors, je vais me faire les dents sur Diantre! et pingoo.com (deux exercices différents) et j’y repenserai en temps voulu.

Pénélope :
– Une chtite chanson ?

Fanny :
QUEEN I want to break free.

Pingoo :
– Hey et qui tu veux voir à poil ici ?

Fanny :
Agnès Giard, blog les 400 culs sur libéblog.

Merci à Fanny pour sa participation à cette interview et à Rod pour les retouches sur les photos.

publié le par Pénélope
Mots-clés : , ,

22 Réponses à Interview de blog : Fanny nue (Lady Robert)

  1. Pingoo

    On utilise trop souvent l’expression « brûle pourpoint » dans nos interviews.
    Mais Fanny est trop love. Trop quoi.

  2. Rod

    voila, comme pingoo :)

  3. AbriCoCotier

    Bravo à Lady Robert pour avoir posée plus ou moins nue.

    Jamais j’aurais accepté de montrer mes seins (et pourtant j’en ai, malheureusement)…

  4. Pingoo

    Ah tiens j’avais même pas vu les photos.

  5. Valérie

    dieu que tu es jolie :)

  6. Spooky

    Et pourquoi ce pseudo, « Lady Robert » ?

  7. Toy666

    Parceque son prénom c’était Robert…avant :D
    Sinon, encore une belle interview ;)

  8. anniversaire

    belle femme vraiment

  9. Jean guy

    ça c’est de la Femme!
    je te plus que Love mon amour!
    Ton Jean Guy.

  10. studdywax

    jolie interview dans la grande lignée des autres (peut-être un jour tous au panthéon du blog) … mais pas une seule question coquine ??!! mais où je suis !! aahhah mes pieds se dérobent sous moi ma robe se délie de ma personne aaahh

  11. jipe

    Très belle interview comme d’hab, ça donnerait envie d’être dans l’équipe (non! pas pour les photos ! pour la motivation !)
    J’ai parcouru les 400 culs et j’y ai trouvé ça :
    « Les êtres humains sont les seuls primates à posséder des fesses. Dans son exposition Odalisques, Julia Dasic réhabilite cette partie si peu mise en avant de notre anatomie. »

    ça m’a fait marrer, mais bon ça fera marrer que moi.
    /me qui part a reculons pour mettre en avant son fessier :)

  12. freetofi

    ça va devenir culte votre serie pingoo ! :)

  13. chictype

    c’est kulte et chic, je suis accro, vivement la suite !

  14. Pingback: Wikio Novembre 2008 : Mon Dieu… | Pingoo.com

  15. Nouvel An

    super sympa les photo.
    bravo. super sexy.

    à bientôt

    frank

  16. Pingback: Wikio Décembre 2008 : Drama ! | Pingoo.com

  17. chippendales

    Très jolies photos ! bonne continuation
    Marie

  18. Pingback: Wikio Mars 2009 : Tristesse | Pingoo.com

  19. Pingback: Wikio Avril 2009 : Acte de décès - Pingoo.com

  20. Noel

    Interview très sympa, merci !

  21. Pingback: Pingoo et la Diantre! Team à St Malo ! - Pingoo.com

  22. Bruno

    Incroyable !
    Quel plaisir de lire cette interview, 3 ou 4 ans après avoir eu le privilège de bosser quelques mois avec Fanny dans une librairie !
    Et de belles photos, et une très chouette personne.

Ajouter un commentaire