La complainte de l’homme qui voulait être mode

Les frimas de l’Automne tout juste naissant tapaient à mes carreaux comme des prédicateurs enthousiastes venu me sermonner. Alors que je me levais tout juste, affligé d’un manque d’entrain tout à fait typique d’un samedi matin, je me mis donc en quête d’un substitue à la chaleur maternelle et douce de ma couette au touché de satin (bien qu’elle fut 100% acrylique). Devant mon placard, une vision d’horreur : pile de t-shirt froissés, chemises brinquebalantes sur des cintres, pantalons usés, des pulls aux couleurs ternes, et sans doute beaucoup de choses qui ne m’allaient plus… Il y’avait quelque chose de pourri au royaume de Flashou.

J’ai eut alors une illumination : moi qui pendant des années était totalement réfractaire à l’idée d’avoir des vêtements pour d’autres raisons que celles utilitaires de ne pas avoir froid et de ne pas aller cul nu chemin faisant, il m’apparût évident que je devais avoir une garde robe.

Première étape, tel un Deus Irae, purifier ce monde par les flammes et l’épée !

Les tas de tissu roulés en boule autour de moi et que j’appelais sans honte « mes fringues » me regardèrent avec inquiétude. Et ils avaient raison ! Une rage sans pareil m’envahi et c’est trépignant et hurlant que je pris un énorme sac poubelle afin de bannir les vêtements qui ne faisaient pas parti du peuple élu. Un fond de remord m’incita quant même à leur donner une chance en leur offrant une deuxième vie auprès d’Emmaüs.

La bataille fini, les quelques survivants remerciaient leurs dieux de figurer encore dans les étagères. Sur le champ de bataille, les décombres encore fumant de ce qui fut ma penderie étaient sans équivoque : seul un plan Marshall allait pouvoir me sortir de cette situation…

C’est difficile pour un homme de se faire une garde robe digne de ce nom. En tout cas moi j’ai du mal. C’est quelque chose qui ne fait pas parti depuis longtemps de la culture « générale » des garçons (il y’a toujours eut des mecs hautement portés sur la question, mais si on ne comptait pas dans leurs rangs, il n’y avait pas d’intermédiaire). Même d’un point de vue pratique et logistique, je trouve ça extrêmement complexe : combien de pantalon il faut avoir ? Combien de t-shirt ? On renouvelle à quel rythme ? C’est que ça ne s’improvise pas ces choses là ! Et je ne vous parle même pas des choix de matière, couleur, taille (sa se porte large ou bien slim ?)

J’ai donc commencé depuis peu une quête vestimentaire, et finalement personnelle. Je considère les vêtements comme ce que je porte pour paraitre, et aussi définir ce que je voudrais être. Le fait d’avoir une étagère en ordre, c’est peut être avoir une vue de soi en ordre. Bien dans ses fringues bien dans sa tête ?

Ps : je vous recommande un site bien sympathique sur la mode « pour homme » Comme un camion (y’a aussi des trucs beauté… bon là je me sens moins concerné quant même).

9 commentaires
  1. corran

    y a pas de correcteur orthographique sur wordpress ?

  2. Rod

    Ah bah si les mecs se mettent à etre aussi débiles que les nanas devant des boutiques de fringues …

    fuck le paraitre, sinon. Mais faut dire qu’entre amibes, y a plus que ca qui peut distinguer. Et dire qu’on est le pays des lumieres, et 2 siecles plus tard « combien de jeans differents dois je avoir ? » : Voltaire et son Micromegas peuvent aller se rhabiller.

  3. Flashou (Auteur)

    Corran > non il n’y en a pas et même si c’était le cas je suis certain que je parviendrais a lui faire rendre l’ame… que veux tu il y’a des choses en ce bas monde qui sont inéductables !
    Rod > On a beau pour la plupart dire « j’emmerde les diktats de la mode » nous sommes tous conditionné à plus ou moins haute dose : tu porterais des vêtements dont la connotiation ne collerai pas avec tes idéaux ? (sans aller jusqu’a l’uniforme d’offier SS, une tenu de Gothique alors que tu es branché hiphop ?). Quant à la partie nombre de jeans, et bien c’est un constat purement pratique : si tu considere que de temps en temps tu porte un autre jean (je sais pas… pour le laver par ex ?) ça peut etre sympa d’en avoir un autre, voir plusieurs. La comparaison entre la culture et la mode me semble hors propos : je me considère comme ayant une bonne culture G, ainsi qu’un minimum de réflexion sur les choses.
    Après si tu résume la question vestimentaire à un simple choix utilitaire, peut tu me dire sincerment, toi qui est fan de musique au dernier degré, que tu n’as jamais porté de Tshirt d’un groupe (genre le tshirt acheté à un concert) ? c’est pas un peu la même chose de s’identifier comme étant « de ceux qui écoute untel » ?
    Qu’on le veuille ou non on nous juge par l’apparence que l’on donne, du coup soit on essaye d’avoir une cohérence entre etre et paraitre, soit on s’en fou mais on risque dans ce cas d’envoyer de « mauvais messages » aux gens qui nous entourent.

  4. « C’est quelque chose qui ne fait pas parti depuis longtemps de la culture « générale » des garçons »

    je te rappelle que ca en a fait partie longtemps (jusqu’a 1850 je pense peut être même après) ; c’est très récent que les hommes ne s’intéressent pas à la mode.

  5. Flashou (Auteur)

    Valérie > Est ce que ça concernait le commun des mortels ou bien une certaine partie de la société ? (c’est une vrai question hein ! j’ironise pas toujours :))

  6. oh bah comme actuellement.
    Le smicard a la chaîne chez Renault se tape de la mode :).

    Mais non bien sûr ca ne concernait qu’une certaine classe sociale.

  7. Rod

    je me tape mais alors ROYALEMENT de la mode … si tu savais mon pauvre flashou. j’en ai rien à battre : un vetement etant fonctionnel, rien à foutre qu’il soit joli, tendance ou hype … tant ke c pas cher, et ke ca remplit sa fonction premiere …

  8. @ Flashou, tu peux aussi venir de temps en temps chez moi, j’essaye de donner deux ou trois astuces de temps en temps. @ +++

  9. cricri

    après les blogs des « cruches » sur les produits Lush, les blogs mode tenus par des moitiés paidais. Quel Monde de merde. Ou va Pingoo ?
    (je plaisante, hein.. j’aime bien en fait)

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire