Traumas de trentenaire : Gérard Lenorman

(notez ma résignation face aux renommages intempestifs et irrespectueux de celui qui se croit le boss à la barraque sous prétexte que dans sa home, il ne faut pas qu’une news fasse 2 lignes)

Alors oui, OUI on peut rire de cette chanson. Sauf qu’à l’époque, les français avaient été assez cons (double pléonasme, cherchez le deuxième) pour ne plus aller se baigner à cause du film « Les Dents de la Mer » : un beau pied de nez à la connerie de groupe, et à la société de l’image. Déjà. A l’époque. Il y a plus de 20 ans … rien ne ne perd, rien ne se créée, et tout se transforme, chez Lavoisier. Chez les Gaulois, utilisez la même phrase, en mettant des « rien » partout :)

Et parce que vous êtes bien gentils avec moi depuis que vous avez pitié des multiples traumatismes subits pendant mon enfance, qui expliquent mes comportements atypiques d’aujourd’hui, une version live assez récente visiblement … trop bien ! (néanmoins, musicalement, je trouve cette chanson très chouette, pour ne pas dire touchante)

6 commentaires
  1. (tu vois quand tu veux tu peux)

  2. Rod (Auteur)

    (tu vois comment tu brises mes reves de liberté)

  3. clichoo

    (je connaissais même pas, et j’adore)

  4.  » RIEN  »
    me rappelle un truc …. bordel me souvient pas

  5. cricri

    Un mec qui a osé écrire :
    Je nommerais bien sur Mickey premier ministre
    De mon gouvernement, si j’étais président
    Simplet à la culture me semble une évidence
    Tintin à la police et Picsou aux finances
    Zorro à la justice et Minnie à la danse
    Est c’que tu serais content si j’étais président ?
    e t bien je dis : RESPECT !!! :))))))

  6. Seb92

    Nan Mais Lenorman c’est pas un trauma de trentenaire c’est une maladie orpheline… Ca se soigne pô !!… Et tant mieux ! lol !

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire