Pierre Desproges n’est pas mort. Etonnant, non ?

J’ai passé l’été à relire tous les bouquins de Desproges. J’étais ado quand il est mort, et je riais déjà à ses textes en captant pourtant que 10% de la subtilité du Sieur.

Aujourd’hui, j’ai deux décennies de plus, et je me dis que ce gars était vraiment un pur génie. Relisez ses textes. C’est incroyable comme ce gars sentait la société. Il tapait à gauche, à droite, sur les peoples, ses potes…

Le tout avec un style inimitable et inimité.

La bonne nouvelle, c’est que Dailymotion a ouvert ce mardi une section dédiée à ce bon Pierre, avec la grâce des ayant-droits.

Attention, ça ne vous empêche pas de le relire!

43 commentaires
  1. Géniale initiative de la part de Dailymotion !

    En tout cas, oui, Pierre Desproges fut un génie de l’humour et de la langue française. Mais le problème de ce type d’humour, c’est qu’il faut avoir un certain niveau de langue pour commencer à comprendre ses sketches… ce que tout le monde n’a pas.

  2. Ghana

    Très bonne initiative pour DailyMotion et les ayants droits…

    « style inimitable et inimité » -> Je dirais plutôt « difficilement imitable et plutôt mal imité », parce que nombre de chroniqueurs radios et télés ont été influencés par « le maître » : de Stéphane Guillon à Guy Carlier en passant par Didier Porte..

  3. J’en profite pour conseiller la lecture du livre de Marie-Ange Guillaume : Desproges, portrait :
    http://davidbenard.free.fr/ind.....-portrait/

  4. Rod

    Oui aujourd’hui le niveau intellectuel global prefere rire sur « Asterix et Obelix aux Jeux Olympiques » ou « Bienvenue chez les Ch’tis » … autant dire qu’un Le Luron, un Coluch et un Desprosges feraient un gros bide, aujourd’hui.

  5. Lo

    Rod: clair, quand tu vois que le niveau a réussi a baisser en dessous des nuls ou des inconnus, tu te dis que le temps de cerveau disponible pour TF1 est assez élevé. Cauet élevé au rang de comique de haut niveau, ca laisse envisager de bien belles perspectives dans l’évolution de l’homme.

  6. Rod

    Comparer Coluche à Roumanoff n’est guere plus crédible hein. Et ouais tu m’en veux, mais tu es mon nouveau copain de pingoo, c’est cyclique. Et sinon : pas difficile de juger d’une époque quand tu vois ce qui circule sur skyblog : incultes, sous cultivés, et fiers de l’etre. Jamais y aurait eu de Cindy Sanders, ya 20 ans … jamais (y a eu pire, ceci dit)

  7. Nano

    Dieu m’escagasse, quel joie de voir qu’un de mes blogueurs préférés est aussi un inconditionnel de Desproges. Qui plus est un fan qui lit et ne se contente pas de réécouter les réquisitoires ou autres… Amis lecteurs, jetez-vous sur « Des femmes qui tombent ». Que du bonheur!

  8. Flashou

    Un énorme pavé est sortie en début d’année et constitue une intégrale des textes de Desproges (aussi bien les textes des spectacles que la retranscription des réquisitoires). Le titre c’est « Tout Desproges » et y’a même un DVD dedans. 38 euros (pas cher !) Bref une bible que je ne me lasse pas de relire a l’ombre du pergola de la somptueuse résidence dont l’immense fortune de ma famille me permet de jouir a mes nombreux moments perdus…

    Gloria in Excelsis Deo !

  9. Lo

    Emilio:
    Quand on dit « ’est que la censure ne permet pas d’aller si loin dans l’humour » et qu’on cite Roumanoff en exemple, je sens poindre une contradiction. Dur d’aller plus loin que Roumanoff.
    Mais bon il est incontestable qu’il y a de plus en plus une uniformisation des gouts et un nivellement par le bas incontestable. Eviter la prise de risque? Sans doute. Cela étant il y avait aussi pas mal de trucs cons il y a 20 ans, mais tout n’était pas aussi con que maintenant.

  10. Rod

    Peut-on disserter avec un troll ? Voila un bon sujet.

    Bref.

  11. Pénélope

    « le niveau intellectuel des français je ne vois pas trop la base sur laquelle on peut décréter anonymement sur un blog qu’il a baissé depuis 20 ans »

    En lisant les copies du bac ? En constatant que des personnes considèrent qu’il est difficile de comprendre le niveau de langue de Desproges ? En demandant aux passants qui sont les prochains candidats aux élections US ? En observant les media et les us et coutumes culturelles ? En pleurant devant le classement des meilleures ventes de livres ?

    La liste est longue. Je le prends à la rigolade mais c’est pathétique en réalité.

    Enfin ! Desproges me manque…

  12. Lo

    Merci Pénélope :D

    Sans lire les copies du bac on peut aussi remarquer que depuis 20ans un nouveau langage est né: le SMS :D

  13. clichoo (Auteur)

    I had A Dream. Desproges n’était pas mort et dissertait sur l’éclosion d’Internet, du SMS, Charlie Hebdo, le yacht, Clavier, les Ch’tis…
    Contrairement à un bloggeur apprécié de Pingoo, j’ai hélas plus de souvenirs que de rêves.

  14. Bah je rejoins emilio donc. Même si oui je suis l’élite (à moi seule).
    Chaque génération a dit que la précédente était plus nulle. Platon déjà piaillait sur le sujet.

    La recherche est prolifique, on a accès à plus de choses que jamais – même si oui du très mauvais.

    desproges ? bah il aurait fait comme tout le monde. Siné, Cavanna etc. Vieil anar haineux.

    Bref. Enfin voir les années 80 comme l’ère de la culture et de la liberté d’expression c’est étrange, hein, vraiment.

  15. Lo

    Emilio, il y a une différence entre prendre les gens pour des cons et considérer que le francais moyen est débile, et dire qu’il y a un nivellement par le bas certain du niveau culturel télévisuel.
    Un autre exemple qui me vient à l’esprit est la suppression de l’émission « La bande a Bonneaud » sur France Inter, car trop ‘élitiste’. On peut aussi citer Apostrophes qui passait a des horaires regardables par le francais moyen. De nos jours toutes les chaines se ressemblent et toutes les émissions aussi. Les programmes intéressants sont souvent reportés en seconde voire troisième partie de soirée, laissant la place aux séries américaines et aux émissions de real tv.
    Le langage SMS est d’ailleurs symptomatique au contraire de ce que tu dis. Symptomatique d’une société allant de plus en plus vite, ou l’assimilation des notions de bases (pour le coup la grammaire, orthographe …) est mis de coté.
    On ne va pas épiloguer longtemps sur Desproges mais quand tu vois que la soirée d’un gamin débute par un secret story pour finir par l’ile de la tentation tu peux t’inquiéter sur ses capacités a disserter sur autre chose que la capacité de l’homme a vivre en société filmé 24/24 par des caméras.
    Je ne dis pas qu’il faudrait que tous les français lisent Camus, Proust et Sartre au lieu de regarder la télévision, mais je constate juste qu’avec le niveau actuel des émissions de télévision et le taux de pénétration des médias dans les ménages, c’est inquiétant pour l’avenir.

  16. Lo

    Valérie, je partage ton avis, d’ailleurs c’est un peu ce que je dis dans mon message rédigé en meme temps que le tien.
    Cela étant prenons une hypothèse simple: celle d’un parallèle entre le développement d’une société de plus en plus libérale et le développement culturel et intellectuel de cette même société.
    La progression du libéralisme dans une société entraine un fossé grandissant entre les couches de la population dites « pauvres » et les plus riches. C’est observé par exemple au royaume uni, antre du libéralisme, ou ce fossé c’est considérablement creusé en 20 ans.
    Cela peut notamment s’expliquer par le fait que pour faire des riches il faut forcément avoir des gens a exploiter. En corolaire on peut la progression de la mondialisation qui permet entre autre d’avoir accès a des ressources encore moins chères et donc des profits encore plus grands (les riches continuant donc de devenir encore plus riche au profit de pauvre encore plus pauvres).
    Bref pour cette tranche de la population « exploitée » (dont l’intelligence n’est pas a remettre en question) qui vit dans une société de l’instantané, les produits culturels a disposition sont restreints et d’un niveau qui sous exploite (volontairement? je déconne ..) leur capacité. Ajoutées a cela les difficultés croissantes pour accéder a une éducation équivalente a celles des populations plus favorisées, je ne crois pas me tromper en disant que l’on va de plus en plus vers une société a deux vitesses. Alors la télévision de nos jours est elle devenue le Soma du peuple qui nous conduira vers Le Meilleur des Mondes, je ne l’espère pas mais ca fait peur.

  17. clichoo (Auteur)

    En 1980. Pas d’Internet. Pas de console. Trois chaînes de TV. Pas de téléphone mobile. Pas de NRJ et de Skyrock. CQFD.

  18. je repense toujours à un message pris sur un forum de gamins « té kon toa. tes iletré. tu sé meme pa écrir alzheimer ».

    ca résume beaucoup de choses. le langage SMS est aussi pour els gamins une manière de s’exprimer entre eux, qui ne les empechent pas de maitriser l’orthographe par ailleurs.

    Je crains que vous ayez des années 80, une vision très romantique. Pour un Apostrophes, je te renvoie à une Breugnot, un Collaro, la cinq.

    Qu’on soit dans une société a deux vitesses n’est pas un scoop. sauf que je n’adhère au « c’etait mieux avant ».

  19. Lo

    Valérie, si tu n’aimes pas le « c’était mieux avant » que penses tu d’un « ca va pas s’améliorer dans le futur »?

  20. non plus. je suis optimiste des fois (en vrai je le suis sinon je ne serais pas communiste).

  21. Pénélope

    Heu, pour info je n’ai jamais dit « c’était mieux avant » et j’ai toujours défendu les outils culturels que l’on a la chance d’avoir à notre disposition maintenant.

    Je n’apprécie pas trop qu’on me fasse dire ce que je n’ai pas écrit.

    En revanche, je trouve qu’il est particulièrement dommageable que dans une société comme la nôtre, riche de tout cela, il y ait une telle déperdition du savoir. Ce paradoxe est d’autant plus triste. Je pense que les nouvelles cultures, les nouvelles technologies, les nouveaux modes de communication peuvent s’amalgamer au « passé » et que si l’on écrit en sms, si l’on kiffe Secret Story, on peut aussi comprendre Desproges et avoir lu Platon. Je suis peut-être un lapin au pays de Candy, mais un peu d’idéalisme n’a jamais tué personne.

    J’aurais tendance à penser que « ça ira mieux après » bizarrement. Mais si je commence à blablater là-dessus, on n’est pas couchés…

  22. Lo

    Ok Valérie, tu es plus du zéro à l’infini que de l’infini au zéro :)
    C’est un point de vue qui se défend.
    Maintenant il est aussi optimiste de penser qu’une part non négligeable de l’humanité poursuit son évolution a grand pas. Aprés le fait qu’une trés grande masse la fasse a petit pas, est ce si grave? Dans tout combat il y a des pertes non? Tu choisis qu’elle pilule (histoire de faire dans la référence cinématographique de masse)?

  23. Lo

    Pénélope: c’est marrant cet optimisme sur le « ca ira mieux aprés », moi aussi j’aimerais bien y croire (notamment les générations futures) mais bon, pour le moment c’est pas glorieux non?
    Encore que ces derniers temps on voit poindre ça et là des sursauts de révolte par la décroissance (entre autre exemple) … comme quoi tout n’est pas perdu.

  24. Pénélope

    Ici les gens pensent que je suis une bobo élitiste née avec une cuiller en or dans le gosier. Or je viens d’un trou paumé où l’on avait que très difficilement accès à la culture, où la TV et la radio ont sauvé ma vie, et dans lequel on m’a expliqué que l’on pouvait toujours apprendre et que le savoir permettait l’évolution sociale, intérieure, etc.

    Oui, c’est une famille d’immigrés, ceci expliquant peut-être cela. Ils sont partis de rien pour suivre les cours du soir et ont cru aux vertus du travail et du mérite. Ca n’a pas mal marché.

    Bref, tout ça mit bout à bout, j’en ai gardé des valeurs surannées comme la croyance dans l’école publique par exemple. Et comme j’ai toujours vécu dans un mélange de culture popu et « lettrée » comme on dit, je persiste à penser que c’est loin d’être antithétique.

    Mon optimisme vient sans doute de là. Et aussi du fait que je travaille dans un milieu culturel. Difficile de faire ce métier si l’on ne croit pas en l’avenir.

    Grosso merdo, je crois qu’une fois que toutes ces mutations qui passent à la vitesse de l’éclair seront ingérées par tous, les écarts culturels se résorberont. Et aussi qu’à force d’entêtement, tous ceux qui se battent comme des hyènes pour la démocratisation de la culture arriveront à quelque chose.

  25. romu

    « Beaucoup d’avis divergent, et dix verges, c’est beaucoup… »
    P.D

  26. Lo

    C’est un beau futur que tu nous promets Pénélope. Maintenant je note, justement en rapport avec ton vécu, que pour cela il conviendrait que les consommateurs de culture croient aux mêmes vertus que les tiennes. Mon parallèle avec le Soma du livre de Huxley n’est pas innocent, car je pense que malheureusement la majorité des gens se contentent de ce qu’ils ont, et que les supports culturels de masse font malheureusement peu d’effort pour faire mieux ou tout simplement différent. A titre d’exemple on pourrait prendre Arte, peut être un peu trop élitiste ou décalé, dont l’audience n’est pas vraiment en pleine explosion (quoi que PPDA pourrait bien mettre son grain de sel dans tout cela).
    Sinon culture popu et lettrée ne sont forcément pas antithétiques fort heureusement.
    Mais bon est ce que à ton époque tu étais autant encerclée par tous ces médias qui souhaitent capter ton attention? Consoles de jeux, télé, internet, je n’ai rien contre mais au final ca laisse peu de place a d’autres activités qu’elles soient culturelles ou autres. A ma connaissance il n’y avait pas de mon temps (pas si lointain) de pratiques aussi addictives que les jeux en ligne. Enfin on peut toujours espérer mieux :)

  27. Perico

    ben moi j’ai jamais aimé Desproges :-D

  28. Flashou

    Emillio >> « … s’est posée la question de l’offre et de la demande et qu’au mépris du néant, l’offre a inondée nos esprits jusqu’à créer un manque puis une demande  »

    Euh… là il est clair que je ne vois pas DU TOUT ce que tu veux dire. Rapport offre et demande ? tu cite Coluche, dans ce cas rappel toi de « Il suffirait que les gens ne les achetes plus pour que ça ne se vende pas ». Toutes les inovations ça a toujours été de la facilité et du confort, rien de vital (ou si peu).

    Pour en revenir a Desproges, je suis content de me dire que nous n’aurons pas eut à le connaitre déclinant, aigri et vieillissant (au niveau de sa pensé et de son verbe bien entendu) et je me plais a penser que si on continue toujours à balabrer sur « si il était là ! il botterait des culs et lancerait du feu par le zizi ! » c’est qu’il avait bien fait son boulot d’agitateur de nos zygomatiques ramoli et que si il était si « actuel » ce n’est pas parce qu’il suivait le mouvement, mais parce qu’il était de ceux qui l’initiait.

  29. dieu me tripote, ça part en burne ces commentaires.

  30. Rod

    Emilio comments have been removed. Moins y a de trolls, mieux c’est.

  31. Desproges c’était bien. Gad Elmaleth, c’est chouette aussi.
    Pis les plus trublions d’entre nous ont maintenant Internet pour s’exprimer. Perso, je pense que ça tire la culture vers le haut. Avant, ce n’était pas si évident d’avoir accès au Monde (culture, humour, création, littérature, actualités). Maintenant, le monde est à ta portée et il est relayé par des tas de gens malins, intelligents, différents.

    Alors oui, forcément, il y a du trash dans tout ça mais clairement, j’ai l’impression que l’éducation (l’instruction plutôt) de mes enfants aura un outil merveilleux dont j’aurais rêvé enfant.

    Demain sera mieux. C’est une évidence. Il est déjà mieux que les décennies passée, sans même remonter aux siècles. Ca va faire mal aux dents parfois mais on progresse.
    perso, j’attends la fin de l’essence et je suis certaine que ça nous fera avancer encore plus vers du mieux.

  32. Lo

    La fin de l’essence? A priori je vois pas vers quel mieux (hors écologie) elle pourra nous faire avancer ;)
    Sinon s’agissant d’éducation l’encylopedia universalis qu’on pouvait trouver dans toute bonne bibliothèque d’école.

  33. oui mais Internet c’est plus ludique, non ?
    Pour moi, mais bon, ça frôle peut-être le comptoir niveau réflexion, j’ai l’impression que la fin du pétrôle, ce sera un tournant, assez symbolique déjà, où on sera forcément face au premier grand manquement de notre société. Première fois qu’on a épuisé mère Nature et que ça a des répercussions sur tous (parce les espèces d’animaux, la majorité des gens s’en cure le nez hélas). Là, faut valloir qu’on se sorte les doigts si on veut continuer d’avancer.
    Je ne sais pas, j’ai dans la tête l’idée que ce sera un bouleversement important, un peu comme l’invention de l’électricité, etc…

    Bref, on verra bien, et ce n’est pas le sujet du départ ;).

  34. Lo

    Effectivement la fin du pétrole peut marquer un cap dans la prise de conscience, la fin d’une énergie fossile et sans doute l’avenement d’une énergie renouvelable. Maintenant je fais confiance aux grands groupes pétroliers pour garder la main mise la dessus :)

    Internet est sans doute plus ludique, seul souci, les sources sont diverses et pas toujours vérifiées, donc prendre internet comme référentiel sans creuser un peu plus peut être dangereux, a double tranchant donc!

  35. Rod

    « Desproges c’était bien. Gad Elmaleth, c’est chouette aussi.
    Pis les plus trublions d’entre nous ont maintenant Internet pour s’exprimer. Perso, je pense que ça tire la culture vers le haut. Avant, ce n’était pas si évident d’avoir accès au Monde »

    Je veux pas casser tes reves, mais le 3/4 des internautes se servent du web comme un meetic geant, et ne consultent jamais rien si ce n’est leur MSN … moi aussi j’aurais reve gamin d’un outil comme le web : sauf que toi tu projettes avec tes fantasmes de ton education passée : quand un gosse actuel = web + portable + apparence + langage SMS … désolé, ya pas de quoi trop espérer.

    Ceci dit, nous, on a réussi à survivre à « When Will I be Famous » et « T’as le look coco » > alors, en effet, sait on jamais :)

  36. Lo

    Rod on peut quand saluer des initiatives comme Wikipédia, tout n’est pas pourri sur le net ;)

  37. Rod

    Perso wikipedia, je n’aime pas. mais alors pas du tout : entre les infos erronnées, les comportements geeks des moderateurs … bof :) en revanche, hors wiki, le web est tres riche en info.

  38. Lo

    Bah en approche généraliste Wikipédia donne quand meme un bon apercu, aprés les détaiks …
    Hors wiki le web est riche mais nécessite de recouper pas mal les infos.
    De toute facon ca change pas grand chose d’une bonne bibliotheque, seul la mise a disposition du contenu est différente. Le livre comme objet disparait peut être les écrits et leur vertus éducatives ou libératrices (encore plus vrai pour un média global comme internet) restent.

  39. Ca ne casse pas mes rêves parce qu' »avant », les gens ne consultaient pas plus l’encyclopédie en papier. La culture, de tout temps, c’est une question de curiosité, d’énergie et je suppose d’éducation.
    Je trouve quand même qu’Internet apporte plus d’info vers les gens, même chez les plus passifs. Après la qualité de l’info, ce qu’ils en font, ceux qui la créent… ma foi, ce n’est pas pire ni mieux qu’avant.

    Je n’ai aucune preuve de ce que j’avance, c’est juste un ressenti, que les gens communiquent plus. Ca en revanche, c’est sans doute l’effet de la nouveauté. Pour le moment, on est content de retrouver Machin chose du lycée tartanpion et on trouve Internet magique. A l’avenir, on se protègera peut-être de ce genre de retrouvaille ?

    bref, à défaut d’une bonne boule de cristal, il nous reste quand même l’espoir. C’est déjà énorme !

  40. Loooo

    Mouais je suis pas convaincu, a mon sens Internet facilite la vie des plus faineants, vie encore plus facilitée par le fabuleux CTRL C – CTRL V. Les plus curieux approfondiront plus. Que ce soit dans X livres ou Y liens hypertextes, la démarche est la même.

  41. michel

    Tout simplement, un maître de l’humour.
    J’ai lu tous ses livres et je vais les relire car on est tous d’accord: c’était un génie; dommage que sa tombe au cimetière du Père Lachaise soit dans un aussi piètre état car de mémoire, il avait trois enfants. Un tel homme mérite un peu mieux!

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire