Paris-Match et les talibans

Vous êtes sans doute au courant que match publie ce jour une interview des talibans, responsables de la mort des dix soldats français en Afghanistan.

Je vous mets l’article de Libération et celui du Figaro.

Qu’en pensez-vous ?

Au delà du fait qu’il s’agit de Paris-Match, un journal très racoleur, j’avoue ne pas être choquée par l’interview.

Il s’agit d’un travail d’information, qui doit être celui d’un journaliste.

Je devance de suite l’argument. Oui cela fait sans doute du mal aux familles. Mais on ne peut être dans une dictature de l’émotion. L’information ne peut tenir compte de cela ou on ne relaie plus aucune news.

(je sens que ca va être violent les coms sur cet article).

33 commentaires
  1. Blueberry

    Votre prise de position est follement originale et courageuse.

    Bon, maintenant, ce qu’il y a de vraiment intéressant, c’est le mot du ministre : « Ils ont compris que l’opinion publique occidentale était probablement le talon d’Achille de la communauté internationale présente en Afghanistan ». Qui est quand même incroyable. Comme s’il devait y avoir un putain de monopole réservé à l’Etat pour manipuler son opinion publique. Comme si montrer la guerre était une manipulation de l’opinion publique alors que la lui cacher (ce que la France fait mieux que quiconque au monde avec sa « grande muette ») n’était pas une manipulation encore plus grande. Et quand il rajoute : « Est-ce qu’on doit faire la promotion d’hommes qui ont compris qu’on était dans l’ère de la communication ? », je prends ça pour une attaque personnelle contre Sarkozy. A moins que Hervé Morin soit un gros con qui espère que les français le soient également pour qu’ils gobent ce grand n’importe quoi geignard.

  2. johnsmith

    Osef, du moment que sur les photos on voit bien leurs barbes…
    8>

  3. Valérie (Auteur)

    blueberry : courageuse ? tu penses que derrière un clavier on est courageux ? ;)
    Tu as un lien vers les propos de Morin ?
    c’est assez génial ce que tu cites.

  4. wouaf

    le pourquoi de l’article est dans sa conclusion: il s’agit d’une provocation pure et simple

  5. Rhoaaa

    Je te suis totalement.
    Pour comprendre un conflit (ici l’engagement des français en Afghanistan), il faut comprendre ce qui motive autant les uns que les autres. Ce n’est pas en ayant uniquement connaissance de la vision française, voire même occidentale, des choses que l’on sera à même de se faire un avis sur une question aussi importante. Faire un reportage, ce n’est pas cautionner les propos que l’on rapporte mais c’est au moins laisser aux lecteurs la possibilité de se faire une opinion propre.

  6. blajack

    N’entrons pas dans la polémique de la sensiblerie, nos soldats sont des professionnels, mais leur mort est triste pour leur familles…. Ce qui me surprend, c’est que les journalistes ont retrouvé les talibans, alors que l’armée leur court toujours après … Ou est l’erreur ?? Les journalistes sont super forts, ou les soldats super mauvais ??

  7. Blueberry

    Ben oui on est courageux, la preuve avec Edvige. Alors prendre la parole, même sur un blog, peut avoir des conséquences fâcheuses, non ? Ou alors je n’ai pas compris l’autre post. Bon, assez raillé, les propos de Morin vous les retrouverez dans l’article du Figaro que vous avez indiqué en lien. Sinon, en recherchant pour être bien sûr qu’il avait dit de telles âneries, je suis tombé là-dessus : http://afp.google.com/article/.....aoEjR7WJRA

  8. Gwancha

    Perso je suis pour cette guerre. Pour une fois qu’il y a une guerre de conviction et non d’interet financier, personne ne veut la soutenir. C’est clair qu’en faisant la guerre comme les americains, a bombarder tous les villages pour etre sur de toucher des talibans sans compter les pertes collaterales, c’est du grand n’importe quoi. Mais l’armée francaise, s’implique plus que ça, lutte contre le terrorrisme (il faut savoir que bcp terrorristes islamistes passent par l’afganistan pour leur formation), et par le fait, essai de restorer un semblant de liberté et la fois pour le peuple afgans mais aussi pour d’autres pays comme la france, qui vivent avec la craindre de devoir deplorer des victimes duent a des attentats. C’est une guerre de principe, on ne peut pas laisser les ideologies des talibans se rependre. Laisser faire pour se dire qu’on a pas envie d’etre en guerre a apporté la 2nd guerre mondiale. Alors jouer le jeu des talibans, ok c’est de l’information apres tout mais c’est surtout leur donner du pouvoir et c’est inadmissible

  9. Valérie (Auteur)

    blueberry ; ok j’aurais du comprendre, je dors a moitié aujourd’hui. :)

    au sujet de la guerre à proprement parler :
    http://www.rawa.org/index.php

    vous avez un RSS pour vous abonner, et la vision est sans doute moins monolithique que celle présentée ici. Massoud est loin d’y être encensé par exemple.

    gwancha ; a propos de la guerre de « conviction » tu peux justement lire le lien que je donne.

  10. Et après l’interview, les terroristes sont repartis comme ils sont venus… ? Sympa Paris-match de laisser dans la nature des gens inoffensifs comme ça, bien joué!
    Je suis désolé, mais c’est pas du journalisme, on appelle ça de la trahison…

  11. Alexandre

    si l’interview est vraie alors elle est légitime et c’est le travail d’un journaliste, si c’est bidon c’est là que ça devient du mauvais gout…
    les photos qui authentifient le truc sont choquantes mais elles sont justement là pour crédibiliser la chose. bref ça nous fait mal au cul parce que ce sont 10 français qui sont morts, quand ce sont d’autres nationalités ça choque personne.

  12. Ahhh ça fait du bien de voir des gens de mon avis. Commençait à me dire que j’étais pas humain à pas supporter les gens à la radio qui sont à deux doigts de quitter la France parceque on donne la parole à des Talibans…

  13. Valérie (Auteur)

    eagle ; c’est justement le travail d’un journaliste de ne pas trahir ses sources… quelles qu’elles soient. il n’est pas flic, militaire ou justicier.
    Il rend juste compte de l’information. s’il commence à balancer ses sources, il peut aller pointer au chomage.

  14. flashou

    les journalistes ont pour but de donner la parole et d ouvrir des debats, meme ceux qui ne font pas plaisir. en l occurrence, ce que je n apprecie pas, c est le raccolage sur ‘ceux sont ceux qui ont tue CES soldats bien precis’ et la, paris match renoue avec son gout pour la charogne.

  15. @ eagle : je vois bien les deux journalistes tenter d’interpeller les 10 talibans en le menaçant avec un stylo, un magnétophone et un appareil photo…

  16. Perico

    On est en guerre.
    Les journalistes font leur boulot. Les talibans utilisent les outils de communications de l’occident pour faire passer leurs messages.
    On a reçu une rouste, donc l’armée se la boucle.
    Tout est très logique.
    Cet article ne me choque pas. Par contre, il pousse à la reflexion sur notre action là bas. je ne remets pas en cause notre présence, au contraire, afin d’aider ce pays à trouver le chemin de la liberté et de la démocratie. Cependant, je comprends que ces civils, ayant ras le bol de recevoir des bombes sur la tête de la part des occidentaux, se retournent vers les talibans pour les aider à être tranquille.

    Pourquoi adoptons nous cette stratégie typiquement américaine et qui n’a jamais fait ses preuves jusqu’à maintenant (Vietnam, Irak…).
    Un action type « casque bleue » afin de comprendre, d’aider les populations locales, et de soutenir l’armée afghane, serait je pense plus efficace et moins meurtrière pour nos soldats et pour les civils afghans.

  17. Paris-Match fournit au terrorisme sa raison d’exister. Il en profite pour se faire un maximum de fric, c’est une honte.

  18. Alexandre

    @Herve: « Paris-Match fournit au terrorisme sa raison d’exister »

    faut pas pousser mémé dans les orties quand même…
    PM fait du sensationnel certes, mais en aucun cas ne créé/justifie/excuse le terrorisme…

  19. Mu

    Eagle>J’imagine bien le journaliste inviter dans son hotel les 140 talibans qui ont attaquer et les laisser partir tranquillou comme tu sembles t’imaginer l’entrevue. Il ne t’es pas venu à l’idée que les journalistes y sont allés en ayant écrit leur testament, que l’entrevue a du se faire avec une dizaine d’armes pointées sur lui et que le gars il doit être bien content d’en être revenu vivant?
    Blajack>si les journlistes les ont trouvé c’est que les talibans l’ont bien voulu. Ils avaient un intérêt à rencontrer les journalistes, moins de se faire trucider par l’armée. Enfin je crois.
    Hervé>tu peux expliquer fournit au terrorisme sa raison d’exister??? C’est pour le 1/4 d’heure de gloire tu penses?
    Pour les allemands de la WWII, les résistants étaient des terroristes, pour nous des héros. La même ambiguité se retrouve dans le conflit israélo-palestinien, tout est question de point de vue et connaître l’opinion des ces gens là est intéressante, juste pour comprendre leur point de vue à eux. Comprendre n’est pas forcément accepter.

  20. Shawali

    Je connais bien Eric et Véronique, les 2 journalistes qui ont fait le sujet sur Paris Match et je les défend totalement, ils ont fait leur boulot. Point.

    Pour ce qui est de balancer les insurgés à l’OTAN une fois l’interview terminé, ce n’est pas si simple que ça: les « talibans » (oui, ils sont autant étudiants en religion que moi curé) ne sont pas complétement cons. Ils prennent des garanties quand ils acceptent de recevoir des journalistes, surtout quand ils sont français. Par exemple, ils connaissent le chauffeur des journalistes, savent où est sa famille, etc… Si ils devaient leur arriver quelque chose comme par hazard 2 jours après l’interview, ils sauront qui tenir pou responsable…

    Après il y a quand même quelque chose qui me chiffonne, c’est que ça soit Paris Match qui publit ce reportage… Pour moi, PM, c’est l’hebdo racoleur qui met Flavie Fammand à poile sur sa couv ou qui nous balance du Sarko et Carla à toutes les sauces… Donc c’est vrai que ça fait un peu mal de voire les insurgés se pavaner juste avant un papier super important sur la grossesse de Mélissa Theuriot…

    Ceci dit, regardez les PM des années 50 – 60, pendant les guerres d’Indochine et d’Algérie, c’était déjà la même chose…

  21. Mu

    Shawali>tu voulais quel journal? Non parce qu’un journal qui ne fait que du journalisme d’investigation ça n’intéresse pas grand monde (rien qu’a voir les santés financières des quotidiens sérieux par rapport aux autres pour s’en rendre compte) alors si montrer les seins de Flavie (ce qui pour un lecteur de site, franchement je ne vois pas ce qui te choque) permet de payer des vrais reportages, why not?

  22. Shawali

    Mu> tu as raison, évidement que la reportage « léger » et un poil raccoleur permettent de financer des vrais reportages d’investigation, mais quand même, je trouve qu’il y a quand même une petite part d’indecence à mélanger les genre. C’est d’ailleurs le grand débat depuis Sarko, ce famux mélange des genre.

  23. c’est du racolage, cette bande d’intégristes organisés sont mise en scène par un journal spécialisé dans le sensationnel…

    C’est pas de la propagande, c’est du cirque.

  24. Rod

    je dis respect au photographe … je ne sais pas si j’oserais aller shooter en afghanistan des tueurs … c’est culotté. Et pour ma part, je dis bravo paris match.

  25. de la censure sur pingoo ?

    il est passer ou mon commentaires ?

  26. borkmadjai : A la trappe. Ce sont mes tendances sionistes qui me font cliquer sur « delete » des fois.

  27. Shawali

    Autre idée concernant le débat pour ou contre le reportage: imaginez que les insurgés portant un uniforme et fusil américain… A tout les coups, personne n’en n’aurait parlé ni même protesté…

  28. j’ai pas vu l’article, mais sur le principe je ne vois pas ce qu’il y a de choquant.

    Concernant la question du « respect » aux mort, le manque de respect c’est de jouer les étonnés quand on s’aperçoit que la guerre (ou opération de guerre si on veut), ça fait des morts, même de notre côté.

    C’est ça qui fera (peut être) gagné les talibans, pas un article de PM. Eux sont prêts à mourrir. L’occident perds 10 hommes et remet en question son engagement.

  29. Quant au propos de Morin, il ne fait que rappeler l’évidence.

    L’afghanistan, et d’autres guerres avant, ne se perdent pas par les armes, mais par les polémiques qu’elles créent dans nos populations.

  30. Valérie (Auteur)

    z ; tu as un lien dans mon billet vers l’article.

  31. ha chouette, merci :)

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire