L’art en mode scandale : La suite…

En ces temps de grands scandales dans le monde de l’art, des exemples avec les précédents articles, et la polémique du moment sur le Net avec cet artiste costaricien qui aurait laissé mourir de faim et de soif un chien lors d’une exposition, il était temps de poursuivre cette série d’article sur le sujet.

Pour support du jour, et rester en rapport avec le scandale de la mort d’un chien lors d’une exposition de Guillermo Habacuc Vargas, il va être question de Marco Evaristti avec son Helena.

Scènes d’horreur. Les protagonistes : des mixers, des poissons rouges et quelques visiteurs prêts à appuyer sur le bouton. Le méchant : l’artiste tentateur.

Les gentils : une poignée de militants des ligues de protections des animaux.

Devinez-vous ? La suite … On crie au scandale, on détruit tout, on sauve les poissons. Morale de l’histoire : l’art, ce n’est pas de la bouillabaisse.

Pour ma part je n’arrive pas à savoir si c’est choquant ou pas, j’aime assez le côté provoquant de la chose et le seul danger est évidemment qu’un plus que crétin pousse le bouton on de l’appareil. Sans cette manoeuvre là, je pense qu’il n’y a rien à dire, sauf peux être un sens du mauvais goût, mais comme le dit l’adage, ils sont tous dans la nature.

Le seul truc pour trancher, et c’est un désir impossible, cela serait de savoir si au fond de lui même, l’artiste aurait envie que quelqu’un ose appuyer pour lancer le massacre. Une réponse positive serait bien évidemment condamnable.

Un bon test à faire serait de mettre en scène la même expo en n’alimentant pas les prises mais en faisant croire l’inverse et d’attendre de voir si un crétin ou un courageux, selon son camp, osera faire le pas.

Pour ma part je ne doute absolument pas qu’un ou plusieurs mongoliens le feraient.

Et c’est bien triste.

Néanmoins et pour votre culture, cela n’a rien à voir avec ce vrai scandale :
http://www.jeremiebaldocchiblog.com/article-18641532.html

Alors ils n’étaient pas fun mes pantins pendus?
Promis la joie va vite revenir sur ce blog.

5 commentaires
  1. Rod

    ah ben le fumier me promet des chroniques à la pelle sur le hibOO, et poste fierement sur PingOO : je te conchie pendant 300 générations, et si tu es encore vivant, tu sera noyé dans la fiente de pigeon parisien – donc atomique.

    :) :) :)

  2. « cela serait de savoir si au fond de lui même, l’artiste aurait envie que quelqu’un ose appuyer pour lancer le massacre. Une réponse positive serait bien évidemment condamnable. »
    ah. soit.
    et tu ne penses pas qu’il a fait ca justement pour montrer qu’au fond on a tous la tentation de le faire… même si on ne le fait pas ?

  3. Ork

    Dépôt de copyright immédiat!!
    La même installation, mais quand on appuie sur le bouton, on se prends un gros coup de jus, juste pour faire comprendre que c’est pas bien, ce qu’on s’apprêtait à faire…

  4. Jouer avec la vie d’un être vivant n’a uncun rapport avec l’Art..on peut cataloguer cela dans les tests imbéciles..Pourquoi,il ne met pas ces couilles dans la centifeugeuse,ça ce serait fun..?

  5. david (Auteur)

    Rod j’ai tes critiques ciné.

    Ork à ce jeu pourquoi pas y jouer mais bon ça parait illégal.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire